AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
>

Critique de Clem_YCR


Clem_YCR
  14 octobre 2016
J'aime, j'aime, j'aime ! C'est un livre que ma petite soeur et ma maman m'avait fortement conseillé, d'un auteur qu'une amie m'avait fortement conseillé et que nous avons choisi comme première lecture commune de notre groupe de lecture You CAN Read.
C'est un livre énorme dans les deux sens du terme ! En effet, l'épaisseur du livre peut en décourager plus d'un, d'autant plus que la couverture n'est pas très "vendeuse" mais le contenu est tellement captivant ! Certes, il y a quelques défauts voir incohérences; certes, le personnage de Nola ne m'a, dans un premier temps, pas attirée une grande sympathie et je l'ai trouvé artificiel, de même que son histoire avec Harry; certes arrivé vers la fin on commence à se dire : mais quoi encore ! mais le livre ne se résume pas du tout à cela !
On enchaine les pages de ce livre addictif et, (j'adore ça) on est surpris plus d'une fois par ce que l'on y découvre ! L'auteur ne s'appellerait pas Joël DICKER, on jurerait avoir entre les mains le livre de Marcus GOLDMAN ! Il structure son roman en 31 chapitres inversés (on commence par la fin) au début desquels Harry QUEBERT, le grand écrivain, égrène des conseils d'écriture au jeune Marcus, dans un décompte vers le dénouement ; les chapitres retracent ensuite le suivi en temps réel de l'enquête de Marcus pour innocenter Harry et connaitre la vérité. Nous naviguons entre passé et présent, et découvrons donc les habitants d'Aurora à 33 années d'intervalle. Les évènements s'enchainent sur ces deux périodes et les destins croisés des différents personnages nous conduisent comprendre (grâce à l'enquête minutieuse de Marcus), la tragédie qui s'est déroulée en 1975 et dont les origines sont plus anciennes encore. Rien de ce que vous supposerez (ou presque) ne se vérifiera, rien de ce que vous penserez avoir compris ne sera exact. Les rebondissements nous garderont en haleine jusqu'à la dernière page (ou presque), à laquelle tout sera enfin expliqué.
Vous l'aurez compris, le récit est relativement bien ficelé et l'histoire prenante. le petit plus du roman : les parents (et surtout la maman) de Marcus, de vraies calamités complétement à côté de la plaque et très caricaturaux dont chaque intervention a su me tirer un sourire.
J'ai refermé le livre ce soir, sur les remerciements de Joël (ou de Marcus ?) et j'en redemande encore ! Il est certain que je finirai un de ces jours, par ouvrir le livre des Baltimore, en espérant ne pas être lassée par le style et apprécier les retrouvailles avec Marcus !
Commenter  J’apprécie          180



Ont apprécié cette critique (16)voir plus