AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
3,24

sur 171 notes
5
0 avis
4
7 avis
3
6 avis
2
1 avis
1
0 avis
Herve39
  12 août 2021
Je ne connaissais le travail de Philippe Djian que par les très belles chansons qu'il a écrites pour Stephan Eicher. J'ai emmené ce livre à la plage et me suis alors aperçu qu'il s'agissait d'un recueil de nouvelles, ce qui n'est pas mon genre de prédilection.
Pourtant, ici c'est plutôt bien passé et j'ai même trouvé que la qualité était d'un niveau égal entre les nouvelles ce qui est assez rare. Il y en a bien sûr que j'ai préféré comme "Six cents pages" mais elles sont toutes intéressantes, bien écrites. le thème est universel puisqu'il parle d'amour mais également plus légèrement de l'écriture. Je reviendrai donc vers cet auteur sans problème.
Commenter  J’apprécie          153
araucaria
  08 juin 2012
Un recueil de nouvelles que je n'ai pas trouvé d'un très grand intérêt. Assez vite lu et aussi vite oublié, donc. Je ne connaissais pas Philippe Djian, je n'ai pas été emballée par son style, je n'ai pas envie de poursuivre l'aventure avec cet auteur.
Lien : http://araucaria.20six.fr/
Commenter  J’apprécie          140
HORUSFONCK
  18 novembre 2016
J'avais lu "Assassin", de cet auteur.
Longtemps est passé.
Et puis j'ai lu Crocodiles, comme on mange les chocolats d'une (petite) boîte.
L'ensemble m' a plu, et je lirai d'autres Djian, dans pas trop longtemps.
Commenter  J’apprécie          120
marion_b
  12 août 2013
A 16,18 ans j'avais lu tout Djan. J'étais une fan absolue.
Et puis en grandissant, petit à petit je me suis détachée de lui, comme on se détacherai de son premier amour. Je ne sais pas vraiment pourquoi, je crois que quelques titres m'avaient un peu déçus. Avec le temps, j'ai tout simplement arrêté d'acheter ses livres.
(Sur babelio je n'ai pas rentré tous les bouquins que j'ai lu de lui, tout bonnement parce que je ne m'en souviens pratiquement plus .A part deux de ses titres phares, a l'époque je les avais vu en film des dizaines de fois).
Aujourd'hui plusieurs de ses ouvrages sont là dans ma bibliothèque et j'ai envie de les relire, comme on relirait de vieilles lettres d'amour.

Ces nouvelles de Crocodiles sont à l'image de ma relation à l'auteur. Les premières mon éclaté et j'ai retrouvé avec plaisir la verve aiguisé de cet écrivain de génie, les dernières m'ont un peu moins plu. En tous cas largement assez pour m'avoir donné envie de le redécouvrir.
Commenter  J’apprécie          112
myriampele
  26 avril 2013
Ces cinq nouvelles m'ont rappelé à quel point j'ai follement aimé lire Philippe Djian, auteur que j'ai depuis un peu délaissé à la suite d'une déception! Mais j'ai retrouvé cette écriture pragmatique, cinglante, à l'ironie féroce. Derrière chaque personnage se cache un être angoissé, manquant de confiance mais dans l'attente d'amour. Et ça se termine souvent de façon tragique!
Commenter  J’apprécie          100
Epictete
  13 février 2014
Philippe Djian a un style d'écriture bien particulier : serré, dense, parfois un peu ampoulé malgré les nombreux dialogues intégrés au texte. Mais ce qui est le plus particulier ici, ce sont les personnages, toujours un peu paumés , torturés, mis face à des situations qui vont bousculer leur vie.
Ces cinq nouvelles n'échappent pas à la règle.
Commenter  J’apprécie          90
VincenzoMontella1986
  24 mars 2020
Djian c'est la recherche. Un damné de la quête. Un écrivain qui tente et qui réussi. Crocodiles est un recueil de nouvelles qui possède cette qualité de proposer une flopée d'histoires différentes, sans que la qualité faiblisse, sans que l'intensité ; l'attention (la tension) du lecteur est maintenu tout le long et l'intérêt accru pour la nouvelle à venir. Celle qui vient peut-elle être mieux ? Celle qui vient peut-elle nous surprendre ? A la seconde question, on peut affirmer qu'à défaut de nous surprendre toujours, l'auteur toujours s'emploie à tisser la trame d'une structure qui donnera au lecteur l'occasion d'y voir de l'ingéniosité, de l'équilibre et mieux encore du virtuose. Djian est un virtuose qui ose. Il ose le style, le travail permanent de la recherche qui donneront aux lecteurs un échantillon du talent de Djian. Ce que j'aime chez cet auteur, c'est l'art créatif de sa prose et quoi qu'il en dise, la qualité de ses histoires voire de ses intrigues. Lire Crocodiles, vous assurera de la découverte. Et c'est déjà beaucoup. A la première question, on peut affirmer encore que la qualité s'exprime de la résonance qu'une histoire opérera à travers vous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
bellmatx
  13 mai 2021
Six courtes nouvelles ayant pour trait commun d'avoir un écrivain pour personnage principal. Tantôt comique ("Comme à la mort de mon père" et "Six cents pages"), tantôt railleuse ("Tango"), tantôt légère ("Une raison d'aimer la vie"), tantôt attendrissante ("Crocodile"), mais également incompréhensible ("Hier était un grand jour"), la prose de Djian nous ramène à une époque déjà lointaine où les rapports humains n'étaient pas ceux d'aujourd'hui car plus simples, plus libres, plus vrais.
Commenter  J’apprécie          40
Nadael
  23 octobre 2010
Je crois qu'une seule des nouvelles me restera : Crocodile ; l'histoire d'un vieil homme arrivé au crépuscule de sa vie, qui a tout connu, tout vu, écrivain à succès, et succès auprès des femmes...Il s'est retiré et passe son temps à contempler et à pêcher jusqu'au jour où il a un accident de voiture... Une jeune femme un peu déboussolée Judith et Noé son fils, vont ainsi entrer dans la vie du vieillard et redonner à ce dernier un souffle incroyable...
Les autres nouvelles ne m'ont pas beaucoup touché mais j'ai découvert cet écrivain ( que je n'avais jamais lu) et je suis tombée sous le charme de son style.
Commenter  J’apprécie          40
Kabuto
  21 avril 2021
Je suis en général assez peu attiré par les nouvelles. Je préfère les gros pavés ou les sagas en plusieurs volumes qui nous laissent le temps d'apprécier l'histoire. Pourtant, Philippe Djian arrive en quelques pages à rendre une atmosphère, des personnages. Un univers bien à lui que j'aime beaucoup. Je suis conquis.
Commenter  J’apprécie          30


Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Philippe Djian - méli-mélo de titres

Avant d'attaquer ses titres, on commence par son année de naissance.

1939
1949
1959
1969

12 questions
86 lecteurs ont répondu
Thème : Philippe DjianCréer un quiz sur ce livre