AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782847424164
259 pages
PASSAGE (02/05/2019)
3.45/5   11 notes
Résumé :
En ce début du XVIIIe siècle, dans une Angleterre figée dans ses traditions, une jeune femme se rebelle.
Aristocrate érudite, réputée pour sa beauté et son esprit, Lady Mary est bien décidée à vivre sa vie, et sa destinée sera profondément romanesque. Éprise de culture et de liberté depuis son plus jeune âge, elle s'éduque et apprend le latin toute seule en cachette dans la bibliothèque de son père, avant de devenir l'une des premières Anglaises à critiquer ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
DOMS
  06 décembre 2019
Dans l'Angleterre du XVIIIe siècle, la condition féminine est sans doute une expression qui n'a pas lieu d'être. Puisque chacun le sait bien, la condition optimum dont rêvent les femmes est d'être épouse modèle, mère attentive, femme discrète ne se formalisant pas si son mari a quelques élans du coeur ou du corps en dehors de la cellule familiale. Ceci étant entendu, quelle jeune fille de bonne famille raisonnable irait à l'encontre de ce postulat ?
Lady Mary fut l'une d'elle. Rebelle, ne souhaitant pas seulement connaître la couture ou le piano, mais être instruite, capable de disserter, réfléchir, échanger avec ses pairs, et surtout avec les hommes qui l'entoure. Elle souhaite choisir son mari et n'approuve pas celui qui devrait lui être imposé pour satisfaire aux désidératas d'un père.
Lady Mary est belle comme le jour. Intelligente et cultivée, elle apprend à lire et le latin seule dans la bibliothèque paternelle. Il n'en faut pas moins pour devenir une héroïne hors du commun. Elle est amoureuse, celui qu'elle convoite ne sied pas à son père, qu'importe, elle va fuir avec celui qu'elle a choisi, quittant son confort et sa dot.
Pourtant, elle déchante vite, et celui qui au début de leur relation l'a parée de tous les compliments a tôt fait de l'ignorer, même lorsqu'ils partent en Turquie, où il est nommé ambassadeur à Constantinople pour cinq ans.
Lady Mary s'y intégrera rapidement et s'y révèlera fin stratège. Elle fera la connaissance des femmes de la haute société locale, tentera de vivre comme elles et s'intéressera de près à la condition féminine dans l'islam. Curieuse, attentive, intelligente, elle saura également conseiller finement ce mari qui ne comprend rien aux us et coutumes du pays.
Pendant son séjour, elle va écrire des lettres à ses relations restées en Angleterre. Ce seront ses Turkish Ambassy letters, qui nous en apprennent beaucoup sur la civilisation qui l'entoure et sur ses habitudes. Harem, épouses multiples, mais aussi place et importance de la femme auprès des décideurs, et liberté de celles-ci, rien ne lui échappe. Toute sa vie, elle osera, expérimentera, ira au contact des autres pour tenter de les comprendre, sera même un des précurseur de la technique d'inoculation de la variole, qu'elle a testé sur son propre fils en Turquie.
Lire ma chronique complète sur le blog Domi C Lire https://domiclire.wordpress.com/2019/12/03/lady-mary-danielle-digne/
Lien : https://domiclire.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
biribi
  25 octobre 2019
Début XVIIIe en Angleterre les femmes sont peu considérées et on estime parfaitement inutile qu'elles se cultivent. Ce ne sont que des femmes, finalement. La broderie, la musique, tenir sa maison, c'est tout ce qu'on demande à une femme.
Mary, curieuse et douée, désire se cultiver, apprend donc toute seule le latin. C'est dans la bibliothèque de son père, qui lui est interdite d'accès, qu'elle trouve de quoi satisfaire sa curiosité.
Belle et admirée, elle étonne ses contemporains.
Elle se rebelle contre la volonté de son père qui veut lui trouver un mari digne de son rang, comme cela se fait à l'époque et dans ce milieu.
Elle tombe amoureuse d'Edward Montagu et s'arrange pour lui faire parvenir des billets doux. Contre la volonté de son père elle l'épouse, s'enfuit avec lui, et sera bien sûr privée de dot.
Edward étant nommé ambassadeur en Turquie, ils traverseront l'Europe pour arriver à Constantinople.
Alors qu'ils étaient épris l'un de l'autre - elle surtout, lui c'est moins sûr - avant leur mariage, Edward vivra sa vie de son côté, délaissant Mary et ne s'intéressant aucunement à leur fils.
Mary en profite pour approcher les femmes turques, entrer en contact avec des princesses turques pour apprendre comment elles vivent en harems.
Elle échangera une nombreuse correspondance avec sa soeur et des personnalités amies restées en Angleterre pour raconter ce qu'elle découvre. Ses lettres ont été publiées après sa mort et sont une source précieuse d'informations sur la vie à la cour ottomane et dans les harems, les hommes n'y ayant pas accès.
Ce livre, intéressant et que j'ai lu avec plaisir, m'a permis de découvrir des facettes de la vie en Angleterre du XVIIIe, très stricte et figée dans ses traditions et celle des femmes turques, parfois beaucoup plus libres que celles de la noblesse anglaise.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Trottinette
  07 décembre 2021
Je me faisais une joie de lire ce livre: une biographie romancée de Lady Mary dont j'ai entendu parler en ces temps de pandémie car elle aurait été la première femme a militer pour la variolisation des enfants. Cette méthode, ancêtre de la vaccination, permettait à ceux qui en bénéficiaient de ne pas contracter de formes graves de la variole, maladie mortelle très répandue à l'époque. Sa vie méritait bien un livre tant elle a vécu de choses exceptionnelles : son mariage, son voyage à Constantinople, son combat...
Hélas ! Ce livre m'a rendu cette femme particulièrement horripilante! Un comble pour un ouvrage qui veut mettre en avant une femme d'exception. Justement, l'auteur en fait trop : Mary et trop belle, trop intelligente, trop perspicace... et tous ceux qui l'entourent sont ignorants, fats, insipides, jaloux, rancuniers... à commencer par son mari! Les seules personnes qui trouvent grâce aux yeux de l'auteure sont les orientaux qui sont béats d'admiration devant Mary. L'auteure l'a dit modeste mais il en ressort plutôt une impression d'une personne qui connaît sa valeur et regarde les autres de haut. Dommage!
Le style d'écriture ne m'a non plus convaincue. On ne sait pas si on est dans un roman ou dans une biographie. le style est plat, les rares envolées viennent des lettres de Mary elle-même. J'aurais préféré lire une vraie biographie, moins hagiographique avec des faits et non l'image, le sentiment que l'auteure à de son sujet. Ou un vrai roman qui approfondisse mieux les sentiments de chacun, qui creuse les personnages secondaires et donne du souffle à l'histoire. Vu le sujet et la matière, ce n'était pas difficile à faire!
En résumé: ce livre m'a beaucoup déçue et, malgré ses 259 pages, j'ai eu beaucoup de mal à le terminer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
cici899
  28 octobre 2019
Nous découvrons ici la vie de Lady Mary, de sa plus tendre enfance à sa disparition. Son histoire, romancée à la première personne, nous permet de découvrir un esprit ouvert et libre dans une société enfermées dans ses traditions et ses préjugés.
Nous découvrons à travers son parcours le mode de vie de l'aristocratie anglaise de l'époque, mais aussi celui des autres nations rencontrées au cours de la vie de notre héroïne.
J'ai trouvé le style d'écriture très agréable à lire, le récit n'est pas monotone et il n'y a pas de descriptions à rallonge pour alourdir l'ensemble.
J'aime beaucoup la couverture qui représente assez bien le personnage, dans son ouverture d'esprit aux autres cultures.
J'aurai aimé avoir une petite note sur l'origine de cette représentation. J'ai trouvé une peinture identique apparemment réalisée par Jean-Etienne Liotard mais qui représenterait Lady Ann Somerset. J'ai également trouvé un portrait de Lady Mary, dans le même style de représentation, réalisé par Achille Devéria. du coup je m'interroge sur le choix de la couverture.
J'ai trouvé cette lecture très intéressante et je remercie Babelio et les éditions LePassage pour l'envois de ce livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Sicily
  14 octobre 2019
Ce livre fut très plaisant à lire. Je je sais trop dans quelle catégorie le classer, mi-roman mi-biographie je pense. Il s'agit de l'histoire d'une dame anglaise. Ce qui est intéressant d'après moi, c'est l'aspect historique. J'ai apprécié de suivre la vie de cette femme volontaire et libre, en particulier sa vie à l'étranger. Par contre, j'ai trouvé son mari particulièrement détestable. Ce que j'ai trouvé dommage c'est la 4ème de couverture qui en dévoile trop d'après moi.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
talou61talou61   06 juin 2019
Elle s'est aussi battue pour une meilleure éducation des femmes. A une époque où elles étaient prisonnières des conventions familiales et sociales, elle a montré par son exemple qu'elles devaient avoir le droit de vivre leur propre vie et de ne pas être l'esclave de leur mari.
Commenter  J’apprécie          20
roadinetteroadinette   11 février 2020
Lady Mary était une personnalité unique par son caractère, sa culture et l'éclat de son esprit. Elle a été un poète reconnu, auteur de contes et de romances, un écrivain voyageur soucieux de rétablir la vérité et une observatrice redoutée de son milieu.
Commenter  J’apprécie          20
talou61talou61   06 juin 2019
"Je préférerais mourir avec vous plutôt que de vivre sans vous... la plus grande partie de ma vie vous sera consacrée... je m'éloignerai comme de la peste de tout ce qui pourrait diminuer ma passion pour vous..."
Commenter  J’apprécie          20

Video de Danielle Digne (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Danielle Digne
Danielle Digne - Lady Mary
autres livres classés : VarioleVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les emmerdeuses de la littérature

Les femmes écrivains ont souvent rencontré l'hostilité de leurs confrères. Mais il y a une exception parmi eux, un homme qui les a défendues, lequel?

Houellebecq
Flaubert
Edmond de Goncourt
Maupassant
Eric Zemmour

10 questions
429 lecteurs ont répondu
Thèmes : écriture , féminisme , luttes politiquesCréer un quiz sur ce livre