AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782330086602
72 pages
Actes Sud Junior (04/10/2017)
4.39/5   51 notes
Résumé :
À travers les contes de Pierre Rabhi et les réflexions de Cyril Dion, ce livre poursuit la réflexion sur l'attitude de l'homme envers la nature et aide les enfants à comprendre la rudesse du monde moderne et la peur qui le régit, tout en les encourageant à inventer l'avenir dont ils rêvent, en agissant.
Un livre illustré par une trentaine d'illustrateurs de l'agence Costume 3 pièces.
Que lire après Demain entre tes mainsVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
4,39

sur 51 notes
5
10 avis
4
7 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis
Il y a un jeune maraîcher près de chez moi qui a appelé son lieu de travail « le jardin de Deux'Main ». Belle allusion à ce livre album pour enfants qui incite à se servir de ses mains pour contribuer à préserver la terre.
Une asso s'est même montée pour aider les enfants à connaître le vivant en mettant les mains à la pâte. Elle s'appelle « les graines de Deux'main ».
Tout un programme d'éducation à l'environnement, des activités de pleine nature chaque mercredi matin, en lien avec la biodiversité qui vit dans ce jardin.
Cerise sur le gâteau, un Tiers-Lieu a vu le jour, il s'appelle « l'Arbre ».
il y a des endroits où demain est aujourd'hui, maintenant.
Penser globalement et agir localement, la machine est en marche, les graines sont semées, elles ont germé, les jeunes pousses suivent la croissance des plantes qui se retrouvent dans leurs assiettes.
Un circuit court, qui enrichit le sol et fertilise les âmes.

Tel est le message de la rencontre entre Pierre Rabhi et Cyril Dion.
Le petit colibri a fait des émules, chacun est capable de participer, à sa façon, avec ses moyens, à sa mesure. C'est l'esprit coopératif qui permet la transformation pour construire l'avenir des générations futures.
Il est encore temps, demain est entre toutes les mains, maintenant.

Et pourtant...

L'être humain est la seule espèce vivante qui ne recycle pas spontanément ses déchets, alors que sa présence sur la Terre ne représente que deux minutes sur vingt-quatre heures.

« Un humain sur dix boit de l'eau si sale qu'on ne laverait même pas nos voitures avec. »
Par contre, nous utilisons de l'eau purifiée et buvable pour évacuer nos excréments dans les toilettes !

Humaniser, c'est rendre quelque chose plus humain, plus supportable à l'« homme ».

Autre considération :
« Toutes les communications et tous les écrits depuis l'aube des temps jusqu'à 2003 représentent l'équivalent de cinq milliards de gigabits ; aujourd'hui, nous produisons cette masse de données en deux jours. »
Stanislas Deprez, dans « Plaidoyer pour une démaîtrise ».

Nous devenons les esclaves de nos possessions et de nos comportements.

« Un pêcheur vient de finir son travail, sa barque est amarrée à côté de lui sur le bord d'une plage, son filet est étendu dessus et , il se repose.
Passe un homme sérieux, qui regarde la barque :
- Monsieur, vous devriez être en mer à cette heure-ci !
- Pourquoi ?
- Enfin, pour gagner votre vie, vous n'arriverez jamais à rien en restant là à faire la sieste. Elle est à vous, cette barque ?
- Oui.
- Oh, mais elle est petite…
- Oui, elle l'est…
- Vous pourriez en avoir une plus grande…
- Et après ?
- Ben, après, vous pêcherez beaucoup plus de poissons !
- Et après ?
- Vous aurez gagné tellement d'argent que vous pourrez acheter un bateau encore plus grand !
- Et après ?
- Vous embaucherez des gens pour faire le travail à votre place…
- Et après ?
- Vous vous reposerez !
- Eh bien, c'est ce que je suis en train de faire... »

Vous l'aurez compris, les auteurs de cet album plaident pour la sobriété et pour le mieux vivre ensemble.
32 artistes de l'agence « Costume trois pièces » ont participé à rendre les écrits vivants et saisissants en illustrant les pages de ce récit.
L'exemple d'un marteau dont le manche est planté de clous pour témoigner du travail et de la consommation.

L'histoire du pêcheur nous ramène au but de l'existence.
Il est heureux dans sa sobriété parce qu'il a la place de vivre dans la nature.
Cette situation est-elle compatible avec bientôt dix milliards d'humains sur la planète Terre ?
L'Amazonie et la Papouasie ne sont plus que des îlots de « paradis terrestre ». Peut-on encore construire l'avenir dont nous rêvons en augmentant notre population et en réduisant notre espace vital ?
Depuis que cet album est paru en 2017, seulement six années, le climat a plus changé que lors des dix-huit premières années de ce nouveau siècle.
Canicule, sécheresse, incendies, tempêtes et montée des eaux sont devenus notre quotidien.
Les humains vont devoir vivre en apprenant à s'entraider davantage.
Personnellement, l'évolution des cinquante dernières années me laissent à penser que l'être humain est plus voltairien que rousseauiste.

Mais nous n'avons pas le droit de tout laisser tomber. Il est encore temps de changer nos comportements. Pour nos enfants, avec eux, c'est l'espoir qui fait vivre !
Cet album a été réalisé aussi pour mettre en pratique les 4 « R » : Réduire, Réutiliser, Réparer, Recycler.
Le chantier est colossal, mais nous avons chacun.e deux mains pour y contribuer. Deux mains pour maintenant, car demain est déjà aujourd'hui.

Pour cela,
« Nous pouvons choisir entre l'amour et la peur, entre le bonheur et le malheur, entre le partage et l'égoïsme, entre réaliser nos rêves et faire comme tout le monde. » 
 
Commenter  J’apprécie          174
Voici une très belle entreprise éditoriale qui offre une oeuvre collective destinée à essaimer le rapport à la nature des contes et réflexions de Pierre Rabhi et Cyril Dion. Portés par le message, 32 artistes illustrent les propos offrant ce qui se fait de mieux actuellement en terme de graphisme. Nul doute, étant porté par tant d'espoir, que cet ouvrage trouveras rapidement sa fonction livre-cadeaux pour se faire connaitre par le bouche à oreilles au plus grand nombre.
Lien : http://www.liresousletilleul..
Commenter  J’apprécie          171
Je ne m'y attendais pas, mais ce livre m'a touché.
Que l'on soit jeune ou adulte, à travers des citations et des constats où deux regards valent mieux qu'un, ce livre invite à l'espoir, à trouver sa place, et à l'amour.
Vous ne trouverez pas de solutions toutes faites, de formule miracle pour changer votre vie ou le monde. Par contre, vous trouverez de quoi méditer.
Vous serez encouragé à trouver votre talent, car en faisant ce que vous aimez, vous ferez votre part, vous ferez ce pour quoi vous êtes doué, vous réussirez, et les autres vous aimeront.
Alors il n'y a aucune raison d'avoir peur. Vous êtes indispensable.

Il invite à réfléchir sur le sens de la vie que nous lui donnons : est-ce vraiment celui de gagner de l'argent ? Pourquoi est-il si important ? Pourquoi régit-il nos vies au point qu'on détruise la nourriture, l'eau, l'air, les ressources naturelles pour nous chauffer ou nous soigner ?
Avons-nous oublier que l'argent devait nous servir à obtenir ces choses indispensables à notre existence ? Au lieu de quoi, pour obtenir de l'argent, nous les détruisons.

Comme l'avait déjà compris Geronimo un siècle avant nous : « Quand le dernier arbre aura été abattu, quand la dernière rivière aura été empoisonnée, quand le dernier poisson aura été pêché. Alors on saura que l'argent ne se mange pas. »

Qui d'entre nous est heureux quand la source de sa motivation est la peur, au lieu de l'amour ?
Sommes-nous vraiment libres, ou sommes-nous les esclaves d'une chimère ?

Je terminerai avec cette petite citation : «Dans la sobriété, il y a quelque chose de libérateur. Moins nous avons besoin de choses, moins nous avons besoin d'argent et plus nous pouvons choisir ce que nous voulons faire. C'est le début de la révolution. »
Commenter  J’apprécie          20
Je n'ai encore jamais partagé ici mes coups de coeur en matière de littérature jeunesse. Essentiellement parce que, si mes enfants possèdent des bibliothèques bien remplies, j'avoue n'avoir aucun plaisir à lire et relire plusieurs fois le même album. Je les lis une fois. Parfois je pleure et je ne veux plus jamais avoir à les relire à haute voix. Parfois, ils m'ont ennuyée et je ne veux plus jamais avoir à les relire du tout. Rarement, ils me font rire mais je sais que le plaisir de la découverte ne se renouvellera pas et je laisse passer beaucoup de temps avant de les relire. Bref, les albums pour enfants sont aux mains de mes enfants. Moi, je leur lis plutôt des classiques comme « Peter Pan » ou « Alice au Pays des Merveilles » ou l'infernale succession des aventures de « Harry Potter ».

Mais ce livre là est différent. Co-écrit par Pierre Rabhi et Cyril Dion, il condense la pensée des auteurs sur la marche actuelle du monde. Les mots de Cyril Dion sont ponctués de petites histoires de Pierre Rabhi et donnent des points de départ pour que l'enfant amorce sa propre réflexion sur ce que lui impose la société, ce qu'il est en droit d'aménager ou de refuser et ce qu'il peut faire pour trouver une place, un équilibre dans le monde tel qu'il est.

Les illustrations, très variées, sont magnifiques.

Je l'ai offert à mon grand de sept ans et je crois que c'est le livre qui l'a le plus touché parmi sa déjà grande collection. Il l'a lu et nous l'avons relu ensemble. Il en lit des extraits à son frère et prend position. Sa pensée est en marche et, quand un livre pour enfant permet ça, c'est formidable.
Lien : https://lucioleetfeufollet.c..
Commenter  J’apprécie          50
Un ouvrage qui fait vraiment réfléchir ...
Je l'ai largement préféré au roman graphique Demain, du même auteur. J'avais trouver ce dernier trop utopiste, à la limite du communisme ...
Ici l'ouvrage est plus sobre et propose une philosophie de vie qui s'affranchit de la surconsommation que notre société prône et invite le lecteur à prendre conscience des dangers que la planète encourt face à notre comportement.
Que deviendra notre planète si nous ne changeons pas notre train de vie ?
Alors que nous vivons dans une société où la richesse y est très mal répartie entre les hommes, où ces derniers surconsomment, détruisent la faune et la flore et où l'argent reste le maître mot de chacune de leur action, que pouvons nous faire pour sauver cette planète et l'homme du danger qu'ils encourent ?
Comment mettre fin à toutes ces aliénations ? Comment revenir à l'essentiel ?
Des exemples, des citations, des maximes, des contes qui parleront aux plus jeunes.
Car aujourd'hui tout est entre les mains de la nouvelle génération, il est important de faire de la prévention et de leur rappeler les bons gestes et la philosophie de vie à adopter pour préserver la planète. Vivre simplement et s'arrêter pour regarder la beauté de cette Terre... car demain est entre leurs mains...
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
Comme le dit souvent Pierre :

"Au bout d'un moment, ce sont nos possessions qui nous possèdent. Nous en devenons les esclaves. Dans la sobriété, il y a quelque chose de libérateur."

Moins nous avons besoin de choses, moins nous avons besoin d'argent et plus nous pouvons choisir ce que nous voulons faire. C'est le début de la révolution. (p. 40)
Commenter  J’apprécie          260
Alors, quand ma mère commandait u"ne bouteille pour le repas, je lui disais : "Juste 2 doigts pour trinquer."
Elle remplissait le fond de mon verre et sifflait tout le reste.
Plus tard, quand nous sortions du restaurant et que nous croisions des amies, elle leur racontait ce que nous avions mangé et elle leur disait : "Avec Pierre nous avons bu une bouteille à 2."
Et bien, le partage de la richesse dans le monde , c'est à peu près comme ça que ça se passe...
Commenter  J’apprécie          60
Chacun d'entre nous a un talent. Chacun d'entre nous peut faire sa part.
Il suffit de trouver comment.
Commenter  J’apprécie          230
À cause de la peur, nous avons fait de ce monde un champ de bataille et un énorme chantier... (p. 44)
Commenter  J’apprécie          172
Un pêcheur vient de finir son travail, sa barque est amarrée à côté de lui sur le nord d'une plage, son filet est étendu dessus et lui, il se repose. Passe un homme sérieux, qui regarde la barque :
- Monsieur vous devriez être en mer à cette heure-ci !
- Pourquoi?
- Enfin, pour gagner votre vie, vous n'arriverez jamais à rien en restant là à faire la sieste. Elle est à vous, cette barque?
- Oui.
- Oh, mais elle est petite...
- Oui, elle l'est...
- Vous pourriez en avoir une plus grande...
- Et après?
- Ben, après, vous pêcherez beaucoup plus de poissons !
- Et après?
- Vous aurez gagné tellement d'argent que vous pourrez acheter un bateau encore plus grand !
- Et après?
- Vous embaucherez des gens pour faire le travail à votre place...
- Et après?
- Vous vous reposerez !
- Et bien, c'est ce que je suis en train de faire...
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Cyril Dion (71) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cyril Dion
Vidéo de Cyril Dion
autres livres classés : écologieVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (124) Voir plus



Quiz Voir plus

L'écologiste mystère

Quel mot concerne à la fois le métro, le papier, les arbres et les galères ?

voile
branche
rame
bois

11 questions
259 lecteurs ont répondu
Thèmes : écologie , developpement durable , Consommation durable , protection de la nature , protection animale , protection de l'environnement , pédagogie , mers et océansCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..