AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782755649093
558 pages
Éditeur : Hugo Poche (02/07/2020)

Note moyenne : 4.27/5 (sur 11 notes)
Résumé :
1986. Une famille est assassinée dans sa villa près de Saint-Paul-de-Vence. Le père, la mère et leurs jumeaux d’à peine deux ans. Un crime monstrueux qui demeurera impuni.
2018. Anthony Delcourt sait que la vie de son fils
ne tient plus qu’à un fil. Le petit Maxime a été enlevé en plein jour, dans le jardin de la demeure familiale
à Nice. Chaque minute qui passe réduit les chances... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
celine85
  28 juin 2020
[COUP DE COEUR]
Jacques Belleville ancien gendarme est bénévole pour une association d'aide aux familles de victimes de crimes non élucidés. En 2015, il travaille sur un cold case, l' « Affaire Armand ». En décembre 1986, la famille avait été assassinée près de Saint Paul de Vence. A l'époque la police avait conclu à un braquage qui avait mal tourné mais très vite il n'est pas convaincu par cette idée et mène l'enquête bien au-delà de son rôle de bénévole.
Anthony Delcourt, sa femme Estelle et leur fils Maxime habitent dans une villa magnifique sur les hauteurs de Nice. En 2018, alors qu'il jouait dans le jardin familial, Maxime disparait. Après des recherches infructueuses, l'alerte enlèvement est déclenchée. L'emballement médiatique est immédiat et les moyens mis en oeuvre par la police sont considérables car le grand père Claude Cerutti est un homme d'affaires millionnaire niçois, une véritable figure régionale à la réputation contrastée. Stupéfaction quand la police arrête Lise, la tante de l'enfant qu'il soupçonne d'être à l'origine de l'enlèvement. Claude Cerutti est certain de l'innocence de sa fille et est persuadé qu'à travers cet enlèvement c'est lui qui est visé. le message des ravisseurs n'a fait que confirmer cette idée. Cette affaire va le ramener 30 ans en arrière et va mettre au grand jour de nombreux secrets…

Après avoir bien aimé son premier roman « Je ne t'oublie pas », je me suis plongée avec plaisir dans celui-ci et c'est un véritable coup de coeur ! Tous les éléments sont là pour faire un bon roman de suspense. On ne s'ennuie pas pendant les 500 pages car elles sont truffées de surprises, de rebondissements impossibles à deviner pour le lecteur. Un grand travail de construction a été réalisé par l'auteur et c'est très agréable. On va de révélation en révélation et toutes les pages ont leurs importances. Toutes les évènements vont s'emboiter parfaitement à la fin. Quand on referme ce roman, la seule chose qui vient en tête c'est : Mais quelle histoire !!
Il sort le 2 juillet !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
Kazcook
  06 juillet 2020
J'avais passé un superbe moment l'an dernier avec la découverte de cet auteur et de son premier roman Je ne t'oublie pas paru dans la même collection. C'est donc avec un bel enthousiasme que je me suis lancée dans son petit dernier en ce début d'été.
On décolle pour Nice, et cette plume aussi visuelle qu'immersive nous plonge in media res dans un cadre parfaitement bien décrit et son intrigue ficelée avec soin, qui démarre fort.
On va alors assister en 2018 à l'enlèvement du petit Maxime, le récit est conté à la première personne par Anthony, le papa du petit garçon, cela amène une certaine intimité et une proximité qui m'a beaucoup plu. Son point de vue se montre juste, perspicace et souvent très émouvant. On essaye alors de faire la lumière sur cette histoire, comprendre qui a pu kidnapper ce petit bout de chou de 4 ans et surtout pourquoi... L'auteur enchaîne les chapitres courts et rythmés, il manie le suspense avec une belle intensité et nous sème des indices de-ci de-là afin que l'on puisse assembler ce puzzle complexe. Les changements de types de narration et de focus sont parfaitement gérés et ne nuisent pas du tout à la sublime fluidité qui nous est offerte. L'intrigue principale est entrecoupée de scènes passées, tantôt en 2015, tantôt plus lointaines dans les années 80. Il existe évidemment un lien entre les trois époques et quand sonne l'heure des révélations, on ne peut que saluer l'intelligence de l'intrigue, époustouflante et surprenante.
Avec ce second titre haletant, Sébastien confirme son talent, dans la lignée des nouveaux grands auteurs à suspense français. Encore plus abouti que le premier, beaucoup moins évident et convenu, je me suis régalée de sa belle plume et de toutes les péripéties. J'ai aimé la plongée au coeur de ce monde impitoyable des gens riches de la côte d'azur et s'il m'a souvent glacé le sang, j'ai surtout été bluffée par l'ambiance anxiogène qu'il parvient à maintenir tout au long du roman. J'ai frémi, j'ai été submergée par mes interrogations et j'ai adoré ça. Il réunit incontestablement tous les ingrédients du page-turner et en fait un cocktail malin et addictif. le seul mini bémol à mes yeux reste la forte présence de marques (voitures, boissons...), j'ai frôlé l'overdose. Même si le milieu ou les besoins de l'enquête le justifient parfois, j'aurais préféré, à d'autres moments, la plus simple utilisation de mots génériques à cette surenchère de marques et autres modèles, engendrant irrémédiablement des répétitions pourtant évitables.
En bref, réussi et palpitant, ce roman sera parfait pour votre été livresque, je vous invite à votre tour à cette jolie découverte pour un moment de lecture absolument délicieux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Entre2Livres
  01 juillet 2020
✔️Mon ressenti : Aujourd'hui, c'est un grand jour, Sébastien Didier nous offre son second Polar. Alors que j'avais été incapable de lâcher "Je ne t'oublie pas", j'entre dans celui ci en prévoyant des heures de libres pour pouvoir le dévorer.
Anthony et Estelle sont les parents de Maxime. Un jour de 2018, il disparaît. Après une recherche, la thèse du kidnapping est vite soulevée. L'alerte enlèvement est rapidement déclenchée, retrouvera t'on Maxime à temps? Quelles sont les motivations des personnes qui le retienne?
Sébastien Didier nous entraîne une fois de plus dans un thriller prenant et riche en rebondissements. Il construit son intrigue sur plusieurs périodes et les précise bien pour chaque chapitre. Les personnages sont nombreux, il faut donc apprendre à les découvrir et à se souvenir de chacun d'entre eux en fonction des époques et du lieu de l'action. le personnage principal est Anthony est un père complètement désorienté, d'autant plus que Maxime était sous sa surveillance et qu'Estelle semble lui en vouloir.
Je ne vous en dit pas plus, mais chaque découverte renverra à d'autres questions et c'est vraiment ce qui en fait un page-turner. Les âmes sensibles peuvent s'y pencher puisque tout tourne autour de la disparition.
J'ai beaucoup aimé le dénouement. En bref, une belle réussite! Bravo Sébastien
🎯Mots Clefs : Enlèvement / Enfant / Passé / Enquête / Fortune
🏆Ma note : 18/20
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
delcyfaro
  01 juillet 2020
Alors j'annonce "coup de coeur" pour cette histoire.
Oui un nouveau coup de coeur pour ce roman auquel je ne m'attendais vraiment pas du tout. C'est de la bombe tout simplement!!
C'est le genre d'histoire où tout arrive, tout est inattendu et tout nous bluffe d'un bout à l'autre.
Conçu sur des époques différentes (1986 - 2015 et 2018) l'histoire commence par l'assassinat de la famille Armand en 1986 prés de Saint Paul de Vence, puis nous nous retrouvons en 2015 en compagnie de Jacques Belleville, un ancien gendarme qui est bénévole pour une association d'aide aux familles de victimes. Il décide de reprendre l'enquête sur ce quadruple meurtre car quelques détails ne semblent pas coller.
En 2018 le petit Maxime est enlevé chez lui. L'enquête s'avère être sous haute tension car ce petit garçon est le petit fils d'un important homme d'affaire niçois Claude Cerruti.
Quel est le lien entre ces 3 époques? Y en a t'il un d'ailleurs?
C'est ce que l'auteur va nous faire découvrir au fil des pages, ménageant un suspense énorme, des rebondissements à foison, des pièges dans lesquels on tombe facilement et une envie de tourner les pages irrésistible pour enfin avoir le fin mot de cette histoire terriblement addictive.
C'est vraiment un roman "page turner" de ceux qu'on ne peut plus lâcher dés qu'on l'a commencer.
L'écriture est fluide et accrocheuse . Les personnages ne sont pas forcement tout blancs ou tout noirs. Ils ont beaucoup de côtés mystérieux ou attachants et sont tous importants pour l'histoire.
L'intrigue est machiavélique et vraiment très bien menée. On y croit, on est happé par l'histoire et même quand on croit qu'on est arrivé au maximum, l'auteur nous en rajoute une petite lichette pour encore plus nous scotcher.
Un grand bravo à Sébastien Didier pour cette histoire vraiment addictive et merci aux Editions Hugo&Cie et à NetGalley pour m'avoir permis de découvrir un nouvel auteur que je ne manquerai pas de suivre de très prés désormais.
#Lesyeuxbleus #NetGalleyFrance
Lien : https://delcyfaro.blogspot.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
chutmamanecrit
  02 juillet 2020
Deux histoires que 30 ans séparent. Deux points de départ pour ce roman :
Il y a toujours quelque part, quelqu'un qui sait ou qui a vu quelque chose. Jacques Belleville, ancien gendarme et bénévole pour une association d'aide aux familles de victimes en est persuadé. le crime Armand perpétué en 1986 n'est pas une simple histoire de braquage qui a mal tourné. Il décide en 2015 d'enquêter sur cette affaire.
2018, le petit Maxime est enlevé dans son jardin. Une banale histoire de rançon ? Quelle sombre secret cache la famille Cerutti ?
On suit alors l'enquête à travers les yeux et les émotions de son père. Une enquête à 200 à l'heure, il va vous falloir un physique pour cette lecture : à compter du moment où vous aurez tourné la première page, vous ne pourrez plus vous arrêter. Intrigue, rebondissements surprises, les événements s'enchaînent, parfaitement construits, sans nous laisser le temps de reprendre notre souffle.
Sébastien est doué, le bougre, pour nous perdre dans les suppositions. Quand il daigne nous apporter une réponse, c'est pour nous assommer avec d'autres questions. Qui est le kidnappeur ? Pourquoi l'enfant a-t-il était enlevé ? Quel est le rapport entre ces deux enquêtes que trente ans séparent ? Et c'est quoi toutes ces roses sur la couverture ?? Et ne croyez pas qu'il vous lâchera si facilement avec son histoire, jusqu'au dernier chapitre vous serez tenu en haleine ! La réponse finale ne sera apportée qu'à la dernière page.
En bref, j'ai adoré ce roman, sa construction complexe et parfaite au millimètre, pardon, au mot près.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   15 juillet 2020
De Lise avait toujours irradié un magnétisme complexe, auquel peu d’hommes savaient se montrer indifférents. Mais elle pouvait être aussi intraitable dans ses relations amoureuses que son père l’était en affaires. Bon sang ne saurait mentir. Au feu et à la fougue de sa cadette, Estelle opposait une sérénité peu habituelle pour son âge. C’était cette beauté plus humaine, ancrée dans le réel, qui m’avait séduit lors de notre première rencontre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   15 juillet 2020
Toute sa vie avait été ainsi, soumise à la pression de l’instant.

La bonne décision, au bon moment. Pour conquérir un nouveau marché, pour écarter un concurrent trop impétueux, pour tisser sa toile d’accointances politiques, pour que le nom Cerutti soit encore et toujours sur le devant de la scène. Son physique de coureur cycliste trahissait cette rigueur perpétuelle dans l’effort et le contrôle. Sec, nerveux et endurant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   15 juillet 2020
Le  temps jouait contre nous et je n’arrêtais pas de penser de façon stupide à tous ces polars américains dans lesquels on vous serinait combien les premières vingt-quatre heures étaient capitales dans le cas d’un enlèvement et que, passé ce délai, l’enfant voyait ses chances de survie divisées par deux, puis n’en avait quasiment plus aucune ensuite.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   15 juillet 2020
La peur s’empara de moi avec une violence que je ne sus pas contenir. Je la sentis tout de suite exploser jusque dans le tréfonds de mes entrailles. Cette sensation que quelque chose de grave venait de se produire.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   15 juillet 2020
Toute relation était-elle condamnée à s’émousser avec les années comme le tranchant d’une vieille lame ?

Nous avions pourtant tout ce qu’un couple de notre âge était en droit de désirer. Et même plus.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : enlèvementVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Sébastien Didier (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1901 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..