AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2888900785
Éditeur : Paquet (04/10/2006)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 22 notes)
Résumé :
Fier comme un coq, Scipion Nisimov rentre chez lui avec un magnifique poisson. Il va l’offrir à Daphné, sa douce ! Malheureusement, en ouvrant la porte il tombe sur sa belle en pleins ébats amoureux avec un autre ! Le drame est consommé, la douleur intense, le pauvre canard repart penaud et malheureux. Heureusement, en chemin il rencontre un tzigane en roulotte du nom de Tchavolo qui va lui offrir un cadeau magnifique: un très vieux violon qui pourrait bien lui redo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  12 septembre 2018
Élégamment vêtu d'un costume surmonté d'un noeud papillon, la clope au bec, le bec recourbé, Scipion Nisimov est un canard un brin rêveur qui aime se promener dans la nature. Mais aussi dans sa tête. Un jour, il fait la rencontre de Tchavolo Naguine, un tsigane. Alors que celui-ci lui demande son chemin pour rejoindre la rivière, Scipion se propose de l'accompagner à bord de sa roulotte. Les deux nouveaux amis passent quelques heures ensemble, le temps d'une partie de pêche paisible au bord de l'eau. le soir venu, il est temps pour Scipion de rentrer chez lui et de retrouver sa bien-aimée, Daphné. Malheureusement, il la surprend au lit avec un taureau. Atterré, triste et complètement perdu, le pauvre canard n'a d'autre choix que de partir. Il retrouve Tchavalo qui, pour le consoler, va lui jouer un air de guitare. Bercé par cet air mélodieux, il en oublie presque son immense chagrin. C'est alors que Scipion lui demande de lui apprendre sa musique. Ce dernier lui offre un violon...
Quel conte magnifique et empreint de sensibilité que cette mélodie au crépuscule ! La rencontre puis l'amitié qui unit Scipion et Tchavalo va, à tout jamais, changer la vie de ce grand échassier. Éconduit par sa douce Daphné, il va, au contact de Tchavalo, entreprendre et voir sa vie différemment. Il souffle, dans cet album, un air de liberté, de musique, de poésie, de mélancolie, de rêverie douce, de solitude. Renaud Dillies, comme à son habitude, nous offre un album émouvant, tristement beau et empreint de lyrisme. Ses personnages zoomorphiques sont particulièrement attachants. Graphiquement, le charme opère une nouvelle fois : un trait léger, une mise en page originale, utilisation de métaphores ou d'enluminures. Et une magnifique couverture !
Un album sensible et magique...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          682
jamiK
  09 mai 2018
Renaud Dillies, avec ses personnages à la Mickey et Donald, nous raconte une histoire pleine de poésie, de musique, manouche bien sûr, c'est une ode à la liberté, à la musique, à la vie sans attache, sans chaînes. Les personnages animaliers créent une atmosphère enfantine pour mieux nous démontrer qu'il faut garder son âme d'enfance. le dessin part parfois dans des envolées lyriques, les couleurs ajoutent du naturel. J'aime ouvrir les bandes dessinées de Renaud Dillies pour tout ça, c'est toujours un moment qui fait du bien, même si c'est parfois triste, mélancolique, c'est du jazz manouche en images.
Commenter  J’apprécie          170
stokely
  24 décembre 2018
J'ai aimé les dessins de cette bande dessinée avec ces personnages animaux, nous faisons dès le début la connaissance de Scipion qui est un canard amoureux de sa belle Daphnée. Malheureusement en rentrant chez lui il va découvrir sa belle avec un autre homme.
En chemin il va faire la connaissance de Tchavolo qui est un tzigane qui va l'initier à la pratique de la musique. J'ai aimé cette bande dessinée poétique et le fait que le dessinateur s'amuse avec les cases de la bande dessinée car de temps à autre il utilise toutes les cases pour faire un seul dessin.
Une lecture divertissante, une jolie découverte.
Commenter  J’apprécie          160
trust_me
  29 août 2013
Autant vous le dire, la poésie dégouline de toutes les pages de cet album. Ça tient à l'histoire mais aussi et surtout au talent de dessinateur de Dillies qui ne s'interdit aucune liberté et déploie au fil des planches, dans un gaufrier de six cases hyper répétitif, une inventivité graphique qui m'a laissé baba. Après, si la magie opère c'est aussi parce que l'on retrouve les thèmes récurrents chers à cet auteur. Il est donc ici question de musique, de belles rencontres, du sens de la vie et de la connerie humaine, de rêverie (beaucoup), d'un petit coeur brisé, de solitude et de tristesse.
Scipion Nisimov est un grand échalas un poil mélancolique qui aime « se promener très souvent dans la nature mais plus encore dans sa tête. » Un anti-héros dont le quotidien d'une absolue banalité va être bouleversé pas sa rencontre avec Tchavolo le tzigane. Pas envie de vous en dire plus, ça risquerait de vous gâcher le plaisir de la découverte. Sachez juste que la fin est en effet très belle et très triste mais elle représente assez bien ma conception de l'existence. Comprenne qui pourra…
Lien : http://litterature-a-blog.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
kerfany54
  15 juillet 2018
Scipion découvre que sa fiancée dans les bras d'un autre et le voilà qui part "à la dérive". Il va croiser des musiciens, se voit offrir un violon par l'un d'entre eux, vogue au gré de la musique, s'interroge sur sa vie et la vie bien rangée de ses congénères... Rêve ou réalité ?
Une très belle histoire poétique à souhait où même la mise ne page se joue des cases, des conventions et des règles.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
marina53marina53   12 septembre 2018
Tchavolo était cette pince-monseigneur que j'attendais... comme un réveil après un trop long sommeil... comme ces matins où l'on n'ose pas quitter les draps chauds du lit douillet parce qu'il fait trop froid dehors... Tchavolo, lui, c'est quand il est au lit, qu'il a froid...
Commenter  J’apprécie          250
marina53marina53   12 septembre 2018
C'est étonnant la facilité que l'on peut avoir à se confier à un parfait inconnu.
Commenter  J’apprécie          202
mickkellymickkelly   04 octobre 2013
Je n'ai jamais dit que jouer de la musique serait facile... C'est comme le reste! La vie, tout ça... Ce n'est pas une question de mérite mais juste des envies!... Après si tu veux te plaindre sers-toi du violon!
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Renaud Dillies (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Renaud Dillies
Vidéo de Renaud Dillies
autres livres classés : violonVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Musique et littérature

Quel grand philosophe des Lumières s'est essayé à la musique, sans succès ?

Voltaire
Jean-Jacques Rousseau
Denis Diderot
D'Alembert

10 questions
314 lecteurs ont répondu
Thèmes : musiqueCréer un quiz sur ce livre