AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Mélanie Basnel (Traducteur)
ISBN : 280970225X
Éditeur : Editions Philippe Picquier (07/04/2011)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 68 notes)
Résumé :

Prises dans un tremblement de terre, neuf personnes se retrouvent coincées au service des visas d’un consulat indien aux Etats-Unis. Dans cette pièce plongée dans le noir, dont le plafond menace de s’écrouler à tout instant, chacun s’interroge sur les raisons qui l’ont amené ici. Après s’être organisés pour leur survie, pour oublier la peur qui les ronge, ils racontent tour à tour ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
missmolko1
  23 avril 2016
Ce livre est dans ma PAL depuis des années et ayant fini sa lecture a l'instant, je me dis que j'ai eu tort de ne pas le lire plus tôt car c'est un coup de coeur.
Nous sommes dans la salle d'attente du consulat indien sur le sol américain. Une poignée d'anonyme attende un visa pour l'Inde quand un tremblement de terre survient. Ils sont tous pris au piège et la lutte pour leur survit se met en place. Il faut rationner la nourriture et leu peu d'eau qu'ils ont, se protéger des décombres qui tombent régulièrement....
Pour lutter contre la peur et l'ennui, une jeune fille leur suggèrent de raconter chacun leur tour, une histoire : L Histoire la plus incroyable de leur vie. On apprend donc petit a petit a découvrir les personnages, leur passé, leurs vies, leur expériences.
Il y a forcement des histoires qui m'ont plus touché que d'autres : Jiang, cette grand-mère d'origine chinoise qui nous raconte son histoire d'amour de jeunesse sur fond de troubles politiques en Inde, Mme Prichett qui nous raconte pourquoi, elle a tentée de mettre fin a ses jours il y a peu, Malathi qui travaillait dans un salon de beauté en Inde, celle de Mangalam, qui par ambition, a gâché sa vie et enfin celle de Cameron, qui a été touché par une malédiction et essaie de se repentir. Bref, des histoires simples mais touchantes qui rendent le livre difficile à lâcher. le suspense est la et bien sur la tension, puisqu'on se demande si finalement ils vont réussir à s'en sortir.
C'est une très belle découverte que je vous recommande.
Lien : http://missmolko1.blogspot.i..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          351
LePamplemousse
  25 août 2013
Prises dans un tremblement de terre, neuf personnes se retrouvent coincées au service des visas d'un consulat indien aux Etats-Unis.
Une partie du plafond s'étant effondrée , ils sont retranchés dans une petite pièce sans fenêtre.
Pour passer le temps en attendant les secours et conjurer l'angoisse, chacun va raconter un moment de sa vie, un instant où tout a basculé.
Alors qu'ils ne se connaissaient pas quelques heures plus tôt, ils vont désormais être liés les uns aux autres, par le partage de ces récits de vie.
Dans ce roman qui se lit d'une traite, l'angoisse de la fin imminente va de pair avec une forte envie de survivre !
Commenter  J’apprécie          180
paroles
  30 mars 2013
Neuf personnes que rien ne relie, se retrouvent ensemble lors d'un tremblement de terre, coincés au sous-sol d'un consulat indien. Pour tromper l'attente et l'angoisse, ils se racontent l'un l'autre, l'histoire la plus incroyable de leur vie.
Un amour perdu. Un don inespéré. Un retour au pays. Une enfance misérable. Un suicide râté...
Ces histoires les bouleversent, les émeuvent, les font réfléchir et les rapprochent.
Un livre qu'on lit d'une traite !
Commenter  J’apprécie          180
Kalyan28
  03 novembre 2014
L'idée de départ est originale et a un potentiel intéressant: plusieurs personnes se retrouvent coincées dans le sous-sol d'un consulat indien suite à un tremblement de terre. Là, alors que la situation est critique et que l'ambiance baigne entre fatalité, désespoir et panique, face à l'absence de communication avec l'extérieur, ce groupe de personnes que beaucoup de choses séparent (origines, statut social, âge, religion), décide de relater tour à tour l'histoire la plus incroyable de leurs vie.
On retrouve alors le pouvoir des histoires, surtout lorsqu'elle représente la plus incroyable d'une vie.
Pour ma part, je me suis attachée à certains personnages (Jiang, une grand-mère, qui raconte une histoire d'amour passé sur fond de guerre sino-indienne; Lily, sa petite-fille, qui dépasse sa crise d'adolescence grâce à la musique; ou encore M. Pritchett et son douloureux traumatisme d'enfance avec le chaton). D'autres histoires sont moins fortes et abouties, ce qui rend le tout un peu déséquilibré. L'ouvrage aurait mérité à mon sens d'être étoffé pour nourrir davantage l'attachement aux personnages qui de par leur univers, sont déjà intéressants. Cela aurait également permis d'aller plus loin dans la réflexion sur l'émotion vécue par les personnages lorsque leur voisin raconte leur histoire. Et enfin quelques pages supplémentaires auraient été bienvenues pour creuser les thèmes qui ont commencé à être brossés tels que la solitude, l'emprisonnement, ou la quête de spiritualité.
Globalement, il y a léger sentiment de frustration en refermant le roman, mais c'est tout de même bon signe que d'en redemander! Il mérite largement d'être lu, pour le scénario et la puissance de beaucoup de ses histoires.
Bonne lecture :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Pitchoubinou
  23 janvier 2012
Un groupe de personnes (très hétéroclite) se retrouvent coincés dans le sous-sol d'un consultat indien, suite à un tremblement de terre. Pour passer le temps, en attendant les hypothétiques secours, chacun devra raconter l'histoire la plus incroyable de sa vie. Avec à chaque fois, l'angoisse de ne pouvoir aller au bout de l'histoire : et si le plafond s'effondrait ? et si l'eau montait encore plus haut ? et si l'air venait à manquer ? Comme des "Mille et une nuits" qui auraient plusieurs narrateurs. Passionnant, prenant, vraiment réussi ! (août 2011)
Commenter  J’apprécie          50
Citations & extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   14 avril 2016
A la gauche d'Uma était assis un jeune homme qui devait avoir dans les vingt-cinq ans, il avait l'air d'un Indien mais sa peau était aussi claire que dans les tribus des montagnes. Il arborait des lunettes noires, un air revêche et ce genre de barbe qui, ces dernières années, vous valait d’être tiré hors de la file d'attente à l’aéroport et fouillé de près. De l'autre côté, un Afro-Américain dégingandé était installé sur un fauteuil. Il semblait avoir la cinquantaine, mais Uma n’était pas très sûre. Sa tête rasée, ses pommettes saillantes et l'aspect ascétique de son visage lui donnaient un air de moine sans age, même si l'effet était quelque peu gâché par le petits diamants qui brillaient à ses oreilles. Quand l'estomac d'Uma avait émis un grognement embarrassant quelques heures plus tôt (persuadée d'avoir rendez-vous à neuf heures, elle n'avait rien apporte de plus nourrissant qu'un petit pain et une pomme), il avait fouillé dans son grand sac à dos et lui avait proposé une barre de céréales d'un air très solennel.
Il n’était pas rare, dans cette ville, de trouver des gens d'origines différentes réunis en un même lieu. Pourtant, Uma avait l'impression d'assister à un mini-sommet des Nations-unies. Qu'est-ce que tous ces gens avaient prévu d'aller faire en Inde ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
missmolko1missmolko1   23 avril 2016
Si l'on pouvait comparer des gens à des maisons, se dit Uma, alors Cameron était aussi secret que l'ancienne maison de Jiang. Qui habitait dans ses pièces intérieurement fermées à double tour ? Dans la désolation où avait sombré la vie d'Uma, le mystère de Cameron lui donnait quelque chose à quoi se raccrocher, lui offrait une possibilité de découverte. Quant à Ramon, il était une maison japonaise traditionnelle, avec ses cloisons en papier de riz à travers lesquelles la lumière passe et révèle les silhouettes. C’était peut-etre ce qui lui avait plu chez lui, la transparence. Il ne lui avait jamais rien caché, même la force de son amour pour elle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
missmolko1missmolko1   22 avril 2016
Il aurait aimé lui dire qu'il était désolé. Mais même si l'occasion idéale venait à se présenter, il ne le ferait pas. Excusez-vous auprès d'une femme, et elle en profitera pour prendre le pouvoir. Et ça, pour Mangalam, c’était hors de question.
Commenter  J’apprécie          60
LounimaLounima   17 mai 2012
"Quand le premier tremblement de terre secoua la salle d'attente du bureau de délivrance des visas, au sous-sol du consulat indien, personne n'eut la moindre réaction. Submergés par les regrets, l'espoir ou l'excitation (comme tous ceux qui se préparent à un grand voyage), la majorité des personnes présentes mirent ça sur le dos du métro aérien. Les autres pensèrent que, sur le trottoir extérieur barré de tous côtés par des bandeaux orange fluorescents - au point qu'entrer dans le bâtiment était un véritable exploit physique -, l'équipe d'ouvriers avait dû remettre les marteaux-piqueurs en marche. Uma Sinha regarda une écaille de plâtre tomber lentement du plafond, en une danse paresseuse, jusqu'à ce qu'elle disparaisse sous le feuillage d'un vert presque irréel de la plante qui occupait le coin de la pièce." (Philippe Picquier - p.7)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   10 septembre 2015
Ce n’était donc pas de l’amour ? Et si c’en était – et j’aurais parié ma vie que c’était bien de l’amour –, comment avait-il pu s’évanouir du jour au lendemain ? Est-ce que tout ce qui existait en ce bas monde se volatilisait de la sorte ? Alors, à quoi bon mettre tout son cœur dans des choses qui, de toute façon, étaient condamnées à disparaître ?
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Chitra Banerjee Divakaruni (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Chitra Banerjee Divakaruni
An Interview with Chitra Banerjee Divakaruni
autres livres classés : littérature indienneVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

La littérature indienne : etes-vous intouchable ?

Quel est le nom de l'ancienne propriétaire de la maison qu'occupe le couple dans "Loin de Chandigarh" de Tarun Tejpal ?

Fizz
Karine
Catherine
Angela

10 questions
72 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature indienne , indeCréer un quiz sur ce livre
. .