AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782266187299
448 pages
Pocket Jeunesse (05/01/2012)
3.78/5   93 notes
Résumé :
Fan de nouvelles technologies et de jeux vidéo en réseau, Marcus, 17 ans, mène une vie sans histoires... même s'il défie parfois les caméras de surveillance du lycée ou pirate quelques sites Internet. Jusqu'au jour où il est pris dans les mailles d'un service anti-terroriste, emprisonné et torturé. Marcus décide alors de combattre les abus du pouvoir en utilisant ses talents informatiques. Un acte de résistance, qui se transformera en un vaste mouvement de rébellion... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
3,78

sur 93 notes
5
4 avis
4
10 avis
3
6 avis
2
3 avis
1
0 avis

fnitter
  28 mai 2022
Plaisant et édifiant
7 ans après le 11 septembre un nouvel attentat d'ampleur secoue l'Amérique. le gouvernement en place en profite pour mettre sous surveillance toute la ville se San Francisco pour y trouver des terroristes. Mais Marcus et ses amis, adolescents, fan de jeux grandeur nature, de logiciels libres cryptés et d'une fureur digne de tout ado rebelle se retrouve dans le viseur. Jusqu'où peut-on aller, dans les atteintes aux libertés fondamentales pour chercher du terroriste ?
Publié chez nous en pocket jeunesse en 2008, multiprimé (mais que des prix que je ne connaissais pas), je le qualifierais de YA tout à fait lisible par des vieux croulants. Par contre, si vous êtes allergiques à un peu de technologie informatique, passez votre chemin. Ce serait dommage pour le message que cherche à véhiculer l'auteur, mais c'est rédhibitoire.
Le message justement : Little brother, référence non masquée et revendiquée à 1984. Etat démocratique mais aux tendances totalitaires, sous couvert de sécurité qui traque sa population, crée des prisons secrètes pour y torturer, mais dans le lot, des innocents s'y font piéger.
Tiens tiens tiens… si le trait est volontairement exagéré pour le roman, on pourrait presque s'y croire au USA non ? Patriot Act, Guantanamo.
Ils avaient montré la voix pourtant non ? : Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité, ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux (Jefferson).

Le roman est rythmé mais parfois un peu trop technique (au détriment de l'histoire), quelques personnages un peu caricaturaux, qui représenteront donc une certaine catégorie d'Américains. de l'ado pas trop agaçant de bêtise (c'est un plus quand on a passé l'âge). On assiste malgré tout aux premiers émois de Marcus (côté garçon, ça change un peu, ces derniers temps, ces demoiselles ont la vedette), le tout pour un roman au final assez digeste (si on accepte, je le répète, un peu d'informatique) agréable et instructif.
A lire donc.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          781
Nikouette
  16 avril 2020
Le héros et narrateur est un jeune garçon de 17 ans, lycéen, vivant à San Francisco, mordu d'informatique et de jeux de rôle grandeur nature. C'est un élément plus ou moins subversif de son lycéen, car il contourne les dispositifs de surveillance et a du répondant.
Lorsqu'un attentat détruit le Bay Bridge il se trouve juste à proximité avec 3 amis et ils se font enlever. Mais non pas par les terroristes, mais par le Département de la Sécurité Intérieure. Il fait l'erreur de ne pas donner immédiatement ses identifiant et mot de passe de téléphone, le DHS le gardera donc en détention quelques jours en représailles et il fera l'objet de menaces et d'une surveillance à la sortie.
Mais devant la restriction des libertés individuelles au nom de la sécurité et de la lutte contre le terrorisme qu'il subit, ainsi que tous les citoyens de la ville, il décide de ne pas rester inactif.
Le parallèle est très clair avec les attentats du 11 septembre et Guantanamo.
De plus il y a de nombreuses références à l'actualité (qui seront du coup peut être assez vite dépassées).
Ce livre décrypte le mécanisme conduisant à une politique toujours plus sécuritaire et paranoïaque et comment la privation de liberté est acceptée facilement par les citoyens grâce au prétexte de la sécurité et à la peur du terrorisme.
Il y a également beaucoup de références à l'informatique et aux systèmes de sécurité, ce qui ne plaira peut être pas à tous, car bien que vulgarisé c'est parfois assez technique. Mais c'est un propos important du roman, à la fin il y a même deux courtes contributions d'un expert en sécurité et d'un hacker, qui nous enjoignent d'être plus attentifs à notre environnement, moins passifs et à remettre en cause nos systèmes de sécurité (Sont-ils fiables ? Si non, pourquoi les avoirs mis en place ? Intimité et sécurité sont-elles deux choses contradictoires ?)
Au tout début le héros m'est apparu antipathique, un pseudo rebelle, calé en informatique et assez fier de lui. Mais finalement cette première impression s'est estompée et je me suis laissée entraîner par le récit. Ce n'est pas le roman du siècle mais c'est quand même un livre intéressant à avoir dans le fonds. En effet, il soulève des questions intéressantes et traite de façon assez pointue (pour un roman) de l'informatique ce qui est plutôt moderne et original. Il parle aussi, au second plan, du premier amour, du désir et de la première fois du côté du garçon pour une fois. Plutôt ados/adultes par contre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
IreneAdler
  19 mars 2012
Marcus habite San Francisco. Un lycéen comme un autre, à peu de choses prêt : il s'amuse à déjouer la surveillance des systèmes de sécurité de son lycée pour en démontrer les failles. Mais rien qui prête à conséquence.
Du moins le croyait-il jusqu'à ce que la ville soit la cible d'un attentat terroriste. Il est embarqué avec ses amis par des agents fédéraux et retenu illégalement dans une prison pendant 5 jours. Avec quelques mauvais traitements en prime.
A son retour, il constate la mise ne place d'un système de surveillance capable de pister chaque citoyen. Il décide alors de contourner et de brouiller ce système.
C'est une lecture "sympathique". Mais qui manque de profondeur peut-être. Il manque un petit quelque chose qui la rende vraiment bonne. Mais c'est un livre sur le courage de ses opinions et sur leur mise en application ce qui est déjà une bonne chose.
Ce livre permet aussi de se demander ce que chacun est prêt à sacrifier au nom de la sécurité et de la lutte contre le terrorisme. Accepterions-nous de voir notre pays transformé en bunker, nos moindres déplacements tracés et analysés ? Serions-nous prêts à abdiquer notre esprit critique, espionner nos voisins ? Et la presse dans tout ça ? Doit-elle jouer le jeu de la sécurité ou essayer de toujours avoir des points de vue divergents pour essayer d'être au plus proche de la réalité ?
Alors oui, l'intrique pèche un peu, mais le livre soulève des questions essentielles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
basileusa
  06 janvier 2013
Marcus ,jeune homme de 17 ans et hacker ,après un attentat contre sa ville ,San Francisco ,se retrouve suspecté et emprisonné . Une fois libre ,il décide avec quelques amis de s'engager dans une lutte contre le tout sécuritaire incarné par la sécurité intérieure.
J'ai vraiment aimé ce roman parce qu'il est assez réaliste , en effet la lutte contre le terrorisme efface peu à peu les libertés au nom de la sécurité , et ça ressemble bien à ce que sont ou pourrait devenir les démocraties actuelles.
Le petit bémol c'est tout ce jargon informatique auquel je n'ai pas tout compris mais heureusement on peut suivre sans être un geek !
Donc un livre plaisant qui fait réfléchir et lance le débat entre sécurité et liberté ,un livre hommage à 1984.
Commenter  J’apprécie          60
Flowww
  11 février 2015
Little Brother,
C'est l'histoire d'un jeune hacker qui se nomme Marcus Yallow. Il a 17 ans et est lycéen. Un jour, il se rend avec un groupe d'ami sur Bay Bridge. Puis, a ce moment la, une bombe explose. Marcus et ses amis se feront attraper par un service anti-terroriste. Ils seront torturés a multiples reprises par les agents au cours de leurs 5 journées de prison afin d'obtenir des informations sur cet attentat. C'est à ce moment la que Marcus deviendra le symbole d'une guerre secrète débutée sur internet aux agents anti-terroriste qui, eux, profitent de la situation actuelle a San Francisco pour arrêter tous les habitants et les faire surveiller...
Pour ma part, ce roman a vraiment de multiples qualités. L'auteur a écrit un roman d'aventure grâce a ce que vit Marcus mais aussi de l'amour car Marcus trouve lors de son voyage Ange qui le soutiendra durant cette guerre. Ce livre est imprévisible, intrigant et angoissant. Nous ne savons pas si Marcus mènera a bien sa requête car il risque l'emprisonnement a vie pour avoir voulu déjouer l'autorité du service anti-terroriste. Nous nous attachons beaucoup au personnage et nous arrivons a nous mettre dans sa peau. Nous compatissons pour son mal-être lors de son emprisonnement. J'ai d'ailleurs trouver l'idée originale car Marcus n'apporte pas son soutient aux agents pour trouver les terroristes mais se place contres eux pour arrêter ceux là. L'écrivain, Cory Doctorow, écrit avec un registre courant, donc le livre est adapté a tous les âges. Malgré tous ses bons cotés, des thermes informatiques compliqués sont utilisés tout au long du roman. Donc, pour les personnes qui ne connaissent pas trop le registre de l'informatique, le livre peut être plus compliqué a comprendre et même nous détacher du livre. Ce livre n'est pas une référence de littérature étrangère, mais il est vraiment agréable et original lors de la lecture. Little Brother est un roman qui plaira autant aux adolescents qu'aux adultes.
Bonnes lectures !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (2)
Ricochet   09 juillet 2012
Au nom de quoi la liberté individuelle est-elle ainsi réduite ? Jusqu’où peut aller un gouvernement pour « protéger » ainsi la population d’un pays ? Telles sont les questions fondamentales qui sont au cœur de cet excellent roman, qu’on lit d’une traite.
Lire la critique sur le site : Ricochet
LeFigaro   22 février 2012
Le livre est avant tout un ouvrage divertissant, écrit dans une langue familière, donc accessible à tous.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
EnorahEnorah   13 février 2014
" Si vous n'avez jamais programmé un ordinateur, vous devriez essayer. C'est une expérience incomparable. Un ordinateur que vous programmez fait exactement ce que vous lui demandez. C'est comme concevoir une machine - n'importe laquelle, une voiture, un robinet, le bras pneumatique d'une porte, en se servant uniquement de concepts mathématiques et d'instructions. C'est exaltant; on a l'impression d'être le maître du monde.
"Un ordinateur est la machine la plus complexe dont vous vous servirez jamais. Elle est faite de milliards de transistors miniaturisés qui peuvent être configurés pour faire tourner n'importe quel logiciel . Et quand vous vous installez devant votre clavier pour rédiger une ligne de code, ces composants vous obéissent au doigt et à l'oeil [...]. Même si vous ne devez programmer qu'une journée, ou une après-midi, faites le. Les ordinateurs peuvent vous controler ou vous faciliter la vie - si vous voulez dominer la machine, il faut que vous appreniez à programmer"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
fnitterfnitter   30 mai 2022
Les terroristes tuaient beaucoup moins de monde que les chutes dans les salles de bain ou les électrocution accidentelles. Me soucier d’eux m’avait toujours semblé aussi utile que de m’inquiéter d’être frappé par la foudre.
Commenter  J’apprécie          282
Pays_des_contesPays_des_contes   27 décembre 2012
– Van, ce n'est pas moi le problème, c'est eux. Ce n'est pas moi qui arrête les gens, qui les envoie en taule et les fais disparaître. C’est le DHS. Moi, je le combats pour l’obliger à cesser tout ça.
– Comment, en aggravant les choses ?
– Si c’est le prix à payer pour qu’elles s’arrangent, oui. Tu l’as dit toi-même : si tout le monde se faisait embarquer…
– Ce n’est pas du tout ce que je voulais dire. Je n’étais pas en train de te conseiller de faire arrêter tout le monde. Si tu veux protester, va donc manifester avec les autres. Sois un peu constructif. Tu n’as vraiment rien appris, avec Darryl ? Rien de rien ?
– Oh si, j’ai appris, ai-je répliqué. (Je m’énervais à mon tour.) J’ai appris qu’on ne peut pas faire confiance à ces gens-là. Que, si on ne les combat pas, on fait leur jeu. Qu’ils vont transformer ce pays en prison si on les laisse faire.(..) Si on ne fait rien, ça ira de pire en pire. Tu vas aider Darryl ? Aide-moi faire tomber ces gens-là !
Voilà que ça me reprenait. Mon vœu solennel. Non pas de délivrer Darryl, mais d’abattre le Département de la Sécurité Intérieure. C’était complètement dingue, j’en avais bien conscience. Mais j’avais l’intention de le faire. Et je n’en démordrais pas.
Van m’a repoussé à deux mains. C’était une athlète – elle pratiquait au lycée l’escrime, la crosse, le hockey sur gazon, tous les sports de filles : je me suis retrouvé le cul sur le trottoir. Elle est partie, et je n’ai pas essayé de la retenir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
fnitterfnitter   29 mai 2022
Mon premier réflexe, comme toujours, a été de partir : « En cas de pépin ou de doute, courez en rond, hurlez et criez ».
Commenter  J’apprécie          340
PaumellynePaumellyne   30 juillet 2012
La foule dégageait une énergie incroyable. On parle toujours de vibrations et d'énergie à propos des foules, mais, si vous n'en avez jamais fait l'expérience, vous pensez sûrement qu'il s'agit d'une figure de style. Or ça n'a rien d'une figure de style. Ce sont des sourires, contagieux, larges comme des pastèques sur tous les visages; des gens qui sautillent sur place, sur un rythme inaudible, en balançant les épaules; des mouvements chaloupés; des blagues, des rires; des voix étouffées, nerveuses, comme avant le déclenchement d'un feu d'artifice. Et, surtout, cette sensation irrésistible de faire partie d'un vaste ensemble. Ce qui est est le cas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Video de Cory Doctorow (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cory Doctorow
Découvrir : https://tidd.ly/3B8ugPi
Théo Miller connaît la valeur de la vie humaine – jusqu'au dernier centime. Au Bureau d'audit des crimes, son rôle consiste à évaluer chaque dossier qui lui est confié et à s'assurer que les criminels paient intégralement leur dette à la société. Mais lorsque son amour d'enfance est assassinée, tout change. Cette mort est la seule qui ne peut se résumer à une ligne de plus dans un bilan annuel. Car si les puissants de ce monde peuvent tuer en toute impunité, il arrive parfois que le compte n'y soit pas.
« Un roman extraordinaire qui côtoie le meilleur du genre, rappelant La Servante écarlate. » Cory Doctorow, auteur du Grand Abandon
« Un chef-d'oeuvre de la dystopie, d'une crédibilité troublante, aussi poignant que brillant. » Emily St. John Mandel, autrice de Station Eleven
« Claire North ne cesse de monter en puissance… Un récit chargé de tension, bouleversant. » The Guardian
+ Lire la suite
autres livres classés : surveillanceVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4169 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre