AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Alain Dorémieux (Traducteur)
EAN : 9782264028815
288 pages
Éditeur : 10-18 (24/09/1999)
4.05/5   2505 notes
Résumé :
"Une pulvérisation invisible d'Ubik et vous bannirez la crainte obsédante, irrésistible, de voir le monde entier se transformer en lait tourné".
Qu'est-ce qu'Ubik ? Une marque de bière ? Une sauce salade ? Une variété de café ? Un médicament ? Peut-être... Et quel est donc ce monde où les portes et les douches parlent et n'obéissent aux ordres qu'en retour de monnaie sonnante et trébuchante ? Un monde où les morts vivent en animation suspendue et communique... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (206) Voir plus Ajouter une critique
4,05

sur 2505 notes

lyoko
  29 janvier 2016
Certaines personnes ont la faculté de lire dans votre esprit ou de voir l'avenir. Mais a toutes ces personnes en répond une autre qui peut bloquer leurs pouvoirs. Glen Runcintre en a fait son busness. Il est donc propriétaire d'une firme qui emploie des anti psys. Sa société en déclin , du a la disparition de nombreux psys est mandé sur la lune pour un travail. C'est donc accompagné de Joe Chips son meilleurs testeur et d'anti psys qu'il va se retrouver dans une affaire étrange.
J'ai littéralement dévoré ce roman et j'ai été complètement été bluffée.
L'auteur nous montre un futur probable lié a une société de consommation qui en demande toujours plus et ou la moindre chose se monnaie. le capitalisme en prend pour son grade.
Mais Philip K Dick ne s'arrete pas là dans ses idées ; c'est aussi toute un questionnement lié a la vie dans l'au delà et à la mort.
Le tout mené de main de maître avec une imagination débordante.
Commenter  J’apprécie          12827
thimiroi
  05 janvier 2019
L'un des plus grands romans de science-fiction, tout simplement.
Ubik, c'est l'histoire d'une descente aux enfers, celle de Joe Chip, archétype du héros dickien, en butte à l'hostilité du monde dès le début du roman car confronté à une porte récalcitrante qui refuse de le laisser sortir de chez lui !
Joe Chip travaille pour une société new-yorkaise spécialisée dans la lutte contre l'espionnage industriel et commercial, Runciter Associates. Cette société emploie des « anti-psy » , recrutés après que Joe en a évalué les capacités, pour détecter les télépathes qui s'introduisent dans certaines entreprises afin d'en découvrir les secrets.
Glen Runciter, Joe et une équipe d'une dizaine d'anti-psy se rendent sur la Lune où une firme a fait appel à leurs services, mais rien ne se passe comme prévu : Runciter meurt à la suite d'un événement dramatique, Joe et les anti-psy reviennent sur Terre avec son cadavre.
A partir de là, tout se déglingue : certains objets subissent de troublantes métamorphoses, Joe reçoit des messages confus qui semblent provenir de Runciter ( ! ), des collègues de Joe meurent d'une manière atroce et inexplicable, et Joe lui-même s'affaiblit dangereusement… Seuls semblent pouvoir lui redonner un peu de vitalité les fameux produits Ubik, tels une moderne eau de jouvence, mais ceux-ci sont particulièrement difficiles à trouver en dépit d'une publicité omniprésente (Ubik vient du latin « ubique » qui veut dire partout !).
Evidemment, le lecteur aura droit à des révélations à la fin du roman, et ces révélations seront vertigineuses et terrifiantes…
On trouve dans ce livre la plupart des grands thèmes de l'oeuvre de Philip K. Dick (un héros dépassé par les événements et qui doit en comprendre le sens pour survivre, un univers en proie à l'entropie, une réalité mouvante et incertaine…), et la maîtrise narrative d'un écrivain au sommet de son art romanesque leur confère une intensité dramatique exceptionnelle.
Indispensable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          9415
domisylzen
  19 mai 2016
- Google, dit moi, que faut-il lire en science-fiction ?
- Ubik, me dit-il, va faire un tour sur Babelio. Des lecteurs savent en parler.
- Babelio késako ?
- Babelio dis-moi monsieur Babelio : qu'est ce que c'est Ubik ?
- Ubik est un livre qu'il convient d'avoir lu, regarde la note, regarde le nombre de lecteurs. Trouve-le et fais-toi une idée.
J'ai mis le temps à le trouver, un an en fait…mais je l'ai lu et j'ai compris.
Ubik est la panacée universelle. Tout est Ubik. Ubik est partout, Ubik est en vous. Vous n'en sortirez plus. Ubik ne cessera de vous tourmenter, vous appellera sans discontinuer : telle la boite de jeu dans "Jumanji".
Bienheureux ceux qui ne possède pas Ubik : vous pouvez continuer comme si de rien n'était. Pour les autres le temps s'est arrêté, au pire il commence à régresser.
Tout est payant maintenant, dans cet univers ultra capitaliste : le frigo, la télé, la porte d'entrée … foutue porte d'entrée !
Nous consultons les morts maintenus dans une semi-vie, leurs points de vue pèsent sur notre société.
Nous utilisons des télépathes pour espionner la concurrence, bien que celle-ci se serve d'anti-télépathes, la guerre est sans merci.
J'ai eu du mal à entrer, le passage était exigu, mais à force de me tortiller, j'ai fini par y arriver. J'ai rampé dans un boyau sombre et étroit, me demandant ce que je faisais là. J'ai relu quelques critiques espérant trouver le bon chemin, j'ai découvert que d'autres lecteurs avaient déjà succombé. Puis à force de progresser, le tunnel s'est évasé, je me suis mis à genoux, quelques chandelles au mur l'éclairait, me laissant deviner des fresques incomparables. Je me suis enfin redressé, progressant à demi-courbé, la lumière était plus vive et je découvrais un autre univers que le mien : une richesse de couleurs et des traits au-delà du commun. Enfin la lumière est devenue d'une incroyable intensité et j'ai commencé de courir au petit trop, ne sachant plus ou regarder. J'avais hâte de découvrir cette panacée. Alors j'ai accéléré ... accéléré ... de plus en plus vite ... au sprint ... j'ai continué à courir comme un dératé ... je devenais un être de lumière ... J'entrais dans la vérité ... C'est là que tout à explosé.
Mille mercis à Lyoko, Liligalipette, Myrtille81, Loreleirocks et Ambages … pour leurs magnifiques critiques qui m'ont permis de me maintenir à flots lors du démarrage de ce livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          816
Pcpa
  20 avril 2019
Alors ça c'est du lourd... du très lourd même cet Ubik!
Roman de science-fiction écrit au milieu du siècle dernier par le génial Philippe K. Dick. On est là aussi comme Orwell dans de l'anticipationniste avec une critique sociétale ici plutôt économique (il faut une piece de 50c pour ouvrir la porte de son propre appartement!) sans que cela ne prenne cependant le pas sur le roman en lui même qui reste un roman de science fiction absolument génial.
A lire ABSOLUMENT!!
Commenter  J’apprécie          694
LiliGalipette
  27 octobre 2012
Dans sa firme, Glen Runcinter emploie des anti-psys : ils sont capables de contrer les pouvoirs des télépathes et des précogs. Son meilleur élément, c'est Joe Chip, un testeur surdoué continuellement fauché. « le facteur anti-psy est une restauration naturelle de l'équilibre écologique. » (p. 38) L'arrivée de Patricia Conley, une anti-précog au niveau jamais vu pourrait bien mettre en danger la firme. Peut-être est-elle un agent d'Hollis. Lors d'un voyage sur la Lune, l'équipe de Glen est attaquée. Désormais, c'est l'existence et le temps qui semblent menacés. « Est-ce que le monde entier va se mettre à mourir de faim à cause de l'explosion d'une bombe sur la Lune ? » (p. 156)
Joe Chip doit comprendre pourquoi les choses pourrissent, pourquoi il est le seul à pouvoir entrer en contact avec Glen, comment disparaissent les membres de l'expédition lunaire et pourquoi il passe de 1992 à 1939. « Nous ne sommes allés nulle part. […] Nous sommes là où nous avons toujours été. Mais pour une certaine raison – une parmi plusieurs possibles – la réalité a reculé, elle a perdu son support, son assise et elle reflué vers des formes antérieures. » (p. 205)
Voilà, je ne vous en dis pas plus et je cache délibérément plusieurs éléments fondamentaux de l'intrigue. Sachez seulement qu'Ubik est partout, qu'il a toujours été là et qu'il peut tout. Et les publicités liminaires à chaque chapitre se chargeront de vous rappeler qu'Ubik est un produit universel. Alors, mettez un peu d'Ubik dans vos lectures. Attention, Ubik est à utiliser conformément au mode d'emploi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          600


critiques presse (1)
Telerama   11 juillet 2019
Baie de San Francisco, fin des sixties. Auteur de science-fiction prolifique mais fauché, Philip K. Dick est convaincu d’avoir perdu l’inspiration. Déprimé, il carbure aux stimulants. Et ne se doute pas qu’avec “Ubik”, chronique hallucinée du triomphe de la technologie et du capitalisme, il vient de signer un livre culte.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (129) Voir plus Ajouter une citation
TwiTwiTwiTwi   09 mai 2009
La porte refusa de s'ouvrir et déclara:
- Cinq cents, s'il vous plaît.
A nouveau, il chercha dans ses poches. Plus de pièces; plus rien.
- Je vous paierai demain, dit-il à la porte. (Il essaya une fois de plus d'actionner le verrou, mais celui-ci demeura fermé.). Les pièces que je vous donne constitue un pourboire, je ne suis pas obligé de vous payer.
- Je ne suis pas de cet avis, dit la porte. Regardez dans le contrat que vous avez signé en emménageant dans ce conapt.
Il trouva le contrat dans le tiroir de son bureau: depuis que le document avait été établi, il avait eu besoin maintes et maintes fois de s'y référer. La porte avait raison; le paiement pour son ouverture et sa fermeture faisait partie des charges et n'avait rien de facultatif.
- Vous avez pu voir que je ne me trompais pas, dit la porte avec une certaine suffisance.
Joe Chip sortir un couteau en acier inoxydable du tiroir à côté de l'évier; il s'en munit et entreprit systématiquement de démonter le verrou de sa porte insatiable.
- Je vous poursuivrai en justice, dit la porte tandis que tombait la première vis.
- Je n'ai jamais été poursuivi en justice par une porte. Mais je ne pense pas que j'en mourrai.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          580
VALENTYNEVALENTYNE   19 septembre 2014
Pat dit à voix basse :
Je ne remonte pas dans le temps. (Elle leva les yeux et son regard croisa celui de Joe Chip, d’une façon à la fois humble et agressive). Je fais effectivement quelque chose mais ce que raconte Mr Ashwood ne correspond pas à la réalité.
- Je lis dans votre esprit, lui dit G.G, l’air légèrement irrité. Je sais que vous pouvez changer le passé, vous l’avez fait.
- Je peux changer le passé, dit Pat, mais je n’y vais pas ; je ne voyage pas dans le temps, comme vous voulez le faire croire à votre testeur.
- Comment changez vous le passé ? lui demanda Joe
- Je pense à lui. A un aspect particulier, un incident quelconque ou à une phrase prononcée par quelqu’un. Ou bien à un évènement mineur qui s’est produit alors que je ne le souhaitais pas. J’ai fait ça pour la première fois étant enfant….
- Elle avait six ans, interrompit G.G. et elle habitait Détroit avec ses parents ; un jour elle a cassé une statuette ancienne en céramique à laquelle son père tenait beaucoup.
- Est-ce que votre père l’avait prévu ? demanda Joe. Avec sa faculté de précognition ?
- Il l’avait prévu, répondit Pat, il m’a punie une semaine avant que je casse la statue. Mais il disait que c’était inévitable : Vous connaissez le don des précogs : ils voient l’avenir mais ils ne peuvent pas le changer. Ensuite, une fois que la statuette s’est brisée – enfin, quand elle a été cassée par moi, je veux dire – je me suis mise à ruminer là-dessus et à remuer des idées noires, en pensant à toute cette semaine où j’avais été privée de dessert au dîner et où j’avais été envoyée au lit plus tôt. J’ai pensé : Mon Dieu – ou ce que peut dire une gosse – est ce qu’il n’y aurait pas eu moyen d’empêcher ce malheur ? La précognition de mon père ne me semblait pas une chose très merveilleuse, puisqu’il ne pouvait pas modifier les évènements ; c’est toujours le sentiment que j’ai aujourd’hui, une sorte de mépris. J’ai passé un mois à vouloir que la statuette ne soit pas cassée ; je n’arrêtais pas de revenir en esprit à la période où elle ne l’était pas, en m’imaginant l’aspect qu’elle avait eu …. Elle était d’ailleurs affreuse. Et puis un matin quand je me suis réveillée – et j’avais même rêvé la nuit d’avant que ça se passerait - elle était là . A l’endroit où elle était posée d’habitude. (Avec une expression tendue, elle se pencha sur Joe Chip ; elle continua à parler d’une voix dure et décidée) Mais mes parents ne se sont aperçus de rien. Pour eux il était tout à fait normal que la statuette soit intacte. J’étais la seule à me rappeler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
enkidu_enkidu_   12 janvier 2018
Pourquoi la télévision ne s’était-elle pas plutôt transformée en bouts de métal et de plastique ? Après tout c’était là ses constituants ; c’était avec ça qu’elle avait été construite, pas avec une antique radio. C’était peut-être la vérification assez épouvantable d’une ancienne philosophie mise au rancart, la théorie des idées chez Platon, des archétypes qui, pour chaque catégorie d’objets, sont la seule réalité. La forme récepteur TV avait été une identité imposée succédant à d’autres identités qui se suivaient en chaîne, comme une procession de silhouettes dans une photo montrant la décomposition du mouvement. Les formes premières, songea-t-il, doivent continuer une vie invisible et résiduelle à l’intérieur de chaque objet. Le passé est latent, il est submergé mais toujours là, capable de remonter à la surface si les identifications ultérieures, par malheur et contrairement à l’expérience naturelle, disparaissent. L’homme contient, non pas l’enfant, mais tous les autres hommes antérieurs, pensa-t-il. L’histoire a commencé il y a bien longtemps.

Les restes racornis de Wendy. L’enchaînement de formes qui normalement se déroule… cet enchaînement a été interrompu. Et la forme dernière s’est consumée, sans rien pour lui succéder : sans forme nouvelle, sans stade suivant dans le cours d’une maturation, pour prendre sa place. Ce doit être ce que nous expérimentons avec la vieillesse ; c’est de cette absence que proviennent la dégénérescence et la sénilité. Mais dans ce cas c’est arrivé d’un seul coup – en l’espace de quelques heures.

Mais cette vieille théorie… est-ce que Platon ne pensait pas que quelque chose survivait au déclin, quelque chose d’interne qui ne pouvait se corrompre ? Le vieux dualisme : le corps séparé de l’âme. Le corps finissant comme l’a fait Wendy, et l’âme… hors de son nid comme un oiseau qui s’envole ailleurs. Peut-être, oui, pensa-t-il. Pour renaître à nouveau, comme il est dit dans le Livre des morts tibétain. C’est la vérité. Mon Dieu, j’espère que oui. Parce qu’en ce cas nous nous rencontrerons tous à nouveau. Comme dans Winnie l’Ourson, dans un autre coin de la forêt, où il y aura toujours un petit garçon et son ours en train de jouer… Impérissables. Comme nous tous. Nous finirons tous dans un lieu plus clair et plus durable, un lieu nouveau. (pp. 177-178)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
AmbagesAmbages   31 janvier 2016
Que signifie au juste le mot psionique ? Je l'ai entendu dans la bouche de plusieurs de vos collègues.
- Ça désigne les pouvoirs parapsychologiques, expliqua Joe. La force mentale opérant directement, sans l'intervention d'aucun intermédiaire physique.
- Vous voulez parler des pouvoirs mystiques ? Comme celui de prédire l'avenir ? Si je vous pose cette question, c'est parce que certains de vos collègues parlaient du futur comme s'il existait déjà. Pas à moi ; ils n'en parlaient qu'entre eux, mais je les ai entendus... vous savez ce que c'est. Est-ce que vous êtes, comme on dit, des médiums ?
- En un sens, oui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
LiliGalipetteLiliGalipette   27 octobre 2012
« Nous ne sommes allés nulle part. […] Nous sommes là où nous avons toujours été. Mais pour une certaine raison – une parmi plusieurs possibles – la réalité a reculé, elle a perdu son support, son assise et elle reflué vers des formes antérieures. » (p. 205)
Commenter  J’apprécie          510

Videos de Philip K. Dick (41) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philip K. Dick
Extrait du livre audio "Substance mort" de Philip K. Dick lu par Emmanuel Curtil. Parution numérique le 21 juillet 2021.
https://www.audiolib.fr/livre/substance-mort-9791035405595/
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Test Voight-Kampff

Un collègue de travail vous apprend qu'il a malencontreusement écrasé un petit insecte. Quelle est votre réaction ?

Vous êtes infiniment triste
Bof,ce n'était qu'un insecte
Vous compatissez, mais au fond, vous vous en fichez un peu
Tant mieux ! Vous detestez ces petites bêtes

6 questions
525 lecteurs ont répondu
Thème : Blade Runner / Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? de Philip K. DickCréer un quiz sur ce livre

.. ..