AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782290230169
Éditeur : J'ai Lu (25/03/2020)

Note moyenne : 3.63/5 (sur 205 notes)
Résumé :
Dan a sacrifié ses nuits, ses jours, ses amis, ses amours à l'écriture.
Il avait du talent, il a eu du succès. Et puis, un jour, plus rien. La page est restée vierge, la source était tarie. Depuis, Dan écrit des scénarios pour la télévision. Sur commande. Sans honte et sans passion. Mais il y a son fils Hermann ; la bière mexicaine ; les femmes toujours belles parce qu'on les aime, et qui s'en vont parce qu'on les aime trop - ou mal ; les voisins homosexuels ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
unverasoi
  19 juin 2017
rien que la vue de cette couverture me bouleverse....celle de mon volume est presque tombée, tellement lu, relu, emporté partout, preté, depuis bientôt 30 ans...Ce livre fait parti de ceux qui m'ont accompagnée parfois bien davantage que de "vraies" personnes dans ma vie, je l'ai découvert adolescente, relu jeune adulte, jeune mère et il me touche encore différemment maintenant que je suis mère d'ados...
Commenter  J’apprécie          40
Esorlecram
  15 mars 2015
C'est le récit de la vie quotidienne de Dan, écrivain qui eut du succès mais qui ne retrouve plus l'inspiration et se voit contraint d'écrire des scénarios merdiques pour la TV.
On le voit confronté à son fils, à ses amis et amies (qu'il baise mais ne veut plus comme compagnes), à ses voisins, à son éditeur...
Intérêt réduit sauf pour qui voudrait faire une étude psychologique du personnage, peu sympathique par ailleurs, rabat-joie permanent, râlant sur lui-même malgré un égo un peu surdimensionné.
Envie d'abandonner au tiers du roman, d'autant plus que le style ne casse rien, puis on se lie à tous ces personnages et on reste accroché jusqu'à la fin.
Commenter  J’apprécie          20
Candice65
  15 septembre 2015
Je n'avais rien lu de lui depuis mes années d'ado. L'écriture est simple et tient plus du langage verbal que d'un style soigné mais de temps en temps c'est sympa. J'ai bien aimé cette histoire d'un type qui se perd dans sa vie et ne sais pas trop s'il a vraiment envie de se retrouver...
Commenter  J’apprécie          40
Courrielle
  31 mars 2017
On parle du nouveau Djian, Marlène, alors je me souviens avoir lu Échine il y a longtemps et l'avoir bcp aimé même si je ne sais p,us du tout quel en était le sujet. Il faudrait que je le relise ou bien un autre.
En tout cas, c'est sûr, revenir à cet auteur
Commenter  J’apprécie          20
Stefinouch33
  13 avril 2014
Un peu déçue, je l'avais repéré dans un top 10 d'une lectrice. Cela fait penser à du houellebecq, sans jamais que l'histoire ne "décolle"...
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
replayreplay   16 juin 2012
Rien n'avait jamais été simple avec les femmes et je me demandais parfois ce qui clochait chez moi.Je n'en trouvais pas une qui fut gentille tout simplement,une fille que j'aurais pu garder dans le creux de mes bras sans histoire.Alors que se passait il au juste?Est ce que je leur faisait peur?Est ce qu'il était interdit de m’approcher, était il écrit que j'allais n’emmerder jusqu’à la fin de mes jours?Le pire,c'est que la vue d'un couple heureux me rendais malheureux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Olivia-AOlivia-A   27 septembre 2013
La nouvelle, c'est un petit avion de papier que tu envoies dans les airs, tandis que le roman c'est comme si tu devais arracher du sol un bombardier rempli jusqu'aux oreilles, t'imagines...?
Commenter  J’apprécie          60
natfrommarsnatfrommars   14 mars 2016
Je mesurais parfaitement le vide qu'elle laissait derrière elle. C'était assez impressionnant et, pour dire la vérité, parfaitement effroyable.
Je me demandais parfois si je n'étais pas en train de me surestimer, si je m'étais bien rendu compte de la violence du choc que j'avais décidé de m'imposer.
Je savais que je risquais de ne pas me relever avant longtemps.
Mais mieux vaut se relever avec du mal, que de ne pas se relever du tout.
Je savais que j'avais raison.
Si je me sabordais, c'était en connaissance de cause.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
HelenkerrHelenkerr   04 avril 2013
Tout ne pouvait être source d'emmerdements dans cette vie. Et le seul véritable péché qu'on pouvait commettre était de perdre espoir.
Commenter  J’apprécie          30
natfrommarsnatfrommars   14 mars 2016
Les nuits étaient comme des villages abandonnés, des ruines silencieuses, des quartiers engloutis que je traversais la mort dans l'âme...
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Philippe Djian (53) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Djian
Découvrez le deuxième épisode du tout nouveau podcast des éditions du Masque : Conversation dans le noir. Chaque jeudi, nous vous proposons une conversation téléphonique entre éditrice et auteure, à écouter sur l'ensemble de nos réseaux sociaux. Dans cet épisode, Nathalie Sauvagnac se livre dans une conversation très touchante autour de la norme, des marges, mais aussi de son roman Les Yeux fumés et de la littérature en temps de confinement. Nous vous souhaitons une bonne écoute !
Extrait lu : https://www.editions-jclattes.fr/sites/default/files/webmaster/lyf.pdf Oeuvres citées : Colette Philippe Djian Virginie Despentes Claire Castillon Charles Bukowski Salinger Boris Vian Kate Tempest
CRÉDITS : Conversation dans le noir est un podcast des éditions du Masque. Réalisation : Paul Sanfourche. Générique : Longing - Joachim Karud.
+ Lire la suite
autres livres classés : romanVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philippe Djian - méli-mélo de titres

Avant d'attaquer ses titres, on commence par son année de naissance.

1939
1949
1959
1969

12 questions
81 lecteurs ont répondu
Thème : Philippe DjianCréer un quiz sur ce livre