AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Florian Robinet (Traducteur)Dominique Defert (Traducteur)
EAN : 9782253046622
Éditeur : Le Livre de Poche (31/01/1996)
3.46/5   48 notes
Résumé :
Jim Parsons, médecin, est arraché à son époque et projeté dans un avenir où quelqu'un semble avoir besoin de ses services.
Mais qui ? Car en ce XXIe siècle, on achève les malades et les blessés. L'âge moyen est de quinze ans, et les redoutables shupos, des gamins ,d'une dizaine d'années, font respecter la loi des Tribus par la
violence.
Parsons, armé de sa seule mallette de médecin, parviendra à rejoindre son mystérieux client. Mais pourra-t-il ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,46

sur 48 notes
5
2 avis
4
7 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

BazaR
  18 septembre 2019
Attention, ceci n'est pas un roman Dickien !
La preuve : je l'ai lu sans me prendre la tête, en toute simplicité.
En dehors de cette preuve vaseuse, j'ai lu dans le Bifrost spécial P. K. Dick que ce roman était un de ses moins réussis avec les Marteaux de Vulcain (que j'ai bien aimé aussi, tiens donc !). Unn roman destiné à faire bouillir la marmite qui n'a pas l'honneur d'avoir son descriptif dans le Bifrost en question. Donc, à ignorer si on veut lire du vrai Dick.
Possible en effet. C'est sûr que si l'on aime le Dick qui rend la réalité liquide, qui jongle avec l'illusion, les effets des drogues et les visions hallucinatoires (cela dit sans cynisme aucun hein, c'est la force de Dick tout ça), ce livre très mainstream peut décevoir. Je trouve qu'il se lit comme un Silverberg. C'est construit, pourvu d'une architecture très élaborée qui joue avec des emberlificotages temporels, pousse à la réflexion sur la valeur de la mort dans les sociétés humaines et n'oublie pas de nourrir le lecteur d'une bonne dose d'action et de rebondissements.
Ce livre m'a fait penser à la fabrication d'un film : la trame des événements est inscrite et figée, et les acteurs tournent les scènes dans le désordre chronologique de l'action. Seul le montage final permet de reconstruire ce qui se passe. Les acteurs du roman se déplacent normalement sur leur propre ligne temporelle – de leur passé vers leur futur – mais grâce au voyage temporel ils tournent des scènes de l'Histoire à divers moments de la chronologie globale. D'où les questions qui ne manquent pas de fuser. « Mais comment untel a-t-il pu savoir qu'unautre a tué machin ? ». Tous les destins ne sont pas réglés à la fin, tant mieux.
Autre aspect fort de ce roman : cette société du futur qui peut être vue comme une dystopie, tournée vers la mort, où l'eugénisme est maître et la médecine maudite. Je trouve que Dick ne la condamne pas complètement. Au travers des yeux de membres qui acceptent cette société, ils nous en montre les avantages. le premier étant la limitation de la population humaine et, du coup, la régulation de son impact environnemental (ça c'est mon interprétation moderne).
J'ai lu ce roman en compagnie de Nadou38 que je remercie pour nos discussions à bâtons rompus, toujours riches et stimulantes. Ce fut un bon moment, même s'il apporte du grain à moudre à ma conviction que je ne suis pas un vrai fan de Dick, car j'aime bien ses romans « sans prétention » et suis effrayé par ses chefs-d'oeuvre que je n'ai pas encore osé aborder.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          416
Fifrildi
  11 septembre 2019
Au début du 21 ème siècle le Docteur Jim Parsons est emporté vers le futur (25ème siècle). Il y découvre une société bâtie sur la mort, hyper contrôlée. À peine le temps d'en faire le tour, que Jim est expédié sur Mars qui sert de colonie pénitentiaire. Il n'y arrivera jamais.
La « seconde » partie de l'histoire nous entraîne dans d'autres voyages dans le temps, des paradoxes temporels et ce que j'adore en SF : un jeu de piste où le passé, le présent et le futur s'entrecroisent et finissent par reconstituer la chronologie des événements.
C'était franchement pas mal du tout. Je m'attendais à une intrigue un peu tordue à la sauce PKD mais c'était somme toute assez classique. Je n'ai pas eu l'impression de lire du Dick. Mais il semblerait (merci @Millencolin pour l'info) que pour écrire ce roman, Dick se serait inspiré du style d'A.E. van Vogt (dont je n'ai encore rien lu).
Cette lecture me permet donc de mettre en pause (pour cette année) mon exploration de l'univers de l'auteur sur une note positive.

Challenge défis de l'imaginaire 2019
Challenge Jack Vance / Philip K. Dick [LC Team Futur]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          364
Srafina
  09 septembre 2019
Docteur Futur (titre original : Doctor Futurity) est un roman de science-fiction de Philip K. Dick paru en 1960 aux États-Unis. Sa première parution en France sous le titre de le voyageur de L'inconnu se fait en 1974, puis est réédité sous le titre Docteur Futur en septembre 1988.
Ce roman est ma deuxième lecture de Dick, mon premier, Ubik m'avait conquise et c'est dans le cadre d'une lecture commune avec les amis babeliotes du club Philip K. Dick que je plonge à nouveau dans l'univers de l'auteur.
Jim Parsons, médecin de son état quitte un matin sa maison et sa femme Mary pour se rendre à son travail, en cours de route il se trouve pris dans une spirale du temps qui le transporte quelques quatre cents ans plus tard dans un monde totalement différent du sien. La société y est très jeune, moyenne d'âge 15/20 ans, tous sur le même moule ethnique. le roman est une approche d'une société très hiérarchisée, qui ne conçoit pas la maladie, l'accident, les soins tout court.
Quelques renégats cherchent à infléchir le cours des choses et Parsons s'y trouve intimement mêlé.
A travers ce livre j'ai retrouvé l'ambiance de mes livres de jeunesse, la technologie n'étant pas encore ce qu'elle est, les auteurs imaginaient toujours des futurs très évolués en l'occurrence avec Parsons, une mallette de soins fort bien équipée, avec un tas de substances qui régénèrent les tissus et cellules.
Le thème de l'eugénisme est souvent récurrent, la sécu aurait fait des économies avec une telle société. Pas de malades, pas d'anciens, ce qui ne fonctionne pas correctement est mort. Bon sang aucun sentiment, que du rationalisme. Et attention à celui qui se met en travers.
Le thème des paradoxes du temps y est aussi présent avec des aller-retour vers le 16ème siècle, les renégats essayant de modifier le cours de l'Histoire.
Un petit plus, les pensées du héros sont transcrites en italique et nous permettent de mieux comprendre ses réactions face à l'inconnu de sa situation.
En somme un bon petit roman de SF des années 60 qui se lit facilement comme un bon livre d'aventure. Très distrayant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          315
Nadou38
  21 septembre 2019
Et bien elle fut pas mal du tout cette lecture !
Docteur Futur, c'est le récit d'un voyage plutôt inattendu effectué par un médecin, puisque voyage dans le temps. Et oui, mon péché mignon !
Jim Parsons embrasse sa femme avant de partir au boulot, monte dans sa voiture, s'embranche sur l'autoroute et soudain… vibrations, voiture incontrôlable, un gros flou et le voilà arrivé dans le futur quelques siècles plus tard. C'est alors la découverte d'un monde nouveau et bien différent de celui qu'il connaît, mais également des interrogations sur sa situation : Comment est-il arrivé là ? Et pourquoi lui ?..
J'ai trouvé le rythme des évènements assez soutenu tout au long de ma lecture. On ne s'ennuie pas avec tout ce qui arrive à notre ami Parsons. Ce dernier m'a un peu décontenancée au début car des évènements plutôt extraordinaires s'enchainent sans que ce personnage ne semble plus étonné que cela de ce qui lui arrive. Mais on est rapidement absorbé par ses aventures et ce futur où le docteur n'a pas sa place.
Car Philip K. Dick nous propose un avenir déroutant, où la famille ne semble plus centrale, l'individu s'effaçant au bénéfice de la communauté. La nature humaine est contrainte (pas d'ambition, ni de projets personnels), la natalité est contrôlée et sélective, la mort est valorisée.
Sauf que la nature n'aime pas l'uniformisation, et c'est vrai tout autant chez l'homme. Parsons va se retrouver impliqué dans la quête idéale d'une autre vie de quelques individus, puis confronté à un incroyable paradoxe temporel…
Pour ma part, je suis bien contente d'avoir accompagné BazaR dans cette lecture, car en plus du plaisir pris à nos discussions, ses conseils m'ont évité une trop grande déroute au coeur de cet imbroglio temporel. Merci à lui. :)
Challenge « 2019, l'année Jack Vance - Philip K. Dick »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          262
Luria
  03 septembre 2019
L'armée des 12 singes
Ayant passé tout l'été dans les lectures légères ou fantasystes, j'appréhendais un peu de rouvrir un monde de Philip K. Dick.
A tort.
Car ce petit livre n'a rien d'obscur ou d'abscons.
Il nous prend la main pour une balade temporelle. Un pauvre docteur débarqué en plein futur dans un monde qui célèbre la jeunesse et l'éphémère.
Par la main oui car au fil des pages, ce même docteur va s'engouffrer à foison dans sa DeLorean de papier, pour entamer un cycle, recycle, et joyeux pas de danse qui m'ont rappelé les ellipses du film de Terry Gilliam donné en titre éponyme de cette critique.
Et si le rythme s'est accéléré, j'ai regretté que le livre survole certains thèmes/se termine aussi rapidement. Il aurait gagné un peu plus de profondeur à s'attarder ça et là sur certaines idées de l'auteur.
Mais assez râlé, ce livre défie -comme les autres de K. Dick que j'ai lus- le temps et pourrait avoir été écrit hier et non au siècle passé. J'aime décidément beaucoup cet écrivain.
[Lecture commune]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          183

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
BazaRBazaR   14 septembre 2019
— Je me suis documenté sur votre période dans les archives historiques. Vous êtes "docteur". Parfait. Le terme est clair. Je comprends la fonction... Mais l'idéologie m'échappe. Pourquoi soigner, guérir les gens ? ... Cette fille, Icara. Elle était en train de mourir, et voilà que vous faites subir à son organisme des altérations - adroites, je dois l'admettre - dans le but de la garder en vie.
— C'est exact...
— Au sein de votre culture, ces agissements avaient-ils quelque valeur positive ? Étaient-ils officiellement autorisés ?
— Votre profession était-elle honorée ? Avait-elle une valeur sociale, était-elle applaudie ?
— Je ne peux pas croire qu'une société tout entière ait pu s'orienter autour de telles pratiques. Vous appartenez sans doute à un groupe dissident.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
BazaRBazaR   15 septembre 2019
Depuis l'époque où mon père vivait encore, nous avons sans cesse fait des expériences qui avaient pour but de transformer le passé - de voir avec précision comment l'Histoire est modifiée après qu'un changement, si minime soit-il, a été effectué. La tendance générale de l'immense force de la nature est de rectifier les choses d'elle-même, de chercher en quelque sorte une espèce de niveau. Il est pour ainsi dire impossible d'affecter le lointain futur. Jetez des cailloux dans la rivière... quelques rides, puis plus rien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
FifrildiFifrildi   10 septembre 2019
Comment une société peut-elle être jugée par un individu qui appartient à un monde différent? Il n'y a pas de critère neutre. Je la compare à la mienne. Il me manque un troisième terme pour être totalement objectif.
Commenter  J’apprécie          190
Th0uar_V1kTh0uar_V1k   23 août 2012
Il leva les yeux; il distingua une forme à moitié noyée dans la brume naissante. Un disque grisâtre naviguait au-delà des nuages. Un long moment, il l'observa, le cœur palpitant. Une lune, traversant le firmament de ce monde. Elle était beaucoup plus près que la Lune qu'il connaissait. Mais sa taille apparemment plus grande était peut-être due à la petitesse de Mars. Mettant sa main en visière pour se protéger des longs rayons du soleil, il étudia la surface de cet astre... sa surface usée...
Ce satellite était la Lune.
Elle n'avait pas changé; l'aspect de sa face visible était resté le même. Il n'était pas sur Mars, mais sur la Terre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
FifrildiFifrildi   11 septembre 2019
Le livre, rédigé en anglais, avait été dérobé à la bibliothèque de l'Université de Californie. Il aurait dû être rendu le 12 mars 1938. Au-delà de cette date, "l'emprunter devrait payer une amende".
Commenter  J’apprécie          41

Videos de Philip K. Dick (43) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philip K. Dick
Bande annonce de "Impostor" (2002) réalisé par Gary Fleder et adapté de la nouvelle "L’Imposteur" (1953) de Philip K. Dick.
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Test Voight-Kampff

Un collègue de travail vous apprend qu'il a malencontreusement écrasé un petit insecte. Quelle est votre réaction ?

Vous êtes infiniment triste
Bof,ce n'était qu'un insecte
Vous compatissez, mais au fond, vous vous en fichez un peu
Tant mieux ! Vous detestez ces petites bêtes

6 questions
531 lecteurs ont répondu
Thème : Blade Runner / Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? de Philip K. DickCréer un quiz sur ce livre