AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 978B0014LJUDW
Éditeur : Sedopols (30/11/-1)
5/5   1 notes
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
araucaria
  21 mars 2014
Un ouvrage de référence qui permet de débusquer les vaniteux... qui se se sont attribué des noms à rallonge et souvent des armoiries pour paraître... Vanité des vanités, tout n'est que vanité. Des patronymes que l'on croyait aristocratiques surprendront beaucoup. Il est préférable de rire de ces bonnes farces.
Lien : http://araucaria20six.fr/
Commenter  J’apprécie          250

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
araucariaaraucaria   04 janvier 2021
Le 4 août 1789, dans un grand élan, les députés de la noblesse aux Etats Généraux abandonnaient au nom de leur ordre tous les privilèges et droits réels de la noblesse, tout ce qui faisait d'elle, non une classe socio-économique, mais un ordre soumis dans la Nation à des lois spécifiques, possédant des droits et des devoirs exorbitants du droit commun. Le suicide patriotique de la nuit du 4 août consacrait le triomphe d'un des thèmes majeurs de la philosophie des lumières. Désormais, selon la formule de la Déclaration des droits, les hommes naîtraient "libres et égaux en droits". Le 23 juin 1790, un décret de Louis XVI édictait : "La noblesse héréditaire est pour toujours abolie. Les titres de prince, duc, comte, marquis, vicomte, vidame, baron, chevalier, messire, écuyer, noble et tous autres semblables ne seront ni pris par qui que ce soit, ni donnés à qui que ce soit".
Napoléon 1er allait cependant créer de nouveaux titres, et Louis XVIII rétablir la noblesse, mais le concept de noblesse, amputé de son assise réelle, sortait du bouleversement révolutionnaire définitivement dévalué. Il ne s'agissait plus, pour les souverains du XIXe siècle, d'ouvrir à des familles l'entrée d'un ordre privilégié, mais seulement des individus en leur concédant des titres, héréditaires ou non, ou en les autorisant à se dire nobles. Dès cette époque, la réalité abolie cédait la place à l'apparence. Survivance décorative, progressivement dépréciée, la noblesse était du moins reconnue par la loi, ou les titres protégés. Avec la troisième instauration de la République, l'Etat allait s'en désintéresser. Napoléon III avait encore créé des titres, le maréchal de Mac-Mahon en avait confirmé. Depuis 1879, aucun titre n'a été créé, aucun relèvement de titre par un branche collatérale admis, aucun titre étranger accordé à un Français autorisé (à de rares exceptions près).
Aujourd'hui, la noblesse n'existe plus, et pourtant elle semble plus vivante que jamais. Il suffit, pour s'en convaincre, de consulter annuaires et carnets mondains, ou de lire dans les journaux les discussions autour de l'ascendance vraie ou supposée de tel homme politique, ou de l'authenticité du titre de tel autre. A l'origine de cette persistance visible et de ces débats se trouve la confusion entre noblesse et apparence noble, confusion que ne peut clarifier l'attitude des intéressés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
araucariaaraucaria   21 mars 2014
On connaît le rôle bénéfique de l'Association d'entraide de la noblesse française (A.N.F.) sur le plan social, par l'établissement de liens de solidarité concrète entre les familles de l'ancienne noblesse. L'existence de l'A.N.F. a pris, d'autre part, un poids fondamental pour ce qui concerne la recherche historique, par la rigueur et l'équité qui caractérisent la jurisprudence de sa commission des preuves; celle-ci s'est progressivement imposée à tous comme l'autorité suprême en matière nobiliaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Pierre-Marie Dioudonnat (1) Voir plus

Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Des saisons dans les titres

Quel est le titre du film de Jean Becker (1983) avec Isabelle Adjani, film extrait du livre éponyme de Sébastien Japrisot ?

L'automne sanglant
Le printemps bougnasseur
L'hiver qui déchire
L'été meurtrier

20 questions
104 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre