AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Sharon


Sharon
  17 février 2019
Hugo est un garçon qui prouve que même la meilleure volonté du monde peut parfois se heurter à une réalité pas toujours agréable. Oui, Hugo est ce que certaines de mes élèves appelleraient un garçon « sans option », c'est à dire un garçon qui pense que les filles, ce n'est pas intéressant, ce ne sont que des filles, et que les garçons sont bien supérieurs à elles. Vous l'aurez compris, Hugo est misogyne, même s'il ne connaît pas encore ce mot. Sa soeur n'apprécie pas son attitude, et s'empresse de partager ce que dit son frère au collège. Oui, c'est un tantinet embarrassant, parce que les filles sont contre lui, et en dépit des timides efforts qu'il fait (ah ! les triplettes, petites soeurs d'un copain qui font fondre tout le monde), il ne change pas d'opinion ! Narrateur principal de l'histoire, il tente donc de survivre dans son collège – parce que, malgré ses copains, il y a aussi des filles qui ne le portent pas vraiment dans leur coeur et qui se liguent contre lui. Oui, ce n'est pas très gentil de leur part, et leur attitude, leur persévérance, leur volonté de le tenir à l'écart ou d'écarter celles qui ne seraient pas vraiment de leur avis n'est pas tellement mieux que celle d'Hugo.
Mais un beau jour apparaît Joséphine, dont nous aurons les extraits de journal intime. Elle est nouvelle dans le collège et jette un oeil neuf sur les élèves, refusant de se laisser influence par les autres élèves de la classe. Elle paraît également plus mûre que les autres, lucide, et crac ! c'est d'elle dont Hugo tombe amoureux, sans comprendre ce qui lui arrive.
Il subit néanmoins les transformations que l'on observe souvent chez un garçon : il prend soin de son apparence et demande conseil à … et bien à sa soeur et aux magazines « féminins » qu'elle lit. Dire que j'aurai passé toute mon existence jusqu'à présent sans connaître ses magazines, cependant ce sont des versions adolescentes des magazines pour adultes – féminins, aucunement féministes.
L'unité de temps est assez restreinte, tout comme l'unité de lieu – tout se passe essentiellement au collège ou chez Hugo. Les deux personnes principaux sont attachants jusque dans leur maladresse – chacun a le droit de faire des erreurs, chacun a le droit de changer, ne l'oublions pas. Mention spéciale pour la professeur de français, qui aime à faire écrire ses élèves, et tant pis si cela en dérange certains.
Hugo aime Joséphine, un roman charmant en toute saison.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
Commenter  J’apprécie          80



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (7)voir plus