AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Gita May (Éditeur scientifique)Jacques Chouillet (Éditeur scientifique)
ISBN : 270566694X
Éditeur : Hermann (16/06/2007)

Note moyenne : 3.73/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Ce volume réunit les textes de Diderot, les premiers Salons et les Essais sur la peinture, qui contiennent l'essentiel de ses idées sur l'art de 1759 à 1765. Diderot, dans ses écrits, tâche de ramener les artistes à une observation plus sincère de la nature. Il n'envisage pas l'oeuvre d'art sous le seul angle des qualités formelles, mais s'attache aussi à la décrire dans ses rapports ambigus, souvent déterminants, avec la société et les institutions politiques.
>Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Mimimelie
  30 juin 2018
Il suffit d'avoir parcouru ce code du pompiérisme qu'est l'Essai de la peinture de Diderot pour comprendre comment la peinture elle-même ne se concevait que par rapport à tout un appareil de lois et de références grâce auquel la perfection était garantie: ainsi énonce-t-il les lois du "paysage historique", celles du "paysage ordinaire", qui feraient aujourd'hui hausser les épaules du lecteur le moins averti.
(Régine Pernoud_Pour en finir avec le Moyen-Age)
Voilà qui résume parfaitement mon sentiment sur cet ouvrage.
Commenter  J’apprécie          30
AdrienLeLoirec
  01 novembre 2016
La base pour avoir une idée de l'évolution de la critique picturale au 18ème siècle, époque passionnante des salons.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
nathalie_MarketMarcelnathalie_MarketMarcel   19 juin 2012
C’est que ce vase de porcelaine est de la porcelaine ; c’est que ces olives sont réellement séparées de l’œil par l’eau dans laquelle elles nagent ; c’est qu’il n’y a qu’à prendre ces biscuits et les manger ; cette bigarade, l’ouvrir et la presser ; ce verre de vin, et le boire ; ces fruits, et les peler ; ce pâté, et y mettre le couteau.
(à propos de Chardin)
Commenter  J’apprécie          40
MimimelieMimimelie   16 janvier 2016
Je vous ai déjà dit mon avis sur le monument de Reims, exécuté par Pigalle, et mon sujet m'y ramène. Que signifie , à côté de ce porte-faix étendu sur des ballots, cette femme qui conduit un lion par la crinière ?
Commenter  J’apprécie          50
nathalie_MarketMarcelnathalie_MarketMarcel   19 juin 2012
C’est celui-ci qui entend l’harmonie des couleurs et ses reflets. O Chardin, ce n’est pas du blanc, du rouge, du noir que tu broies sur ta palette ; c’est la substance même des objets, c’est l’air et la lumière que tu prends à la pointe de ton pinceau, et que tu attaches sur la toile.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Denis Diderot (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Denis Diderot
Emmanuel Couly reçoit Roger-Pol Droit au Musée Jean-Jacques Rousseau de Montmorency d'après son roman, "Monsieur, Je ne vous aime point" (Editions Albin-Michel):
C'est l'histoire d'une amitié impossible. Entre Voltaire et Rousseau, les deux géants des Lumières. Dans un XVIIIe siècle en effervescence, ils se lisent, s'écrivent, s'admirent. Avant le temps des déceptions, du mépris, des insultes, où finalement ils se haïssent à mort. Sans jamais se rencontrer... Ce qui les oppose ? Tout ! Dans ce face à face, loin de leurs statues, on découvre Voltaire adulé et mondain, affairiste et généreux, candide et manipulateur, Rousseau exalté et dépressif, ambitieux et sauvage, passionné et libre. On les accompagne dans la farandole de l'époque, de Paris à Genève, de Potsdam à Londres, de châteaux en auberges, de salons en théâtres, philosophant avec Diderot, D Alembert, Grimm, leurs amis communs, batifolant avec des femmes souverainement libres comme Madame de Warens, Madame du Châtelet, ou avec l'humble lingère Thérèse Levasseur… Sans le savoir, ils dessinent la confrontation, plus que jamais actuelle, de deux mondes : Voltaire, « en-haut », choisit progrès, opulence et scepticisme, Rousseau, « en bas », défend nature, frugalité et vertu. Comédie des sentiments, ce premier roman du philosophe Roger-Pol Droit est une fête de grand style. On y apprend que, pour engendrer des idées, les icônes de la philosophie jouissent, souffrent et rêvent.
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Art françaisVoir plus
>Histoire et géographie des beaux-arts et des arts décoratifs>Art français>Art français (39)
autres livres classés : critique d'artVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Prénoms de grands peintres : trouvez leurs noms ! (3)

Je suis né à Paris en 1848. Chef de file de l'Ecole de Pont-Aven, inspirateur du mouvement nabi, j'ai vécu de nombreuses années en Polynésie où je suis décédé en 1903. Je suis Paul...

Gauguin
Cézanne
Signac

12 questions
581 lecteurs ont répondu
Thèmes : peinture , peintre , art , Peintres paysagistes , Peintres français , peinture moderne , peinture espagnole , Impressionnistes , culture générale , peinture belge , peinture romantique , peinture américaineCréer un quiz sur ce livre