AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Les contes d'Amadou-Koumba (23)

PiertyM
PiertyM   05 avril 2014
Le feu du bois que l'on a soi-même abattu et débité semble plus chaud qu'aucun autre feu...

Commenter  J’apprécie          400
rkhettaoui
rkhettaoui   14 janvier 2013
Lorsqu’il s’agit d’épouses, deux n’est point un bon compte. Pour qui veut s’éviter souvent querelles, cris, reproches et allusions malveillantes, il faut trois femmes ou une seule et non pas deux. Deux femmes dans une même maison ont toujours avec elles une troisième compagne qui non seulement n’est bonne à rien, mais encore se trouve être la pire des mauvaises conseillères. Cette compagne c’est l’Envie à la voix aigre et acide comme du jus de tamarin.
Commenter  J’apprécie          220
rkhettaoui
rkhettaoui   14 janvier 2013
Vivre seul et se moquer d’autrui, se moquer d’autrui, de ses soucis comme de ses succès, c’est là, sans conteste, un sage et raisonnable parti. Mais ignorer absolument les rumeurs, les potins, et les cancans, cela peut amener parfois des désagréments au solitaire.
Commenter  J’apprécie          170
PiertyM
PiertyM   05 avril 2014
La honte tue plus lentement, mais plus sûrement que le fer d'une lance ou que la balle d'un fusil.
Commenter  J’apprécie          110
rkhettaoui
rkhettaoui   14 janvier 2013
Et pourtant, est-il digne d’un homme qui mérite le nom d’homme de prendre calebasse, savon et linge sale et d’aller à la rivière ou au puits faire la lessive ?
Commenter  J’apprécie          110
rkhettaoui
rkhettaoui   14 janvier 2013
L’enfant qui pleure en se faisant mal n’est qu’un enfant, l’enfant qui pleure quand on lui fait mal ne fera pas un homme.
Commenter  J’apprécie          70
dasilvaskotser
dasilvaskotser   30 novembre 2017
L'on ne connait l'utilité de ses fesses que quand elle veut s'assoir.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaoui
rkhettaoui   14 janvier 2013
Le feu du bois que l’on a soi-même abattu et débité semble plus chaud qu’aucun autre feu…
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaoui
rkhettaoui   14 janvier 2013
Trop parler est toujours mauvais ; ne point se faire entendre est souvent source de désagréments, de même que ne pas comprendre ce que dit une autre bouche.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui
rkhettaoui   14 janvier 2013
La continence est une vertu bien belle, sans aucun doute, mais c’est une bien piètre compagne.
Commenter  J’apprécie          20




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr