AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782708706880
564 pages
Éditeur : Editions Présence Africaine (11/07/2000)
4.11/5   40 notes
Résumé :
Avec quarante ans de recul on s'aperçoit que les grands thèmes développés dans NATIONS NÈGRES ET CULTURE, non seulement n'ont pas vieilli, mais sont maintenant accueillis et discutés comme des vérités scientifiques, alors qu'à l'époque ces idées paraissaient si révolutionnaires que très peu d'intellectuels africains osaient y adhérer.
L'indépendance de l'Afrique, la création d'un Etat Fédéral continental africain, l'origine africaine et négroïde de l'humanité... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
ErnestLONDON
  04 janvier 2019
L'historien africain Cheikh Anta Diop entend démontrer que « les Éthiopiens et les Égyptiens étaient des Nègres », comme en témoignait unanimement toute l'Antiquité savante.
Hérodote, Diodore, Strabon, Pline, Tacite, dont les écrits sont reconnus pour leur exactitude, nous apprennent en effet que les Égyptiens, comme les autres Africains, étaient noirs. Hérodote apporte un témoignage oculaire et reconnait avec une rare honnêteté que la Grèce a pris à l'Égypte tous les éléments de sa civilisation.
(...)
Cheikh Anta Diop bouleverse l'histoire mondiale européo-centrée.
Article complet sur le blog.
Lien : https://bibliothequefahrenhe..
Commenter  J’apprécie          340
Enroute
  30 août 2018
Citant les auteurs de l'Antiquité qui tous témoignent de manière unanime de la couleur de peau et des types morphologiques des anciens Egyptiens, Cheikh Anta Diop aboutit à cette certitude : l'Egypte était un royaume "nègre" (comme il dit).
Cette thèse a des répercussions immenses : par exemple, que toutes les autres civilisations se soient construites sur une culture et un savoir bâtis par des populations nègres. Nous en arrivons à inverser la situation politique mondiale : ce n'est plus l'Occident qui a colonisé l'Afrique, mais l'Afrique qui a colonisé le monde, y compris culturellement. Et si l'on enseigne et l'on croit autre chose en Occident et qu'on le fait savoir en Afrique même, c'est à la manipulation historique, à la facticité des affirmations d'une pseudo-supériorité raciale et à l'intention de maintenir les populations dans l'ignorance et la passivité en la convainquant de son infériorité qu'il faut l'imputer (dixit Diop toujours bien sûr).
Ainsi, on sait que les Grecs se sont formés en Egypte (Thalès, Platon, etc), que la Péninsule arabique a longtemps été sous domination du Royaume de Saba en Ethiopie, que les Phéniciens, également nègres, ont essaimé en Méditerranée... Déclinant cette idée, et continuant de citer les sources antiques (Strabon, Diodore de Sicile, Hérodote, mais aussi l'ancien testament), Cheikh Anta Diop en arrive à faire des rapprochements confondants : la circoncision et l'excision dont l'origine, dit-il, ne s'expliquent pas clairement dans les systèmes religieux qui les mettent en oeuvre trouvent une explication cosmogonique très claire en Egypte qui les avaient adoptées bien avant les autres civilisations. de même, le monothéisme est légué aux populations juives qui quittent l'Egypte avec Moïse et le panthéon divin aux Grecs et, en vérité, à tous les peuples méditerranéens. L'Enéide et l'Orestie se justifient par une volontaire prise de distance identitaire par l'adoption du patriarcat plutôt que le matriarcat, caractéristique, paraît-il de l'Egypte ancienne.
De fait, l'historien ne se trouve pas de limites et fournit même des racines égyptiennes à des éléments culturels essentiels à la culture européenne et au pays colonisateur francophone... Motus et bouche cousue : il faut garder un peu de mystère et il serait ridicule d'écrire en deux mots des surprises qui sont dévoilées par des constructions de plusieurs dizaines de pages... Mais cela vaut vraiment le détour...
Beaucoup d'autres choses sont présentes dans ce texte très riche et très hétéroclite qui démontre une quantité de travail impressionnante de la part de l'auteur et la persévérance avec laquelle il l'a mené. Il n'est pas assuré que la totalité de ses assertions soient avérées, il me semble que les contradictions ne sont pas rares et le discours est sans doute trop apologétique, mais il se peut que ce soit avec ce genre d'ouvrage très documenté que s'engagent des argumentations détaillées de nature à provoquer des corrections dans les modes d'écriture des histoires culturelles. Quoiqu'il en soit, c'est un vrai plaisir de lecture et une ouverture d'esprit fantastique pour un néophyte des cultures africaines... A lire comme un roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
jerry_bouanga
  02 novembre 2015
Véritable bombe intellectuelle, cet ouvrage tant négativement critiqué ouvre une véritable boite à histoire , l'histoire d'un peuple qui pour les uns n'avait pas d'histoire car il n'en faisait pas simplement parti, n'ayant rien apporté à la civilisation.
Dans un élan scientifique et contre toute idéologie reçue , il réveille les consciences et la civilisation africaine.... ,
Commenter  J’apprécie          210
Kilama
  12 janvier 2015
Essentiel
Commenter  J’apprécie          110
mmndiaye
  21 août 2015
Origines des populations africaines et traditions héritées de l'Egypte Pharaonique
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
EnrouteEnroute   30 août 2018
Nous avons donc un devoir à accomplir à l'égard de l'Europe : nous devons l'aider à se guérir des vieilles habitudes contractées par suite de l'exercice du colonialisme, l'amener à saisir le vrai sens de ses intérêts qu'elle n'arrive même plus à localiser. L'Europe toute seule est trop faible et a besoin d'un secours pour arriver à se faire.
Commenter  J’apprécie          310
ErnestLONDONErnestLONDON   04 janvier 2019
Les Africains doivent bâtir des « humanités » à base d’égyptien ancien, de la même manière que l’a fait l’Occident à partir d’une base gréco-latine.
Commenter  J’apprécie          510
EnrouteEnroute   30 août 2018
Ceci est d'autant plus grave que l'importance des connaissances à acquérir, dans le monde moderne, ne laisse aux jeunes générations - en dehors des professionnels - le temps de remonter jusqu'aux sources et de saisir l'écart entre la vérité et ce qu'n leur a appris.
Commenter  J’apprécie          210
EnrouteEnroute   30 août 2018
Voici donc qu'il ne suffit plus d'être noir de la tête aux pieds et d'avoir les cheveux crépus pour être un Nègre !
Commenter  J’apprécie          480
EnrouteEnroute   30 août 2018
Les Grecs disent que c'est Cadmus qui a introduit l'écriture, comme nous dirions aujourd'hui que c'est Marianne qui a introduit les chemins de fer en Afrique Occidentale française.
Commenter  J’apprécie          160

Video de Cheikh Anta Diop (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cheikh Anta Diop
#Egypte #CheikhAntaDiop #CulturePrime
Les Égyptiens d'il y a plusieurs millénaires étaient-ils noirs ? C'est la thèse qu'a formulée un historien sénégalais influent dès les années 1950, Cheikh Anta Diop. Mais cette idée ne fait pas l'unanimité au sein de la communauté des égyptologues.
Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/UCd5DKToXYTKAQ6khzewww2g/?sub_confirmation=1
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
autres livres classés : afriqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La guerre de Troie dans la littérature

Quel fameux récit d'Homère relate l'histoire de la guerre de Troie?

L'Iliade
L'Odyssée

10 questions
130 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , guerre de troieCréer un quiz sur ce livre