AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2259259499
Éditeur : Plon (24/08/2017)

Note moyenne : 3.38/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Un garçon, une fille, une histoire universelle. Ils s’aiment, se déchirent, elle s’en va. Lui s’écroule. La jeunesse et l’innocence avec. Un roman qui frappe, âpre, enlevé, emporté, qui ne s’oublie pas. Une signature, une écriture, une voix, une époque, une génération.
« Vous avez peur ?
– Oui. Peur de l’après. Peur, parce que mettre le mot fin à ce livre, c’est mettre le mot « fin » à notre histoire. Aujourd’hui, Elle existe grâce à l’écriture, mais... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Mllelilyn
  23 juillet 2017
J'ai vraiment pris mon temps pour lire ce livre parce que je souhaitais le déguster. Dès les premières lignes, j'ai compris que cette lecture serait différente de tout ce que j'avais pu lire jusqu'à aujourd'hui. Cette histoire, n'en est pas vraiment une, c'est un cri, un cri du coeur, un cri de douleur, un cri d'une puissance rare.
Pour te perdre un peu moins c'est l'histoire d'un jeune homme, il l'aime, elle le quitte, il la rêve.
Ce sont des mots de velours qui vous pénètre, qui vous rappelle que la vie n'est qu'une succession de deuils et que nous ne sommes jamais préparés avant de devoir le faire. La chute est lente ou brutale, mais il faut apprendre à faire sans cet amour que l'on a toujours connu.
Ce livre, c'est le genre de livre que vous conservez dans une petite boite en fer auprès de vous toute votre vie, c'est ce genre que vous ressortez à chaque fois que vous souffrez, car il pose le mot juste, la phrase que vous ne cessez de penser sans jamais pouvoir l'exprimer, la colère, la peur, la souffrance, la dépression qui vous guette…
Ce livre m'a émue. Tellement émue, que je l'ai lu lentement, silencieusement, sans en perdre une seule virgule. Tellement émue, que j'ai relu certains passages, que j'ai relevé certaines phrases, que je m'y suis retrouvée.
L'auteur ne sait pas seulement manier la langue, il manie les émotions, les vôtres aussi avec une dextérité déconcertante. le style est poétique, travaillé, regorgeant de figures de style, d'images qui m'ont parlé, que j'ai réussi à vivre avec beaucoup d'intensité.
Ce livre transporte et nous emmène dans chaque lieu, chaque geste, chaque détail. Ce livre est presque un film qui s'insinue dans vos pensées et qui se joue tout seul, sans que vous ne puissiez l'arrêter.
Les pensées de cet homme sont entrecoupées de dialogues avec un ami ou une femme qu'il ne connaît pas si bien, mais également de flash-back judicieusement écrit tel un scénario. Petit à petit, les protagonistes deviennent plus réels, plus proches de nous et ces passages donnent une autre dimension à cette vie qui leur appartient.
À quel moment ? Quel est le moment ou l'autre vous échappe ? Avez-vous été pour lui ce qu'il a été pour vous? Votre histoire est elle la même ? Pourquoi ? Pourquoi maintenant ? Pourquoi n'avez-vous rien vu ?
Le déni, le désarroi, la tristesse, la colère, la peur, le pardon, l'acceptation, la délivrance…
Plus qu'un torrent d'émotions, ce livre est un pansement, un pansement pour tous ceux qui vivent le deuil d'un amour, qui l'ont vécu, qui le vivrons. C'est le point de vu d'un homme blessé, qui peine à se retrouver, un homme pour une fois… Un homme qui souffre et qui le dit, qui ne comprend pas, qui culpabilise. Un homme qui cherche le bol d'air qui lui redonnera l'envie de vivre. Est-ce que c'est elle ? La réponse est dans cette merveilleuse histoire.
Lien : https://lilyn.fr/2017/07/20/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MelanieD
  06 octobre 2017
Dans ce roman, il est question d'un amour qui se termine. Un amour qu'il croyait indestructible, et pourtant… La réalité est bien là. Entre Elle et Lui, tout est fini…
Pour ne rien vous cacher, en lisant ce roman, la première chose qui me soit venue à l'esprit, c'est le titre d'une chanson de Dalida. Ce roman, c'est « l'histoire d'un amour ». L'histoire d'un amour qui se finit, comme il en existe chaque jour que la vie fait. L'amour commence, dans un cri de joie et l'amour se finit, dans un cri de désespoir. Ainsi va la vie. Mais parce qu'il s'agit d'un sujet à la fois commun et personnel, quoi de mieux que l'écriture d'un roman pour en parler ?
Le narrateur, jeune homme d'environ vingt-cinq ans, se livre sans faux-semblants à son lecteur. Parler de sa rupture, c'est tenter d'accepter la réalité. La nier, dans un premier temps. Écrire pour qu'Elle continue d'exister dans sa vie, bien qu'Elle soit déjà partie. Écrire, pour s'accrocher à son souvenir, et finalement la perdre un peu moins. Difficile de mettre un point final à cette histoire, à leur histoire. le temps et l'écriture finiront-ils par guérir ses blessures ?
La construction de l'histoire est à l'image de ce que l'esprit devient pendant un moment pareil : déstructurée. Mais ça ne gêne en rien la lecture. Au contraire, elle fait sens. Face à un tel bouleversement personnel, difficile d'organiser sa pensée. On se souvient, on analyse chaque petit détail qui aurait pu nous échapper, on ressent de la colère, de la tristesse. On idéalise, on espère que tout reprenne, on se résigne… Et cette ronde des émotions ne peut s'apaiser qu'avec le temps. Ici, on ose espérer qu'elle s'apaisera lorsque le moment sera venu de mettre un terme à l'écriture du roman.
Que l'on soit un homme ou une femme, et peu importe l'âge, on ne peut s'empêcher de se sentir terriblement proche du narrateur. Parce que beaucoup d'entre nous sont certainement passés par là. Même si chaque personne vit les choses à sa façon, et que chaque histoire est unique, les étapes traversées pendant un processus de deuil amoureux sont finalement universelles.
En bref : un roman bouleversant et une écriture vibrante d'émotion et de justesse. le genre de livre qu'on a envie de garder précieusement dans un coin de sa bibliothèque. Un roman, pour mettre des mots sur ce que l'on peut vivre intimement. Une béquille, au cas où nous aussi, comme Lui, nous aurions à faire face à une rupture amoureuse plus que douloureuse…
Lien : http://lismoisituveux.com/po..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Leya-niess
  12 août 2017
Ma lecture:
C'est une histoire d'amour. Mais c'est aussi son autopsie. Puisque la relation des deux jeunes gens vient de se terminer quand l'auteur entame son récit. Et, ainsi, nous allons pas à pas, suivant un mode souvent descriptif et incroyablement visuel (plans de cinéma), entrer dans cet amour qui n'est plus tout à fait.
Martin Diwo a bâti un étonnant collage, en jouant avec les atmosphères, les mots, les titres (belles références cinématographiques). Il s'insinue dans la peau, les émotions , les souvenirs de son personnage masculin en proie à un chagrin d'amour qui le submerge, nous entrâinant dans une frénésie de mots, de juxtapositions, d'envolées, d'images, jusqu'à l'écoeurement parfois.
C'est parfois très beau (j'ai pensé au Solal de Cohen dans « Belle du Seigneur », rien que ça), parfois très long; peut-être quelques légères erreurs de jeunesse à trop vouloir manier la langue, mais on pardonnera facilement tant la volonté d'insuffler de la vie, du style est jubilatoire.
Histoire déconstruite, ce premier roman pourra parfois en déconcerter quelques uns. Mais le résultat est là: splendide.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
mesechappeeslivresques
  09 octobre 2017
Elle est partie. Lui reste seul avec ses souvenirs, son amour et sa tristesse. Dans ce premier roman, Martin Diwo nous livre le récit intime d'une rupture amoureuse. Une séparation qu'il va décortiquer.
Le narrateur ressasse son histoire avec Elle et se laisse submerger par un grand nombre d'émotions, de pensées qui parviennent en vrac au lecteur.
Face à sa colère, au déni et à sa douleur, l'écriture lui sert d'exutoire. Il doit désormais apprendre à vivre sans Elle.
Si j'ai apprécié la superbe plume de Martin Diwo, j'ai fini par me lasser au fil de ma lecture et décrocher. Malgré une approche originale, cela n'a pas réussi à atténuer mon ressenti. D'autant plus que je ne me suis pas identifiée à ce que traverse le narrateur.
Un bilan en demi-teinte pour ce premier roman personnel de Martin Diwo qui dissèque avec sensibilité une rupture amoureuse. Malgré la beauté de ses mots et la forme originale de ce récit, je me suis perdue dans cette lecture qui n'a pas réussi à m'émouvoir.
Lien : https://mesechappeeslivresqu..
Commenter  J’apprécie          10
alapagedesuzie
  07 septembre 2017
Lui & Elle formaient un beau couple, du moins au début de leur relation. Mais un jour, Elle lui annonce qu'elle ne sait plus si Elle l'aime encore. Elle prend donc quelques jours de réflexion pour finalement lui annoncer que tout est terminé!
Lui ne sait plus comment il fera pour vivre sans Elle. Lui alterne entre les moments passés et comment ce sera lors de leur prochaine rencontre. Car il est certain qu'un jour leurs chemins se croiseront à nouveau. Mais pour l'instant, il souffre énormément. Il se demande où leur rupture a bien pu commencer. Lors de ce week-end ou bien lors de cette soirée au cinéma bref, les occasions se multiplient. Et ce n'est que maintenant qu'il se rend compte combien il était heureux à ses côtés.
Les émotions nous tombent littéralement dessus dès les premières lignes de ce roman. Nous nous sentons un peu à vif, comme notre protagoniste. Nous le suivons dans ses pensées, dans sa descente. Nous voudrions le consoler et le prendre dans nos bras.
À mesure que l'on avance dans le récit, nous aimerions bien que les choses avancent un peu. Il est vrai que cela demande un certain temps pour remonter la pente suite à une peine d'amour aussi intense, mais en même temps, on se lasse un peu de le voir rêver de ce premier moment où il la reverra. Et ressasser le passé, ne servira pas au futur...
Finalement, on ne sait pas trop si l'auteur a réellement vécu cette immense peine d'amour, mais chose certaine, c'est l'impression qu'il en reste. Il écrit pour essayer de garder ses souvenirs d'Elle près de Lui. Au final, la vie finit par reprendre son cours et le soleil est de retour. Mais la tempête aura été bien longue et douloureuse.
Un premier roman empli de vérités et d'émotions pures. Un nouvel auteur à suivre...

Lien : http://alapagedesuzie.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (4) Ajouter une citation
ValmyvoyouValmyvoyou   18 octobre 2017
- Tu sais, ce ne sont pas les années qu'on prend qui font vieillir mais les blessures et les cicatrices que te laissent les gens que tu aimes.
Commenter  J’apprécie          50
myprettybooksmyprettybooks   05 septembre 2017
« Il y a ceux qui vous disent que vous avez déjà tout fait, et qu’il est grand temps de passer à autre chose. Ils veulent votre bien, mais vous, vous n’en voulez pas. Ils vous poussent à sortir et vous mettent des filles dans les bras. Ils se taisent et n’osent pas, mais leurs regards les trahissent : « Elle n’est pas mieux celle-là? » Si. Elle est mieux. Elle est plus jolie, plus intelligente, ou mieux faite, mais elle n’a pas ses défauts, ses mille petits défauts qui vous ont rendu fou. Alors vous faites semblant, vous souriez, dansez, chantez et feignez d’aller mieux, mais le coeur n’y est pas. Ce coeur d’ailleurs, ce coeur qui battait si fort, pourra-t-il battre de nouveau ? »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
alapagedesuziealapagedesuzie   07 septembre 2017
C’est un petit rien qui nous emplit de joie. Qui fait battre notre cœur et sourire nos lèvres. Un petit rien qui justifie l’existence et donne une raison à ce grand Tout.
C’est un petit rien qui devient machinal, automatique. Auquel on s’habitue et dont on boude le plaisir qu’il procure. Qu’on finit par ne plus remarquer et dont on oublie la signification.
C’est un petit rien qu’on regrette et dont on se souvient trop tard, car ce petit rien, s’il n’y en a pas, c’est qu’il n’y en aura plus.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
alapagedesuziealapagedesuzie   07 septembre 2017
On aime comme on n’a jamais aimé, on aime comme on ne pensait pas en être capable, et puis, comme tout le monde, un beau jour, on souffre de la maladie la plus douloureuse, du syndrome le plus terrible, du traumatisme le plus violent qui soit, de ce qui existe de plus pénible sur Terre. Oui, un jour, on a le cœur brisé.

Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : roman poétiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
2598 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
. .