AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de andras


andras
  12 février 2016
C'est un récit complexe et subtil que nous livre ici l'écrivaine Assia Djebar, récemment élue à l'Académie française (*) un récit qui entremêle plusieurs histoires, plusieurs vies toutes ecartelées entre deux pôles antagonistes, qu'il s'agisse de l'Algérie et de la France avec les plaies encore ouvertes qu'a laissées cette "Guerre d'Algérie" qui pendant longtemps n'a pas avoué son nom; ou qu'il s'agisse de la France et de l'Allemagne, jadis unies par le Serment de Strasbourg que s'échangèrent dans leur deux langues respectives 2 des 3 petits-fils de Charlemagne (Charles et Louis) sur le dos du 3eme (Lothaire), mais que la guerre a si souvent séparées depuis. Strasbourg est cette ville à la fois frontière mais aussi passage qui peut peut-être réconcilier les contraires. Strasbourg qui va être en neuf jours et neuf nuits le lieu hautement symbolique de ce récit.

Ces contraires on les trouve aussi au sein même des personnages comme chez Thelja, brûlante "neige" (c'est la signification de son prénom), comme chez Eve, la juive marocaine qui n'a jamais voulu mettre un pied en Allemagne mais qui va s'éprendre justement d'un allemand, et comme Jacqueline, Irma, Karl, Djamila, tous ambivalents au fond de leur être, tous cherchant sans concessions à concilier les contraires. Mais cette quête n'est-elle pas une chimère ? C'est ce que semble dire le dénouement tragique de ce magnifique roman, brûlant d'une sombre passion.

(*) Ma note de lecture a été écrite le 27 août 2005. Assia Djebar nous a malheureusement quitté le 6 février 2015.
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (3)voir plus