AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782749305424
119 pages
Vents d'Ouest (13/02/2013)
3.36/5   38 notes
Résumé :
Jamais ne meurt le passé...
Il demeure, tapi comme un loup, dans les replis de nos hontes, dans les ténèbres de notre culpabilité.
Puis il crève à la surface d'un été.
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
LePamplemousse
  10 août 2013
« La Chenue » nous raconte une histoire de vengeance.
Dans un petit village, au coeur des vignobles français, deux familles semblent se détester depuis des générations et la haine est tenace car les arrières petits-enfants sont ainsi les témoins de la rancoeur de leurs aïeux, par le biais de lettres anonymes reçues par l'une des familles.
Ca aurait pu être une très bonne bande dessinée mais plein de petites choses m'ont dérangé.
Il y a un grand nombre de protagonistes et j'ai eu du mal à comprendre qui était qui et quels étaient les liens des uns avec les autres, et ce, presque jusqu'à la fin.
On apprend très rapidement la raison pour laquelle ces deux familles se haïssent, ce qui fait qu'on passe le reste de l'album à attendre un rebondissement différent qui finalement n'arrive jamais…ou alors, j'ai loupé quelque chose.
J'ai par contre beaucoup aimé le dessin et les couleurs douces, qui évoquent bien l'été dans un village, mais aussi le passé toujours présent, l'ambiance lourde, malsaine, pleine de secrets.
J'ai bien aimé également les surnoms de certains personnages : la chenue, le mâcheux, la verdigante, qui donne à l'ensemble un côté très « village français typique ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Erik_
  01 septembre 2020
La lecture de ce récit sur les secrets de famille dans la campagne profonde a été fort divertissante avec un dessin que j'ai fort apprécié. L'originalité vient du fait que cela va se jouer sur deux plans : la génération passée et la génération future dans un même présent. Les flash-back ne seront pas très nombreux. J'avoue avoir quand même eu du mal à comprendre tous les rouages de cette histoire, là où Giraud réussit parfaitement dans la collection Secrets chez Dupuis.
Comme dit, il y a tous les ingrédients d'un bon polar à commencer par des lettres anonymes qui menacent la jeune génération. On se rendra compte que c'est plutôt les vieux qui nous pourrissent encore la vie. Dans un village clos, cela ne pardonne pas. Les terres agricoles ont souvent donné lieu à des passions dévastatrices. On n'échappera pas à la règle une fois encore. Rancoeur, quand tu nous tiens…
Au final, on quitte ce roman avec un léger pincement au coeur car on aurait aimé que cela se termine autrement. Cependant, jusqu'à preuve du contraire, c'est toujours l'auteur qui est aux commandes. En l'occurrence, il s'agit d'une veille nouvelle que Didier Convart avait laissée dans sa cave et que Jean-Blaise Djian va adapter.
J'aime de toute façon les histoires qui cachent de terribles secrets de famille entre les silences profonds et malsains et les sous-entendus mystérieux. le cadre est certes bucolique pour des vacances estivales mais cela fleure bon le purin. Bref, une saga campagnarde d'une violence morale à toute épreuve.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
zazimuth
  27 avril 2022
Je pensais lire une histoire autour des secrets et vieilles rancoeurs dans les villages concernant des choix faits pendant la guerre mais il s'agit d'un autre type de linge sale...
Caroline, parisienne en vacances chez ses grands-parents dans les vignes, flirte avec le fils des voisins, Christophe, qui a peur de son père violent et dont les familles respectives se détestent.
A partir de la découverte de lettres anonymes, les deux ados vont essayer de comprendre ce qui se cache derrière tout ça.
On ressent bien l'ambiance mais ça demeure un peu confus pour se repérer dans les personnages qui ont vieilli. Maryse est la mère de Caro ? Je me suis perdue dans la généalogie et les fratries et belles-familles.
Commenter  J’apprécie          60
IreneAdler
  27 février 2013
A la faveur d'un amour adolescent, une scabreuse affaire se réveille dans un village viticole. Façon Roméo et Juliette (sans la fin tragique), ils viennent de familles qui se haïssent.
Entre premier émoi et première fois, des lettres anonymes sont envoyées et des morts suspectes sont découvertes. Récit choral, cette BD, aux dessins doux contrastant avec le propos, montre que jamais ne se taisent les haines, qu'elles éclaboussent toutes les générations. Mêmes celles qui sont innocentes, qui ne savant rien de l'histoire familiale, de ses secrets, ni de l'acte originel. Peut-être même pourront-elles amener la réconciliation ?
Commenter  J’apprécie          60
Bibliotekana
  09 juillet 2013
Un village de campagne, deux adolescents découvrent l'amour... Mais, des choses bizarres se passent dans ce village... Les plus vieux cachent des choses, des gens meurent... Que se passe-t-il ?? Caroline et Christophe, les deux ados, vont chercher à le découvrir...
Un récit plein de suspense, qui revient sur des vieilles histoires jamais enterrées, qui rongent de haine plusieurs générations.
Le dessin est agréable, par contre j'ai eu un peu de mal avec tous les personnages et les différents membres des deux familles en question. le Mâcheux, la Chenue, la Verdingante, Romuald, Colette, Maryse et bien d'autres... Il faut suivre pour les rattacher les uns aux autres !! Ça a pour moi eu un effet un peu négatif, qui a quelque peu atténué le charme du récit. Dommage...
Commenter  J’apprécie          51


critiques presse (6)
BoDoi   05 août 2013
Le dessinateur Jean-Blaise Djian dépeint bien l’atmosphère lourde d’un petit village. Réalisant in fine un album classique, à l’intrigue dense mais bien ficelée.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BulledEncre   29 avril 2013
Adapté d’un manuscrit jamais publié de Didier Convard, La Chenue s’apparente à un drame familial où la mort d’un des anciens va rouvrir des plaies.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Bedeo   17 avril 2013
Un contexte familial lourd et une histoire glaçante qui sont soutenus par un trait fin et réaliste. Cependant, loin de nuire à la violence de cette histoire, ce style de dessin la rend encore plus forte et permet de mieux faire la pilule.
Lire la critique sur le site : Bedeo
BDGest   29 mars 2013
La Chenue fait partie d'une catégorie de bandes-dessinées qui se fait rare, à l'heure où le graphisme prend le pas sur le scénario, jusque parfois en être le seul argument. En effet, le texte a une construction atypique puisque c'est la reprise d'un manuscrit qui dormait et se bonifiait depuis quatre décennies dans l'armoire de Didier Convard.
Lire la critique sur le site : BDGest
BDSphere   18 mars 2013
(...) Caroline passe son temps avec Christophe Lorey, l’héritier un peu gauche et timide d’une grosse exploitation viticole. Tandis que les deux tourtereaux filent le parfait amour, de sombres affaires ressurgissent du passé. Louis, le père de Christophe, reçoit des lettres anonymes injuriant les membres de son clan… (...)
Lire la critique sur le site : BDSphere
Sceneario   26 février 2013
Avec La Chenue, le cadre bucolique et enchanteur inhérent à la campagne s'efface au profit d'une intrigue particulièrement insidieuse tournant autour de deux familles rurales d’une petite bourgade viticole imaginaire.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
IreneAdlerIreneAdler   27 février 2013
Je crois qu'on a mis le doigt sur une vieille affaire qui sent mauvais, Christophe. Et j'ai l'impression que des personnes très proches de nous jouent avec... avec la mort !
Commenter  J’apprécie          60
Erik_Erik_   03 octobre 2020
De chaque détour surgissent ou s'enfuient une erreur, un mensonge involontaire, une vérité chenue de trente ans d'âge, qui gauchit les faits et respecte les figures.
Commenter  J’apprécie          10
zazimuthzazimuth   27 avril 2022
- C'est pour ça qu'on m'appelle la Verdingante, ce mot d'autrefois qui vous donne des airs de sauvage et de débrouillarde. J'ai jamais rien volé dans la maison. J'entre, j'regarde, j'sens, j'écoute... j'lui parle aussi. On se connaît tellement, à c'jour ! (p.33)
Commenter  J’apprécie          00
BibliotekanaBibliotekana   09 juillet 2013
Tout est encore très flou pour moi... Mais je sens que je commence à entrevoir quelque chose... quelque chose qui me fait peur...
Commenter  J’apprécie          10
BibliotekanaBibliotekana   09 juillet 2013
J'ai un gros secret qui m'console d'être c'que j'suis ! C'est un trésor de pourriture qui va exploser un d'ces jours!...
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Jean-Blaise Djian (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Blaise Djian
Découvrez l'interview réalisée par la librairie Les Bulles de Vienne du scénariste Gorune Aprikian, du rédacteur des documentaires Jean Blaise Djian et du dessinateur Kyung Eun Park.
L'ouvrage Une histoire du Génocide des Arméniens est disponible partout en librairie et sur notre site web : https://www.petitapetit.fr/produit/genocide-des-armeniens/
Résume : Un Docu-BD pour comprendre facilement la complexe histoire du génocide des Arméniens tout en suivant le destin de Mikael, jeune adolescent arménien, qui devra se cacher pendant quatre longues années pour tenter d'échapper à la déportation et retrouver sa famille.
En présentant le quotidien d'une famille arménienne brisée par les déportations, la bande dessinée nous plonge avec émotion dans l'une des plus grandes tragédies du XXe siècle. Les pages documentaires, illustrées de photographies d'archives donnent à voir l'ampleur du massacre orchestré par les autorités ottomanes. Un album essentiel pour tout comprendre et entretenir la mémoire.
Pour nous suivre : Sur Facebook : https://www.facebook.com/petitapetit.... Sur Instagram : @editionspetitapetit Sur Twitter : @PETITAPETIT__ Sur Linkedin : https://www.linkedin.com/company/edit...
Service de presse : ilona@petitapetit.fr
+ Lire la suite
autres livres classés : haineVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus





Quiz Voir plus

quiz :Les Quatre de Baker street tome 4

comment s'appelle le garçon a la casquette rouge et Blanche ?

Tom
Tommy
Billy
Ben

7 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Les Quatre de Baker Street, tome 4 : Les orphelins de Londres de Jean-Blaise DjianCréer un quiz sur ce livre