AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782253136729
312 pages
Le Livre de Poche (30/08/1997)
3.68/5   39 notes
Résumé :

Algérienne, considérée aujourd'hui comme la plus grande romancière du Maghreb, Assia Djebar nous transporte à Médine, à la mort du Prophète.

Et c'est des femmes qu'elle nous parle, nombreuses et influentes dans l'entourage du fondateur de l'Islam, où se déchaînent déjà des intrigues et des rivalités de succession.

Nous découvrons les figures d'une histoire ignorée, oubliée : reines de tribus, prophétesses, femmes chefs de g... >Voir plus
Que lire après Loin de MédineVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
3,68

sur 39 notes
5
3 avis
4
3 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
1 avis
Les musulmans (et probablement un bon nombre de non-musulmans) connaissent le Prophète et plusieurs de ses compagnons, Abu Bekr, Omar, Khalid ibn el Walid, Othmann, Ali… de valeureux guerriers, de grands chefs religieux. Mais qu'en est-il des femmes de cette même période? Plusieurs pourraient nommer Khadidja ou bien Fatima. À peine plus. Pourtant, elles ont été nombreuses à jouer un rôle, petit ou grand, dans ces premiers moments de l'islam. Qu'elles aient été des proches, des épouses ou même des opposantes. Trop longtemps, leur histoire a été occultée, oubliée. Eh bien, l'auteure Assia Djebbar s'est donnée comme mission de les faire connaitre, ces deux-là mais aussi plusieurs autres : Aïcha, Oum Keltoum, Esma, Yemama, une reine et même une prophétesse auto-proclamée. Pour ne nommer que celles-là. Quel beau travail de mémoire que l'auteure a livré avec son bouquin Loin de Médine! Il se lit comme plein de petites histoires, certaines de quelques paragraphes, d'autres de plusieurs pages. Chacune avec sa protagoniste aux motivations propres : son amour, sa foi, ses convictions, sa frustration…

N'étant pas moi-même musulman, tous ces noms à retenir me donnaient parfois le tournis, d'autant plus que certaines de ces femmes portaient le même (par exemple, Esma bent Abou Bekr et Esma bent Omaïs). Tâcher de retenir qui a fait quoi pouvait constituer un défi mais on finit par s'y faire. À la fin de l'ouvrage se trouve une liste des principaux noms cités mais, pour les mêmes raison, il n'était pas aussi utile que je l'aurais espérer. Quoiqu'il en soit, ce recueil (si je puis appeler ainsi cet ensemble) se lit facilement. Et cela malgré le sujet! En effet, plonger dans l'histoire médiévale, avec en plus un thème religieux, cela aurait pu s'avérer lourd. Mais non. Cela a quelque chose à voir avec la plume d'Assia Djebbar, simple et légère, précise mais aussi rigoureuse. C'est très recherché, fouillé. Elle mentionne à quelques reprises ses sources, des historiens arabes des deux ou trois premiers siècles de l'islam (Ibn Hicham, Ibn Saad, Tabari). Bref, une lecture agréable et instructive à la fois.
Commenter  J’apprécie          360
La romancière algérienne, Assia Djebar , en écrivant ce beau roman, a fait oeuvre d' historienne et de romancière car elle a mêlé à des faits historiques,
la fiction .Ce roman est fort , dense et puissant par sa substance et son contenu !
Avec ce roman , l' auteur nous montre que la femme arabe de l' époque de la " Révélation" n' est pas la femme voilée, ignorante, n' a pas de volonté et qu' elle subit tout . Non, nous dit Assia Djebar . Parmi ces femmes, il y avait celles qui étaient indépendantes, fortes de caractères et intelligentes .
On apprend, aussi que dans un milieu et environnement hostiles ces femmes ont su s' imposer et arriver à imposer leur autorité sur des hommes rudes et qui considèrent la femme comme un objet de désir pas plus .
En conclusion, " Loin de Médine" est un très bon livre que j' ai lu avec passion et beaucoup de plaisir et que je pense relire une autre fois !
Commenter  J’apprécie          406
C'est la première fois que, lors d'une lecture, je me laisse entraîner à l'époque de l'Hégire, en Arabie Saoudite, dans l'entourage du Prophète Mohammed. Et ce voyage a été très dépaysant, décapant, passionnant et instructif.
Que de femmes passionnantes ! Que de liens familiaux, politiques ou religieux entre ces hommes et ces femmes en effervescence à La Mecque, à Médine ou dans d'autres contrées musulmanes !
Un vrai livre d'histoires ou d'Histoire à la portée de toute personne intéressée par les destins de femmes ou par les premières années de la religion musulmane.
On est bien loin des revendications, des prédications et de l'expression de certaines lectures et interprétations du Coran et de la foi musulmane actuelles.
Un livre d'une ouverture bienfaisante !
Seul bémol : le nombre de personnage, les noms arabes complexes pour nous francophones, les nombreux mariages polygames nous embrouillent. On se perd au fil des relations, mélangeant les épouses, les fils, les guerriers ou les enfants. La concentration est mise à rude épreuve. La lecture n'est pas reposante. Elle reste toutefois passionnante.
Commenter  J’apprécie          130
Ce livre est train bien écrit, les histoires et anecdotes sont passionnantes. Il permet de faire revivre l'époque du Prophète à travers ses protagonistes féminins et de donner une autre vision de cette période.
Cependant, et comme le précise l'auteur, certaines histoires sont imaginaires, là pour comblées le vide créé par les historiens arabes musulmans concernant les femmes de cette époque.
Commenter  J’apprécie          130
Livre passionnant qui montre le courage des femmes à l'époque du prophète Mohamed Sala Laahou alaihi wa salam ainsi que leurs intelligence pour surpasser les difficultés qu'elles endurait , ainsi que tout l'amour qui leur était donné par notre prophète adoré.
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Je crois entendre, certaines nuits, la voix grave de Fatima, particulièrement cette dernière fois où je la vis vivante, allongée sur sa couche, mais parée comme une mariée : je faisais partie de la seule délégation des épouses et mères des Ançars qu’elle accepta de recevoir. Oui, parfois, au cœur de la nuit, j’entends ses derniers mots accusateurs : - Je vais être débarrassée de tous vos hommes ! Dorénavant comme ils me paraissent lourds, tous ces hommes à l’opinion indécise !

Quelle Musulmane de cette ville ou d’ailleurs perpétuera cette éloquence enflammée qui nous brûlait, qui tenait en émoi ?
Commenter  J’apprécie          220
La fillette, au fond de la chambre, dépose ses poupées au sol. Elle se met à chantonner faiblement, lointaine, rêveuse et pourtant si présente. Cette gaieté qui l'habite tous ces jours !
"Ainsi, songe le père, l'insouciance bénie de l'enfance s'accélère en elle !"
Seule à ne pas parler, à ne pas écouter, elle regarde et ses yeux rient, comme s'ils s'emplissaient du secret des adultes, non pas d'un mystère, plutôt d'une lumière, d'une évidence.
Commenter  J’apprécie          100
Toutes les femmes de Médine rapportent, ont rapporté comment, parce que je me trouvais mariée lorsque j’étais esclave, le Prophète - que Dieu lui assure le salut ! - m’a donné le choix :

-Veut-tu garder ton statut d’épouse ? J’interviendrai pour que ton mari, même esclave, soit près de toi ! Ou bien, tu peux choisir, puisque te voici libérée, de te libérer aussi des liens de mariage.Tu peux choisir de vivre comme une femme veuve ou divorcée, en attente d’un autre mari !

J’ai à peine hésité : » Libre d’un coup ? » ai-je pensé, le cœur battant. » Libre comme être humain et libre comme femme, pouvoir moi-même choisir quel homme je veux, ou même vivre seule, ou…
Commenter  J’apprécie          40
Marya s' installait avec sa simplicité coutumière , disponible à toutes , écou-
-tant de chacune les propos enjoués, répondant aux questions sur sa santé
ou son bien-être . Sirin, heureuse de la simple vue de sa jeune soeur,
jouissait des regards admiratifs des enfants sur l' invitée . Dieu, comme
Marya restait belle ! Plus que belle, resplendissante .
Commenter  J’apprécie          50
Aïcha « mère des croyants » parce que première des rawiyates [...] elle voit son destin se dessiner : oui, nourrir la mémoire des croyants, entreprendre cette longue patience, cet inlassable travail, distiller ce lait goutte à goutte. Préserver, pour toutes les filles d'Ismaël, parole vive.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Assia Djebar (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Assia Djebar
L'écrivain prix Goncourt 2015 pour "Boussole (Actes Sud) Mathias Enard et l'écrivaine Kaouther Adimi ("Au vent mauvais", Seuil, 2022) rejoignent le Book Club pour parler de littérature algérienne : l'incontournable "Nedjma" de Kated Yacine, Assia Djebar, Mohammed Dib... L'occasion de partager avec les auditeurs et auditrices des lectures fondatrices de leur rapport à l'écriture et à l'Algérie.
#bookclubculture #algerie #franceculture
________________ Venez participer au Book club, on vous attend par ici https://www.instagram.com/bookclubfc/ Et sur les réseaux sociaux avec le hashtag #bookclubculture
Retrouvez votre rendez-vous littéraire quotidien https://youtube.com/playlist?list=PLKpTasoeXDrqYh8kUxa2lt9m1vxzCac7X Et sur le site https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/bienvenue-au-book-club-part-2
Suivez France Culture sur : Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
+ Lire la suite
autres livres classés : islamVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (171) Voir plus



Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1828 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..