AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782246814580
160 pages
Éditeur : Grasset (17/10/2018)

Note moyenne : 3.33/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Deux carnets conservés par Joan Didion depuis les années 1970 sont aujourd’hui rassemblés en un seul volume. Il s’agit tout
d’abord d’un carnet de voyage : en juin 1970 Joan Didion et son mari ont sillonné le Sud des États-Unis (la Louisiane, le
Mississippi, l’Alabama), et en de courts chapitres non datés Joan Didion livre ses observations sur les lieux, les paysages ou
les gens rencontrés. Le projet du voyage et son miroir littéraire découlent ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
nathalia1307
  27 janvier 2019
Carnets de notes de Joan Didion, Carnets du Sud début des années 70 Joan Didion décide de séjourner un mois dans le Sud des États Unis pour mieux comprendre la Californie, car beaucoup de ses colons venaient des États du Sud. le récit prend l'allure d'un Road trip, qu'elle débute à La Nouvelle Orleans, elle va à la fois sillonner la côté du Mexique Bloxi, Mobile, puis le delta du Mississippi Méridian, Oxford, jusque Jacksonville, Alabama. L'idée étant d'écrire sur le Sud, ou 80 % de la population est noire. Son mari l'accompagne. Au fil des rencontres, elle décrit un Sud ou la guerre de Sécession c'était hier mais on parle de 1960 comme si c'était il y a trois cents ans. Elle se laisse happer par la chaleur, et les lieux ou les grosses lianes de Kudzu sont omniprésentes, tout comme les reptiles. Très vite, on comprend qu'elle va séjourner de motels en motels, si possible avec piscine, tout en créant l'affolement en se baignant en bikini. Elle décrit un Sud, en qui peine à s''industrialiser, et ne peut se détacher de son conservatisme.Très vite elle capitule ' La façon dont toutes mes astuces de reporter s'atrophiaient dans le Sud' elle conclut je n'ai pas écrit l'article.
Ce que j'ai grandement apprécié cette capacité à écrire sur le voyage pas de descriptif, on y sent l'atmosphère et l'opportunité des rencontres, c'est vivant et bien pensé . 'Il n'y avait aucune hostilité ni même de curiosité à mon égard : ma simple présence par un après midi d'été dans ce sinistre et étouffant local m'a fait basculer dans un monde où toutes les femmes sont soeurs d'infortune.
Carnets de l'Ouest Alors qu'elle couvre le procès de Patty Hearst pour Rolling Stones en 1976 Joan Didion se trouve confronter à ses propres contradictions. La encore elle n'écrit pas l'article. Ce qui intéresse chez cette écrivaine, c'est sa volonté à écrire avec conviction, contenu et ressenti cohabitent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LeaTouchBook
  28 février 2019
Avis de Scarlett sur Léa Touch Book
Sud & Ouest est un petit carnet de voyage, celui qu'a entrepris Joan Didion en 1970 dans les contrées du Sud , ainsi qu' une réflexion sur un autre séjour en Californie cette fois , tout en croisant subtilement les absolues différences entre ces deux univers qui appartiennent au même monde américain et occidental.
L'auteure décide en 1970 de faire un périple dans les états du Mississipi, de la Louisiane et de l'Alabama sans raison particulière, si ce n'est le sentiment que « le Sud » à ce moment-là représente « le centre psychique » des USA.
Joan Didion nous décrit avec brio le fatalisme de la Nouvelle Orléans, le golfe du Mexique coté Mississipi, « l'atmosphère lourde d'eaux stagnantes », l'empreinte des ouragans. On découvre durant ce road trip nonchalant les plantations de coton, des lignes de chemin de fer, des gymnases entretenus , une ambiance un peu machiste « chasse et pêche » et des thés animés par des dames du Sud .Les rencontres de l'auteure permettent de suivre la problématique sociale des noirs du Sud , le conservatisme mais aussi cette identité propre qui laisse à ceux qui quittent le Sud une marque de fabrique indélébile.
La lecture du livre est particulièrement savoureuse car le style de Joan Didion est imagé, stylé et on se prend à rêver en croisant des noms de routes, de villes, de lieux tels Chef Menteur Highway, Pass Christian ou Tuscaloosa.
Bien que datant des années 70, ces carnets de route ont des résonnances d'une vraie actualité au vu du protectionnisme, du conservatisme de certains qui se heurte à une évolution inexorable mais pas toujours choisie.
L'auteure trouve les justes mots pour nous expliquer ce sentiment d'appartenance à certains lieux plutôt qu'à d'autres, qui font de nous parfois de parfaits étrangers dans certaines régions de notre propre pays.
La préface de Nathaniel Rich est une ode puissante au talent de l'auteure.
J'ai vraiment aimé cheminer auprès de vous, Madame et je vous remercie pour cette balade dans un Sud que votre écriture m'a permis de ressentir très distinctement.
Lien : https://leatouchbook.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

critiques presse (1)
LeMonde   30 novembre 2018
Le Sud ? Profond. Forcément. Mais qu’est-ce que cela veut dire ? C’est peut-être pour interroger ce stéréotype que la Californienne Joan Didion s’est un jour mise en route. Qu’elle a loué une voiture et roulé pendant un mois à travers la Louisiane, le Mississippi et l’Alabama…
Lire la critique sur le site : LeMonde
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Alice_Alice_   07 février 2019
En dehors de la ville on s'est arrêtés à un CAFE-ESSENCE-RELAIS ROUTIER pour prendre un sandwich. Une jeune femme avec un visage atteint par la pellagre boudait derrière sa caisse, et deux hommes étaient installés dans un coin banquette. Au comptoir il y avait une femme en blouse rose en Dacron. Rien n'animait son classique visage rugueux, et ses gestes étaient à ce point lents qu'ils en devenaient hypnotisants. Mettre une boule de glace dans un verre prenait un caractère chorégraphique. Derrière elle une machine à glace à l'italienne suintait et gouttait, et de temps en temps des glaçons dégringolaient dans l'autre machine. Ni elle ni la jeune, pas plus que les deux hommes ne parlèrent pendent que nous y étions. Le juke-box passait "Sweet Caroline". Tout le monde me regarda manger mon sandwich au fromage fondu. Quand on est ressortis sous la chaleur accablante, l'un des clients nous a suivis pour assister à notre départ.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Alice_Alice_   07 février 2019
Il y avait une tombola, où le premier prix était une pièce lambrissée de Masonite. Ces dames désiraient sincèrement la pièce en panneaux durs, comme elles désiraient sincèrement le service à découper, les cartes à jouer, la paire de souliers Miss America, le miroir grossissant lumineux et la gravure sur bois représentant le Christ. Elles se rappelaient entre elles qui avaient gagné les années précédentes, et leur jalousie nostalgique à l'égard des gagnantes imprégnait l'atmosphère. Des fillettes en sandales et robes d'été jouaient à côté de la salle, attendant leurs mères qui étaient à présent, au moment de ce tirage au sort, comme des enfants elles-mêmes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Lire un extrait
Videos de Joan Didion (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Joan Didion
Payot - Marque Page - Joan Didion - Mauvais joueurs
autres livres classés : road tripVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
455 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre