AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2755652101
Éditeur : Stories by fyctia (30/03/2018)

Note moyenne : 4.26/5 (sur 61 notes)
Résumé :
Une disparition inexpliquée, un passé impossible à effacer... Le cauchemar ne fait que commencer.Un seul SMS aura suffi à faire basculer la vie de Marc Vasseur. Un SMS de rupture. Mais pourquoi sa femme quitterait-t-elle du jour au lendemain une famille et une vie en tous points idylliques ? L'enquête piétine. Et ce ne sont pas les voisins des Vasseur à Bellevue Park qui la feront avancer. Dans ce luxueux lotissement privé, discrétion et silence ont été érigés en ar... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (43) Voir plus Ajouter une critique
LanaTurner
  31 janvier 2019
"Elle aurait dû tout lui dire depuis le début, bien sûr. "
Sandra aurait dû, mais comment ? Par où commencer, comment l'expliquer, le comprendrait-il? le fallait-il?
Mais Sandra n'est plus là.
Victime d'une disparition d'un peu plus de trois mois, laissant derrière elle, son époux et sa fille, avec pour seul témoignage : un message d'adieu. Mais voila. Marc n'y crois pas à ce texto, non seulement brutal, expéditif, mais surtout signé d'une différente façon.
Ce qui soulève une question: Où est vraiment Sandra?
Marc, son époux, engage le meilleur détective privé du moment. Monsieur Paul Lombardier, anciennement sous les services de l'ordre. Hors de prix, mais pas pour Marc. En effet celui-ci, à l'abris du besoin, vit dans un domaine d'exception. Filmé, reculé, et aménagé pour les " privilégiés". Les gens de la "haute". Mais qui sont vraiment ses voisins? Pourquoi tant de sécurité?
Peu à peu, le puzzle de l'enfance de Sandra, se formera et s'en suivront de multiples aventures, au coté du Détective, mais aussi parallèlement du coté du mari esseulé.
Jouant avec nos nerfs, nos tripes.
Voyageant avec eux sur le chemin de la vérité.
Une vérité simple, cruelle.
Ce roman est le premier de l'écrivain Sebastien Didier, que je remercie pour sa patience, mais aussi pour sa confiance. Il est bien mené, et soulève beaucoup de curiosité de la part du lecteur. Il a réussi à rendre le texte fluide, simple, sans fioriture. Les dialogues sont un peu kitch, mais ce sentiment est pardonné sur l'efficacité du scénario. La froideur de l'antagoniste, et l'envie d'y croire.
J'aurais aimé plus de détails "dure", plus d'instant passé en tête à tête avec le monstre et sa/ses victimes. Un rien de travail sur l"émotion, les sentiments ressentis lors de passages pour le moins "important". Mais ceci est au goûts de chacun!
Pour clôturer je dirais qu'hormis plusieurs aspects où l'on devine aisément certaines choses, les personnages sont accrochants. A mes yeux le Détective, touchant et arrogant et l'antagoniste dont les lignes ne lassaient pas mes yeux, font la force de ce roman, et me font croire en l'auteur.
Il y a énormément de potentielle!

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          444
Soukiang
  05 juillet 2018
"Connaît-on vraiment les personnes qui nous entourent ?"
A commencer par celle qui a dit "oui", un jour, pour le meilleur et pour le pire ?
Pour Marc, la disparition de sa femme ne peut être le fruit du hasard ou d'une "pause" comme le laisse supposer son dernier sms.
Aucun indice, aucune piste n'est ressortie après l'enquête de gendarmerie.
"Jusqu'où peut-on aller par amour ou désespoir ?"
Marc veut remplir une promesse faite à sa fille, qu'ils puissent former de nouveau une famille.
Le temps presse, il ne s'agit plus d'attendre un miracle venu du ciel, il faut employer les grands moyens et cela commence dès à présent.
Ce qu'il ne sait pas encore, les apparences peuvent prendre des chemins détournés de la vérité, bienvenue dans ce thriller d'une noirceur peu commune et gare aux fantômes du passé ...
D'abord présenté chapitre après chapitre sur la plateforme Fyctia qui permet à ses lecteurs de découvrir de nouveaux auteurs, d'y dénicher de nouvelles perles qui pourraient devenir les best-sellers de demain, le roman de Sébastien Didier s'est envolé ensuite de ses propres ailes.
Lors du Salon du Livre de Paris, Je ne t'oublie est arrivé finaliste du concours Thriller parrainé sous l'égide de l'auteure confirmée, B.A. Paris (Derrière les portes et Défaillances, édités chez Hugo Thriller, vendus à plus d'un million d'exemplaires au Royaume Uni) qui l'a qualifiée rien de moins de "véritable page turner".
Le rêve est en train de prendre forme pour cet auteur originaire de Nice qui n'a pas chômé depuis, son deuxième roman, Les yeux bleus, a fait aussi bien en terminant finaliste du concours thriller VSD Michel Bussi 2018.
Je remercie l'auteur pour sa confiance de me faire découvrir son premier roman, Je ne t'oublie pas. Ainsi que Sylvia Kunst pour m'avoir suggéré l'idée😉.
Ce qui frappe d'entrée dans ce thriller, une écriture très visuelle, le sentiment de vivre au plus près des personnages, au coeur de l'action, tout le roman se lit et se vit à vitesse V, des cliffhangers qui achèvent chaque chapitre, la diffusion du roman sur Fyctia, à l'image de ces romans-feuilletons que l'on pouvait trouver naguère et chez les grands auteurs qui se sont essayer à cet exercice, Stephen King avec La Ligne Verte notamment, si cela peut dérouter de prime abord certains lecteurs dans la chute et le découpage d'une action alors à son apogée dans son extrême et spectaculaire chute, cette construction se retrouve dans la grande majorité des cas dans l'univers du suspense, cette garantie de faire monter le taux d'adrénaline, cette peur qui commence à suinter et former des petites gouttes n'attendant que de perler le long de votre colonne vertébrale, ce doux frisson tant recherché par les amateurs de sensations fortes, tout l'art de faire monter la température pour un auteur de thriller est de trouver le parfait équilibre et l'harmonie entre les séquences présentant les points de vue, de battre le fer tant qu'il est encore chaud et ce, jusqu'au dénouement.
Un seul être vous manque ...
Dans ce thriller, vous découvrirez rapidement deux pistes alternatives pour retrouver Sandra, cette mère de famille et compagne de Marc, un spécialiste des nouvelles technologies et dévoué à son travail, qui ne rentre pas ce soir-là retrouver aussi sa fille, Lisa.
Que s'est-il passé ce jour-là ? Pourquoi cette disparition soudaine et ce message pour le moins mystérieux ? Quand rien ne laissait paraître le moindre doute sur l'amour qui les unissait, leur fille unique étant le témoin privilégié, quand tout se ligue alors contre vous, contre vos propres contradictions, vos propres ignorances sur le passé de votre conjoint, dans les méandres tortueux des souvenirs et des secrets cachés depuis toutes ces années, de quoi perdre ses illusions et ses repères bâtis à la confiance et l'amour de l'autre ...
L'importance des détails qui s'égrènent au fil de la lecture, dans la trame qui doit vous remuer et vous secouer autant le faire que peut, trouver les dénominateurs communs, un regard, un mot incongru dans une conversation, une silhouette qui se profile de loin, des voix qui peuvent surgir de nulle part, des phases jubilatoires auxquelles vous y repenseraient à postériori, l'urgence fait foi, la fatigue est palpable, les séquences s'enchaînent sans temps mort, l'inéluctable chevauchée dramatique prends son envol et s'amplifie de page en page, force est de constater que l'histoire tient la route dans toute sa démesure et oppressante ambiance, la souffrance est physique autant que psychologique, les portes hermétiquement closes s'ouvrent une à une, l'histoire est en train d'être reécrite, la vérité se dévoile subrepticement, les visages tombent leur masque de laideur et le mal laisse entrevoir sa face rubiconde ou glacante voire difforme, cette humanité qui s'effondre et dérive au gré des courants, cette dégénérescence absolue qui se permet toutes les largesses et les tabous les plus inqualifiables, bienvenue en enfer, vous m'en direz des nouvelles, Je ne t'oublie pas est un thriller qui orchestre des destinées et réhabilite les victimes, les innocentes qui se sont jetés dans la gueule du loup, au mauvais endroit et au mauvais moment, rien ne vous laissera présager l'abysse vers laquelle l'auteur vous fera glisser lentement mais sûrement, à vos risques et périls, un rire démoniaque vous chuchotera à l'oreille pour vous siffler une berceuse à vous faire froid dans le dos, le mal à l'état pur et sans concession vous guette ...
"Celui qui doit combattre des monstres doit prendre garde de ne pas devenir monstre lui-même. Et si tu regardes dans un abîme, l'abîme regarde aussi en toi"(Nietzsche)
L'auteur ne se prive pas de distiller quelques clins d'oeil en référence à ses passions comme le cinéma ou les nouvelles technologies, celles-ci permet de donner un semblant d'ancrage à une réalité qui ne cesse de se distordre dans la tête du protagoniste, est-ce un rêve ou un cauchemar, une introspection qu'il va devoir sonder au plus profond de son âme et de ses espérances, "tant qu'un corps n'est pas retrouvé tout reste possible ...", tout affaire de disparitions inexpliquées dénote des statistiques qui réduisent le champ des investigations et des possibilités d'espérer, un engrenage infernal qui a commencé dès la certitude que rien dans toute cette affaire ne s'appuie sur des faits plausibles, comme la célébre citation d'un détective qui ne l'est pas moins "Quand on a éliminé l'impossible, la réponse aussi improbable qu'elle soit, est ce qu'il reste".
La destinée des êtres, les fantômes du passé, toute décision implique des conséquences, les choix de vie, l'empathie à l'égard des personnages principaux avec leur passé, l'émotion est un sentiment complexe qui naît d'abord du fond des entrailles, pour combler les trous, les sentiments peuvent devenir contrastés, opaques selon les terminaisons nerveuses de l'instant, Marc est encore loin d'imaginer à quel point sa vie va basculer irrémédiablement, la fragilité qui émane de ses angoisses et de ses déchirements est subtilement décrite, progressivement les doutes et la méfiance envers autrui s'accentuent, l'auteur ne nous épargne rien de tous les états d'âme pour développer cette compassion rendant la lecture d'autant plus addictive.
Une plume qui tape dans le mille, qui sait vous donner des soubresauts et retournements de situation qu'on attend dans un thriller, pas le temps de s'ennuyer une seule seconde, l'auteur l'a bien compris, sa générosité et son style en alerte constante, des personnages qui prennent une consistance au fil de l'eau, une intrigue maîtrisée et stressante pour les nerf, un dénouement juste estomaquant et totalement imprévisible, le lecteur a du mal à s'arrêter, autant le dire, les compliments de B.A. Paris ne sont pas le fruit du hasard, toute cette histoire vous comblera au-delà de vos espérances et je n'ai qu'un mot de la fin, Foncez !!!
Suivez Marc pour retrouver sa moitié, participez, vibrez, pleurez, secouez-vous, le temps file ...
Je ne t'oublie pas est un roman auto-édité, je prédis un bel avenir à son auteur, Sébastien Didier, son deuxième livre, Les yeux bleus, devrait le confirmer, la naissance d'un nouveau talent dans le monde du thriller qui n'a pas fini de nous régaler avec ses histoires. A suivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
coquinnette1974
  26 août 2018
Je remercie chaleureusement Sébastien Didier pour l'envoi de son roman Je ne t'oublie pas.
Une disparition inexpliquée, un passé impossible à effacer... le cauchemar ne fait que commencer...
Un seul SMS aura suffi à faire basculer la vie de Marc Vasseur. Un SMS de rupture.
Mais pourquoi sa femme quitterait-t-elle du jour au lendemain une famille et une vie en tous points idylliques ?
L'enquête piétine. Et ce ne sont pas les voisins des Vasseur à Bellevue Park qui la feront avancer... Ils vivent dans un luxueux lotissement privé, où discrétion et silence ont été érigés en art de vivre.
Trois mois après la disparition de Sandra, Marc reçoit un message accompagné d'une photo où l'on voit le médaillon de sa femme au cou d'une jeune inconnue....
Qui est cette jeune fille ?
A t'elle un lien avec Sandra ?
Et où donc est Sandra ???
Marc se lance à corps perdu sur les traces de son épouse, quitte à mettre sa vie et celle de ses proches en danger....
Je ne t'oublie pas est un excellent thriller qui m'a captivé de la première à la dernière pas.
J'ai avalé ce roman :) Commencé samedi soir, lu une partie de la nuit, et terminé ce matin :) Voilà à quoi servent les dimanches matin de repos : à lire, évidemment ;)
J'ai beaucoup aimé les différents personnages, aussi bien Marc que le détective privé qu'il a engagé. Ce dernier est complexe mais au fur et à mesure de ma lecture, je me suis attachée aussi à lui. Lisa, la fille de Marc et Sandra, est touchante. Adolescente perdue par la disparition inexpliquée de sa mère, elle se demande si sa maman n'est pas morte, tout simplement... Quand au père de Marc, il se demande si venir dans ce lotissement hyper sécurisé était une bonne idée.. Et si Sandra était partie car elle en avait marre de tout ça ?
Beaucoup de questions se posent, il y a beaucoup de pistes qui se mêlent, s'entremêlent, se brouillent... Pour donner un roman haletant, difficile à lâcher. Et une fin à laquelle je ne m'attendait pas, je ne l'avais pas vu venir comme ça. Quand à l'épilogue, elle est nécessaire et clos bien toute cette histoire.
Vous l'aurez compris, j'ai adorée ce roman. L'auteur m'a beaucoup étonné et je trouve que c'est un très bon premier roman.
Encore merci Monsieur Sébastien Didier pour la découverte, et je serais au rendez-vous pour vos futurs romans :)
Je mets évidemment cinq étoiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          171
LeoLabs
  25 août 2019
J'ai peine à croire que c'est le premier livre de l'auteur. Un roman de grande qualité qui n'a rien à envier aux plus grands, que l'on verrait bien adapté sur le grand écran. C'est efficace, dynamique et très visuel. On ne s'ennuie pas une seconde. Les personnages sont attachants et les méchants... vraiment très méchants. J'ai hâte de découvrir le prochain roman de S.D. Une belle découverte.
Commenter  J’apprécie          250
livrement_ka
  24 juillet 2019
Titre :  JE NE T'OUBLIE PAS
Auteur : Sébastien DIDIER
Editions : Hugo Poche
Genre : thriller
Nombre de pages : 
Date : 2019 (juin)
Prix : 8,50 €

Présentation physique du livre :
Un livre de format poche de près de 600 pages.
Une jolie couverture représentant une maison à l'architecture ultra moderne. et sur le devant le visage d'une femme.

Résumé :  
Une disparition inexpliquée, un passé impossible à effacer... le cauchemar ne fait que commencer.Un seul SMS aura suffi à faire basculer la vie de Marc Vasseur. Un SMS de rupture. Mais pourquoi sa femme quitterait-t-elle du jour au lendemain une famille et une vie en tous points idylliques ? L'enquête piétine. Et ce ne sont pas les voisins des Vasseur à Bellevue Park qui la feront avancer. Dans ce luxueux lotissement privé, discrétion et silence ont été érigés en art de vivre. Trois mois après la disparition de Sandra, Marc reçoit un message accompagné d'une photo. Celle d'une jeune fille qu'il n'a jamais vue mais qui arbore un médaillon. Ce bijou, il le reconnaît, il en est sûr, c'est celui que portait Sandra. Celui qu'elle ne quittait jamais. 

Sur l'auteur et son univers cf Babelio
Nationalité : France 
Biographie : 
Sébastien Didier est originaire de Nice, où il vit avec sa famille. 
Il est passionné de lecture et d'écriture depuis toujours, mais aussi de cinéma et de nouvelles technologies. 
"Je ne t'oublie pas" (2018) est son premier roman.
Il a été finaliste du concours Thriller "Derrière les Portes" sur la plateforme d'écriture Fyctia et a obtenu le coup de pouce de l'écrivain B. A. Paris qui l'a qualifié de "véritable page-turner".
Sur les éditions 
http://www.hugoetcie.fr/nos-labels/hugo-poche/

AVIS

Un thriller absolument époustouflant, où du début à la fin le lecteur se trouve en pleine course poursuite. L'intrigue vous tient en haleine tout au long du livre avec un suspense et des reebondissements exceptionnels.

Début du livre
Sandra releva la manche de son chemisier de quelques centimètres. La grande aiguille de la Rolex n'avait pas bougé. Ou si peu. Toujours bloquée à la verticale. Figée. Immobile.

Ainsi débute le prologue de ce thriller. Très haché, qui plonge dans une ambiance  qui va se révéler de plus en plus angoissante et terrifiante pour se terminer en apothéose.
Sandra est une jeune mère de famille, mariée avec Marc Vasseur. Ils ont ensemble une fille Lisa, adolescente.
Depuis quelques temps Sandra semble avoir disparu de la circulation. La police est chargée de l'enquête. Mais malheureusement pour Marc, un SMS émanant semble t'il de sa femme laisse penser que cette dernière a souhaité partir de son propre gré. Et cela sonne aux yeux de la police comme un message d'adieu.
Paul Lombardier, détective au passé trouble a été embauché par Marc pour découvrir la vérité. C'est un ancien flic qui s'est reconverti pour des raisons plus que douteuses
Trois mois après l'étrange  disparition, Marc reçoit une photo étrange via les réseaux sociaux. Cette photo représente une jeune femme d'une vingtaine d'année arborant un médaillon; mais pas n'importe lequel, après vérification il semble s'agir de celui de Sandra.
De là, Marc va se lancer dans une épopée qui sera loin d'être fantastique. Et ce qu'il va découvrir va au-delà de l'entendement, au delà de tout ce qu'on peut imaginer.
Laissez vous transporter dans cette histoire hors du commun où vous découvrirez des personnages émouvants et attachants et d'autres totalement abjectes.
Le tout sur fond de pouvoir et de richesse. En effet, Marc et sa famille vivent dans un domaine privé et luxueux où se cotoient des personnalités toutes plus éminentes les unes que les autres. 

Les personnages :
Marc : Mari de Sandra qui mettra tout en oeuvre pour retrouver sa femme, et cela va l'entrainer dans la découverte du passé trouble de cette dernière.
Sandra : Femme de Marc, qui va se retrouver confrontée à son passé qu'elle avait préféré taire et oublier. Mais pour quelles raisons n'en a t'elle jamais touché un mot à Marc ? C'est ce qu'elle regrettera le plus tout au long de l'histoire.
Lisa : Fille du couple, elle ne croit pas à la disparition volontaire de sa mère. Elle va être aux côté de Marc pour mettre à jour cette vérité ignoble.
Robert : Père de Marc, il va être d'une aide précieuse pour ce dernier, et surtout pour Lisa dont il va s'occuper. C'est vraiment un grand père fabuleux autant pour son fils que pour sa petite fille.
Paul : ancien flic, devenu détective pour des raisons plutôt troubles, il va faire de cette affaire une quête personnelle, et va la mener tambour battant même lorsque Marc doutera de lui.

Le point fort de l'histoire : une enquête à couper le souffle avec des personnages influents au-delà de tout soupçon et surtout au delà de toute justice. Et une resurgence du passé qui va entrainer toute une famille dans une histoire plus que glauque et à la limite de l'imaginable.

Le style de l'auteur
Pour tout dire losque j'ai pris ce livre, j'ai été un peu effrayée par le nombre de pages. Mais après quelques lignes, j'ai été embarquée dans cette histoire qui pourrait arriver à n'importe qui, et qui vous laisse sans voix.
La plume de l'auteur arrive à nous faire ressentir les émotions de chacun; le lecteur va se sentir proche de la situation, jusqu'à être troublé par certains passages.
A certains moments, je me croyais au coeur de ce récit, non pas en tant qu'acteur mais en tant que spectateur incapable d'agir pour aider, impuissante devant tant d'injustice.
Plusieurs pistes sont suivies par Marc et Paul, une les plongeant dans le passé de Sandra et l'autre dans le passé plus récent de Marc.
Et l'auteur a su avec exactitude décrire les rapports entre les personnages. Que ce soit des rapports d'amour comme entre Lisa et son grand-père ou son père, des rapports de complicité entre Robert et Marc et le rapport plus que bestial entre Andreotti et Marc.
Puis aux lieu et place d'indices, c'est au travers de petits  détails que Marc va devoir trouver la vérité qui le fera remonter jusqu'à sa femme.
Mais il pourra compter sur l'aide de sa fille et de son père, en plus de celle de Paul Lombardier et de son assistante dévouée.
Quelques passages un peu à la limite du supportable mais tellement bien décrits qu'ils ont vraiment leur place dans cette histoire. Et franchement on en redemande. 
J'ai vraiment du mal à comprendre comment dès le premier livre, on peut être autant précis et arriver à répondre aussi bien à l'attente des lecteurs. Pour lire régulièrement des thrillers, je retrouve ce niveau après quelques livres. Donc là, je suis perplexe sur ce que je vais découvrir par la suite de cet auteur. Arrivera t'il à se surpasser ? Car là sincèrement on est déjà très haut niveau qualité de l'intrigue, de la composition et des caractéristiques des personnages et surtout de l'ambiance et de la description des scènes.
Je suis bluffée par autant d'exactitude sur les ressentis de chacun des personnages.
Un petit plus pour le personnage de Paul Lombardier qui est à mon avis, le mieux travaillé pour être conforme à ce que le lecteur attend de cet homme avec un bon fond, mais des manières assez originales.

Le genre
Un thriller.

La forme de l'histoire
Le récit est divisé en plusieurs chapitres.
Les phrases sont courtes ce qui met dans une ambiance de précipitation, de course folle, d'essouflement du début à la fin.
Le texte est très aéré et l'écriture est très fluide. Ce qui en fait une lecture très agréable.
Des dialogues à la hauteur de l'histoire.

Conclusion :
Un véritable coup de coeur. Après Sans raison, je suis à nouveau "en amour " devant un thriller de la même trempe. Monsieur DIDIER faites moi le plaisir de me garder de côté votre prochain thriller ou je ne réponds pas  de mes actes.
J'aimerais pouvoir étudier le cerveau de ces auteurs ayant une imagination absolument époustouflante et au-delà de toute normalité.... LOL
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   13 avril 2018
Elle aurait dû tout lui dire depuis le début, bien sûr. Cachait-on ce genre de secret à l’homme que l’on aimait ? Au père de sa fille ? Non. Ils avaient fondé l’essentiel de leur relation sur la confiance, sur l’envie d’avancer ensemble et de maintenir un cap, comme une équipe. Et maintenant, seule dans sa BMW, à la nuit tombante, elle avait l’impression de le trahir, d’avoir rompu le pacte qui les unissait. Même si Marc, de façon involontaire, n’était pas totalement étranger à toute cette histoire. Lui … et le hasard bien sûr. Ou la destinée, appelez ça comme vous voulez.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
-Olivier--Olivier-   16 avril 2018
Contourner, biaiser, se cacher, piéger. Porter le masque. Il ne comptait plus ces moments de solitude dans lesquels il s’enfonçait dans une profondeur si abyssale des tourments de son âme qu’il pensait bien ne plus jamais pouvoir remonter à la surface. Il viendrait bien un jour où la bête larvée en lui n’accepterait plus d’être ainsi refrénée. Elle réclamait toujours plus, peinait à être rassasiée. Il était peut-être temps de commencer à trouver quelque chose qui puisse le catalyser, équilibrer ses pulsions, du moins pendant quelque temps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   13 avril 2018
La mémoire, sûrement le seul héritage digne de ce nom reçu de cette famille de dingue, pensa-t-elle. Cette faculté à conserver et compartimenter chaque visage, chaque accent, chaque intonation, chaque expression dans la grande bibliothèque de sa pensée et à pouvoir y retourner le moment venu pour en exhumer un ouvrage oublié, même des années plus tard, avait bel et bien fait prendre à sa vie cette tournure frénétique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
-Olivier--Olivier-   16 avril 2018
Quand vous avez présidé à la destinée de pays, quand vous avez acquis suffisamment d’argent pour ne plus savoir qu’en faire jusqu’à la fin de vos jours, quand vous avez tenu le sort de millions de personnes dans le creux de votre main, que leur vie était susceptible de changer selon la façon avec laquelle vous resserriez votre poigne, alors je vous le demande, qu’est-ce qui peut encore être excitant ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   13 avril 2018
Il m’est difficile de ne pas éprouver de la pitié pour elle. Les affaires de cruauté animale peuvent sembler cousues de fil blanc lorsqu’elles sont évoquées dans les médias, mais il ne s’agit pas toujours d’hommes ou de femmes diaboliques maltraitant de pauvres bêtes. Nombre de ces histoires impliquent des gens seuls, désespérés, dont la santé mentale est déficiente. Ils prennent un animal, pensant que sa compagnie sera agréable, puis découvrent qu’ils sont incapables de s’en occuper. S’il est déjà difficile de prendre soin de soi, comment peut-on, en plus, se charger d’un compagnon à quatre pattes ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          01
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1769 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..