AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070300773
Éditeur : Gallimard (30/11/-1)

Note moyenne : 3.72/5 (sur 38 notes)
Résumé :
Qui est cette étrange Allison Holmes qui prétend que le monde n'est qu'une projection de son propre esprit, destiné à son seul bonheur ? Comment se fait-il que personne ne se soucie de ce pendu dans le square ? Pourquoi le nouveau moyen de transport instantané qui relie tous les points de la planète en quelques pas semble-t-il... habité ?
Au fil de ces douze récits où la réalité a tendance à déraper, Philip K. Dick nous explique que le rapport entre l'o... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
euphemie
  05 mai 2014
Une date 1952 , l'age 24ans, Philip K DICK devait paraître comme un allien pour ses contemporains....Ces 12 nouvelles, peuvent paraître aujourd'hui "correctes" pour une SF de "base"....mais quelle inventivité, un foisonnement d'idées, avant que la SF ne se divise en "genre". Les critiques littéraires ont gentiment mis leurs commentaires, mondes schizophrènes, désorganisés, équivoques, nous signale au passage, la vie chaotique de Philip K DICK, faite de divorces, tentatives de suicides, et délires mystiques....Euh, c'est pas ça que je leur demande moi, pour donner envie de lire un bouquin, heureusement que je ne me suis pas arrêtée à ses quelques lignes. Tout le long, je me suis dit, Wouah, bien trouvé celle là....Et je me suis évadée en me régalant, c'est tout ce qui compte...Non...!!! Il est l'auteur de plusieurs de mes films préférés...J'aime son monde, ou pour moi transparait plus de poésie et d'amour, que de schizophrénie...Mais il est vrai, comme il l'expliquait qu'au fond entre l'observateur et le réel toute est une question de perception...ou d'humeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          171
GuillaumeTM
  11 juillet 2014
Il semblerait, après la lecture de ce livre (le premier que je lis de cet auteur), que cantonner Philip K. Dick au seul genre de la science-fiction serait un peu excessif car il y aborde quelques fois des thèmes qui en sont fort éloignés comme dans « Le monde qu'elle voulait », « La machine à préserver » ou « Derrière la porte ».
La première chose que j'ai remarqué : l'auteur utilise le même mode opératoire en ce qui concerne l'écriture de ces douze nouvelles. Il part toujours d'un geste, d'une réplique dite par un des protagonistes avant de décrire l'environnement qui les entourent, le lieu dans lequel va se dérouler l'histoire. On pourrait penser que cela lasserait à un moment donné, or pas du tout car il maîtrise cette méthode à la perfection, c'est ce qui fait sa force, un peu comme Stephen King. Cela permet surtout d'entrer dans chaque nouvelle sans aucune difficulté, aussi grâce au vocabulaire accessible utilisé à chaque fois.
Dans ces douze nouvelles, Philip K. Dick met à mal notre perception de la réalité, il la transfigure afin de nous faire entrer dans des mondes étranges où un pendu est accroché à un réverbère sans que personne n'ait l'air de le remarquer excepté une personne, où il est déconseillé d'offrir une idole venue d'une autre planète à sa compagne sous peine de voir sa vie complètement chamboulée, où encore le coucou d'une horloge peut s'avérer dangereux s'il vous prend en grippe.
C'est au final une très bonne découverte, l'originalité de ce recueil peut faire penser à celle du livre « Le K » de Dino Buzzati dans un style malgré tout complètement différent mais il vaut la peine d'être lu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          52
lutinielle
  21 août 2012
Je trouve que Dick est meilleur nouvelliste que romancier, bien que j'adore ses romans. Ici, le thème servant de fil conducteur est le lieu et parfois le non lieu... Cet opus est, à mes yeux, aussi bon que l'homme doré où il traitait des évolutions possibles du genre humain...
Commenter  J’apprécie          71
Tatooa
  03 mai 2013
Un livre de nouvelles qui se lit rapidement !
Ce n'est pas vraiment "hors normes", mais c'est bien écrit, bien traduit. Les nouvelles sont courtes, posent des questions sur la différence, sa perception. Des aliens parfois pathétique, parfois bien méchants...
Mention spéciale sur "A vue d'oeil" qui ne fait que 6 pages mais qui m'a bien fait rire. Un énorme travail de traduction derrière à mon avis, vu que c'est un détournement d'expressions et de tournures de phrases.
Bref, un bon moment de courtes lectures SF !
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
TatooaTatooa   30 avril 2013
Volumineux et bariolé, l'animal-Wagner avait manifestement mauvais caractère et Doc Labyrinth le craignait quelque peu, tout comme les mouches-Bach d'ailleurs, ces nuées de bestioles sphériques de plus ou moins grande taille, obtenues à partir des quarante-huit préludes et fugues. Il y avait aussi l'oiseau-Stravinsky qui semblait fait d'un curieux assemblages de fragments disparates, et cent autres incongruités.
Labyrinth les lâchait dans le bois, où il s'empressaient de s'enfoncer comme ils pouvaient, qui en sautillant, qui en gambadant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
GuillaumeTMGuillaumeTM   11 juillet 2014
Il fit à nouveau demi-tour et rebroussa chemin. En revenant à la hauteur du square, il concentra toute son attention sur la masse sombre. Non, ce n'était pas un mannequin. Et s'il s'agissait d'une publicité, elle était d'un genre plutôt bizarre. Ses cheveux se hérissèrent sur sa nuque et il déglutit avec peine. Son visage et ses paumes se couvrirent de sueur.
C'était un cadavre. Un cadavre humain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Philip K. Dick (33) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philip K. Dick
"Ubik" de Philip Dick (Alchimie d'un roman, épisode n°14)
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Test Voight-Kampff

Un collègue de travail vous apprend qu'il a malencontreusement écrasé un petit insecte. Quelle est votre réaction ?

Vous êtes infiniment triste
Bof,ce n'était qu'un insecte
Vous compatissez, mais au fond, vous vous en fichez un peu
Tant mieux ! Vous detestez ces petites bêtes

6 questions
454 lecteurs ont répondu
Thème : Blade Runner / Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? de Philip K. DickCréer un quiz sur ce livre