AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749308119
Éditeur : Vents d'Ouest (03/10/2016)

Note moyenne : 4.09/5 (sur 34 notes)
Résumé :
1894. Après trois ans de guerre secrète contre les anciens associés de Moriarty, il est temps pour Sherlock Holmes de sortir de l'ombre et de retrouver Baker Street... Mais avant cela, il lui faut mettre échec et mat le dernier et le plus dangereux des lieutenants du défunt professeur : le Colonel Moran, tireur d'élite et tueur aux nerfs d'acier. La chasse est lancée mais qui est le chasseur et qui est le gibier ? Pendant que Holmes avance ses pions, Moran lâche ses... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
blandine5674
  07 octobre 2019
Lu le 1er, 6 et maintenant le 7eme. J'ai hâte de me procurer les autres. Parce que c'est bon et pour suivre un fil qu'il me semble avoir loupé. Deux gamins et une gamine des rues de Londres qui affrontent une autre bande et surtout aident Sherlock Holmes dans ses enquêtes. C'est nerveux, bien ficelé agrémenté de dessins et couleurs de toutes beautés. Voir les planches sur l'incendie. Des scènes dont le mouvement est subjuguant.
Commenter  J’apprécie          190
Davalian
  02 novembre 2016
L'affaire Moran met un terme aux aventures des Quatre de Baker Street.... du moins celles qui les opposent aux héritiers de l'organisation mise en place par le légendaire ennemi de Sherlock Holmes : le professeur Moriarty...
Il ressort une impression étrange de cet album, comme si nous assistions à la fin de quelque chose et au début de quelque chose d'autre et pas seulement d'une série d'aventures. Certains échanges entre personnages et un coup de théâtre inattendu créent ainsi une certaine perplexité.
Si l'avenir est mis au conditionnel, le présent est lui bien rempli. Nos héros n'ont pas de quoi chômer dans cet album riche en événements et en rebondissements.
De manière générale, l'album est à recommander aux adeptes du grand détective puisque l'on nous offre ici une interprétation réussie de la maison vide, la fameuse nouvelle qui marque la fin du Grand hiatus. L'action est au rendez-vous, les bas fonds de Londres et de bien sombres personnages nous tiennent en haleine. L'équilibre ici est savamment trouvé : l'histoire est plutôt orientée vers les adultes que vers les enfants cela dit.
Le côté bon enfant des premiers albums reste malgré tout présent. Cet effet est surtout dû aux dessins. Il a déjà été question de bien des thèmes dérangeants et l'on est une nouvelle fois servis : meurtres sanglants, incendies, règlements de comptes... Mais tout cela passe car l'ambiance colorée compense ces moments-là.
Les pages se suivent avec plaisir et s'est avec effarement que l'on constatera être allé au bout d'une cinquantaine de pages et du temps que l'on y aura consacré. "Quoi ? Déjà fini ? Oh mince, il est déjà si tard"... et oui !
L'affaire Moran clôt donc avec panache une histoire qui dure depuis quelque temps. Si l'album semble annoncer de profonds changements, pour le moins inquiétants, il reste l'un des meilleurs d'une série de grande qualité. A acquérir d'urgence !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
tchouk-tchouk-nougat
  19 octobre 2016
Sherlock Holmes fait le mort en attendant une erreur de son ennemi le Colonel Moran. Pendant ce temps là ses francs tireurs de Baker Street commencent à trouver le temps long. Mais ça ne va pas durer, le jeu d'échec et en place pour la dernière partie.
7eme opus pour Tom, Charlie et Billy (sans oublier le chat Watson). Une histoire très lié à Sherlock Holmes, son duel entre lui et le colonel Moran sera la pièce tournante de l'histoire même si la plupart du temps nos trois jeunes gens doivent affronter seuls les hommes adverses.
Un tome toujours aussi dynamique qui n'oublie pas de mélanger les relations entre les protagonistes. Nos jeunes héros sont toujours aussi attachants.
A la fin une page semble se tourner, et une autre s'ouvrir, pour les francs tireurs de Baker Street. J'espère que la série continue car elle est vraiment de qualité. Une revisite vraiment sympathique du Londres de Sherlock Holmes.
Le trait est impeccable : nerveux, fin et détaillé avec en sus une colorisation plutot réussie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
belette2911
  11 janvier 2017
L'affaire Moran correspond à la nouvelle « The Empty House » (La Maison Vide), dans laquelle Sherlock Holmes revient à la vie, trois ans après sa « mort », conformément aux Écritures.
Et on clôt cette trilogie consacrée à l'affrontement entre Holmes et le colonel Moran, qui avait débutée avec la mort du professeur Moriarty et la « disparition » de Holmes.
Si les albums précédents étaient éloignés des aventures canoniques du Grand Détective – les héros étant ces 3 gamins et leur chat Watson – celui-ci est plus proche des écrits canoniques, bien que réinterprété. Brillamment interprété, même, suivant la logique des précédents albums, ajoutant quelques clins d'oeil au Canon holmésien.
En tout cas, l'essentiel – qui n'est pas dans Lactel – se trouve dans cet album : du suspense, de l'amitié, des salopards, les bas-fonds de Londres, des gamins débrouillards, un combat entre Holmes – qui jouera à la chèvre – et le tigre Moran, des pièges, des trahisons, du mystère, des enquêtes, des doutes, des peurs…
L'action est au rendez-vous, nos gamins ont grandi, évolué, Charlie se pose des questions, Billy est heureux d'héberger le détective et Black Tom se retrouve au centre de tout ça, gardant le secret de Charlie et en ayant marre d'entendre Holmes tourner en rond.
Au fil des tomes, on a appris à mieux connaître la petite bande des Francs-Tireurs de Baker Street, on s'est attachée de suite à eux, on les a vu évoluer, prendre des risques, on a découvert des pans entier de la société victorienne grâce à eux, ce sont des amis, des vieilles connaissances et on craint toujours de les voir s'arrêter là.
Le dessin a évolué, il est plus fin et plus détaillé qu'au premier tome, quand aux couleurs, elles sont, selon les événements, sobres, lumineuses ou sombres.
Sherlock Holmes est bien présent, on prend plaisir à retrouver un Watson assez mordant et pas mouton, on a un Colonel Moran en vrai fils de pute qu'il est, plus un sinistre individu qui lui sert de chef pour sa petite bande d'assassins et un autre gamin des rues qui aimerait être Calife à la place du Calife et qu'on aurait tort de sous-estimer.
Bref, depuis le début, on a une série de qualité, des personnages attachants, des aventures palpitantes sans virer à Indiana Jones, de la société victorienne engluée dans ses vices et ses séparations de castes et des bas-fonds plus vrais que nature.
Tout reste logique dans leurs histoires et c'est Sherlock Holmes qui vient s'incruster dans ces aventures et non le contraire, puisque ce sont nos gamins (et le chat Watson) qui sont les héros de ces pages.
J'espère que cette saga n'est pas terminée et que d'autres aventures viendront pour nos trois gamins débrouillards (sans oublier le chat Watson !) qui viennent de passer un autre cap.
Un septième album réussi, une saga qui ne m'a jamais déçue, certains albums qui m'ont fait frémir, qui m'ont donné beaucoup d'émotions et des gamins que j'ai toujours pris plaisir à lire et à relire.

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
NATB
  22 mars 2017
C'est avec joie que j'ai retrouvé les francs-tireurs de Baker street : Billy, Charlie, Black Tom et le chat Watson.
Dans ce tome 7, ils se retrouvent en première ligne face au dangereux colonel Moran et à ses tueurs.Les bas-fonds de l'East End sont au coeur de cet album.
J'ai lu qu'une adaptation en dessin animé est en cours de développement.
Je suis fan de cette BD que je trouve très réussie et, j'attends la suite !
Commenter  J’apprécie          60

critiques presse (2)
BDGest   18 octobre 2016
L'Affaire Moran, c'est le second arc qui se conclut en beauté. Ce septième opus marque encore une progression et confirme que Les Quatre de Baker Street est une série de haute volée.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   02 septembre 2016
Ce septième tome est une lecture que je vous recommande. Une très intéressante relecture des enquêtes de Sherlock Holmes très originale et des plus réussies. A ne pas manquer !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   19 octobre 2016
-Vous connaissez le phrase de Napoléon : "L'histoire est une suite de mensonges sur lesquels on est d'accord"
-Oui, c'était après Waterloo, il me semble...
Commenter  J’apprécie          110
DavalianDavalian   02 novembre 2016
" Deuxième homme le plus dangereux d'Angleterre." Deuxième ? Vos dossiers ne sont pas à jour Monsieur Holmes...
Commenter  J’apprécie          70
Lire un extrait
Videos de Jean-Blaise Djian (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Blaise Djian
Inauguration Manny .En décembre 2009 était inauguré le bâtiment Manny sur l'ïle de Nantes. Discours de Patrice Coupechoux (président du groupe Coupechoux), Jean-François Gendron (Président de CCI de Nantes) Jean Blaise, Alain Gralepois, Michel Bertreux, Jean-Marc Ayrault
autres livres classés : londresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

quiz :Les Quatre de Baker street tome 4

comment s'appelle le garçon a la casquette rouge et Blanche ?

Tom
Tommy
Billy
Ben

7 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : Les Quatre de Baker Street, tome 4 : Les orphelins de Londres de Jean-Blaise DjianCréer un quiz sur ce livre