AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782290332870
183 pages
Éditeur : J'ai Lu (31/03/2003)

Note moyenne : 3.54/5 (sur 242 notes)
Résumé :
Philip K. Dick
Il a obtenu en 1962 le Prix Hugo. Jusqu'à sa mort en 1982, il est resté au premier rang des auteurs de S-F avec Ubik, Dr Bloodmoney, Blade runner, etc.

Sur cette Terre de l'avenir, le jeu décide du sort des hommes. Tel qui oeuvrait servilement dans une colonie industrielle peut devenir du jour au lendemain maître du monde, Meneur de Jeu, si les hasards des combinaisons atomiques du minimax en décident ainsi.
... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
Luniver
  28 février 2013
En 2200, les règles du pouvoir ont été changées : constatant le succès des loteries qui permettent à tout un chacun de gagner des lots prestigieux, le système a été élargi aux biens immatériels, tel que le pouvoir. Ainsi, le maître de la Terre est choisi par la « Bouteille », système qui sélectionne un citoyen au hasard pour régir la planète. Citoyen qui peut être révoqué n'importe quand par la Bouteille.
Pour rendre les choses un peu plus palpitantes, à chaque nouveau Meneur de Jeu désigné, une Convention s'organise : elle désigne une personne chargée d'assassiner le nouvel élu, à la plus grande joie du public, l'assassinat étant devenu le sport international le plus prisé. On accorde toutefois une garde de télépathes au Meneur, pour lui assurer sa sécurité.
Cette fois-ci, c'est Leon Cartwright, petit personnage insignifiant, qui a été choisi par la Bouteille. Il remplace Reese Verrick, resté en place pendant plus de dix ans, ce qui est un véritable exploit. Cartwright a une expérience de vie de deux semaines, les néophytes ayant bien du mal à échapper à toutes les tentatives d'assassinat qui pèse sur leur personne. Il s'accroche pourtant à ce poste de toutes ses forces : membre de la secte des Prestonites, persuadé de l'existence d'une dixième planète dans notre système solaire, le Disque flamme, il vient tout juste d'envoyer un vaisseau vers cet endroit mythique, et doit rester en poste jusqu'à son arrivée. Mais Verrick ne renonce pas au pouvoir et prend lui-même en charge l'organisation du meurtre.
Un des premiers romans de Philip Dick, qui nous décrit un monde régi par les calculs de probabilité et le principe d'Incertitude. En apparence en tout cas, car dans les coulisses, les intrigues se multiplient. Malheureusement, on abandonne progressivement les questions de fond pour en arriver à un thriller assez classique. Un livre pas désagréable, mais pas tout à fait convaincant non plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
finitysend
  08 février 2012

Mouvementé ....
Assez étonnant ...
Ce roman a paru en 1968 ...
C'est le premier roman de P. K. Dick ( un auteur que je connais mal ) ...
Ce qui m'a frappé c'est qu'il est ultra lisible aujourd'hui encore car P.K. DICK a imaginé un futur tout à fait convaincant ..
Perso j'ai peu lu cet écrivain car je craignais du vieillot ..
L'auteur fait montre de beaucoup de talent du point de vue création d'univers ...
Des images fortes ... des personnages solides .. du rythme ...
L'idée de lier hasard et vie politique ne sort pas de nul part ... CF : hasard et vie politique dans le monde hellénique ..
Le système solaire est gouverné par un magistrat suprême sélectionné par le hasard ...
Mais nommé en même temps que lui : un assassin légal mandaté pour l'assassiner ...
Voici donc un contexte de Darwinisme politique ( sourires ) ...
Pour cette mandature un grain de sable dans les rouages .. :
L'ancien président en titre ne digère pas son éviction anticipée et également décidé par loterie ...
L'auteur nous décris une véritable parodie de cette société et de sa vie politique ...
Un texte mouvementé ... assez drôle et ironique qui est à classer avec : le meilleur des mondes et avec les autres textes de SF politique ..
Franchement sympa ..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
FeyGirl
  08 octobre 2019
Ce livre est le premier roman publié de Philip K. Dick (et le deuxième écrit). J'ai été étonnée de constater que cette « oeuvre de jeunesse » est déjà très dense.
En 2203, le système politique est gouverné par un jeu de hasard grâce au Minimax qui désigne le Maître du Jeu, c'est-à-dire le dirigeant. En parallèle, ses ennemis ont le droit de demander la nomination d'un assassin chargé de l'éliminer. Dans cet univers où chaque être humain est classé très jeune, on jure allégeance à une organisation et on travaille pour elle sans se poser de questions. Les inclassés (les inks), généralement des travailleurs manuels, sont méprisés et discriminés. Un jour, le Minimax désigne comme Maître du Jeu un inclassé, Cartwright…
Certains des plus hauts placés refusent le résultat du Minimax. Quant aux inclassés, quelques-uns suivent les paroles de John Preston, l'un des leurs mort depuis longtemps, qui leur a promis le voyage vers une planète mythique où ils pourraient vivre dignement. Pendant que les Prestonites envoient un vaisseau dans l'espace, l'ancien Maître du Jeu et ses acolytes missionnent un assassin d'un genre particulier éliminer Cartwright.
La critique sociale et politique est assez évidente dès le début du roman, mais l'auteur approfondit en mettant en scène Benteley, un personnage insatisfait de la vacuité de sa fonction au sein d'une organisation, et déçu d'avoir été trompé. Ses aventures posent la question du sens d'un travail ou d'une mission.
Dans un monde où tout est officiellement le fait du hasard, beaucoup recourent aux amulettes, mais surtout les plus influents manipulent le jeu en sous-main. La thématique du hasard et des stratégies qui en découlent sera reprise plus tard par Philip K. Dick. Il crée aussi des agents télépathes, idée qu'il développera dans bien d'autres romans.
La fin peut paraître étonnante au premier abord, mais elle explicite un thème sous-jacent du roman en lien avec Benteley, à une époque où Philip K. Dick était encore optimiste !
Ce livre n'est certes pas le roman le plus important de l'auteur, mais il nous offre une lecture agréable, pour une histoire de SF relativement classique, mais contenant déjà les prémices du Philip K. Dick que nous connaissons.

Lien : https://feygirl.home.blog/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          212
Foxfire
  12 février 2014
Premier roman publié de Philip K. Dick (après de nombreuses nouvelles), Loterie solaire est un livre agréable à lire mais plutôt mineur dans la carrière de l'auteur.
Le récit, très rythmé, est bien mené et réserve son lot de rebondissements. Sur la forme, il est très différent des autres Dick que j'ai lu. Ici, le récit est plus linéaire, moins alambiqué et finalement très classique.
Ce qui est vraiment intéressant dans Loterie solaire, c'est qu'on y voit déjà apparaitre les obsessions de Dick. Ce roman porte en lui les germes des oeuvres futures. le personnage de Preston préfigure celui de Palmer Eldritch dans le dieu venu du centaure. Ted Bentley a des ressemblances avec le Barney Mayerson du même Dieu venu du centaure.
On retrouve des éléments récurrents de l'univers Dickien : télépathes doués de précognition, personnages féminins ambivalents, ersatz d'êtres humains, hasard présidant à la destinée (d'ailleurs il n'est pas étonnant que plus tard Dick se soit passionné jusqu'à l'obsession pour le Yi-King)... le tout dans une ambiance de paranoïa.
En bref, une lecture très agréable mais Philip K. Dick fera beaucoup mieux par la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          184
Tatooa
  08 novembre 2014
Un bon roman de SF "douce", qui mêle réflexions sur la société et action avec une excellente maîtrise.
C'est punchy, nerveux, formidablement bien écrit (et bien traduit), et, de mon point de vue, ça n'a pas pris une ride, et dans 50 ans ça n'aura pas pris une ride non plus, j'en suis persuadée ! Les descriptions sont limitées au minimum vital, ce qui me convient parfaitement...
C'est bourré d'humour (noir et cynique comme j'aime), et le personnage de Benteley est vraiment bon, j'avoue que je n'ai eu aucun mal à m'identifier à lui, il dit plein de trucs que je pense.
Un roman hyper-actuel également car nous vivons une époque de "servage" bien caché, elle a bon dos la crise... le système pour avoir un "meneur de jeu" soit-disant basé sur le hasard se révèle à peu près comme celui que nous avons, totalement corrompu et pas du tout "hasardeux" au final, ce qui permet à Dick de faire des réflexions justes et qui pointent droit au but, j'adore !
Bref, j'ai beaucoup aimé, à part la fin, qui m'a un brin déçue...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          188

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
MOTUSMOTUS   13 novembre 2014
Tous firent silence.
"Ce n'est pas une poussée aveugle", disait l'image décrépite du vieillard. Ses yeux passaient sur eux sans les voir. il ne les entendait pas. Il n'avait nulle conscience de leur présence. Il parlait à de lointains, lointains auditeurs. " Ce n'est pas un instinct animal qui nous rend fiévreux et insatisfaits. Je vais vous dire ce que c'est : c'est le but le plus élevé de l'homme - le besoin de grandir, de progresser... de découvrir de nouvelles choses... d'avancer, de s'étendre, d'attendre de nouveaux territoires, de faire de nouvelles expériences, de comprendre et de vivre en évoluant. De rejeter la routine et la répétition, de rompre avec la monotonie de l'habitude, d'aller de l'avant. De ne jamais s'arrêter..."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
TatooaTatooa   08 novembre 2014
- Depuis le début, ils se sont tous joués de moi : Verrick, Moore, Eleanor Stevens. A mon arrivé au Directoire, Wakeman a fait tout son possible pour me mettre en garde. J'étais venu pour fuir la corruption - et je m'y trouvais engagé plus que jamais : Verrick me donnait des ordres et j'obéissais. Que peut-on faire dans une société qui est entièrement corrompue ? Obéir à des lois corrompues ? Est-ce un crime de désobéir à une loi infâme ou à un serment vicié ? (Benteley)
- C'est un crime, dit Cartwright lentement. Mais il est peut-être bon de le commettre.
- Dans une société de criminels, avança Schaeffer, les innocents vont en prison.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
VanceVance   10 avril 2010
Le système de la Bouteille existe pour nous protéger ; il élève et abaisse au hasard, choisissant au hasard des individus, à des intervalles imprévisibles. Nul ne peut s’emparer du pouvoir, puis s’y maintenir ; nul ne sait quel sera son statut dans un an, dans une semaine. Nul ne peut intriguer pour devenir dictateur : tout obéit aux mouvements imprévisibles de particules subatomiques. Le Défi nous protège d’autre chose : des incompétents, des imbéciles et des fous. Notre sécurité est totale : ni despotes ni déments.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
TatooaTatooa   04 novembre 2014
IL y eut des augures. Dans les premiers jours de mai 2203, les informatrices rapportèrent le passage d'un vol de corneilles blanches au-dessus de la Suède. Une série d'incendies inexpliqués détruisit à moitie la Colline Oiseau-Lyre, un des principaux pivots industriels du système. Une pluie de petites pierres s'abattit sur un camp de travail martien. A Batavia, directoire de la Fédération des Neuf Planètes, naquit un veau à deux têtes : signe certain qu'un événement d'une incroyable importance se préparait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LuniverLuniver   27 février 2013
— Où voulez-vous que j'aille ? Nous avons tout essayé. Et il n'y a pas grand-chose à faire, si l'on y réfléchit bien. Je ne peux m'empêcher que, si un homme est réellement déterminé à en tuer un autre, on ne peut pratiquement rien pour l'en empêcher. On peut le retarder, lui rendre la tâche difficile, lui faire dépenser beaucoup de temps et d'énergie, mais tôt ou tard il arrivera au but.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Philip K. Dick (34) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philip K. Dick
Cette nouvelle série nous convie à une plongée vertigineuse dans l'atmosphère moite du Los Angeles inspiré par le roman de Philip K. Dick, en suivant Ash, une Blade Runner chargée d'une enquête qui se révèle très vite dangereuse...
Scénariste : Mike Johnson, Michael Green Illustrateur : Andres Guinaldo
Résumé : Une Blade Runner, surnommée ASH, lancée à la recherche de la femme et de la fille de l'industriel Alexander Selwyn, dans le Los Angeles fictif de 2019. Mais son enquête va la mettre sur la piste de replicants - ces androïdes synthétiques aux comportements étrangement humains, mais aux intentions pas toujours très nettes - et au coeur d'une vaste conspiration, Selwyn est en effet proche du milliardaire Eldon Tyrell.
En savoir plus : https://www.editions-delcourt.fr/comics/series/serie-blade-runner-2019/album-blade-runner-2019-t01
Achetez la Bande Dessinée numérique directement via l'application Delcourt - Soleil : https://itunes.apple.com/fr/app/delcourt-soleil-bd-comics/id840127039
Retrouvez-nous sur le site internet et réseaux sociaux pour plus de BD : http://www.editions-delcourt.fr https://www.facebook.com/editionsdelcourt https://twitter.com/DelcourtBD https://www.instagram.com/delcourt_soleil_bd/
+ Lire la suite
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Test Voight-Kampff

Un collègue de travail vous apprend qu'il a malencontreusement écrasé un petit insecte. Quelle est votre réaction ?

Vous êtes infiniment triste
Bof,ce n'était qu'un insecte
Vous compatissez, mais au fond, vous vous en fichez un peu
Tant mieux ! Vous detestez ces petites bêtes

6 questions
504 lecteurs ont répondu
Thème : Blade Runner / Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? de Philip K. DickCréer un quiz sur ce livre

.. ..