AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782755649093
558 pages
Éditeur : Hugo Poche (02/07/2020)
4.03/5   100 notes
Résumé :
1986. Une famille est assassinée dans sa villa près de Saint-Paul-de-Vence. Le père, la mère
et leurs jumeaux d'à peine deux ans. Un crime monstrueux qui demeurera impuni.
2018. Anthony Delcourt sait que la vie de son fils ne tient plus qu'à un fil. Le petit Maxime a été enlevé en plein jour, dans le jardin de la demeure familiale à Nice. Chaque minute qui passe réduit les chances de le retrouver sain et sauf.
Emballement médiatique, services de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (65) Voir plus Ajouter une critique
4,03

sur 100 notes
5
32 avis
4
20 avis
3
9 avis
2
2 avis
1
0 avis

Jeanfrancoislemoine
  31 juillet 2020
Les rayons des librairies ayant une légère tendance à s'éclaircir en cette période de l'année ( courage , la rentrée littéraire approche....) , on voit passer en " première ligne " des romans qui , il y a quelques temps n'auraient pas forcément attiré notre attention ...ce qui aurait constitué pour " les yeux bleus " un sacré rendez- vous manqué..Le profil de cet enfant sur la couverture va vite prendre sa place et occuper notre esprit tout au long de l'intrigue . Il s'agit de Maxime , un adorable bambin blond aux yeux bleus , kidnappé à son domicile ....Un début de roman tonitruant et particulièrement émouvant , un début de roman qui , outre le fait qu'il vous glace les sangs , a le mérite de vous plonger au coeur d'un événement tragique dont vous devenez " un acteur " de premier plan , tant vous aimeriez apporter votre aide , savoir , retrouver au plus vite cette petite victime ....
Pourquoi enlever Maxime ? Pour une rançon ? Pour une autre raison ? La famille proche du petit va se regrouper , se souder autour du patriarche , Claude , un homme riche et influent , pour tenter de retrouver l'enfant avant la police , jugée trop lente .Même si on peut la comprendre , cette initiative viendra compliquer un peu plus une situation dont la limpidité n'est déjà pas évidente . Il faudra même remonter le temps pour que les portes de la " vérité " s'entrouvrent les une après les autres , parfois , du reste , un peu brutalement .....Sans être trop nombreux , les personnages évoluent à tour de rôle et sont bien identifiés, mais certains réservent cependant de surprenantes aptitudes....Lourds secrets de famille , bassesses et jalousie , on n'a pas vraiment envie de côtoyer certaines personnes et , pourtant , il le faudra bien....Il y a beaucoup d'actions , le texte a été rédigé avec beaucoup de soin et les éléments s'enchainent avec une implacable logique . Un roman qui a séduit nombre de lecteurs et lectrices dont je partage totalement l'enthousiasme .C'est vrai aussi que la crédibilité des faits est parfois " limite " mais on ne retiendra pas cet élément pour conserver plutôt l'impression générale du roman et là , c'est bien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          660
celine85
  28 juin 2020
[COUP DE COEUR]
Jacques Belleville ancien gendarme est bénévole pour une association d'aide aux familles de victimes de crimes non élucidés. En 2015, il travaille sur un cold case, l' « Affaire Armand ». En décembre 1986, la famille avait été assassinée près de Saint Paul de Vence. A l'époque la police avait conclu à un braquage qui avait mal tourné mais très vite il n'est pas convaincu par cette idée et mène l'enquête bien au-delà de son rôle de bénévole.
Anthony Delcourt, sa femme Estelle et leur fils Maxime habitent dans une villa magnifique sur les hauteurs de Nice. En 2018, alors qu'il jouait dans le jardin familial, Maxime disparait. Après des recherches infructueuses, l'alerte enlèvement est déclenchée. L'emballement médiatique est immédiat et les moyens mis en oeuvre par la police sont considérables car le grand père Claude Cerutti est un homme d'affaires millionnaire niçois, une véritable figure régionale à la réputation contrastée. Stupéfaction quand la police arrête Lise, la tante de l'enfant qu'il soupçonne d'être à l'origine de l'enlèvement. Claude Cerutti est certain de l'innocence de sa fille et est persuadé qu'à travers cet enlèvement c'est lui qui est visé. le message des ravisseurs n'a fait que confirmer cette idée. Cette affaire va le ramener 30 ans en arrière et va mettre au grand jour de nombreux secrets…

Après avoir bien aimé son premier roman « Je ne t'oublie pas », je me suis plongée avec plaisir dans celui-ci et c'est un véritable coup de coeur ! Tous les éléments sont là pour faire un bon roman de suspense. On ne s'ennuie pas pendant les 500 pages car elles sont truffées de surprises, de rebondissements impossibles à deviner pour le lecteur. Un grand travail de construction a été réalisé par l'auteur et c'est très agréable. On va de révélation en révélation et toutes les pages ont leurs importances. Toutes les évènements vont s'emboiter parfaitement à la fin. Quand on referme ce roman, la seule chose qui vient en tête c'est : Mais quelle histoire !!
Il sort le 2 juillet !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
Pat0212
  04 février 2021
Le roman commence en 1986 par un prologue inquiétant qui voit une famille se faire décimer, lors d'un braquage qui a mal tourné, selon l'hypothèse de l'époque, mais le ou les coupables n'ont jamais été attrapés. Jacques Belleville, un gendarme retraité, reprendra l'enquête pour une association d'aide aux victimes en 2015, on suit ses démarches en alternance avec les chapitres qui se passent en 2018. A ce moment-là, le petit Maxime, quatre ans est enlevé dans son jardin où son père l'a laissé jouer seul quelques instants. Ils vivent dans une luxueuse villa sur les hauteurs de Nice. Anthony le père est écrivain, Estelle la mère femme d'affaires, elle travaille avec son père Claude Cerutti, patriarche du clan, richissime et à la réputation contrastée, fréquentant autant la jet-set que la mafia locale, sans toutefois se salir les mains lui-même, son meilleur ami, Jo, se chargeant des basses oeuvres depuis toujours. Claude veut se lancer dans la course à la mairie de Nice et pense tout de suite que l'enlèvement du petit le vise en fait lui personnellement. Il est le patriarche qui règne sur sa famille et Anthony a des relations assez tendues avec lui. Claude trouve que la police ne va pas assez vite et charge Jo de retrouver l'enfant puis de faire le ménage. La plus grande partie du roman raconte ce qui se passe depuis l'enlèvement, qui dure une petite semaine. Claude met les bâtons dans les roues de la police et peu à peu l'image de la famille unie se fissure, jusqu'aux révélations fracassantes du dénouement, lorsque les secrets se dévoilent. Dans ces chapitres c'est Anthony le narrateur et il raconte en détail son ressenti et l'évolution des relations au sein de la famille au fur et à mesure que l'enquête progresse. Lisa, la soeur d'Estelle semble être le commanditaire du rapt, ce que son père ne peut croire, même si la police a des preuves accablantes et qu'elle est placée en garde à vue.
Bien sûr les deux enquêtes se rejoindront. le premier tiers du roman est assez laborieux et l'action peine à se mettre en place, mais le rythme s'accélère au fil des pages pour devenir très addictif. Il y a quelques invraisemblances mais ce n'est pas vraiment dérangeant. Il y a beaucoup de personnages, mais ils sont bien travaillés et on ne s'y perd pas du tout. le centre du roman est évidemment Claude, un homme d'affaires riche, puissant et peu scrupuleux, qui sera toutefois rattrapé par son passé. Cet homme ambigu est très intéressant, même s'il n'est pas toujours sympathique. Il me semble d'ailleurs que Nice et sa région ont été secouées par de nombreuses affaires impliquant ce type de personnes dans les années 1980/90. L'écriture est fluide et très agréable malgré quelques coquilles, mais là aussi il y en a trop peu pour que ça soit gênant.
C'est un très bon thriller et l'identité du ravisseur est une vraie surprise, on ne le voit pas du tout venir. D'ailleurs, passée la mise en place de l'histoire un peu lente, on ira de rebondissement en rebondissement pour une finale endiablée. Ce livre a reçu beaucoup de bonnes critiques tout à fait méritées. Un grand merci à Netgalley et à Hugo Publishing pour cette découverte qui m'a fait passé quelques excellentes soirées.
#Lesyeuxbleus #NetGalleyFrance
Lien : https://patpolar48361071.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Zazaboum
  28 septembre 2020
Dommage que la première moitié ne soit pas telle la seconde ! Des détails, des pages de détails sur tout et rien, surtout sur rien... d'intéressant, dès la disparition de Maxime! Détails qui m'ont noyée, démotivée, fait soupirer et qui n'apportent absolument rien à l'histoire !
Qu'Anthony détaille ses sentiments et sensations après l'enlèvement de son fils, c'est normal et très bien sous peine de le faire passer pour un psychopathe. Ajoutez à ça des marques à gogo, à croire que l'auteur a été sponsorisé et c'est juste horripilant !
Limite s'il ne fallait pas réfléchir un peu en revenant à l'histoire ! J'ai persisté car j'ai vu des critiques par lesquelles j'ai compris que le suspense prenait corps et devenait intéressant.
Le roman se déroule sur 3 périodes, jusqu'à 30 ans en arrière et on comprend assez vite que tout tourne autour de la famille Cerruti et ça a été une bonne chose que les détails superflus disparaissent car il y a beaucoup de personnages à suivre et à imbriquer dans l'histoire.
Quelques invraisemblances sur lesquelles je ne me suis pas arrêtée, je voulais profiter du thriller qui devenait prenant. La fin est un peu tirée par les cheveux mais vu l'écheveau formé par les histoires multiples, un dénouement simpliste n'aurait pas été à la hauteur.
Des coupes franches opérées dans la première moitié feraient un bon thriller !
#Lesyeuxbleus #NetGalleyFrance
CHALLENGE PAVES 2020
CHALLENGE MAUVAIS GENRE 2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
dannso
  18 novembre 2020
Un policier comme j'aime en lire de temps en temps. le point de départ est assez classique, un enlèvement d'enfant un dimanche, en fin de matinée, alors que le père l'a laissé seul quelques minutes seulement. Mais, juste avant un prologue inquiétant. Quel est le rapport entre ces deux scènes ?
L'auteur alterne les deux enquêtes, l'une en 2015 sur ce qui s'est passé en 86 et n'a jamais été élucidé et celle de 2018, racontée en partie à la première personne par le père de l'enfant enlevé, quand il est présent. Les autres évènements sont relatés de façon classique à la troisième personne.
Le rythme du roman est rapide, les évènements s'enchaînent, ponctués par la détresse du père. Les personnages sont nombreux également. Certains sont des classiques du polar : le chef de clan qui décide seul, la femme flic un peu masculine et autoritaire, l'ex-taulard entièrement dévoué à la famille qui l'a élevé et accueilli à sa sortie de prison, le médecin qui se laisse tenter par un extra coquin, la soeur fragile accrochée aux tranquillisants, …
L'auteur, avec talent, nous conduit petit à petit, à travers tous ces évènements et ses personnages, à la solution et ceci sans jamais nous perdre, livrant quelques indices ici et là, ajoutant un rebondissement final quand on croyait avoir tout compris. Il est difficile de poser le livre, tant on a envie de savoir ce qui s'est passé.
Et cerise sur le gâteau, l'intrigue se déroule dans la région de Nice, où je réside. J'aime reconnaître des lieux familiers dans un roman. Un immense merci aux éditions Hugo Publishing pour le partage de ce polar haletant #Lesyeuxbleus #NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
galyalaingalyalain   08 septembre 2020
La crise de la quarantaine l’avait cueillie au vol comme un crapaud gobait une mouche. De ce fait, elle remettait aussi en question beaucoup de ses anciens principes, notamment celui de ne pas prendre en considération les hommes bien plus âgés qu’elle pour une session de rattrapage. (Magali Marsault)
Commenter  J’apprécie          50
galyalaingalyalain   08 septembre 2020
Il en était venu à regretter l’époque bénie où l’on ne vous informait de rien. Personne pour vous faire culpabiliser d’aller boire un demi après le boulot ou d’en griller une après un bon repas. Qu’est-ce que ça changeait en réalité ? Tout le monde continuait à choper des saloperies dont on ne savait même pas prononcer le nom et passer l’arme à gauche dans la foulée. Alors, savoir de quelle belle mort il risquait d’hériter dans deux, cinq ou dix ans, il n’en voyait pas l’intérêt. (Jacques Belleville)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Helene0623Helene0623   16 janvier 2021
Mais je veux au moins que la chasse enseigne cette responsabilité. Parce-que dans notre société moderne, l'acte d'ôter la vie est devenue d'une effarante banalité. Ça n'a jamais été bien compliqué, tu sais. C'est même la chose la plus simple au monde. Il suffit de viser. Et de presser la détente. Mais souviens-toi d'une chose : l'histoire rattrape toujours celui qui l'écrit. Et la mort a toujours appelé la mort
Page 346
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
RomansNoirsEtPlusRomansNoirsEtPlus   26 juillet 2020
- Tu vois , Joseph -Marie, l’homme est capable du plus beau , du plus incroyable, du plus irréel. Il construit des bâtiments qui touchent le ciel , il peut aller sur la lune , il soigne des maladies impensables .Mais il est aussi capable du pire . Parce que le pire , malheureusement, c’est souvent ce qu’il y a de plus facile .
Commenter  J’apprécie          10
galyalaingalyalain   08 septembre 2020
Mais qui a dit que la seule chose dont on était sûr, concernant l’avenir, c’était qu’il n’était jamais conforme à nos prévisions ?
Commenter  J’apprécie          30

Video de Sébastien Didier (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sébastien Didier
Laissez Sébastien Didier vous surprendre avec ce nouveau thriller vertigineux.
En savoir plus ici : http://www.hugothriller.com/cequilnousrestedejulie/
autres livres classés : thrillerVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2126 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..