AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Chloé Vétel (Autre)
EAN : 9782278098361
160 pages
Éditeur : Didier Jeunesse (03/06/2020)

Note moyenne : 3.85/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Ras-le-bol de l'arrosage, du binage, du désherbage. Armand, Lili, Violette, Oscar et Charlie ont craqué.
Avoir un jardin sur les toits, tout le monde en rêve. Mais ça tourne au cauchemar quand vous recevez des ordres du matin au soir.
"On n'est pas nés pour obéir !" a déclaré Lili.
"Les parents, y nous font touzours tavailler au potager", a ajouté le petit Charlie.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
coquinnette1974
  03 juin 2020
Je remercie les éditions Didier Jeunesse pour l'envoi, via net galley, du roman jeunesse : 7 rue des Écolos, tome 1 : On n'est pas nés pour obéir ! de Sophie Dieuaide.
Direction le 7 rue des écolos où nous découvrons des enfants dont les parents font très attention à la nature.
Mais les enfants qui y vivent en ont ras-le-bol de l'arrosage, du binage, du désherbage.
Du coup, Armand, Lili, Violette, Oscar et Charlie ont craqué. Avoir un jardin sur les toits, tout le monde en rêve.
Mais ça tourne au cauchemar quand vous recevez des ordres du matin au soir.
"On n'est pas nés pour obéir !" a déclaré Lili. "Les parents, y nous font touzours tavailler au potager", a ajouté le petit Charlie.
Quand les parents de Violette se séparent ; la fillette doit partir pendant 15 jours chez son père, avant de revenir chez sa mère pour les 15 jours suivant. Comme beaucoup de choses se passent dans l'immeuble, la petite bande a l'idée de crée un journal rien que pour elle :)
On n'est pas nés pour obéir ! est un premier tome très sympathique qui sensibilise le jeune lecteur sur la nécessité de protéger notre planète.
J'aime beaucoup l'idée de l'immeuble écolo qui a un jardin partagé sur les toits. C'est top.
Les parents font attention à leurs gestes, à ne pas abîmer la nature et c'est tout naturellement que les enfants suivent. Même s'ils se rebellent car être écolo ok, c'est très bien.. mais passer son temps à s'occuper du potager... non merci !
Alors ils vont imaginer un plan pour ne pas être les seuls à tout faire dans cet immeuble.. Non mais Oh !!!
Le journal crée par les enfants est très imaginatif avec un gros coup de coeur pour les illustrations.
C'est un roman facile à lire, il se passe toujours quelque chose et il y a fort à parier qu'il plaira aux enfants, filles comme garçons.
C'est bien écrit, il y a de l'humour... et des bêtises ;)
J'ai bien aimé ce roman jeunesse, je lui met un joli quatre étoiles :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
mariech
  04 juin 2020
Avoir des parents écolo qui veulent un jardin en ville , sur les toits de l'immeuble même , des poules et même des truites , ça peut ressembler au bonheur mais il y a des contraintes .
Jardiner c'est aussi un travail énorme , quasi journalier et les enfants n'en peuvent plus de devoir aider du matin au soir , on n'est pas nés pour obéir , clament - ils .
Et puis il y a Violette dont les parents divorcent , enfin c'est peut être pas plus mal car ils se disputaient sans arrêt .
Ce qui est grave pour la bande d'amis , c'est que Violette va changer d'école .
Ah Violette , ne t'en fais on ne t'oubliera pas , on va ecrire un journal ...
Une aventure d'une bande d'amis bien décidés á participer au jardinage mais à leur façon , accompagnés de leur chat qui s'appelle , ah vous ne devinerez pas , il a un nom original , il s'appelle Glyphosate , le petit félin qui adore dévaster les plantations .
Commenter  J’apprécie          270
Sharon
  22 mai 2020
Il est de plus en plus de personnes qui se soucient (enfin) de l'écologie. Seulement, il n'est pas toujours facile de changer ses habitudes, de les changer complètement, sans faire assumer aux autres les choix que l'on a pris.
En effet, nous avons d'un côté les adultes, qui débordent d'idées, ont un jardin sur les toits, une poule pour les oeufs, et même un tout nouveau système naturel d'engrais. Seulement… ils ont aussi des enfants, à qui ils ne demandent jamais leur avis – ce sont des enfants, et des dizaines d'études ont beau avoir été faites, il est évident qu'ici, les parents décident, et qu'il est inenvisageable pour eux que les choses en soient autrement. le modèle parfait, pour ne pas dire « courant », ce sont les parents de Violette, si occupés par leurs disputes, par leur séparation, qu'ils pensent avant tout à ce qui est pratique pour eux, et non à ce qui est bien pour leur fille unique. Les autres parents – sauf la mère de Lili – ne sont pas si différents – tant qu'un enfant peut faire les corvées à leur place, c'est toujours cela de pris. Reste Glyphosate, le chat, « toléré » par les adultes, et plus dévastateur pour les plantations que le désherbant du même nom. Peu importe que certaines plantations aient été moins réussies que d'autres… On ne s'improvise pas jardinier, mais chut ! il faut éviter de le dire.
Jardinier, jardinier bio, oui, mais pas vraiment protecteur de la nature à 100 % : les truites qui vont fournir un engrais bio, c'est bien, en barbecue, c'est mieux. le chat a intérêt à se faire discret, et quant à Josette, la poule, elle est très bien toute seule. Heureusement, les cinq journalistes en herbe, aidés par madame Pinson, entendent bien faire bouger les choses. Ils n'hésitent pas pour cela à puiser dans leurs connaissances historiques et contemporaines pour parvenir à leur fin.
Ce livre, facile à lire, montre comme un instantané de l'évolution des pratiques – ou comment le « vert » peut faire son entrée en ville plus facilement qu'on ne le croit. Il faut simplement que chacun y mette réellement su sien. Mention spéciale également pour les illustrations de Chloé Vetel, qui nous montre le journal Ecolo-hebdo, destiné à une lectrice unique, Violette.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Mhfasquel
  06 juillet 2020
Un roman qui me fait penser à la BD… de très jolies illustrations, gaies, drôles et sympathiques. Un texte au style direct, vif, jeune et plein d'entrain, des références au polar et au roman de guerre, pour un ouvrage à l'humour décalé. Des personnages qui plairont aux nouvelles générations, dans lesquels ils se retrouveront, ce qui est en fait essentiel puisque ce type d'ouvrage est idéal pour semer les graines de l'écologie et permettre aux jeunes de s'engager dans cette belle cause, d'aller plus loin car nous le savons, les enfants d'aujourd'hui ont un rôle capital à jouer et c'est d'eux que viennent déjà changements d'habitudes et même "rééducation" au respect de la planète.
Un incipit in medias res qui nous présente en un clin d'oeil les premiers personnages :
« – Très, très mauvaise nouvelle, Violette s'en va ! Je l'ai appris comme ça, brutalement par Oscar.
– Ses parents se séparent, je te dis. Son père met les voiles à l'autre bout de Paris.
Bon vent ! Qu'il s'en aille ! Ce n'est pas lui qu'on allait regretter. Depuis plus de deux ans, les parents de Violette se disputaient tellement qu'on les entendait dans tout l'immeuble. Ça criait, ça hurlait, ça cassait des trucs. Ils se détestaient, ils se quittaient. »
De nombreuses thématiques telles l'écriture (d'un journal écolo, forcément !), l'amitié, la famille et tout ce qui concerne de nouvelles pratiques telles le tri, la récupération, l'agriculture raisonnée, la nourriture "bio"...
Il y a urgence mais ce livre sait rester joyeux et plein d'enthousiasme.
Mention spéciale aux inserts de l'écolo-hebdo, avec ses illustrations délicieuses et instructives.
Un roman enchanteur à recommander et lire de toute urgence !
J'attends la suite avec impatience !
#7ruedesécolos #NetGalleyFrance
Lien : http://sharingteaching.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
EsseG71
  28 juin 2020
Vivre dans un immeuble où les voisins se sont regroupés pour installer un potager sur le toit, c'est pas le rêve ? Pour Armand et ses copains, pas vraiment : à eux l'arrosage, le désherbage, bref, tout ce qu'il y a de moins drôle dans le jardinage. En plus ils n'ont jamais droit à la parole, les adultes décident de tout sans leur demander leur avis. Quand la goutte d'eau fait déborder le vase : les parents de Violette divorcent, et elle va devoir parfois quitter l'immeuble et les copains pour aller chez son père. Qu'à cela ne tienne, la bande de copains s'organise : d'abord, trouver un moyen de tenir Violette informée des nouvelles de l'immeuble, et surtout, enfin se faire entendre des adultes.
Merci NetGalley et les éditions Didier jeunesse pour ce joli moment de fraicheur et d'écologie ! Un roman qui rejoindra les rayonnages du CDI parce que je suis sûre qu'il plaira à mes jeunes élèves.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
SharonSharon   22 mai 2020
Glyphosate, c'est le chat le moins écolo de la planète. Je crois qu'il déteste les plantes, ou alors, il est allergique au vert.
Commenter  J’apprécie          20
SharonSharon   22 mai 2020
Il y a des jours, là-haut, où l'on dirait qu'un savant fou a balancé un engrais radioactif surpuissant. Sauf qu'ici, c'est que du bio.
Commenter  J’apprécie          10
SharonSharon   22 mai 2020
C'est pas un chat, c'est du désherbant total !
Commenter  J’apprécie          10

Video de Sophie Dieuaide (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sophie Dieuaide
Lectomaton Sophie Dieuaide "Le chouchou de Madame"
autres livres classés : écologieVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La vie rêvée ou presque de Manon D.

Quel est le prénom du nain de jardin ?

Passe Partout
Norbert
Robert
Gilbert

6 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : La vie rêvée ou presque de Manon D. de Sophie DieuaideCréer un quiz sur ce livre