AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
3,85

sur 517 notes
J'ai attendu longtemps avant de lire la malédiction de Boucle d'or car je suis une grande fan de la saga phobos du même auteur.
Finalement j'ai enfin sauté le pas et je n'ai pas été déçue. Victor Dixen est surprenant. Tout lui réussit. Il est parvenu à m'entraîner dans un récit fantastique genre que je n'apprécie pas forcément.
L'histoire se déroule en 1832 avec comme fond historique napoléon. Intéressant. On découvre une jeune fille qui vit dans un couvent depuis sa plus tendre enfance. Beaucoup de mystères autour de Blonde (nom choisi en raison de sa belle chevelure). Fragile, la jeune fille se cache derrière des lunettes épaisses, ne peut aller dehors sujette à des inconsciences. Blonde est attachante. Sa solitude est touchante. Un jour, un vieil homme parvient à escalader le mur pour lui faire parvenir d'étranges documents concernant une jeune femme disparue 17 ans auparavant. Une certaine Gabrielle.
Les choses se précipitent. Blonde ressent de curieux symptômes. En quête de vérité, Blonde s'échappe du couvent. Recherchée de tous, Blonde doit affronter sa malédiction, découvrir ses origines, se cacher de ceux qui lui veulent du mal. Seul Gaspard, un jeune sculpteur entrevu au couvent, veut l'aider.
J'ai trouvé l'histoire très originale. L'écriture est magnifique, très addictive. J'ai adoré cette réécriture de boucle d'or et des trois ours.
Commenter  J’apprécie          372
Je n'ai pas été emballée plus que cela par l'histoire. Et c'est bien dommage car pour une fois, le thème était original et ce sont des créatures qui sortent de l'ordinaire qui sont mises en avant. Mais voilà, Blonde, notre héroïne m'a laissée un peu de marbre, et je ne suis pas parvenue à entrer plus que cela dans l'histoire.

Je savais plus ou moins que le roman avait une connexion avec le conte Boucles d'or, un indice qui nous dévoile un peu ce qui va suivre et pourtant l'auteur parvient très bien à broder autour et à en sortir une toute autre légende, qui je l'avoue sans mal est très intéressante. L'époque, vers la fin du règne de Napoléon, et le lieu, notre chère France sont très bien mises en valeur, et sans trop m'y connaître dans cette période historique, nous voyons tout de suite que Victor Dixen a fait des recherches. Un autre très bon point. Nous sommes immergés, je trouve, beaucoup plus facilement.

Le début du roman commence assez fort, et la suite nous plonge dans un mystère que nous voulons absolument résoudre tout comme Blonde. Pas de grande surprise dans l'ensemble mais la mythologie qui commence à pointer le bout de son nez titille la curiosité. Une sorte d'enquête se met en place sur fond de fantastique et de trahison. le tout est bien mené, les révélations arrivent petit à petit à travers le témoignages de différents personnages et de l'enquête que mène Blonde. Je me suis doutée de pas mal de choses mais je ne pense pas que l'auteur cherchait avant tout à nous engloutir sous un déluge de mystères insoutenables. C'est plus le cheminement de Blonde, son évolution, son acceptation qui sont à mes yeux le plus intéressants. le personnage que nous rencontrons au tout début est comme une chrysalide qui se transforme en papillon. le tout traîne cependant en longueur et le rythme n'est pas assez soutenu pour moi, même à la fin.

Le problème étant que la plupart des personnages n'ont pas su me charmer. Il n'y a pas eu de « résonnance ». Blonde est adorable, et c'est une jeune fille sympathique qui a vécu tellement de choses qu'on ne souhaiterait à personne qu'on ne désire que la voir heureuse. le problème étant, encore une fois pour moi, que le personnage est écrit par un homme. Je n'avais aucun apriori en commençant le roman, mais encore une fois, cela n'a pas pris. Fragile puis soudainement volontaire, des révélations horribles qui ne la chamboulent qu'à peine, naïve puis téméraire. Les quelques moments où son personnage s'illumine disparaissent quasiment aussitôt. Sa transformation est prenante mais elle semble souvent en être victime sans chercher à prendre sa vie en main. Gaspard joue le rôle de l'amoureux transi… un personnage sans relief ni grand personnalité à mon goût. L'inspecteur du début m'avait bien plu mais on ne le voit au final pas très longtemps. Gabrielle, notre autre héroïne, nous est décrit tantôt comme une sainte, tantôt comme une égoïste. Et je ne sais pas, certaines de ses actions m'ont paru assez stupides. J'ai eu beaucoup de mal avec elle. Mme Lune, par contre, est un personnage qui sort du lot, mais là encore, on ne la voit que très peu.

J'ai passé cependant un bon moment et je poursuivrais la saga. Je me dis que c'est un premier tome qui pose surtout les bases de l'univers et que la suite pourrait bien me surprendre en fin de compte. Il serait donc dommage de s'arrêter là.
Commenter  J’apprécie          342
Une chose est certaine, je ne lirai plus jamais le conte de Boucle-d'Or sans penser désormais à ce roman, "Animale". Je ne le percevrai plus de la même manière, non plus...Et si, en effet, le conte pour enfant n'était qu'une version édulcorée d'une histoire bien plus sombre? Une histoire de malédiction, de souffrance, et d'amour.
Dans le roman de Dixen, Blonde, une jeune fille de 17 ans, vit recluse dans un couvent depuis son enfance. Les religieuses lui demandent de ramasser son époustouflante chevelure blonde et de cacher ses yeux derrières des lunettes teintées. Un jour, Blonde entre en possession d'un rapport de police relatant l'étrange disparition de Gabrielle, 17 ans plus tôt...A partir de ce moment, l'effroyable machine du destin va se mettre en place et Blonde, jeune fille jusqu'alors introvertie, va se retrouver traquée dans tout le pays.
Dixen reprend de manière brillante et surprenante un conte bien connu. Il a osé réinventer l'histoire et son imagination débridée offre une histoire riche en rebondissements palpitants. Les personnages, tout droit sortis d'un conte (et pour le coup, c'est vrai!) ont un charisme particulier qui les rend attachants et atypiques. Mention spéciale à un personnage secondaire: Madame Lune!
Un livre que je conseille vraiment à ceux qui aiment les contes, leurs adaptations, les traques essoufflantes et les histoires d'amour!
Commenter  J’apprécie          240
Et si Boucle d'Or avait vraiment existé?
Et si les trois ours n'étaient pas ce que l'on s'imagine?

Blonde vit dans un couvent. La couleur de sa chevelure et sa sensibilité à la lumière en font un être solitaire. Lorsqu'elle découvre un dossier retraçant la destinée tragique d'une jeune aristocrate, elle sent que son destin vient de basculer. Pourquoi Gabrielle de Valrémy a-t-elle par deux fois disparu? Que lui est-il arrivé au fond des bois? Progressivement, Blonde comprend qu'elle est elle-même liée à cette aventure et frappée par un sort. Arrivera t-elle à échapper à la malédiction de Boucle d'Or?

Un roman très original car il enchâsse plusieurs récits afin de recréer le mythe de Boucle d'Or. L'histoire représente la descente aux enfers d'une jeune fille qui se voit frappée par une malédiction ancestrale. L'héroïne perdue ne peut que se débattre dans un monde devenu pour elle totalement incompréhensible. Car la réalité avance masquée, travestie et il faudra que Boucle trouve des alliés et des objets magiques pour pouvoir réussir à survivre. L'auteur mélange différents lieux géographiques et L Histoire pour restituer au Conte sa dimension intemporelle. Il utilise l'écho et la répétition pour envoûter le lecteur et peut-être l'amener à son tour à se métamorphoser en un être plus humain qui paradoxalement accepte sa part d'animalité... Un roman à découvrir !

Lien : http://cdilumiere.over-blog...
Commenter  J’apprécie          230
J'avais lu ce livre pour la première fois quand j'avais dix/onze ans, c'est-à-dire il y a environ cinq ans. Bien que le temps soit passé et que mes souvenirs soient devenus très flous, je me souviens bien avoir adoré cette lecture.
J'ignore pourquoi mais j'ai mis beaucoup de temps à acheter le tome 2 (qui n'était pas encore paru à l'époque). Finalement, quand je me suis enfin décidée à le demander pour Noël 2020, j'ai voulu relire le tome 1 avant de découvrir la suite car je ne m'en souvenais que trop peu.

En commençant ma relecture, je suis très vite devenue assez admirative de la moi de dix/onze ans qui avait lu ce livre. Même si c'est un roman Jeunesse, je l'ai trouvé extrêmement bien écrit, avec un vocabulaire très riche. Je connais maintenant bien la plume de Victor Dixen avec sa saga « Phobos », que j'ai également lu, néanmoins cela m'avait moins heurté que pour « Animale ». Là, ça m'a vraiment marqué et j'ai été pleinement emportée par le récit.

Sans mentir, j'ai aimé dès le début. À part le souvenir bref de Gaspard et de la statue, je ne me souvenais presque de rien. J'ai été hyper heureuse de redécouvrir l'histoire de Blonde et cette réécriture du conte des Trois Ours.

En finissant ma relecture, mon avis était définitif : j'adore ce livre. Vraiment. Il est fascinant, le scénario n'est pas commun, le récit est mystérieux et addictif. Tout le long, j'ai été plongée dans cette course effrénée aux côtés de Blonde, d'abord à travers un point de vue à la troisième personne, puis à travers son Journal Intime.

J'ai juste passé un excellent moment. (Petite parenthèse sur le fait que je ne m'attendais pas à être aussi émue en lisant le récit d'Ernestine Planchet, aux deux tiers du livre. :'))
Je suis ravie d'avoir redécouvert le premier tome de cette duologie fantastique (ce mot étant valable dans les deux sens : le registre et l'adjectif qualificatif :)) !! Je le conseille sans une once d'hésitation ! ♥
Commenter  J’apprécie          220
La très jolie jeune fille que l'on peut voir sur la couverture du roman c'est Blonde.
Celle-ci est enfermée dans un couvent où on la cache, elle ignore tout de ce qui se passe dans le monde extérieur, de ses origines et de son identité.
Mais un paquet de lettres lui parvient et peu à peu une part du mystère qui l'entoure est dévoilé après un long suspense.
Cependant tout n'est pas terminé, Blonde désire profondément aller à la rencontre de son identité profonde et fuit.
C'est là que le lecteur découvre cette histoire à la fois étrange, effrayante et dans laquelle l'amour n'est pas exempt.
J'ai beaucoup aimé le début de l'histoire très mystérieuse et intimiste que Victor Dixen raconte avec un grand talent, la suite de l'histoire fait une grande place au fantastique et à l'imaginaire, à l'étrangeté. C'est très bien pensé et très original quoiqu'un peu stressant, tourbillonant et vertigineux.
On ne parvient pas à lâcher le livre qui nous emporte dans ses rêts.
On est happé, hypnotisé, impressionné par la narration extrêment bien menée, efficace, très bien rythmée.
C'est un pavé qui se lit rapidement tellement on a envie d'en savoir davantage sur la suite des aventures de la Jolie Blonde.
L'écriture de Victor Dixen est parfaite dans ce roman.
Un beau roman de l'imaginaire qui fait écho au conte de Boucle d'Or, je le recommande à tous.
Commenter  J’apprécie          182
Une lecture inoubliable. Animale a définitivement laissé son empreinte dans mon esprit.

Vu à mainte reprise sur la toile, plébiscité pas de nombreux lecteurs, ce livre ne m'attirait pas plus que ça. Ce n'est que tout récemment que le déclic a eu lieu, et que j'ai décidé de me le procurer. Je pensais qu'il s'agissait d'un one-shot, et dans cette perspective, je me réservais cette lecture pour les vacances d'automne. Pourtant, il y a quelques jours, j'ai appris qu'une suite était parue, La prophétie de la reine des neiges. L'achat impulsif de cette suite a motivé ma découverte du premier tome. Et quelle découverte ! Ce fut un excellent et très agréable moment de lecture. C'est définitivement un livre qui me restera longtemps en mémoire, et je regrette d'avoir attendu si longtemps pour m'y plonger.
Dès les premières lignes, la plume de Victor Dixen m'a happée et m'a séduite. A la fois poétique et métaphorique, légère et aérée, son écriture est un pur délice. Les mots ne forment pas que des phrases mises bout à bout, c'est un univers dense et incroyable qui se profile à travers les pages. Victor Dixen a un don véritable pour faire vivre son histoire, et faire danser les images devant nos yeux.

A travers ce roman qui aborde le thème de la métamorphose animale, nous suivons deux destins parallèles. D'abord celui de Blonde, orpheline, vivant dans un couvent niché au coeur des bois. C'est le seul endroit qu'elle a côtoyé, le seul univers qu'elle a connu dans sa vie. Elle ne mène pas une existence des plus heureuses, mais sa vie change radicalement dès lors qu'elle découvre les lettres de Gabrielle. Gabrielle est une jeune femme ayant disparu vingt ans plus tôt dans des circonstances étranges voire effrayantes. Blonde découvre son histoire à travers une série de manuscrits légués par un illustre inconnu. En lui offrant ces documents, cet homme lui offre sa porte de sortie. A travers les écrits de Gabrielle, elle apprend des choses surprenantes et incroyables, qui ne semblaient exister que dans les contes, et pourtant...
Commence pour Blonde une nouvelle vie, une renaissance, dans laquelle elle devra faire face au choc de révélations de plus en plus intenses, voire dramatiques sur ses aïeux, mais également sur elle-même. C'est une figure épatante, elle-même noyau d'une intrigue complexe qui semble ne jamais vouloir se démêler.
Longtemps recluse, vivant loin de tout bonheur ou liberté, Blonde a trouvé en la personne de Gaspard, une figure bienveillante et amicale, mais aussi et surtout, l'amour de sa vie. Tandis qu'au fil du temps et de sa transformation Blonde fuit les humains, Gaspard va de son côté tout faire pour la retrouver. Comme Blonde avant lui, il va rencontrer des figures amicales, en la personne de Mme Lune par exemple, ou du diacre Ambrogio. le témoignage de ce dernier est un moment clé du récit, j'étais captivée par les souvenirs de son voyage vers la mystérieuse contrée du Nord. C'est là la grande force de ce livre, sa structure narrative. Plusieurs récits sont imbriqués dans un seul, les vérités sont divulguées au compte goutte soit par des archives écrites, soit par les témoignages oraux de plusieurs personnages. On ne cesse d'en apprendre davantage au fil des chapitres, les pièces du puzzle s'assemblent au fur et à mesure. L'on peut dire que l'auteur sait nous tenir en haleine et susciter une curiosité grandissante tout au long du livre.

D'une manière générale, je n'ai décelé que des points positifs dans ce roman.
D'abord, le contexte historique qui sert de décor ici est rarement exploité en littérature de l'imaginaire et encore moins en jeunesse. Nous sommes en plein XIXème siècle, quelques années après la Révolution, et suite à la défaite de Napoléon sur l'armée russe Ce cadre historique influence directement la vie de tous les personnages, certains y trouvent leur compte, d'autres s'exilent en fonction de la mouvance politique. Ce que j'ai vraiment apprécié c'est que Victor Dixen superpose tout au long du roman évènements historiques et fictifs. D'ailleurs, cela est clairement parlant dans la chronologie en fin d'ouvrage. Chaque moment du récit correspond à un évènement historique. Si vous ne vous souvenez plus des circonstances exactes, l'auteur vous rappelle de manière claire et précise le climat politique de l'époque. Friande de romans historiques, cet aspect du livre m'a énormément plu et m'a permis de redécouvrir un pan de l'Histoire française qui jusqu'alors m'apparaissait un peu flou et confus.

Animale c'est aussi le roman de deux découvertes. Tout d'abord celle de la région vosgienne, avec ses forêts s'étendant à perte de vue, non loin de la ville d'Épinal. Si jusqu'alors elle m'évoquait surtout le festival des Imaginales, je la verrai désormais comme le berceau d'Animale. Cela me fait donc une raison de plus pour m'intéresser de plus près à cette région et même pourquoi pas, aller la visiter un jour. C'est aussi la (re)découverte d'un auteur classique : Chateaubriand. La façon dont en parle Victor Dixen me donne envie de lire ses ouvrages, notamment le fameux René, qui est le livre préféré de Gabrielle. Ayant vraiment aimé la personnalité de cette jeune femme, ainsi que les passages cités ici, ce roman évoquant l'enfance De Chateaubriand lui-même devrait me plaire.

Le conte de Boucle d'or et les trois ours est ici brillamment revisité. Victor Dixen a su garder la tonalité angoissante du conte d'origine, (je ne sais pas vous, mais j'appréhendais toujours le retour des trois ours chez eux...), et renforce même ce côté effrayant en mettant en avant le caractère dangereux et imprévisible de ces créatures mi-humaines, mi-animales. Au nombre de trois, comme dans le conte originel, ils ont chacun une physionomie et une personnalité qui leur est propre. Si dans le conte, ce sont des ours, ici, la frontière entre l'homme et l'animal est plus floue, plus confuse. Leur langage n'est ni celui des ours, ni tout à fait celui des humains, ils peuvent faire preuve d'une agressivité démesurée mais aussi être capable d'un amour sincère. Difficile d'en dire plus sans vous gâcher le meilleur, mais l'histoire d'amour entre Blonde et Gaspard n'est à mon sens, pas la plus belle du livre...
Cet idée de s'inspirer des Berserkers, figures emblématique du folklore nordique était vraiment la bienvenue et n'a fait que renforcer mon attachement pour ce livre.

J'ai beaucoup aimé le fait que Blonde découvre la vie de Gabrielle à travers ses écrits. L'atmosphère était si palpable que je m'imaginais très bien à la place de la jeune ursuline, à veiller tard à la lumière d'une chandelle juste pour découvrir le contenu si captivant de ces missives.

C'est un roman qui m'a tenue en haleine du début à la fin. Enchantée par cette plume si belle et par l'ambiance de ce livre qui se place à mi-chemin entre le conte et la romance historique je ne peux que vous recommander cette lecture. Quant à moi, je me réserve le second tome pour les mois d'hiver, afin de profiter au mieux de l'environnement glacial annoncé par le titre.

Commenter  J’apprécie          162
Avant de commencer ce livre, je ne savais pas dans quoi précisément j'allais me lancer. J'ai lu le prélude Tambours dans la nuit et même si j'avais accroché j'étais un peu réticente à lire ces quatre cents trente sept pages d'Animale. Mais une fois commencé, c'est quand même différent, car dans le prélude on avait le point de vue d'un homme et là, on a le point de vue de Blonde. Il ne faut pas s'attarder sur le prélude car le livre est différent et bien meilleur.

Victor Dixen est l'auteur de la saga « le cas Jack Spark », je n'ai pas lu cette saga donc ce fut avec plaisir de découvrir un de ses romans et j'avoue que j'adorerais découvrir cette saga vu comment j'ai adoré Animale.

On découvre Blonde en 1832, qui vit dans un couvent depuis qu'elle est toute petite. Elle va bientôt fêter ses dix-huit ans. Sa vie n'est pas tellement intéressante car elle suit les cours et n'a pas le droit de sortir au soleil, elle doit porter des lunettes et cacher ces beaux cheveux blonds. Un soir, elle entend un étrange bruit à sa fenêtre et à partir de là, sa vie va être totalement bouleversé…

Le style de l'auteur est vraiment agréable à lire, c'est très bien travaillé, simple et fluide. Dès qu'on est lancé dans la lecture, on arrive plus à s'arrêter. Tout s'enchaine très bien et vite, on est pris dans l'histoire dès le prologue ! On ne peut pas dire que ce livre manque d'actions tellement que c'est prenant. On découvre les indices petit à petit mais l'auteur sait comment garder son lecteur en haleine.
Évidemment, ce n'est pas que le style qui fait tout, Blonde est vraiment un personnage très intéressant à suivre. On voit comment elle évolue dans les situations, ses réflexions… Ce qui est sur, c'est qu'on peut dire qu'elle a une vie compliqué. C'est une héroïne forte, courageuse et qui a peur de faire mal aux gens qu'elle aime, elle est prête à se sacrifier pour cela. L'auteur a très bien su transmettre les sentiments de son héroïne, ce qui fait qu'on s'attache facilement à cette jeune fille. Ce que j'ai adoré, c'est qu'on découvre les choses en même temps que Blonde.

La reprise du comte de Boucle d'Or et les trois ours est vraiment une réussite. J'ai adoré comment l'auteur a tourné les choses pour que son récit soit réussi. Lors de la lecture on comprend l'origine de titre Animale et j'ai trouvé ce titre était parfait pour cet ouvrage. J'ai particulièrement adoré la fin, je ne m'attendais pas spécialement à ça.
Par contre, pour le prélude, j'ai compris l'utilité de celui-ci grâce à la lecture, en même temps, c'était tout à fait normal.

En conclusion, un livre à découvrir ! le style d'écriture, l'intrigue, les personnages, un tout qui fait de ce livre un livre génial à lire. On est pris dans l'histoire, on veut découvrir le pourquoi du comment. La reprise du comte est un véritable succès. L'histoire est très bien ficelé, l'époque est très bien expliqué, avec Napoléon, les guerres… Un livre de science-fiction que j'ai adoré !
Lien : http://livres-films-series.b..
Commenter  J’apprécie          160
Au début de ma lecture j'ai beaucoup apprécié le personnage de Blonde qui se trouve dans un couvent lorsqu'une mystérieuse visite nocturne va changer sa vie.

Blonde va partir en quête de sa véritable identité et nous allons découvrir le conte des Boucle d'Or et les Trois Ours sous un jour totalement nouveau.

La partie enquête et recherche de la vérité pour Blonde est très intéressante mais j'ai vraiment commencé à caler à la seconde moitié du livre.

Pour moi le récit est beaucoup trop long et s'étire en longueur, je ne lirai donc pas le tome suivant.
Commenter  J’apprécie          140
Mars 1832 - Blonde, 17 ans, se morfond dans le couvent de Sainte Ursule où elle a été déposée et confiée aux bons soins des religieuses quand elle n'était qu'un bébé.
Qui sont ses parents? Est-elle une bâtarde abandonnée là pour éviter que la honte n'entache sa mère?
Son existence tranquille prend un tournant décisif quand un vieil homme lui dépose un dossier qu'elle doit absolument lire, dit-il.
Un très bon moment de lecture, sur un rythme soutenu, avec des personnages plutôt attachants. Vous ne lirez plus le conte à vos enfants sans arrière pensée!
Commenter  J’apprécie          120





Lecteurs (1239) Voir plus




{* *}