AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de LeScribouillard


LeScribouillard
  06 mars 2018
Quand je vous parlais d'une dimension réaliste qui s'est créée dans la série avec les albums de Dodier en solo lors de ma critique précédente, ce n'était pas pour rien. Ici, on parle des SDF, des clochards, de tous les réprouvés de la société : le bas peuple de Paris. On parle aussi d'amour de la littérature, de fusillades, et il y a du suspense pour couronner le tout. On a un bon méchant dans le style américain, on a un personnage principal fort en gueule. Mais c'est tout.
En effet, le reste du tome s'effiloche : une première partie où Jérôme recueille Charlemagne un brin trop longue, une fuite un peu trop décousue, et enfin une révélation trop grosse pour être vraie. C'est bien joli de rendre hommage aux polars, mais quand on est soi-même un polar et qu'on nous a déjà fait le coup des "Êtres de papier", il faut en avoir un peu plus dans le ventre. Et l'enquête, dans tout ça ? Partie à la rue.
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (2)voir plus