AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Djet (Autre)
EAN : 9782822232593
Éditeur : Jungle ! (29/04/2021)
4.22/5   29 notes
Résumé :
Dans un monde où les adultes ont disparu, il existe deux refuges pour les deux bandes rivales qui ont survécu au cataclysme : le tipi et le château. Les uns chassent pour se nourrir, les autres vivent reclus et protégés. Bientôt, une étrange maladie fait peser un risque de famine sur le clan du tipi, le privant de ses proies. Et si ceux du château étaient à l’origine de cet empoisonnement ? L’heure de la confrontation est venue : la guerre entre les deux tribus peut... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
4,22

sur 29 notes
5
9 avis
4
10 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

BurjBabil
  28 avril 2021
Grande satisfaction de retrouver les gamins d'après l'apocalypse dans cet ex haut lieu du tourisme que fût la ville de Paris. En BD cette fois. Pas question donc ni de spoiler ni de refaire une critique de fond du début de l'oeuvre de M. Bussi, beaucoup l'ont fait, et de manières très diverses sur ce site même. Mais cette BD...
Fidélité au roman : rien à dire, on retrouve le fond, l'essence... Quelques scènes raccourcies ou shuntées pour les besoins des 70 pages, mais je trouve que quand cela a été fait, c'est avec habileté.
Traits : fins, bien dessinés, dans l'air du temps. N'étant pas un spécialiste, j'ai pensé aux « Légendaires » dans ces personnages aux expressions très marquées, tendance manga ou jeux vidéos. Un petit reproche sur le dessin du loup : progrès à faire !
Police de caractère lisible, ils n'ont pas cédé à la tentation de choisir une police difforme et illisible pour faire djeune, bravo !
Découpage de facture classique mais très bien maîtrisé, aucune difficulté à suivre les actions, les changements de lieux.
Couleurs : excellent : vives, changeantes comme les situations, ne cherchant pas à insuffler un ton particulier à l'ensemble, mais servant seulement la narration.
Une petite galerie de personnages en deuxième et troisième de couverture très agréables.
J'avais trouvé le roman jeunesse très agréable à lire, et je réitère mon appréciation pour cette BD qui est une belle réussite en elle-même. Vous connaissez un gamin ou une gamine confiné(e), inutile d'acheter le livre (désolé M. Bussi ! ), offrez la BD !
Moi, c'est Babelio qui me l'a offerte, ainsi que les éditions Jungle et je les en remercie et je vais donc m'empresser de l'emballer pour l'offrir à mon tour.
Le plaisir, ça se partage...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          380
Srafina
  01 mai 2021
Je n'ai pas lu le roman de Michel Bussi, je ne peux donc faire la comparaison. Mais lorsque la masse critique de Babelio a proposé cette bande-dessinée je me suis dite que c'était l'occasion de me faire une idée de la trame de l'histoire.
Nous sommes donc dans une période post-apocalyptique, un nuage toxique a tué toute vie sur terre, que ce soit humaine ou animale. Seuls les enfants dans le ventre de leur mère ont survécu aidés en cela par quelques humains qui ont réussi à se maintenir en vie le temps de créer un univers ordonné dans un château. Les enfants seront entourés de toute une technologie leur permettant d'atteindre l'âge de 13 ans. Mystère : un autre clan d'enfants a survécu en pleine nature non loin du château dans leur tipi qui n'est autre que la Tour Eiffel à Paris.
Un mystère est là.. pourquoi deux clans si différents, l'un très éduqué l'autre livré à lui-même. La méfiance règne entre les deux clans, sauront-ils faire front face à une nouvelle menace qui semble se lever.
J'ai bien aimé l'histoire, c'est tout simple, c'est du déjà vu. Quand on lit pas mal de SF, le thème est déjà pas mal exploité. Mais cette histoire d'enfants survivalistes est attendrissante, elle conviendra parfaitement à de jeunes ados ; la vie en petite communauté demande des règles, une entente, et une confiance les uns envers les autres. Il y en a toujours qui cherchent à prendre l'ascendant sur les autres ou à les manipuler.
Côté dessin et organisation de la bande-dessinée, j'aime beaucoup ce genre de dessins, un petit côté manga, très coloré avec une transposition de la ville de Paris en vaste jungle avec les bâtiments emblématiques de la ville en plein milieu. La nature reprend ses droits.
La mise en page est très agréable, les bulles se lisent très facilement, et le dessin est plaisant.
Un bon petit moment de détente et d'évasion.
Je recommanderai aux jeunes ados que je connais, et je sais déjà à qui je vais l'offrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          271
djdri25
  01 mai 2021
N.E.O est une BD de science-fiction jeunesse adaptée du roman de Michel Bussi. Deux bandes rivales, le clan du Tipi (ayant investi la tour Eiffel) et le clan du château (vivant au Louvre) s'affrontent dans la ville de Paris. Les jeunes gens sont les seuls survivants d'un cataclysme.
Le jour du Birth Day, célébrant la naissance des survivants, la sorcière Mordélia demande au courageux Zyzo (tous deux font partie du clan du Tipi) d'aller espionner le clan du château.
La mission s'avère périlleuse pour le héros mais lors de son arrivée au château, Zyzo fait la rencontre d'Alixe, une jeune fille membre du clan opposé. Ils deviennent paradoxalement amis, on en connaîtra la raison à la fin du livre.
Dans la ville dévastée, Zyzo découvre le clan du château, très organisé et équipé qui détient le savoir, la culture et la technologie, celui du Tipi possède une bonne connaissance de la nature.
Mais la peur des uns et des autres et une affaire d'empoisonnement vont déclencher la guerre.
Les clans vont-ils survivre à cette lutte dans un monde déjà détruit par une apocalypse ?
L'histoire comportant de nombreuses actions et des rebondissements, un dénouement inattendu, le genre de la BD ainsi que le style graphique et les couleurs variées sont adaptés à la jeunesse à qui la BD devrait plaire. On y retrouve le style de Michel Bussi et son goût pour les renversements soudains de situation.
Je remercie l'équipe de Babelio ainsi que les éditions Jungle pour m'avoir permis de découvrir cette bande dessinée, je ne connaissais pas le roman de Michel Bussi, j'ai pu y entrer rapidement en version imagée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Foufoubella
  10 mai 2021
J'avoue que j'étais au préalable très intriguée par le Roman jeunesse N.E.O. de Michel Bussi, qui avait été proposé lors de la masse critique d'octobre ou novembre dernier, si mes souvenirs sont bons. Cette idée de monde post-apocalyptique où des enfants sont livrés à eux-mêmes, scindés en deux camps, celui du Tipi (la Tour Eiffel) et le Château (Le Louvre), m'intriguait beaucoup. J'avais postulé pour le recevoir, je n'avais pas été sélectionnée mais je gardais ce titre dans un coin de la tête, on ne sait jamais si je croisais son chemin au détour d'un rayon de ma médiathèque.
Et voilà qu'il y a quelques semaines, je reçois un mail de Pierre dans le cadre d'une masse critique privilégiée, me demandant si cela m'intéresserait de lire et critiquer la BD issue de ce roman. Ni une, ni deux, même si je ne lis que très très rarement du graphique ou de la bande dessinée, j'ai accepté sans la moindre hésitation.
J'ai fait le choix de ne pas lire le roman afin de ne pas comparer les deux oeuvres. le risque étant bien évidemment qu'une BD ne puisse pas apporter toutes les réponses aux questions que je pourrais éventuellement me poser, le procédé d'écriture, voire de création, n'étant absolument pas le même, me retrouvant donc indubitablement frustrée par ma lecture. Ce qui peut être étoffé dans un roman ne pouvant pas l'être dans une oeuvre graphique.
Déjà, je vous rassure tout de suite, j'ai compris l'histoire. C'est une très bonne idée que de placer un plan simplifié de la ville de Paris ainsi que les descriptions sommaires de quelques personnages que nous retrouverons le long de l'oeuvre. Ensuite, la BD est suffisamment longue et les planches assez fournies et détaillées pour s'immerger dans l'intrigue, chose très importante selon mes critères. J'ai pris beaucoup de plaisir à suivre les enfants des deux camps, me prenant d'affection pour deux ou trois d'entre eux, et en trouvant d'autres assez troublants, ressemblant davantage à des adultes miniatures. J'avoue tout de même que la répartition entre les deux est assez inégale, j'ai pris davantage de plaisir à retrouver ce que qui se passait dans le Château qu'au sein du clan du Tipi.
Même s'il y a une fin à cette BD, on sent quand même qu'il ne s'agit que d'un tome 1 car plein de questions restent en suspens, le petit bémol que je pourrais alors émettre est cette fin de premier tome un peu trop précipitée selon moi.
S'agissant des dessins, je suis loin d'être une spécialiste mais je peux donner mon avis comme tout un chacun. Je les ai trouvés dans l'ensemble assez bien réalisés, plaisant à regarder, mais j'ai préféré la reconstitution des lieux aux personnages, ne trouvant pas leurs traits très harmonieux pour certains, alors que d'autres sont au contraire plutôt réussis. L'ensemble est cependant assez réaliste et j'ai trouvé le tout harmonieux voire même élégant. La palette de couleurs utilisée correspond très bien à l'ambiance de l'histoire.
Dernière chose, mais non des moindres: il y a une très grosse faute de conjugaison (participe passé) page 22, s'il vous plaît, rectifiez le tir!
(Il y en a peut-être d'autres mais celle-là m'a sauté aux yeux.)
En résumé, ce fut une lecture graphique plutôt plaisante et reposante qui pourrait plaire aux jeunes adolescents au vu des thèmes abordés et de l'âge des protagonistes. Je lirais avec plaisir le roman dont la BD est issue ainsi que la suite car, comme je le disais préalablement, j'ai quelques questions en tête après ma lecture et j'aimerais beaucoup avoir les réponses. Je ne suis pas le public visé (cela fait longtemps que je ne suis plus une ado moi-même et, en prime, je ne lis que de manière très très occasionnelle du graphique) mais je me suis rendue compte que cela m'avait finalement bien plu.
Un grand merci à Pierre de Babelio pour me l'avoir proposée dans le cadre d'une masse critique ainsi qu'aux éditions Jungle pour l'envoi.
Lu en mai 2021

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Librincanto
  30 avril 2021
J'ai eu l'opportunité de découvrir cette bande dessinée dans le cadre d'une opération Masse critique spéciale et je dois avouer que je ne me serai pas spontanément dirigée vers celle-ci en premier, la thématique n'étant pas mon domaine de prédilection.
Et pourtant, ma lecture a été très plaisante, ce fut une belle découverte.
Nous sommes en plein de coeur de Paris, après une apocalypse qui a réduit l'être humain à néant. Seuls quelques adultes ont survécu pendant quelques années. Parmi eux, des femmes enceintes, dont les foetus n'ont pas été atteints.
Paris est aujourd'hui peuplée de ces enfants, maintenant âgés d'une douzaine d'années, qui sont nés dans une Paris où la nature a regagné ses droits. Ces pré-adolescents vivent en clan, dont deux principaux : le Tipi qui a élu domicile dans la Tour Eiffel et le Château, qui loge au Louvre.
Les résidents du Louvre sont protégés par le soleil de fer, qui leur permet d'être autonome en électricité et eau chaude notamment. Ils sont très instruits et sont très structurés. Ils ont été choisis parmi les adultes survivants pour créer cette communauté d'enfants. Ils ne sortent jamais du château et vivent en autosuffisance grâce au potager qu'ils ont mis en place.
En revanche, ceux du Tipi sont plutôt mes enfants de la débrouille et arpentent les rues et les forêts pour s'alimenter.
Entre les deux clans, les interrogations fusent sur leur mode de vie totalement différents et ils pensent être une menace l'un pour l'autre.
Un phénomène étrange, observé par les deux clans, perturbe leur quotidien : les animaux meurent sans raison apparente, les deux clans se soupçonnent mutuellement et s'accusent d'avoir empoisonné la nature.
Quoiqu'il en soit, il est impératif de trouver l'origine de ce phénomène et de l'éradiquer. Des équipes des deux clans sont envoyées en repérage pour apporter des réponses à leurs interrogations.
Une histoire riche en rebondissements, avec des intrigues sur ce nouveau monde et son fonctionnement, superbement illustrée, avec des couleurs vives qui s'accordent parfaitement avec le dynamisme de l'histoire.

Hâte de découvrir la suite des pérégrinations de ces jeunes dans une Paris différente mais où la culture subsiste toujours, ce qui donne à voir les monuments ou oeuvres classiques sous un regard différent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100


critiques presse (2)
BDZoom   25 mai 2021
Cette dystopie young adult a été très vite adaptée en bande dessinée par le duo Maxe L’Hermenier – Djet qui s’était déjà approprié « La Rivière à l’envers », autre succès de l’écrivain normand. Lire « N.É.O. », c’est découvrir un Paris postapocalyptique uniquement peuplé de bandes de gamins.
Lire la critique sur le site : BDZoom
LigneClaire   10 mai 2021
Une aventure pas banale avec des personnages parfois classiques mais aussi innovants.
Lire la critique sur le site : LigneClaire
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
BurjBabilBurjBabil   28 avril 2021
- J'ai aussi besoin de toi pour autre chose, Bill. Il nous faudra une raison pour déclarer la guerre.
- Refuser de crever, ça ne suffit pas?
- Akan voudra négocier. On ne déclare pas la guerre en allant mendier mais parce qu'il y a eu trahison. Parce qu'on réclame justice, vengeance et réparation. Tu devras trouver la preuve que les enfants du château nous empoisonnent ! Et si tu ne trouves pas, tu l'inventeras !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
djdri25djdri25   01 mai 2021
La tour Eiffel. Le truc en fer que vous avez transformé en tente. Elle a été construite il y a... pfiou...des siècles, je crois.
Commenter  J’apprécie          90
AnalireAnalire   01 mai 2021
Je suis le chef depuis toujours pour les guider, pas pour les conduire à la mort. Le plus grand courage n'est-il pas d'accepter la défaite ?
Commenter  J’apprécie          80
djdri25djdri25   01 mai 2021
Il y a une éternité notre château était la maison des rois, mais il a été ensuite transformé en musée. Le Louvre, c'est son vrai nom, même si on dit tous le château.
Commenter  J’apprécie          30
AnalireAnalire   30 avril 2021
La paix ne viendra pas de la forêt. La paix ne viendra que si nous savons gagner la guerre...
Commenter  J’apprécie          40

Lire un extrait
autres livres classés : dystopieVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4040 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

.. ..