AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2021003167
Éditeur : Seuil (15/10/2009)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 24 notes)
Résumé :
Shayna a 16 ans et passe l'été, comme chaque année, dans sa cité des hauteurs de Marseille, où elle vit avec sa mère. Pour l'adolescente, les journées s'enchaînent au milieu des cris incessants du quartier, des coups tordus de Rox Man et de sa bande, et des problèmes avec sa mère. Heureusement, il y a Enzo, son petit ami. Ils prennent l'habitude de monter sur le toit de leur immeuble, le soir, pour regarder la mer et oublier leur "chienne de vie". Entre renoncement ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
lilimarylene
  21 mai 2010
Ce roman est une bonne surprise. Je l'ai pris dans un rayonnage parce que j'ai été attirée par le titre, puis par la couverture. Et ma curiosité a été récompensée. En moins de 80 pages, on prend une véritable claque dans la figure, une violente rafale de mistral qui rappelle le goût de la vraie vie. le roman donne un aperçu sincère de la vie d'une cité et décrit avec pudeur des personnages entiers. La langue coule comme du sable fin et c'est un vrai plaisir de se plonger dans les pensées de la jeune fille. Par certains aspects thématiques, le roman peut rappeler La fille mozaïque, de Régine Détambel, mais j'ai trouvé que 16 ans et des poussières était beaucoup plus vrai, beaucoup plus authentique. Un roman coup de poing, efficace et fulgurant. A conseiller à tous les ados qui n'ont pas envie de lire.
Commenter  J’apprécie          70
caro_albertini
  17 avril 2013
L'auteur nous plonge dans l'environnement d'une jeune fille de 16 ans, Shayna, en quête d'amour maternel. La relation mère-fille est très conflictuelle et ne peut que toucher le lecteur.
Shayna est également confrontée à son orientation en fin de troisième et est fortement épaulée par son professeur de français qui la pousse à avancer, mais réussira-t-elle à convaincre la maman ?
Les séquences évasions avec en arrière plan les paysages marseillais maritimes sont très intéressants, tout comme la romance qu'elle entretient avec Enzo et qui lui permet de se construire. Malheureusement, la violence de Rox Man fait partie du quotidien de la jeune fille.
La compassion de cette jeune demoiselle, notamment à l'égard de Djamila, une jeune femme qui est obligée de vivre reclue, et son amour pour Enzo arriveront-ils à sortir Shayna de l'environnement dans lequel elle vit depuis des années ?
Un petit ouvrage (80 pages) à faire lire aux adolescentes !
Commenter  J’apprécie          50
monana28
  01 janvier 2011
Ce court roman,à l'origine né d'une nouvelle, raconte la vie misérable d'une adolescente vivant dans un quartier défavorisé d'une grande ville française. L'auteur dépeint avec justesse la relation difficile entre une mère et sa fille. La mère cherche autant à fuir son rôle, qu'elle a du certainement assumer beaucoup trop jeune, tandis que sa fille cherche sans succès l'amour maternel, quelques grammes d'affection. Réfugiée chez son petit ami qui la protège des petites frappes du quartier, elle doit vivre douloureusement et tente d'échapper au déterminisme social dans lequel sa mère veut la pousser. Ecrit avec finesse, ce roman pour adolescents parle de la démission des parents, de la difficulté pour certains adolescents à sortir de leur environnement pour mériter mieux que la vie que leurs parents leur offre. L'écriture poétique et le malaise existentiel dépeints font de ce court roman une belle lecture, à conseiller.
Commenter  J’apprécie          30
CelineCDI
  26 février 2013
Shayna, 16 ans, vit seule avec sa mère dans un HLM des quartiers Nord de Marseille. Peu de revenus, une mère qui s'occupe peu d'elle, Shayna essaie de faire au mieux, aidée par son amour pour Enzo qui est à peu près le seul point stable de sa vie. Assez douée pour les études, elle aimerait aller au lycée mais sa mère compte sur elle pour trouver un travail. Et puis il y a Rox Man et sa bande de voyous, qui lui font peur...
Un récit assez sombre mais pas dénué d'espoir sur une vie d'ado dans des conditions difficiles. Shayna et Enzo sont attachants, ils se démènent pour se sortir du milieu dans lequel ils ont grandi, qu'ils ne renient pas pour autant mais dont ils doivent s'extirper pour s'épanouir. Un combat de chaque jour contre la pauvreté, la violence, les préjugés. Un bon roman, très bien écrit, pour des ados à partir de la 3e, bons lecteurs.
Commenter  J’apprécie          20
leslecturesdeVal
  29 mai 2015
du coté de l'histoire: Nous suivons, Shayna, une adolescente en fin de troisième. Alors qu'elle est très bonne élève, elle désire passer en classe de seconde à la rentrée prochaine mais malheureusement, sa mère ne le veux absolument pas et désire que sa fille rentre dans la vie professionnelle pour qu'elle quitte au plus tôt la maison. Les relations avec sa mère sont des plus conflictuelles car celle-ci trouve en la personne de sa fille un boulet à subir plus qu'un enfant à chérir. Heureusement la jeune fille peut compter dans sa vie sur son petit Ami Enzo et sa professeure de Français qui la soutiennent vraiment.
Du coté de l'écriture: Tout comme à son habitude, Mireille Disdero nous décrit la vie de cette jeune fille avec sensibilité, émotion et justesse. Ce court roman, nous fait état de la misère qu'endure cette jeune adolescente entre une mère qui ne rêve que de la voir partir pour enfin vivre la jeunesse qu'elle n'a pu vivre avant, la bande de Rox Man qui la harcèle sans cesse et les bas quartiers de Marseille dans lesquels elle habite mais tout ceci est contrebalancé par la tendresse que lui apporte Enzo accompagnée par tous ces petits moments de bonheur qu'ils peuvent passer ensemble. Un tableau de vie rempli d'émotions, une jeune adolescente touchante qui ne peut laisser le lecteur insensible.
En conclusion: J'ai adoré lire ce roman issu d'une courte nouvelle, c'est un moment rempli d'émotions intenses que je viens de terminer, c'est un récit qui m'a pris aux tripes, un roman qui nous fait réfléchir sur ce que nous sommes et ce que nous voulons être vraiment. C'est un roman rempli de délicatesse, d'humilité et de sentiments. Mireille Disdero nous fait passer une fois de plus un très bon moment tout en justesse et subtilité, une histoire qui peut être celle de tout le monde sans vraiment quelque chose d'exceptionnelle non mais justement c'est ce qui fait la richesse des romans de cette auteure.
Je le conseille vraiment car pour moi ce livre est un réel coup de coeur. Un livre que chaque adolescent devrait lire.
Lien : http://aupaysdelire.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
lilimarylenelilimarylene   25 mai 2010
La chaleur et la poussière font un shampooing mixte à la ville en contrebas. On dirait qu'une haleine chaude sort de la terre, des rues et des habitations. Mais, là où je suis, on sent l'air passer sur la peau, pour calmer. J'ai presque l'impression d'être à l'abri, dans le nid du vent. Ce doit être ça, la famille. Un endroit où je me sens protégée et vivante. C'est si beau que je m'arrête un moment, dans cette rue qui pue l'urine sous la lumière crue de l'été à midi. Je suis dévorée par une joie trop forte pour moi, à laquelle je n'ai pas droit. C'est ce que je crois. Ce que je croyais... Ma ville rétrécie par la distance et la mer à ses pieds, je les prends en plein dans les yeux, sans filtre, destination le coeur...du moins ce qu'il en reste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
lilimarylenelilimarylene   25 mai 2010
Lorsque j'arrive dans la rue, essoufflée, anéantie, ils ne m'ont pas rattrapée. Je crois entendre les sirènes de la police approcher, je décampe vers mon immeuble en pensant à Enzo. J'ai un goût sale dans la bouche. Et je cours, les mains sur les yeux. La lumière, trop forte, les grignote peu à peu, et je me rends compte maintenant que je n'arrive plus à fixer la mer. Elle est quelque part derrière mes paupières, et je sais que, si je la regarde encore, elle va me dévorer les yeux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
lilimarylenelilimarylene   25 mai 2010
Ce matin, au bas de l'immeuble, un chien nous a suivis. Il fouillait dans les poubelles, sans collier. Dès qu'il nous a vus avec nos sacs, en direction du bus pour le lycée, il a foncé vers nous en remuant la queue. Je me suis accroupie à sa hauteur et j'ai pris son museau dans mes mains. Je l'ai caressé. Il avait de la douceur sur son pelage, quelque chose de tendre qui ne devait pas disparaître. [...]
Le chien nous suit partout, et personne n'a pensé à nous le réclamer. Personne n'est venu le pleurer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
OdlagOdlag   31 juillet 2015
J'aimerais à cet instant prendre mon cœur à bout de bras et le lui jeter au visage, sanglant, palpitant. L'obliger à me voir pour de vrai, la forcer à comprendre que j'existe, que je suis de la même chair qu'elle - vivante, sa fille, sa vie -, que quoi qu'elle fasse et dise je l'aimerai quand même, je l'aimerai. Avec toute ma haine aussi. Et ma blessure qu'elle entretient ouverte, à vif. Mais je ne peux pas. C'est au-dessus de mes forces.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
OdlagOdlag   31 juillet 2015
- La bibliothèque, ou la médiathèque, est là pour subvenir à tous, riches et pauvres. C'est le plus démocratique des lieux culturels. J'approuve que tu le fréquentes, que tu empruntes des livres et que tu découvres les musiques du monde, le rap, le slam, les textes d'Abd al Malik... bref, tout ce qui te plaît, Shayna. Simplement, j'espère que peu à peu tu cesseras de dérober ce qui t'appartient déjà, à savoir ces CD de la bibliothèque. C'est un bien public, notre bien à tous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Mireille Disdero (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mireille Disdero
"Ronde comme la lune" le nouveau livre de Mireille Disdero, en librairie le 2 avril 2015 !
Résumé : Saskia est gourmande. Gourmande de tout : de livres, de films, d'amitié et, bien sûr, de... nourriture. Et ça se voit, car elle est plutôt enrobée. Saskia déteste son apparence, mais elle s'est fait une raison, malgré les moqueries et le mépris des garçons qu'elle s'efforce d'ignorer. Sa gourmandise est plus forte qu'elle. Alors quand Erik, un copain du lycée, semble s'intéresser à elle, Saskia se sent perdue. Se peut-il que quelqu'un soit attiré par elle ? Et comment l'accepter, alors qu'elle même a tant de mal à s'aimer ?
+ Lire la suite
autres livres classés : marseilleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "16 ans et des poussières" de Mireille Disdero

Quel est le travail de la mère de Shayna ?

infirmière
femme de ménage
assistante maternelle

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : 16 ans et des poussières de Mireille DisderoCréer un quiz sur ce livre
.. ..