AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782020813396
124 pages
Éditeur : Seuil (10/06/2005)

Note moyenne : 3.32/5 (sur 17 notes)
Résumé :

Comme "Les Vacances de M.Hulot", le film de Tati, constituait une évocation de la France d'après-guerre, "Camping", dont le héros est un petit garçon, donne à voir, avec tendresse et drôlerie, l'Algérie du peuple, juste avant les déchaînements islamiques.
--Ce texte fait référence à l'édition




Broché
.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Mladoria
  18 juillet 2018
Une relecture 15 ans après ma première, cet auteur découvert grâce à une rencontre organisée par mon lycée à l'époque, je me souviens avoir adoré la simplicité de ce monsieur.
C'est cette simplicité et cette fraîcheur que l'on retrouve dans ses écrits et notamment ici lorsqu'il nous raconte par ses yeux d'enfant de presque onze ans, ces vacances au camping de Salamane. L'atmosphère, la galerie de personnages de ce monde sur l'arête de la falaise, prend place dans un dernier été avant celui de cendres. Ce que j'aime chez cet auteur c'est que ses livres se répondent et s'enchaînent.
Ici, c'est l'histoire de souvenirs de gamin, d'une culture d'un autre temps, lointaine et pourtant aux accents de familiarité. L'histoire d'un premier amour aussi.
Drôle, touchant, poignant, un récit d'enfance comme on aime en lire pour se souvenir et savourer les petits riens qui font le tout. Et le camping laisse sa marque...
Commenter  J’apprécie          150
marlene50
  17 août 2018
La vie, les moeurs, la famille, les amis tout cela croqué avec une plume intelligente, gouailleuse, désopilante à souhait par un "gamin" de 11 ans en camping pour la première fois avec sa famille.
Un camping zéro étoile où il va faire des rêves de quand il sera grand, d'évasion et surtout d'amour en se perdant dans les yeux verts de Yasmina.
Tout " indien" qu'il est bruni par le soleil et les cheveux bouclés, il maudira sa timidité qui l'a empêché de dire ne serais ce qu'un seul mot à l'élue de son coeur.
Tout le soleil de l'Algérie transpire à travers chaque mot et chaque phrase de cette centaine de pages.
Commenter  J’apprécie          80
Malice
  21 juin 2013
Il est question de souvenirs d'enfance. le narrateur un enfant de onze ans, il est issu d'une famille modeste. Il passe ses premières vacances dans un camping zéro étoile à la Salamane. Il nous raconte ses premiers émois amoureux, amour platonique qui rend notre jeune narrateur plein d'espoirs. Il a un regard neuf sur le monde qu'il entoure. Mais le monde autour de lui bouge et l'année d'après il reviendra au camping la Marmite mais cela ne sera plus pareil. À la première lecture on peut passer à côté de la gravité de ce merveilleux petit roman grave, subtil engagé, on retrouve l'Algérie actuel : la corruption, le fanatisme et le blanchiment d'argent. Très beau passage chap. 7, plein de sensualité quand l'enfant est au hamman au milieu des femmes. Puis la fin, arrive elle nous glace, nous somme sous le choc, une chape de plomb s'abat sur le camping.Pour conclure, “Camping” est un magnifique court roman, il nous trotte dans la tête pendant plusieurs jours. Ce petit roman marque la fin d'une époque le passage à l'âge adulte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
psambou
  02 mai 2020
Pour la première fois, le jeune narrateur de 11 ans, est en vacances au bord de la mer. le camping est bondé, mais il y a de la vie, et le garçon décrit avec humour tous ces personnages qui l'entourent. Il y aussi Yasmine, la cousine de Kinder Bueno, venue d'Aubervilliers rendre visite à sa tante. Court roman aux résonances nostalgiques d'un été algérien juste avant que les intégristes n'étouffent l'insouciance, le rire et le vivre ensemble.
Commenter  J’apprécie          00
sylire
  03 novembre 2012
Dans "Camping" nous sommes dans le pays natal de l'auteur, l'Algérie. Un jeune garçon nous raconte un été de sa vie, juste avant l'adolescence et la fin de l'insouciance. Dans ce camping "zéro étoile" il y des personnages hauts en couleurs, du soleil tant qu'on veut et la mer juste à côté. Il y a aussi du bruit et de la promiscuité mais cela ne compte pas... de cet été-là à Salamane, le garçon gardera le souvenir d'un premier amour, platonique mais inoubliable. Elle s'appelait Yasmina.

Un petit roman coloré et nostalgique sur les vacances de l'enfance. Nostalgie aussi d'une Algérie qui connaissait des heures heureuses avant de vivre l'année suivante "un été de cendres" (titre d'un autre de ses livres). On ressent au fil des pages la fin d'une époque.

Lien : http://sylire.over-blog.com/..
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   24 juin 2015
Quand il a commencé, avec son accent de là-bas, à me parler de la tour Eiffel, de Kinder Bueno et d'Aubervilliers, j'ai compris qu'il voulait me casser le moral. Grassouillet et prétentieux, il était venu, par avion, de l'autre côté de la mer, et moi j'essayais de passer de bonnes vacances dans le camping de Salamane. Ce matin-là, il portait un maillot de bain orange orné d'un Mickey aux grandes oreilles noires qu'il avait, bien sûr, acheté à Eurodisney et des palmes plus longues que ses jambes. Je n'étais pas non plus jaloux de sa montre de plongée, mais je ne sais pas pourquoi, je me suis mis à pisser dans l'eau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
marlene50marlene50   17 août 2018
Le pauvre Butagaz trouvait, lui aussi, rarement le sommeil.
La casquette en déroute, il errait, tel un boxeur sonné, parmi les tentes et les allées encombrées.
Depuis longtemps il avait jeté l'éponge, vaincu par la grosse chaleur et par tout ce qui l'entourait.
Commenter  J’apprécie          40
marlene50marlene50   17 août 2018
Près du transformateur électrique, sentant la poussière, le tabac et la démission, se trouvait le bureau-chambre à coucher de Butagaz, le gardien.
La cinquantaine ronde, court sur pattes, une casquette de base-ball sur la tête, le visage rouge, une dent en or sur le devant, il suait, telle une motte de beurre au soleil, en essayant de mettre un peu d'ordre dans le campement.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Abdelkader Djemaï (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Abdelkader Djemaï
Vendredi 8 mai 2009 Abdelkader Djemaï, romancier franco-algérien, vivant en France depuis 1993 après avoir dû fuir la guerre civile en Algérie, évoque l'exil contraint de l'écrivain, à travers la figure d'Albert Camus et sa propre existence. Il est l'auteur de Camus à Oran (1995) ; dernier roman paru : Un moment d'oubli (Seuil, 2009) dans le cadre du banquet de printemps 2009 intitulé " Exils et frontières"

Abdelkader Djemaï : Né à Oran en1948, Abdelkader Djemaï a été enseignant, journaliste et écrivain en Algérie. Il arrive en France en 1992, devant fuir la guerre civile algérienne, car il est menacé de mort. Son expérience lui inspire ses nombreux romans et récits. Son enfance et la guerre civile en Algérie constituent les thématiques de plusieurs de ses romans ; Eté de cendres (1995), Sable rouge (1996), 31, rue de l'Aigle (1998) qui forment une trilogie autour de la tragédie algérienne, ou encore Camping (2002). de même, le roman-photo : Un taxi vers la mer (2007) sur l'enfance en Algérie. Ensuite le déracinement, l‘exil et l'errance inspirent : Gare du Nord (2003), le Nez sur la vitre (2005) et enfin Un moment d'oubli (paru au Seuil cette année). La littérature française constitue pour lui un point d'appui essentiel. Et notamment la figure d'Albert Camus qui a lui-même vécu à Oran, est déterminante. Il a écrit Camus à Oran.
+ Lire la suite
autres livres classés : algérieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'Afrique dans la littérature

Dans quel pays d'Afrique se passe une aventure de Tintin ?

Le Congo
Le Mozambique
Le Kenya
La Mauritanie

10 questions
269 lecteurs ont répondu
Thèmes : afriqueCréer un quiz sur ce livre