AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782824702056
460 pages
Éditeur : Bibebook (07/06/2013)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 18 notes)
Résumé :
Pip, orphelin élevé par une soeur revêche, vit rongé par la honte: celle d'être à la charge de son beau-père, le forgeron Joe Garnery - celle d'avoir aidé, dans les marais, un forçat évadé, Magwitch, et celle ,enfin, de sa pauvreté devant Estella, la pupille de la riche Melle Havisham. Il rêve de devenir digne de la conquérir quand on lui annonce que de grandes espérances lui sont permises grâce à un mystérieux mécène. Il part alors pour Londres où il acquiert le ve... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
jfponge
  24 mai 2015
Roman de la maturité d'un Dickens déjà célèbre, "Les grandes espérances" puise largement dans la propre histoire de l'auteur. Il raconte l'ascension d'un jeune homme, pauvre et passablement maltraité par une soeur aînée qui se targue de l'avoir élevé "à la cuillère" à la mort de leurs parents. Dans la forge de Joe le forgeron, Pip (tel est le surnom du jeune garçon) se morfond et rêve d'une vie meilleure. Ce jusqu'au jour où il apprend qu'il est porteur de "grandes espérances", sous la forme d'un protecteur anonyme qui souhaite faire sa fortune par l'intermédiaire d'un officier de justice chargé d'administrer ses "espérances" et faire de lui un "gentleman". Curieusement, dans l'Angleterre encore passablement féodale du milieu du dix-neuvième siècle, la notion de "gentleman" associe étroitement honorabilité et fortune, la première dérivant de la seconde comme chacun l'aura compris. Lorsque notre jeune homme va apprendre d'où vient sa bonne fortune, il va perdre brusquement ses illusions et devenir ce qu'il aurait dû être depuis longtemps : un homme, pourvu de toutes les qualités devant lui permettre de conquérir par ses propres moyens la fierté d'exister. Roman initiatique, "Les grandes espérances" contient une belle galerie de "grotesques" aux noms savoureux : Pumblechook, Mlle Havisham, Mr et Mme Pocket, Bentley Drummle, et bien d'autres. le délicieux humour si caractéristique de Charles Dickens, cette façon de dire les pires incongruités avec le plus grand sérieux (qu'on appelle à tort "humour anglais"), est présent à toutes les pages. Un agréable moment de lecture, et une belle leçon de vie...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
kaerlyon
  15 janvier 2017
Des espérances, en voici beaucoup. Mais sont-elles forcément synonymes de bonheur ?

Pip, orphelin, est élevé par sa soeur. Celle-ci, acariâtre, tyrannise son entourage. Pip ne trouve affection et amitié qu'auprès de Joe, son beau-frère. Durant son enfance, il fera deux rencontres qui marqueront sa vie : un bagnard évadé et Miss Havisham, une vieille femme ayant besoin d'un "enfant de compagnie". Miss Havisham, abandonnée le jour de son mariage, ne s'est jamais remis de son traumatisme et voue une haine à la gente masculine. Elle semble murir un projet concernant Estelle, sa fille adoptive. Pip fera t'il parti de ce plan ?

Le roman commence doucement par la description de la vie du jeune Pip et de son entourage : les sévices qu'il subit de la part de sa soeur mais aussi le bonheur simple de Joe à sa forge, cette classe sociale qui s'en sort financièrement par le travail mais ne compte pas parmi les gens influents. La rencontre de Pip avec le bagnard, lui fait découvrir un monde de misère et de violence. Celle de Miss Havisham, lui fait entrevoir ce que peuvent obtenir les classes supérieures, même en pleine déchéance. Arrive donc la période des espérances, de l'apprentissage pour essayer de sortir de son milieu. C'est à ce moment que le roman commence à s'accélérer avec l'arrivée de ce mystérieux héritage, qui lui permet d'accéder à la classe de gentleman tant espéré. Les questions se succèdent, le caractère des protagonistes s'affine, les personnages finissent tous par trouver leur place, même la plus invraisemblable.
Au-delà de l'intrigue romanesque, beaucoup de questions sont soulevées : la valeur du travail ; le bonheur et l'argent ; la bourgeoisie, la noblesse et le peuple, la perception entre ces différentes classes ; la reconnaissance ; l'amitié et la fidélité ; la vengeance et son goût ; l'élévation est-elle synonyme de bonheur etc. Ainsi sont mis en parallèle la vie simple et heureuse de Joe contre celle de Miss Havisham qui meurt en regrettant ses actes. Quant à Pip, de ces grandes espérances, que lui en reste t'il ? Sans ces deux rencontres n'aurait-il pas vécu plus heureux dans son milieu, à reprendre la forge de Joe ?
Un double constat à la lecture de ce roman : celui de l'aventure, l'envie de tourner les pages de plus en plus vite pour découvrir les aventures de Pip, à la personnalité très intéressante où se côtoie le mépris et la générosité. Mais aussi, l'impression que l'auteur désire faire passer avant tout un message dans chaque page, phrase, mot ! qui empêche le lecteur de vraiment rester dans la dynamique romanesque. Quant à la fin, de nouvelles espérances semblent naître mais bien maigres, surtout au regard de celles du départ et que peuvent résumer cette phrase "je travaille beaucoup pour avoir de quoi vivre. Donc, je suis heureux." Il semble, en conclusion, que le héros soit revenu à son point de départ tout en ayant oublié en chemin, l'envie qui le tenaillait dans sa jeunesse. Ainsi donc, malgré le titre, voici un roman assez sombre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
nadinelesauze
  30 mai 2016
C'est un roman lumineux même dans les moments les plus sombres. le genre de livre qui donne envie de se plonger dans l'oeuvre intégrale de Dickens, après avoir lu les 2 tomes, on en redemande... Il est évident que l'auteur excelle dans l'art de captiver le lecteur en l'immergeant dans cette atmosphère Londonienne morose, dont le récit truffé de détails amusants est vraiment divertissant. Quand à la description des nombreux personnages, elle est digne d'un Tim Burton... On ne peut pas passer à côté d'un tel chef d'oeuvre!
Commenter  J’apprécie          40
JessSwann
  08 août 2019
Je n'avais jamais lu Dickens, et j'avoue que j'ai un peu de mal avec ce premier tome (peut-être aussi à cause d'un problème de traduction). le début est assez intriguant et, comme Pip par la suite, on ressent la pauvre condition et la "grossièreté" de son entourage. le tout est mené de manière rocambolesque par l'auteur, depuis Miss Havisham en passant par Estrella sans oublier le bon Joe.
Joe est du reste sans doute mon personnage favori.Il est certes peu éduqué, mais il est vraiment bon et souhaite réellement le mieux pour Pip (quitte à y renoncer pour lui permettre d'avancer dans la vie)
Sur les aventures de Pip, j'avoue avoir également eu un peu de mal avec la loufoquerie de ses aventures londoniennes et de sa pension. Par ailleurs, j'ignore toujours qui est son bienfaiteur (je ne suis pas persuadée que ce soit Miss Havisham). Au final, j'espère plus apprécié le tome 2

Ce que j'aime : le personnage de Joe, la terrible soeur de Pip, Estrella

Ce que j'aime moins : un peu trop "loufoque "pour moi, le personnage de Pip que je trouve faible et auquel j'ai du mal à m'attacher

En bref : Un premier tome qui campe l'intrigue et qui nous permet de découvrir Pip

Ma note

6,5/10
Lien : http://jessswann.blogspot.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lesmiscellaneesdepapier
  08 septembre 2019
J'ai lu ce livre car il était dans la liste des 100 livres à avoir lu. Je ne connaissais que les contes de noël de Dickens.
J'étais plutôt contente de retrouver l'univers et la plume de Dickens. Son humour naïf mais dénonciateur est toujours aussi perçant. L'histoire est touchante sans tomber dans le pathos et à nouveau révèle véritablement une société anglaise d'époque, c'est bien là que réside l'intérêt principal de l'ouvrage.
La narration à la première personne nous immerge à la vision de cet orphelin plein de ressources et de résiliance. Les prisons, l'ambiance est le décors sans concession, rappellent Hugo, quant aux personnages haut en couleur et non manichéen rappellent ceux de l'île au trésor de Stevenson. Les adultes utilisent les enfants qui pourtant nourrissent de grandes espérances et sont convaincus d'avoir une place dans la société même si celle-ci tend à les écraser dès le plus jeune âge. L'argent, les disilusions et les espoirs rythment ce roman.
Lien : http://www.lesmiscellaneesde..
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
PiertyMPiertyM   16 septembre 2014
Le nom de famille de mon père étant Pirrip, et mon nom de baptême Philip, ma langue enfantine ne put jamais former de ces deux mots rien de plus long et de plus explicite que Pip. C’est ainsi que je m’appelai moi-même Pip, et que tout le
monde m’appela Pip.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Charles Dickens (38) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Charles Dickens
Bande annonce du film The Mystery of Edwin Drood (BBC 2012), adaptation du roman de Charles Dickens
autres livres classés : classiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Oliver Twist

Que signifie le Nom d'Oliver : Twist ?

Le danseur
Le fluet
Le tordu
L'Orphelin

20 questions
412 lecteurs ont répondu
Thème : Oliver Twist de Charles DickensCréer un quiz sur ce livre