AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
>

Critique de Fannybooks


Fannybooks
  21 février 2020
Ce livre, c'est le témoignage de Patrick Dils, cet homme qui a injustement été condamné à l'âge de 16 ans à la prison à perpétuité pour les meurtres de deux enfants de huit ans : Alexandre Beckrich et Cyril Beining.
Ce double meurtre s'est déroulé le 28 septembre 1986 à Montigny-lès-Metz. Les deux enfants sont retrouvés massacrés. Pourquoi Patrick Dils est soupçonné ? Parce qu'il se trouvait à proximité du lieu du crime, il cherchait dans une benne des timbres pour sa collection... Voilà ce que les enquêteurs ont "contre" Patrick Dils. Ça va être le début du cauchemar pour cet homme, ses parents et son frère. Les enquêteurs et la justice vont s'acharner sur lui. Des aveux vont lui être extorqués alors que cet adolescent extrêmement timide n'y est absolument pour rien.
Monsieur Dils nous décrit ses années de prison : la violence qu'il y subit, les viols, la solitude,... Il devra supporté 15 années de prison avant de bénéficier d'un acquittement en juin 2002.
Il nous décrit également ses années après la prison, sa "construction" comme il le dit. Sa vie avec sa femme et leurs deux petites filles.

Ce témoignage m'a extrêmement touché. Ce qu'a vécu Monsieur Dils est un cauchemar dont on ne peut mesurer l'ampleur. J'ai découvert son histoire à travers un téléfilm diffusé il y a quelques temps à la télé. Et j'ai pu voir de nombreuses émissions consacrées à cette histoire. Mais ce n'est qu'à travers ce livre que j'ai compris à quel point la justice s'est acharné sur cet homme, comment les enquêteurs se sont comportés avec lui...
Aujourd'hui qu'est ce qu'il manque à Patrick Dils ? de savoir qui a tué ces deux enfants et qui lui a privé de quinze ans de sa vie.
Francis Heaulme, le routard du crime a été condamné pour ce double crime mais il certifie qu'il n'y est pour rien.
Commenter  J’apprécie          121



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (11)voir plus