AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2350131939
Éditeur : Jean-Claude Gawsewitch (01/10/2009)

Note moyenne : 3.89/5 (sur 170 notes)
Résumé :
Quand Jack Spark, adolescent insomniaque de 15 ans, arrive au ranch de Redrock, Colorado, il ignore que sa vie est sur le point de basculer. Car les méthodes de rééducation appliquées dans ce camp de vacances dédié aux « cas » difficiles ont des effets effroyables. Surtout chez Jack, dont le corps semble subir d'inquiétantes mutations chaque fois qu'il est soumis aux séances de thérapie... Comment ce frêle garçon parviendra-t-il à survivre à l'enfer du camp de Redro... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (58) Voir plus Ajouter une critique
lamisscece
  14 juillet 2012
Non mais ce livre… Non mais CE livre… Non mais CE LIVRE quoi ! C'est juste une pure bombe dans la littérature jeunesse, comme cela faisait un moment que je n'en avait pas vu.
Car ce livre va plus loin que tout les autres.
Car ce livre nous emmène là où peu on réussit à aller, et où beaucoup n'ont fait que tâtonner.
Car ce livre nous ouvre les portes d'un monde totalement fascinant.
Je pense que vous l'aurez comprit, ce livre m'a totalement séduite. Pas du début à la fin malheureusement, mais ce livre possède tellement de bonnes qualités qu'il masque le petit passage du roman qui m'a un peu moins plu. Je m'explique.
Tout d'abord, je tiens à dire que l'auteur à utiliser à merveille les 600 pages de son roman pour nous donner tous les éléments d'un livre vraiment approfondi et qui n'omet aucun détail. Je trouve que c'est de plus en plus rare d'avoir autant poussé dans le cadre du roman, mais aussi au niveau des personnages et de la mythologie. J'admire vraiment le travail que l'auteur a fait et je lui en suis très reconnaissante. Enfin un livre qui nous prend aux tripes et qui nous plonge avec bonheur dans un univers que l'on veut découvrir !
J'ai tout de suite accroché à l'histoire de ce garçon n'arrivant pas à dormir, et faisait toujours ce même cauchemar carrément effrayant. Je me suis prit en compassion pour lui, qui en bavait pas mal, surtout la journée où sa fatigue se faisait très ressentir. C'est pour cette raison que ces parents ont décidés de l'envoyer dans un camp pour « enfant difficile ». Il va donc contraint, devoir s'y rendre. Mais on comprend très vite, à travers les yeux de Jack, que cette colonie est un peu particulière…
Ce qui m'a plu en premier lieu, c'est l'ambiance plus qu'intrigante créée par ce camp, Redrock. On découvre des moniteurs louches, des activités suspectes, une thérapie qui lessive les pensionnaires et surtout, un directeur (ainsi que sa famille) qui file vraiment la frousse. Tout ce petit mélange donne une atmosphère pesante et angoissante… Mais totalement fascinante. On se pose un million de questions et on a envie de tout savoir. Personnellement, j'en suis devenue malade et je poursuivais ma lecture sans relâche pour enfin mettre des mots sur tout ce mystère (j'ai oublié de mentionner que j'ai besoin de toujours tout comprendre).
Mais ce n'est pas tout, évidemment. Car il y a aussi les personnages, tous plus réussit les uns que les autres ! Commençons par jack, le personnage principal de cette histoire. C'est un garçon vraiment curieux et intrépide à qui je me suis très rapidement attachée. Il est encore assez jeune, 15 ans, mais cela ne m'a absolument pas dérangée. Au contraire ces réflexions, concernant son premier amour par exemple, sont très plaisantes à découvrir et me faisaient bien souvent rire !
Mais le plus impressionnant, c'est que le personnage principal n'est pas le seul à qui l'on s'attache. En réalité, tous les pensionnaires de Redrock ont leur propre personnalité et on est obligé de tous les aimés, à leur façon. Personne n'est ni tout blanc, ni tout noir, chacun ayant des défauts, ce qui les rend encore plus réaliste à mes yeux.
Mais qui sont ces fameux personnages haut en couleurs ? On retrouve Sinead, la belle voleuse aux yeux verts et son frère Kevin ; Ti-Jean, le métis maniaque de la propreté ; Josh, le suicidaire toujours habillé de noir et Brandy, la gourmande. Chacun y va de ses petites manies mais au fond, ils nous plaisent tous. Leur amitié qui se lie au fil des pages est forte et extrêmement touchante.
Si j'avais un défaut à lui faire, ce serait un assez long passage vers le milieu du livre, où les petits détails négatifs s'accumulent. Premièrement, l'histoire tourne un peu en rond et l'intrigue n'avance plus. J'avais durant cette période, tendance à relâcher plus souvent mon livre. Et puis, le gros point négatif, c'était Jack. Pendant ces quelques pages, il m'exaspérait énormément. Il ne contrôlait plus ses émotions et se laissait très facilement emporter par la jalousie, par exemple. Cela avait le don de m'agacer ! Mais ce que je ne savais pas, c'est que tout s'expliquerais par la suite…
Et nous arrivons à THE gros point fort du livre : la mythologie qui y ai développée ! C'est à ce moment là que toutes nos questions, nos frustrations et tous les mystères qui entourent le camp prennent enfin un sens. Mon dieu, j'ai trouvé cela incroyable comment l'auteur arrive à nous fait redécouvrir notre monde sous un angle totalement nouveau. En fait, il va réussir à réécrire notre histoire à sa façon et le pire, c'est que tout pourrait coïncider. Vu le nombre d'informations données, on peut croire que tout assimiler est compliqué. Mais même pas. Tout y est décrit et détaillé à la perfection, ce qui nous permet de bien comprendre le fonctionnement de ce nouvel univers. Un peu plus et on s'y croirait !

Vous avez comprit, ce livre est une magnifique découverte. Un petit passage m'a empêché d'en faire un coup de coeur mais il n'est franchement pas passé loin. C'est vraiment l'un des meilleurs livres jeunesses qui m'a été donné de lire depuis un bon bout de temps.
Lien : http://miragebook.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101
Ice-Queen
  29 août 2015
Ce livre est une excellente découverte et j'ai été ravie de retrouver la plume de Victor Dixen avec cette petite touche d'originalité qui lui est propre !
Nous faisons la connaissance de Jack Spark, un adolescent qui semble tout à fait ordinaire, si ce n'est le fait qu'il souffre d'insomnies depuis toujours et se montre allergique au sel. Chaque nuit, il fait le même cauchemar, angoissant au possible, après quoi il lui est impossible de trouver le sommeil.
Se retrouvant comme un zombie en cours, il tente de se débrouiller comme il peut, mais cela ne suffit pas pour ses parents et ses professeurs. Ainsi, ils ont une idée : l'envoyer durant tout l'été au camp Redrock, pour adolescents asociaux, les cas désespérés en somme, au fin fond du Colorado.
Jack se rend compte une fois là-bas que ce camp n'est pas un camp de vacances ordinaire…
Docteur Krampus, le directeur du camp ainsi que sa famille sont étranges. Non seulement physiquement hors-norme, puisque qu'ils ont tout des ogres que l'on croise dans les contes, mais leur comportement aussi est inhabituel. En effet, ils ne sortent de la tour dans laquelle ils s'enferment qu'à la nuit tombée et boivent un étrange breuvage à la couleur verte. À Redrock, les règles sont strictes et les châtiments très rudes. Et quel est donc le but véritable du baquet dans lequel les enfants sont obligés de se plonger un par un chaque matin pour en ressortir épuisés ? Pourquoi Jack subit-il d'étranges mutations depuis qu'il a foulé la terre rouge et aride de ce lieu cauchemardesque ?
Ce roman est vraiment très original. Entre le fantastique et le thriller, comme un conte qui aurait des allures de cauchemar. Cela m'a un peu fait penser aux « contes de la crypte » dont j'étais friande étant enfant !
Malgré le fait qu'il comporte plus de 600 pages, je dois dire que je ne les ai pas vues passer, tant j'étais prise dans l'histoire. Je me suis laissée emporter dès les premiers mots et j'ai eu beaucoup de mal à le lâcher !
Ce que j'ai aimé également, c'est que comme dans « Animale » l'auteur fait de nombreuses références à l'histoire. Ici ce n'est pas le contexte, mais au travers de certaines créatures qui traversent les siècles. Je me suis même demandé si Victor Dixen n'avait pas une certaine fascination pour Napoléon d'ailleurs !
En parlant de ces créatures, il s'agit des Fés. Pas de celles que vous croisez dans les contes, jolies et gentilles, de petite taille avec des ailes et des pouvoirs magiques. Non, ici elles ressemblent plus à des ogres ou à des gobelins. Elles ont bien des pouvoirs magiques oui, mais ils sont terribles et ressemblent plutôt à des armes. Quant à leur comportement, c'est plutôt celui de monstres. Un peu à la manière des vampires, ils se nourrissent des humains. Non pas de leur sang, ni même de leur chair (quoiqu'ils semblent en apprécier le goût, mais ce n'est pas vital pour eux), mais de ce qu'ils appellent leur Flux. C'est en fait l'énergie vitale des humains que ces créatures leur ponctionnent, causant la plupart du temps la mort de leurs victimes. Inutile de vous dire que j'ai adoré les Fés ! Même s'ils m'ont donné des cauchemars, j'ai été ravie de découvrir ces créatures si originales !
En ce qui concerne les personnages, ils sont vraiment intéressants et chacun a son petit défaut – normal vous me direz, sinon ils ne se retrouveraient pas à Redrock !
Je vous ai déjà présenté Jack dans le résumé. Il y a également Sinead, l'amazone des temps modernes, légèrement cleptomane. le petit frère de Sinead, qui à cinq ans fait encore pipi au lit et également lorsqu'il est stressé. Vient ensuite Josh, un personnage qui, je l'avoue a une certaine classe et cache quelques lourds secrets. Il a tenté de se suicider pour une raison qu'il aura du mal à avouer. Et enfin, le dernier qui m'a bien fait rire avec ses tocs, c'est Ti Jean, un maniaque de la propreté !
Malgré leurs défauts, tous sont très attachants et se montrent très courageux.
Un dernier mot pour éviter de trop en dire quand même, sinon il n'y a plus de surprise pour les futurs lecteurs. J'ai grandement apprécié la plume de Victor Dixen une fois encore ! Il a une manière de nous entrainer dans l'histoire, de décrire les choses et de placer l'action et les rebondissements juste aux bons moments qui fait que l'ont devient facilement accros ! Je me suis plusieurs fois fait la réflexion que l'auteur a une très grande culture générale et a vu du pays aussi et cela se ressent beaucoup dans la lecture de ses livres. Et puis forcément il semble avoir une certaine passion pour plusieurs sujets qui me passionnent également, donc du coup je ne peux qu'adhérer à 100 % ! (Les contes d'Andersen, les créatures de la nuit, l'astronomie, etc.). Je disais justement qu'il est très rare que j'aime à ce point toutes les oeuvres d'un même auteur. C'est le cas pour Victor Dixen et le seul autre dont j'achète les romans les yeux fermés est Bernard Werber.
Alors, convaincus ? Il faut absolument vous laisser tenter et vous procurer l'un des ouvrages de cette merveilleuse plume !
En résumé, une fois encore c'est une véritable réussite de la part de Victor Dixen ! Ce livre a su m'embarquer dès les premiers mots. Il a su me faire frissonner et m'émerveiller à la fois. Les personnages sont attachants, l'action au rendez-vous, mais ce qui m'a le plus marquée c'est l'originalité de l'histoire, avec ces créatures sorties tout droit d'un rêve, ou plutôt d'un cauchemar !
Lien : http://les-lectures-de-ice-q..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Le_zeppelivre
  01 octobre 2015
Il va m'être assez difficile de commenter ce livre. Je l'ai terminé il y a environ deux semaines et je ne sais toujours pas si j'ai aimé ou non. Car si sur certains points, je n'ai rien à redire, il y en a d'autres où ça coince...
Jack, 15 ans, narrateur de ce récit, vit à New York et est insomniaque. Déjà qu'il n'était pas ravi lorsque ses parents lui ont annoncé qu'il ne passerait pas l'été chez son grand-père, il l'est encore moins lorsqu'il découvre Redrock, un camp de redressement pour "cas difficiles" perdu dans les montagnes du Colorado. Les moniteurs se comportent pour le moins bizarrement, tandis que leur pédagogie laisse à désirer. Les Krampus, les maîtres des lieux, sont particulièrement étranges eux aussi. Mais le plus suspect reste le traitement que subissent les pensionnaires, censé soigner leurs troubles du comportement.
Je vais pour une fois commencer par parler de la plume de l'auteur : soyons honnêtes, j'adore le style de Victor Dixen, que j'avais découvert avec "Animale" et qui m'avait enchanté. C'est très très bien écrit, avec des figures de style fluides mais le récit reste très clair. Ce qui m'a gêné, c'est que dans Animale, qui se déroule autour du XVIIIème siècle, cette écriture soignée colle parfaitement, mais dans la bouche d'un ado comme Jack, ça crée un décalage.
Jack est un personnage agréable, que l'on voit évoluer d'un bout à l'autre du récit, mais il est parfois un peu trop impulsif à mon goût, et très critique vis-à-vis des autres! Il occupe une place de personnage principal omniprésent, et c'est un peu dommage que si peu d'espace soit accordé à d'autres personnages secondaires.
Sinead, seul personnage féminin un minimum intéressant, est trop passive à mon goût, et c'est dommage parce que je la trouve attachante. Mon personnage préféré reste Josh, c'est celui qui m'a semblé le plus réaliste et qui m'a le plus émue.
Il y a pas mal de suspense dans ce roman, qui tourne autour de la face caché de Redrock. Je dois avouer que j'ai été très surprise par le dénouement car ce n'est pas du tout ce que je pensais. Victor Dixen a pensé un univers très détaillé et réfléchi, mais j'ai été très désorientée. Je regrette aussi certains "faux espoirs" que m'a donné l'auteur et certaines possibilités peut-être inexploitées, comme le personnage de Kassandra. Et j'aurais bien aimé connaître l'origine des noms des moniteurs, qui restent très bizarres!?
Je dois aussi dire que je m'attendais à ce que Redrock soit vraiment un véritable enfer, et même si c'est loin d'être un coin de paradis, j'ai été... déçue?
Finalement, je ne sais pas si j'ai aimé ou non ce premier tome. Je pense tenter ma chance avec le deuxième, et voir s'il parvient à me décider!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
3447
  05 août 2015
Fantastique découverte. Ce sont les premiers mots qui me sont venus à l'esprit. J'ai totalement adoré ce livre, l'univers change et pour une fois il n'est pas question de vampires, loups-garous ou sorciers mais de Fés ! Créatures qui sont en tous points imaginées par l'auteur et qui changent de la version qu'on nous livre dans les contes pour enfants.
Jack est un personnage d'autant plus intéressant puisque nous avons son point de vu. Mais c'est surtout Quaker qui m'a intéressé, dommage pour lui à la fin du livre... Mais j'aimerai vraiment savoir d'où il sort et comment il semblait savoir tout ça. Un si petit animal doté d'une intelligence humaine d'après les dires de son propriétaire. Peut-être était-ce une créature non-humaine ? J'ai hâte de le découvrir...
Cependant mon personnage préféré restera Josh. Je l'adore tout simplement. D'ailleurs au travers des yeux de Jack on voyait tout à fait ce qu'il ressentait et pourtant le narrateur n'a pas eu l'air de s'en apercevoir avec que Josh ne lui révèle tout. J'espère vraiment que ce personnage restera vivant dans les deux prochains tomes parce qu'il est pour moi le meilleur.
Pour ce qui est de Sinead elle m'a beaucoup agacée. le fait que Jack devienne incapable de réfléchir en sa présence doit y être pour quelque chose, mais bon j'attends de voir la suite !
Ti-Jean est assez marrant avec sa manie de l'hygiène et lire le passage où il doit se cacher dans un tas de fumier m'a bien fait rire. Brandy aussi est assez amusante. Ces deux là apporte une touche d'humour.
Doug, bien qu'il soit une grosse brute, est en faite très courageux ce qui m'a surprise. Mais il est vraiment incroyable, j'ai hâte de voire comment ça va se dérouler avec les autres personnages.
Voilà maintenant je n'ai qu'une envie : lire le tome suivant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Mikasabouquine
  28 janvier 2016
Une lecture décevante. J'ai mis 3/5 pour saluer le travail de l'auteur (qui est indéniable) et parce que lorsque je mets en dessous c'est soit parce que je n'ai pas réussi à finir le livre (ce qui n'est pas le cas) soit parce que c'est tout simplement mauvais. Hors, ce livre ne m'a pas transporté mais je ne peux pas le qualifier de mauvais. Je pense que pour cette oeuvre en ce qui me concerne c'est simplement une question de goût. Et au vu de sa note je suis à priori à contre courant de l'avis général... les goûts et les couleurs...!
Ma lecture avait plutôt bien commencé, je suis vite rentrée dans l'histoire mais au fur et à mesure que j'avançais aux côtés de Jack Spark au moins j'accrochais et au moins j'avais envie de continuer. J'ai d'ailleurs mis 3 mois à lire ce livre! Aucune envie d'y retourner quand je le quittais, pas d'addiction. J'ai coupé ma lecture avec d'autres œuvres entre temps, et allez savoir pourquoi même si l'envie n'était pas là je voulais finir ce tome 1 pour m'en faire une vrai idée. Et comme je l'ai dit plus haut, il y a du travail dans ce livre, et même s'il ne m'a pas plu il a le mérite de sortir de l'ordinaire et de m'avoir rendue curieuse à son égard.
Au vu de mon avis mitigé qui me laisse perplexe, j'ai choisi d'établir une liste de ce que sont pour moi les points positifs et négatifs de ce livre. Étant entre deux eaux, j'ai trouvé que c'était plus simple comme ça.
Voici donc les + et les - :
Les + :
-On entre vite dans l'histoire
-Une histoire particulièrement originale
-Beaucoup de travail : une histoire qui n'est pas baclée
-La revisite des contes, mythes et légendes faite par l'auteur est très intéressante
Les - :
-Le thème de l'histoire met longtemps (trop à mon goût) à se mettre en place ce qui implique quelques longueurs
-L'auteur n'a pas réussi à me captiver ça tourne en rond trop longtemps même après révélation. Pour moi c'était long mais long! Interminable ce livre (ou presque)
-à partir du moment où l'auteur fait entrer en scène des pour moi c'est devenu du n'importe quoi et le livre a perdu sa crédibilité (que j'avais déjà du mal à lui donner). Trop de tout. trop de mélanges.
-Des personnages peu attachants et agaçants parfois.
-Trop de parler "Djeuns" tue le parler "djeuns"
-Un peu trop d'onomatopées à mon goût également (bon ça c'est le moins grave)
Vous l'aurez compris je n'ai pas été conquise! Mais en revanche je n'irai pas jusqu'à vous le déconseiller , je vous dirai plutôt de vous faire votre propre opinion car je suis certaine que pour ce livre mon avis négatif n'est dû qu'à une question de goût et non de mauvaise qualité de l'ouvrage.
Je ne lirai bien évidemment pas le tome 2! Je vais arrêter là!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

critiques presse (1)
Actualitte   26 février 2014
"Le nouveau Twilight", voilà comment la presse présente Jack Spark, premier tome d'une quadrilogie mettant en scène l'adolescent qui a donné son nom au roman. L'éditeur, Jean-Claude Gawsewitch, s'est pour l'occasion ouvert à la littérature jeunesse et espèce faire de ce coup d'essai un coup de maître, comptant sur un véritable buzz internet en faveur de Jack Spark et de son auteur, Victor Dixen.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
Claire-una-voltaClaire-una-volta   11 mai 2016
"Voyons, voyons, voyons, grommelle-t-elle d'une voix chevrotante. Qu'est-ce qui s'est passé encore? Vous deux, là, emmenez-moi ce pauvre gars à l'infirmerie."
Les deux pensionnaires qu'elle a hélés se précipitent aussitôt sur Doug, le saisissent chacun sous une aisselle et le traînent jusqu'au manoir, tel un boxer K.O. hors du ring.
"Bill, ce que vous avez fait est totalement inacceptable!..." gronde le petite vieille en agitant son doigt crochu sous le nez de Buffalo.
Enfin un peu de bon sens! Je respire : ce tortionnaire va être dénoncé et traduit en justice, il en prendra au moins pour cinq ans!
"... vous savez bien que le docteur Krampus nous a dit de limiter les frais d'infirmerie, pas comme l'hiver dernier où vous avez démoli la moitié de la colonie. Il faut que cette affaire demeure rentable, que diable!
-Mais... bredouille Buffalo. Ce jeune homme avait besoin d'une correction...
-Eh bien la prochaine fois, trouvez une punition moins coûteuse! Je ne sais pas, moi : attachez-les au radiateur, privez-les d'eau et de nourriture, obligez-les à écouter l'intégralité de votre collection de musique country. Faites preuve d'imagination : c'est vous le surveillant général, pas moi!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
dbaudeletdbaudelet   09 mars 2011
Et les fées des contes? On rabâche aux enfants que les fées sont gentilles et dévouées. [...]
- Propagande! [...] Ces balivernes ne sont que propagande et désinformation, une mascarade organisée par les Fés eux-mêmes et colportée par les conteurs de tous les pays. Leur stratégie a toujours été d'avancer masqués, sous le vernis de la religion à l'époque païenne, puis sous celui de la légende après l'avénement du Dieu vivant.

Chapitre 22, page 291
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
JumaxJumax   19 janvier 2016
Je dois dire que je ne connais rien au monde de plus stressant qu'un réveil. Simplement, si la plupart des gents ont peur de se réveiller trop tard, ma hantise à moi est de réveiller trop tôt.
Commenter  J’apprécie          180
dbaudeletdbaudelet   06 mars 2011
A présent, je ne peux plus le nier. Mon corps change. Je change. Je me transforme. En quoi? En quelle sorte de monstre? Une créature qui aspîre l'énergie de ceux qui l'entourent; un prédateur dont tous les sens sont affûtés pour la chasse; un phénomène de foire capable de tordre des barres de fer, avec autant d'aisance que Monsieur Muscle des cirques itinérants.

Chapitre 8, page 111
Commenter  J’apprécie          80
VanessaVVanessaV   18 juillet 2014
Ma dernière vision, avant de quitter la salle emmené par Buffalo, est une vision d'horreur. Au moment où la Fée dépose un baiser de ses lèvres glossées sur la joue de Ross, je vois celle-ci se creuser tels les berlingots de lait concentré que me donnait Mum pour mon goûter quand j'étais petit, et que je m'amusais à aspirer sans reprendre mon souffle.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Victor Dixen (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Victor Dixen
Après nous avoir éblouis avec Phobos, Victor Dixen est de retour avec un roman haletant ! ? http://bit.ly/CogitoVD Dans COGITO, explorez avec lui les avancées étourdissantes de l?intelligence artificielle ! Il vous livre ici le genèse de son roman ??
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox