AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1092723153
Éditeur : LOUISE BOTTU (05/01/2017)

Note moyenne : 5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Extrait de l'avant-propos:
« Décaler. Au sens propre, enlever les cales du meuble. Ébranler les plans, rendre du jeu aux pieds (c’est danser). Le solécisme appartient aux déchets du langage. Même ceux qui disent le contraire ne se salissent pas les mains avec cela. »
[...]
« Si nous voyions à l’œil nu nos mots nous fuir, nous verrions nos hontes, nos remords et nos deuils se mêler dans l’air à ceux des autres; nous verrions se... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
PLOOM
  26 février 2017
Curieuse rhapsodie en effet que ce texte d'Alexander Dickow . Comme l'écrit le poète “Tout s'emmêle : c'est par là que tout a commencé. On est toujours au tout début. On a perdu le fil.” Dickow joue évidemment avec les mots, des mots qu'il aime, des mots qu'il creuse jusqu'à l'usure du sens, jusqu'à l'au-delà du ciel poétique. le lecteur goute ce texte comme une lente plongée dans le manque que crée le mot, toujours nécessaire mais toujours insuffisant. Alexander Dickow est poète et aussi traducteur, c'est un homme qui se coltine avec les mots, qui a appris à les mettre en lumière ou choisi de leur laisser leur part d'ombre.
Comme toujours avec les éditions Louis Bottu le texte est court mais dense, ramassé et puissant. le lecteur embarque pour une odyssée qui hésite entre le récit, la poésie en prose et le recueil de pensée. Dickow se pose en chef opérateur, ingénieur du son et scénariste de cette micro production poético-littéraire. Lente et profonde méditation qui déclenche des vagues de sens parfois désordonnées mais qui touche le fond de l'être. “Sachez que le désir ne se rassasie pas . On jouit de connaître dans l'exacte mesure d'où la connaissance ne remplace, ni ne réduit, ni n'efface , ni n'affaiblit quoi que ce soit , mais accroît, augmente, dilate , surajoute, amplifie. Certes, on ne saura pas plus de cette couleur , mais cette couleur un jour nous paraîtra telle qu'en sa nudité une fascination, à force même de temps ne rien en savoir. La chose, la chanson, la couleur sera devenue plus vaste qu'elle même ; elle demeurera encore plus immensément autre qu'avant, tant on aura vécu longtemps avec elle!”
Rhapsodie curieuse” est un texte déconcertant, riche et finalement indispensable parce qu'il nous offre un cheminement au coeur des mots, le meilleur celui qui célèbre leur conjonction dans un élan de beauté, d'inventivité et d'étrangeté.
Archibald PLOOM (CULTURE-CHRONIQUE.COM)

Lien : http://www.culture-chronique..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AlexanderDickow
  13 février 2017
Critiques dans la presse.
Lien : http://www.louisebottu.com/p..
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : poésie en proseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
764 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre