AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2075057281
Éditeur : Gallimard Jeunesse (20/08/2015)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 75 notes)
Résumé :
Et si le plus merveilleux des contes
cachait le plus sombre des complots ?
1833, sur une île perdue du Danemark.
Elle s appelle Blonde, il se nomme Gaspard.
Elle est animale, il est fou d'elle.
Le destin s'apprête à les arracher l'un à l'autre :
ils sont les victimes d'une prophétie
qui bouleversera le monde à jamais.
Blonde parviendra-t-elle à déjouer les plans
de l'énigmatique Reine des neiges,
... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (41) Voir plus Ajouter une critique
Stelphique
  19 novembre 2015
Ce que j'ai ressenti:….Un féérique enchantement givré….
Les contes, ce n'est plus un secret sont des lectures que j'affectionnent particulièrement. Victor Dixen avait su me surprendre avec La malédiction de Boucle d'or, par sa plume fantastique et son univers riche. J'étais donc très impatiente de découvrir La Reine des Neiges. Belle Lecture, indéniablement!
Je reste soufflée par la qualité de l'ambiance sous fond historique, où le réel rencontre le féérique. L'aiglon reste en fond de trame tout comme la Reine des Neiges, les stratégies internationales se confrontant aux mythes, Blonde écrivant de longues lettres à Hans Andersen: j'aime ce mélange détonnant! Aucun ennui en perspective, aucune fausse note dans ces enchevêtrements, la cohésion marche comme par enchantement!
« La frontière entre le réel et la légende est plus poreuse qu'on ne le prétend, dit Hans. »
Ce diptyque possède tous les atouts pour plaire aux petits comme aux grands! L'auteur nous livre une histoire intemporelle aux accents de légendes qui saura émerveiller nos âmes d'enfants. Il possède un talent rare de conteur qui nous tient éveillé la nuit afin de poursuivre cette quête de magie et de mystères. Ce deuxième tome contient ce qu'il faut d'effrayantes ombres, mais toujours nimbé de notes d'amour et sans contexte des soubresauts palpitants d'aventures! Les malédictions continuent de faire rage, les légendes ne cessent de nous glacer le coeur, la féérie poursuit son envoutement….
En bref, encore une très belle réussite! Un Jeunesse chaudement recommandé par Stelphique!

Lien : https://fairystelphique.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          272
Ice-Queen
  20 septembre 2015
Je viens tout juste de terminer de lire ce roman et waouh ! J'en suis encore toute retournée ! Les mots et les pensées tourbillonnent dans mon esprit comme des flocons de neige volants au vent… Une chose est certaine : ce livre est un vrai joyau !
Nous retrouvons Blonde, aux côtés de Gaspard après leur fuite. Ils vivent désormais seuls tous les deux sur une île sans nom au nord du Danemark. Mais leur bonheur est de courte durée…
Un soir alors que Blonde est en train de chasser, un curieux navire apparaît au large de l'île. L'équipage met pied-à-terre et essaye de s'emparer des deux amants. Qui sont-ils, ces hommes et ces drôles de femmes accompagnés par des Berserkers enchainés, jugulés par les battements réguliers des tambours ?
C'est en tentant de sauver l'amour de sa vie que notre héroïne apprendra l'existence d'un complot mondial, fomenté par une créature de cauchemars : la Reine des Neiges.
Alors que le monde entier lui tourne le dos et la traite en criminelle, Blonde va se livrer dans une course contre la montre endiablée, avec peu d'alliés, mais une foi inébranlable en l'amour et l'amitié.
Je suis à chaque fois envoûtée par les histoires contées par Victor Dixen, mais avec celle-ci encore plus que d'habitude. Je suis une grande fan de tout ce qui touche aux mythes et légendes nordiques. La Reine des Neiges a toujours été mon conte préféré depuis que je suis toute petite, suivi de près par Boucle d'Or… alors, forcément, j'avais réellement hâte de me plonger dans cette lecture ! D'ailleurs, j'étais déjà dans l'ambiance grâce à la dédicace de Victor Dixen dans mon exemplaire, qui me conseillait de lire se roman seulement après avoir caché tous les miroirs. Je dois dire que ne m'en suis pas encore remise à l'heure où j'écris ces mots, j'ai du mal à quitter cet univers et ces personnages.
Ce que j'ai adoré c'est vraiment que beaucoup d'éléments du conte la Reine des Neiges étaient présents, parfaitement incorporés à l'histoire de notre héroïne et bien intégrés dans notre réalité. C'est avant tout grâce au cadre et au contexte historique parfaitement maîtrisé et exploité et également par l'intervention d'une personne qui a réellement existé et qui devient ici un personnage très important : Hans Christian Andersen.
Concernant les protagonistes, on en rencontre pas mal qui deviennent de plus en plus attachants au fil du récit. Je ne donnerai pas toute la liste pour éviter d'en dire trop, tout comme je vais éviter de trop parler de l'histoire en elle-même, ce serait tellement dommage de gâcher la surprise !
Outre Blonde et Gaspard, j'ai été ravie de retrouver Mme Lune, un personnage qui me fascine depuis le début. On en apprend un peu plus sur son don et la manière dont il fonctionne. Je dois avouer que j'ai trouvé ces explications passionnantes et elles font écho à certaines choses que l'on croise dans le cas Jack Spark d'ailleurs, concernant les Travellers et les larves.
Au niveau de l'histoire, j'ai réellement eu l'impression de lire un conte par moments et c'était vraiment appréciable. Il y a avait ce petit côté magique qui fait rêver, ce fameux personnage de la Reine des Neiges qui est à la fois fascinant et effrayant. En tout cas, on peut dire qu'une fois encore l'auteur ne ménage ni ses protagonistes ni ses lecteurs ! J'ai versé des larmes à plusieurs reprises tant le récit de Blonde m'a bouleversée et touchée. J'avais réellement l'impression de la connaître à travers les lettres qu'elle écrivait à l'attention d'Andersen.
J'ai aimé découvrir la vie à Paris à cette époque, ainsi que les croyances païennes des peuples du nord. Encore une fois, à travers ces pages, Victor Dixen nous offre aussi une belle leçon d'Histoire et c'est un vrai plaisir d'avoir l'opportunité de la vivre comme si on y était.
Je pourrais continuer à écrire à propos de ce roman sur des pages et des pages, mais je risquerais de trop en raconter à force. du coup, je vais seulement ajouter que la plume de Victor Dixen est un vrai régal pour les yeux, mais également pour l'âme. Elle est douce et fluide, mais sait parfois se faire aussi incisive que la morsure du froid dans les contrées reculées du grand nord. En outre, la plume de l'auteur est très poétique et parvient à nous emporter dès les premiers mots.
Je ne sais pas si une suite est prévue, car la série pourrait très bien terminer sur cette fin, mais je dois dire que je l'espère de tout mon coeur ! J'ai eu un mal fou à quitter cet univers et cette chère Blonde. Une fois le livre refermé, j'avais l'impression que la Reine des Neiges venait de me dévoiler son visage, avec les conséquences que cela implique !
En résumé, ce livre est un vrai joyau. Il a su me transporter dans une histoire fabuleuse, à la fois féérique et bouleversante, émouvante et poétique. J'ai adoré ce mélange d'Histoire et de conte, cette rencontre entre personnes réelles et personnages fictifs. J'ai eu un mal fou à refermer ce roman et j'y pense encore beaucoup plusieurs jours après ma lecture. Pour moi, c'était donc une évidence de l'ajouter au top 5 de mes livres favoris. Il me laisse un merveilleux souvenir et j'ai hâte de pouvoir lire la prochaine oeuvre de Victor Dixen !
Lien : http://les-lectures-de-ice-q..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61
Miaka
  28 août 2015
Si vous me lisez depuis un moment, vous connaissez mon amour pour Animale de Victor Dixen. Ce magnifique roman à la plume enchanteresse, m'avait envoûté dès les premières pages. Lorsque j'ai appris qu'une suite verrait le jour j'ai sauté de joie ! Même si j'avais trouvé la fin du premier parfaite et suffisante à elle-même, l'idée de retrouver Blonde me réchauffait le coeur.
C'est donc avec beaucoup d'attente et de joie que j'ai débuté La Prophétie de la Reine des Neiges.
Comme à son habitude, Victor Dixen nous ravit de sa belle écriture. On le sent, l'auteur à pris beaucoup de soin à son intrigue comme toujours. Contrairement au premier tome, c'est de manière indirecte que l'on découvre la suite des aventures de Blonde. On le sent, la jeune femme est dans un sacré pétrin et c'est un personnage qui ne nous est pas inconnu auquel elle demande de l'aide : un certain Hans Christian Andersen. Auteur en mal d'inspiration, sur le point de mettre un terme définitif à une carrière mort-née, Andersen reçoit une lettre, ou plutôt un livre, d'une jeune femme rencontrée plusieurs mois plus tôt et dont le souvenir est encore frais dans sa mémoire.
Un choix de narration plutôt intéressant mais qui n'a, toutefois, pas réussi à me convaincre. J'ai regretté, à plusieurs moments, de ne pas avoir le point de vue et les pensées en direct de Blonde ou de Gaspard. Les réactions spontanées des personnages (hormis celles d'Andersen) sont atténuées, parfois même totalement absentes. Une frustration couplée à un blocage sur l'utilisation de la Reine des Neiges dans un autre roman YA. Car ce n'est pas la première fois qu'un auteur francophone décide d'utiliser ce conte nordique. Avant Victor Dixen, c'est Cindy van Wilder qui s'y est essayé. Ajoutez à cela un trop plein du Reine des Neiges de Disney (les joies du libraire jeunesse!) et je pense avoir une explication d'où vient ce blocage.
Néanmoins, je le reconnais, à la lecture d'Animale 2, le choix de ce conte se justifie parfaitement, on découvre le vrai visage de ce personnage totalement transformé par Disney. Envoûtant, surprenant, on retrouve l'ambiance découverte dans le premier tome mais avec un côté bien plus sombre encore. Un complot se trame et Blonde s'y retrouve embarquée malgré elle. Encore une fois, l'auteur nous offre une histoire pleine de magie, de mystère et de sentiments. On ne peut s'empêcher d'avoir peur pour Blonde, pour Gaspard, pour Andersen. D'espérer que ces personnages que l'on a appris à aimer, avec qui l'on a vécu des histoires incroyables, trouve une conclusion à la hauteur de nos espérances.
Malheureusement, malgré la perfection de ce roman, la fin touchante et le talent de conteur de Victor Dixen, je n'ai pas réussi à rentrer dedans complètement. Ma préférence reste sur le premier tome, sans aucun doute le meilleur des deux. Je vous invite tout de même chaudement à découvrir cette suite qui ne cessera de vous surprendre jusqu'à la toute dernière page !
Lien : https://miawka.wordpress.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
bountyfrei
  05 novembre 2015
Blonde file l'amour parfait avec Gaspard, sur leur île perdue. Tout allait pour le mieux : elle gérait sa malédiction et lui, il retapait ce qui restait du vieux manoir pour en faire un lieu habitable. Bref, la vie était belle pour les deux fugitifs. Puis, il a fallu fuir : des hommes sont venus sur leur île, voir s'il ne restait pas des hommes-ours. Des hommes qui pensent encore à l'époque de Napoléon et qui sont menés par une Reine dont personne n'a encore jamais vu le visage...
Cette sortie, je l'attendais avec une telle impatience ! J'avais si hâte de savoir comment cela se déroulerait par la suite pour Blonde et Gaspard, et s'ils trouveraient des réponses à leurs questions (et à mes questions également happy ). Et je suis loin d'être déçue ! Je suis même pleinement satisfaite de ce deuxième tome, qui sonne pour moi la fin de Animale, même si Victor Dixen a annoncé sur Livraddict qu'il espérait recroiser la route de son personnage principal un jour. Mais que raconter de plus après tout cela ?
Ici, l'histoire se déroule dans des lettres que Blonde envoie à... Hans Christian Andersen ! Oui, oui, le célèbre conteur ! Nous le rencontrons à ses débuts, avant qu'il parte en voyage avec la bourse royale du Danemark. Son personnage est très bien intégré dans ce tome, et il est tout aussi bien exploité que le conte de la reine des neiges (La Vierge des glaces de Andersen), on est bien loin de la récente adaptation cinématographique ! Et tout se goupille à merveille entre cette adaptation, les lieux et les personnages, ce qui arrive à Blonde... Ce premier tome est très cohérent.
Quand j'ai commencé la saga Animale, j'ai lu tout d'abord le prélude, Tambours dans la nuit, mais je n'avais pas tellement saisi le lien avec Boucle d'Or, si ce n'est la suggestion de la présence des hommes-ours. Avec ce deuxième tome, cette nouvelle prend tout son sens, y comprit le lien avec Blonde. On croise même dans La prophétie de la Reine des neiges un des personnages de ce prélude ! Il devient donc intéressant à ce niveau-là de la lire pour comprendre toute la portée de certains passages de ce deuxième tome.
La fin de ce tome apporte une conclusion parfaite à l'histoire de Blonde - et de mon point de vue à la saga. Ce final avec Andersen est plein d'émotions, ce qui clôt avec brio les aventures de l'Animale...
Lien : http://onceuponatime.ek.la/a..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Mallou14
  02 septembre 2015
Attention, risque de spoilers si vous n'avez pas lu le tome précédent !
J'avais déjà été totalement conquise par Animale : La Malédiction de Boucle d'Or, c'est avec plaisir que j'ai entamé ma lecture de ce deuxième tome, La Prophétie de la Reine des Neiges. A nouveau, j'ai été emportée aux côtés de Blonde grâce à Victor Dixen. C'est avec émotion que j'ai refermé ce tome. C'est un vrai coup de coeur pour moi !
On retrouve Blonde par des lettres qu'elle adresse à… Hans Christian Andersen ! J'ai trouvé cela très original d'inclure le personnage de Hans, de le faire participer à l'histoire et de suivre le récit de Blonde à travers des lettres que j'ai attendues, tout comme Hans, avec grande impatience à chaque fois. Après le premier tome, je pensais que l'histoire de Blonde et de Gaspard allait s'arrêter là, qu'ils allaient pouvoir être enfin heureux sur l'île où ils avaient trouvé refuge. Sauf que cette tranquillité n'a pas pu durer longtemps car la Reine des Neiges en avait décidé autrement…
J'ai adoré retrouver le personnage déterminé de Blonde qui n'hésite pas à aller jusqu'au bout du monde pour retrouver celui qu'elle aime, celui qui lui a été enlevé. Un long périple commence alors pour elle en passant par des régions connues où elle retrouve d'anciennes connaissances telles que Mme Lune, Maître Gregorius et soeur Marie-Joseph. Blonde fait également la connaissance de Hans, de la Magicienne et de ses « fleurs ». Même si tous ces personnages ne sont que secondaires, leur rôle est très important et très précieux et on s'y attache terriblement !
Je n'ai jamais lu le conte de la Reine des Neiges d'Andersen, c'est donc avec plaisir que j'ai découvert la mythologie décrite par la plume envoûtante de Victor Dixen. J'ai très envie de sortir le conte original de ma bibliothèque et de le découvrir sans plus tarder, ne serait-ce que pour rester encore un peu avec Blonde. Comme les autres livres que j'ai pu lire de cet auteur, le deuxième tome d'Animale est très addictif ! Notre curiosité est piquée à chaque nouvelle lettre, c'était très difficile d'arrêter la lecture. J'ai également beaucoup apprécié le lien avec la nouvelle, Tambours dans la Nuit, que j'avais lue. La fin quant à elle est parfaite, une très belle conclusion à l'histoire de Blonde et de Gaspard !
Bref, Animale : La Prophétie de la Reine des Neiges est comme le premier tome, un coup de coeur pour moi ! J'ai été happée par le récit de Blonde dans sa quête pour sauver Gaspard des griffes de la monstrueuse Reine des Neiges. C'est avec beaucoup d'émotions que je lisais les dernières pages de cette duologie. Si vous aimez les réécritures et que vous voulez vous plonger dans des contes moins connus, tels que ceux de Boucle d'Or et de la Reine des Neiges, n'hésitez plus une seule seconde à lire Animale de Victor Dixen !
Lien : https://thenotebook14.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
MiakaMiaka   28 août 2015
Deux choses frappèrent simultanément mon esprit affolé : d’une part, la voix ne s’était pas exprimée en danois, mais en français ; d’autre part, elle avait prononcé un nom que j’avais déjà entendu, un nom qui était inextricablement lié à mon passé. Un éclair déchira le ciel, illuminant le visage de la créature. Je ne pus retenir un cri de terreur. Le front, les tempes, les joues dévorés par une barbe drue : la face était entièrement couverte de poils roux. Seule ressortait dans ce masque rouge une rangée de dents jaunes et pointues, qui s’avançait comme la mandibule d »un gorille monstrueux, et des yeux brillants, humides, vides. Un fracas métallique retentit, m’arrachant à cette terrible contemplation. La chaîne reliée à la taille de la créature s’était tendue à bloc, l’empêchant d’avancer davantage. Entre les hallebardes de pluie, je vis qu’elle était attachée non pas à un, mais à trois troncs de bouleaux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
MiakaMiaka   28 août 2015
Il en sortit une liasse de feuilles – non pas dix, non pas vingt, mais au moins une cinquantaine. Cinquante feuilles couvertes d’une écriture fine, qui semblait couler comme l’eau d’un fleuve, onduler comme les vagues d’un océan. Le jeune homme sentit la tête lui tourner, à voir toutes ces lettres, toutes ces lignes, tout ce plein, lui qui depuis des mois luttait contre l’angoisse de la page blanche. Au bout de quelques instants de vertige, le flou laissa la place au net, les mots prirent un sens.

Tout ce que vous pensez savoir de moi est faux.

C’était la première phrase. Une phrase qui sonnait comme une menace, comme une promesse. Une phrase qui réveilla le coeur de Hans au creux de sa poitrine glacée, qui enflamma ses souvenirs au fond de son cerveau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
StelphiqueStelphique   08 novembre 2015
Il y a juste un présent qui dure. Je n'ai pas besoin d'autre horloge que celle qui loge dans a chair: chacun de ses battements est une seconde supplémentaire passée à tes cotes. Tant que je vivrai, je me dresserai pour te protéger contre l'univers.
Commenter  J’apprécie          140
MiakaMiaka   28 août 2015
Il retourna l’enveloppe pour tenter d’y déceler une adresse, un nom de ville, un indice pour contacter l’expéditrice. Il ne trouva rien de tout cela. Je n’attends pas de réponse à cette lettre, avait écrit Blonde dès les premières lignes. Elle n’avait laissé aucune piste derrière elle.
Commenter  J’apprécie          80
bountyfreibountyfrei   05 novembre 2015
Devant tant de résignation, je sentis la révolte m'envahir, rouge comme les fleurs amoncelées sur la table. De l'alcôve d'une maison close à la cellule d'une prison, de la réclusion du couvent au sacrifice d'un mariage arrangé, ce monde ne manquait pas de cages où les hommes enfermaient les femmes.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Victor Dixen (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Victor Dixen
Vidéo de Victor Dixen
autres livres classés : contesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





.. ..