AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Blackmail blues (10)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  

Ajouter une critique
Didili
  07 août 2017
Dans cette histoire l'auteur se lance dans un livre policier et je me suis trouvée bien loin de l'ambiance et de l'histoire d'Enola Game.

D'ailleurs après lecture de Blackmail Blues force est de constater que j'ai nettement préféré Enola Game. Largement plus original dans l'histoire.

Avec Blackmail blues on rentre dans le schéma classique du roman policier : un duo d'enquêteurs, un homme, une femme. Rien de nouveau sous le soleil... Tess et Tom : TN'T

A dire vrai j'ai trouvé ce livre extrêmement bavard, on décortique, on décortique chaque détail chaque élément de l'enquête...

On suit celle-ci dans ses moindres détails, on débriefe aussi et on récapitule depuis le début ... Moi ça m'a lassé au fond.

L'auteur va essayer de distiller dans cette enquête une histoire entre ses deux principaux personnages. Mais si l'auteur décortique cette enquête de façon méticuleuse, elle ne va pas par contre creuser de trop la psychologie de ces deux là.

Quant au personnage trouvé mort au début du livre et qui engendre cette enquête : David Pounds et bien croyez moi son personnage est exécrable, à la limite peut-être de la caricature...

J'ai vraiment trouvé ce livre ( et je me répète moi aussi ...) trop descriptif et n'allant pas assez dans l'action. Oui, ce livre est trop bavard selon moi et puis l'auteur aurait pu faire le choix de faire avancer un peu plus en terme relationnel son duo. J'y ai cru et puis non ...

La scène finale a fini par m'achever... Peu plausible, elle redéroule de A à Z en passant par toutes les lettres de l'alphabet les pourquoi du comment du parce-que, l'auteur du crime a fait ça ... C'est l'auteur du crime ( non je ne vous dirais rien même sous la torture...) qui explique tout ça en tenant en joue, Tom qui a enfin confondu l'auteur du meurtre....

Bon, je vais me taire car trop de bavardages nuit souvent au propos... CQFD !

Vous l'aurez compris je n'ai pas été séduite par ce livre trop bavard....

Mais ce n'est que mon humble avis et je vous invite à le lire pour vous faire votre propre opinion.

De l'auteur, je vous recommande bien davantage " Enola Game ".

Merci aux Éditions du Toucan Noir pour l'envoi de ce livre.
Lien : https://imagimots.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
oceanedeepa
  11 juillet 2017
J'avais eu l'occasion de chroniquer le premier roman de Chris(tel) Diehl, Enola Game, lors de sa sortie. C'est donc avec plaisir que j'ai lu celui-ci car l'auteur aborde un nouveau genre littéraire, le roman policier. Même si ce fut une bonne lecture détente, ce n'est clairement pas le polar de l'année.

On va commencer avec le duo d'enquêteur. Il est composé de Tom Riley et Tess Lorenzi. Ils sont très efficaces dans leur travail, ils le font très bien, ça je ne peux pas le nier. Par contre, rien à faire mais je ne me suis pas attachée à eux. Il m'a manqué ce petit quelque chose qui fait que j'arrive à m'attacher aux personnages, qui me fait avoir peur ou vibrer pour eux. Je pense que cela vient aussi du fait que la 4e de couverture n'est pas tout à fait juste. le « leur relation, parfois ambiguë, fait souvent jaser au sein du commissariat » annoncé n'est pas présent. Certes, il y a de l'attirance entre eux, on sent qu'ils ne sont pas indifférents l'un à l'autre mais cela reste tellement minime que je me suis demandée pourquoi cette accroche avait été mise dans les premières lignes du résumé.

Ensuite, l'enquête est bien ficelée mais pour ma part, le mort l'a bien cherché. Ce n'est qu'un juste retour des choses. du coup, je n'avais pas envie de voir cette enquête résolue car le meurtrier (que j'ai deviné bien avant la fin) a plutôt fait une bonne action en le tuant.

Pour finir, on retrouve dans le roman certaines phrases ou mots en anglais. Alors d'accord, les événements se déroulent aux Etats-Unis mais le livre est écrit en français. du coup, cela m'a souvent gêné. S'il y a des mots propres à la police américaine qui ne peuvent pas vraiment trouver de traduction dans le contexte français, là je comprends pourquoi il faut les laisser en VO avec une explication en note de bas de page. Mais dans certains cas, c'était tout bonnement inutile. Par exemple à la page 117 (118 ou 119, mais dans cette zone là ^^), on peut lire dans le texte « I owe you one, pal » et la traduction en française est en note de bas de page… Pourquoi?

En conclusion, cette lecture convient pour un moment détente car le roman se lit très facilement. Mais si vous cherchez un bon roman policier avec une intrigue bien ficelée à vous mettre sous la dent, passez votre tour.

Lien : https://worldofvoz.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Bellonzo
  09 juin 2017
Babelio et moi c'était polar cette foi, avec un roman français qui se déroule en Californie, et qui ne restera pas dans l'histoire. Un couple d'enquêteurs, un businessman véreux, de somptueuses villas fenêtre sur Pacifique, beaucoup, vraiment beaucoup de nouvelles technologies. Tom Riley et Tess Lorenzi, on brasse large, patronymes d'origines irlandaise et italienne. Trêve de persiflage ce Blackmail blues se lit bien et si l'on comprend tout de suite que la victime de cet homicide était une belle ordure on se désintéresse tout aussi vite de l'assassin. Maître chanteur multicarte, ce Pounds a bien mérité son sort. La quatrième de couv.: voitures de sport, bijoux, conquêtes féminines, voyages, n'a pas menti. Ajoutez grands vins et high whiskies. Bon, ça peut se lire, dans le train sauf que plus personne ne lit dans le train.

Je suis un peu acerbe, un peu injuste à la rigueur. Mais ces romans policiers finissent par se ressembler tellement. Ce genre littéraire est à bout de souffle et je crois, mais j'ai déjà dit ça sans vraiment tenir parole, que j'éviterai dorénavant la plupart des enquêtes que des éditions pléthoriques ne manqueront pas de proposer. C'est que tant d'autres ouvrages nous tendent leurs pages et, chemin faisant, j'aimerais bien que mes lectures à venir, forcément moins nombreuses que celles passées, me marquent un peu plus. Je m'aperçois que je n'ai même pas cité l'auteur(e) Chris Diehl. Voilà qui est fait, ne m'en demandez pas davantage
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
chris89
  31 mai 2017
J'ai lu ce livre de 270 pages dans le cadre de la masse critique.
Le tandem Tom Riley et Tess Lorenzi ne m'a pas convaincue. J'ai trouvé les personnages un peu "plats", ni très intéressants, ni complices, des dialogues un peu agaçant ponctué de "sistas" mais la lecture reste malgré tout agréable.
J'aime les livres que l'on a du mal à refermer tant le suspense est captivant, dans celui-ci ça n'a pas été le cas, j'ai quand même passé un bon moment à suivre cette enquête qui a plusieurs pistes possibles mais dont l'issue n'est connue qu'à la fin.


Commenter  J’apprécie          20
sylire
  09 juillet 2017
Je ne suis pas une grande lectrice de polars mais quand les Editions du Toucan m'ont proposé ce roman je n'ai pas hésité une seconde. J'avais eu un coup de coeur pour le précédent roman de l'auteure : "Enola game". J'ai vite constaté que les deux ouvrages ne relevaient pas du même registre mais c'est sans doute mieux ainsi ainsi car je n'ai pas été tentée de les comparer.
Christel Diehl (qui a raccourci son prénom pour la publication de ce polar) a choisi de situer son roman en Californie. Les deux policiers qui mènent l'enquête s'appellent Tom Riley et Tess Lorenzi. Leurs collègues les surnomment "TN'T". Dans la première partie, le décor est planté. TN'T ont la charge d'élucider la mystérieuse noyade de David Pounds à Lakewood. Très vite, les enquêteurs acquièrent la certitude qu'il s'agit d'un meurtre. Il ne reste donc plus qu'à trouver l'assassin, ce qui ne sera pas une mince affaire car les pistes sont multiples. David Pounds est loin d'être un enfant de choeur comme vont progressivement le constater Tom et Tess.
Si la première partie est un peu lente, elle n'est pas ennuyeuse pour autant. L'auteure a une écriture fluide et très agréable à lire. Elle prend le temps de décrire minutieusement les personnages et les décors. J'aurais sans doute préféré un couple de policiers plus atypiques que TN'T (j'ai à esprit le couple formé par Cormoran Strike et Robin dans la série policière créée par JK Rowling) mais je m'y suis toutefois attachée. J'ai beaucoup aimé la seconde partie du roman, plus addictive. Nous entrons dans le petit monde pas très glorieux de la délinquance informatique. L'auteure s'est bien documentée et ce qu'elle décrit m'a paru très plausible. le dénouement et l'épilogue sont réussis. J'ai apprécié que le roman ne se termine pas brutalement, que l'on reste quelques temps en compagnie des personnages.
"Blackmail blues est un bon roman policier pour les vacances qui s'annoncent. Il conviendra à ceux qui, comme moi, fuient les polars sanglants ou trop anxiogènes. le dépaysement est garanti grâce au décor des plages californiennes.
Je me demande si cet opus annonce une série... ?
Lien : http://www.sylire.com/2017/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
wentworth23
  16 juin 2017
En premier lieu, un grand merci à Babelio pour m'avoir sélectionné pour ce titre. Tout dans le résumé m'avait plu, l'intrigue, la façon alléchante de présenter le duo d'enquêteurs. Bref j'étais séduite.
Et puis voilà…je n'arrive malheureusement pas rentrer dans le livre. le tandem se révèle fade et sans l'attrait suggéré. A mon sens, seule l'enquête tient ses promesses mais ça ne suffit pas à me faire accrocher.
Avec beaucoup de mal, j'ai tenu bon et ai réussi à finir le livre. Il va de soi qu'il ne s'agit que de mon sentiment, à ce moment précis. Je réessaierais lorsque je serai en congés et dans de meilleures dispositions et, promis, si mon avis change, je réécrirais cette critique.
Commenter  J’apprécie          10
anna033
  03 juin 2017
J'ai trouvé ce roman original et très bien écrit.
On ne le lâche pas, on veut savoir qui a supprimé David Pounds, et je trouve que l'alchimie entre les deux flics, Tess et Tom, fonctionne vraiment.

Il y a du suspense, de l'émotion, mais le tout reste sobre : ça change de ces bouquins assez racoleurs où il y a des rebondissements mélodramatiques toutes les dix pages et où les personnages sont souvent caricaturaux.

Ce côté efficace mais sans esbroufe de Blackmail Blues m'a un peu rappelé les polars scandinaves, même si l'action se déroule dans une Californie imaginaire qui ressemble à s'y méprendre à la vraie.
Commenter  J’apprécie          10
mara
  17 septembre 2017
J'avais lu le premier roman de Chris Diehl il y a quelques années: Enola Game. Roman que j'avais beaucoup apprécié. C'est donc avec plaisir que j'ai accepté de recevoir ce service presse. Blackmail blues est un roman radicalement différent du premier. On passe dans le roman policier, version américaine. Il y a du bon et du mauvais dans ce roman.

C'est un roman prenant, intéressant. On est pris dans l'enquête de Tom et Tess. L'histoire est suffisamment complexe pour qu'on ne trouve pas le coupable avant la fin. L'auteur sait y faire pour raconter une bonne histoire.

Le seul défaut que j'ai trouvé à ce roman c'est l'insistance de l'auteur à nous montrer que nous sommes aux états-unis. Des termes anglais ponctuent son texte et cela fait très artificiel. Si au début ça passe, sur la longueur c'est énervant.

J'ai fini par passer outre ce détail et apprécier ma lecture. Je lirai avec plaisir le prochain roman de l'auteur.
Lien : http://lemondedemara2.canalb..
Commenter  J’apprécie          00
Julietteld75
  17 août 2017
Agréable, riche et dépaysant

On retrouve le bonheur d'écriture de Chris. Diehl. Elle maîtrise aussi bien le vocabulaire médico-légal, que les dialogues détendus et vivants des flics. Son choix du dialogue sur la majorité du roman le rend très vivant.

Le duo de flics fonctionne bien, est attachant.
C'est un polar moderne, dépaysant, bien mené.
Les bilans semés dans le roman permettent au lecteur de savoir ou il en est. les culpabilités sont multiples, ce qui rend le polar encore plus interessant. On apprécie la rigueur de l'auteur dans le traitement des infos et des pistes. Elle dépasse la réflexion du lecteur jusqu'au bout, et donc, le satisfait pleinement.

On ne s'ennuie pas grâce à cette idée judicieuse des quelques jours pour résoudre l'enquête.

Les termes anglais et le décor du polar sont convaincants. Pas de faux pas c'est une prof d'anglais qui écrit et cela se sent.

bref c'est agréable et bien écrit. tout y est. Merci Chris Diehl!
Commenter  J’apprécie          00
Lilichka
  17 juin 2017
Blackmail Blues : un roman policier qui se passe dans une ville imaginaire de Californie, avec ses plages de rêves, ses villas glamour et un salaud qui, lui, paraît plus vrai que nature. Sauf que le salaud n'est autre que le mort qu'on a repêché dans un lac : une victime pas très attendrissante, donc.

L'intrigue est bien menée, l'écriture efficace, les deux flics sont attachants, l'humour ne gâche rien et le tout est d'une grande cohérence.

Ce que j'ai préféré, c'est qu'à un moment de l'enquête, on bascule dans l'émotion sans tomber dans le pathos. Bref, on ne lâche pas le bouquin, et pourtant il n'y a ni torrents d'hémoglobine ni rebondissements abracadabrantesques.
Commenter  J’apprécie          00
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1211 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre