AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2362312038
Éditeur : Castelmore (10/10/2018)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Grèce, Ve siècle av. J.-C.

Vingt ans durant, Kassandra, descendante du puissant roi Léonidas, a tenté d’oublier la disgrâce dans laquelle elle était tombée : son père, Nikolaos, l’a bannie de Sparte pour avoir bravé la volonté des dieux et tenté de sauver la vie de son jeune frère.

Un jour, un mystérieux inconnu arrive dans la paisible ville côtière où elle est devenue mercenaire. Il lui promet une fortune qui changera son existence à ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Saiwhisper
  23 octobre 2018
Amatrice de la licence Assassin's Creed et m'achetant systématiquement la novélisation des jeux par Oliver Bowden, je ne pouvais pas passer à côté d'Odyssey. J'étais curieuse de découvrir la plume de Gordon Doherty afin de voir s'il proposait un style aussi simple et agréable que son prédécesseur. de plus, je désirais savoir si le roman était fidèle au jeu éponyme sur lequel je passe des heures depuis sa sortie… Je remercie donc les éditions Bragelonne pour cet envoi !
Cette plongée en Grèce fut sympathique et prenante. Je reconnais avoir pris plaisir à découvrir cette histoire aux côtés de Kassandra, la porteuse d'aigle que j'incarne également dans le jeu. Cette mercenaire est une femme puissante, sûre d'elle, active, entêtée et déterminée. Je n'ai pas vu de différence entre la Kassandra du jeu et celle du roman, ce qui m'a fait plaisir, car je l'apprécie telle qu'elle est. En revanche, les rebondissements du récit ne sont pas forcément les mêmes entre les deux supports, ce qui peut être un avantage comme un défaut. Tout dépend de ce que recherche le lecteur… Ainsi, si vous désirez une oeuvre totalement fidèle au jeu vidéo, vous serez déçu, car seule la trame principale est similaire. La rencontre et la mort de certains protagonistes sont narrées différemment. On a aussi des scènes supplémentaires (ex : rencontre avec l'aigle Ikaros) et, évidemment vu le nombre de quêtes, des scènes en moins. Pour ma part, le fait que ce ne soit pas une copie m'a plu. Tout d'abord, il est évident que l'on ne peut pas avoir un duplicata du jeu : il y a énormément de quêtes principales et annexes, le roman fait moins de quatre-cent pages (il faut donc aller à l'essentiel) et, rappelons-le, ce nouvel opus intègre l'idée de choix scénaristiques ! Comme dans The Witcher, Life is Strange, Mass Effect et d'autres jeux vidéo, le joueur est maître de ses décisions. Ces dernières auront des conséquences plus ou moins importantes sur l'intrigue. L'ouvrage choisit forcément une trame (et pas forcément celle qui conduit au happy-end), alors qu'il existe plusieurs possibilités. On ne peut donc pas avoir un ouvrage totalement conforme au jeu comme cela a été le cas avec Assassin's creed Renaissance ou Brotherhood. Par ailleurs, ces différences m'ont permis de ne pas me lasser avec cet opus, de m'amuser à comparer les deux oeuvres et d'apprécier ou non certains changements.
L'ambiance est assez bien retranscrite : on est plongés au coeur de la bataille acharnée entre Sparte et Athènes. Qu'il s'agisse d'escarmouches, de lutte entre les deux factions ou d'attaques en mer, les combats sont toujours racontés avec dynamisme et fluidité. La plume de l'auteur retranscrit bien l'atmosphère d'Odyssey et saura plaire par sa simplicité. On tourne les pages avec aisance et, à ma grande surprise, on ne suit pas l'aventure uniquement à travers les yeux de Kassandra ! En effet, à plusieurs reprises, Gordon Doherty va placer la narration du côté des membres du Culte de Cosmos/Kosmos (l'orthographe varie entre le roman et le jeu). J'ai trouvé original le fait de connaître le point de vue des principaux antagonistes. J'aurais d'ailleurs souhaité les voir un peu plus dans le livre néanmoins, cela aurait sans doute ralenti l'avancée de l'intrigue principale… Cela dit, j'ignore si une personne non-joueuse réalisera à quel point le Culte et ses Adeptes sont dangereux et importants dans l'intrigue. J'ai eu la sensation que l'on tuait rapidement ces fanatiques et que l'on passait vite à autre chose… Après tout, ils sont en quelque sorte les Templiers d'autrefois ! Il est dommage de ne pas leur donner la place qu'ils méritent…
De choses manquantes, il y en a… Si l'absence de la retranscription des quêtes secondaires ne m'a pas gênée, j'ai en revanche été déçue de ne pas voir au moins l'une des quatre créatures légendaires (Cyclope, Méduse, Sphinx, Minotaure). Un bon duel épique aurait été génial, quitte à laisser une ouverture scénaristique afin de ne pas toutes les mettre en scène. de même, je me demandais comment l'auteur allait aborder les origines de l'héroïne du côté paternel. C'est un point riche et touffu qui est assez long à développer. J'ai trouvé que c'était un élément vu bien trop rapidement dans le roman. Soit il ne fallait pas l'aborder, soit il fallait l'étoffer davantage… Je referme donc cet ouvrage avec plaisir, mais en notant quelques défauts qui gêneront certains et laisseront d'autres lecteurs indifférents. Encore fois, cela dépend de ce que l'on recherche dans une novélisation. En tout cas, je suis ravie d'avoir retrouvé les différents protagonistes et découvert une nouvelle épopée via plusieurs supports. Petit plus pour les joueurs : la dernière page vous offre un code promotionnel pour avoir la lame epsilon.
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          192
Elamia
  24 novembre 2018
Une histoire de vengeance en Grèce antique. le postulat de départ avait l'air bien mais malheureusement, ce sera un livre vite lu et tout aussi vite oublié.
Les bons éléments de ce récit ne suffisent pas à rendre crédible l'ensemble. Les personnages restent assez creux. Cette histoire de vengeance familiale, qui démarre très fort, perd très vite l'intensité espérée, et le final épique promis n'arrive jamais. le dénouement reste désespérément plat, surtout après toutes les épreuves par lesquelles est passé Kassandra. Sa quête ne semble jamais s'achever, elle est balottée de contrée en contrée, joue les marionettes pour obtenir ce qu'elle souhaite, mais n'arrive jamais vraiment à imposer sa volonté. le combat incessant entre les deux cités états d'Athènes et Sparte contraint Kassandra à changer de camp pour survivre.
Entre complots politiques et religieux, Kassandra doit fuir l'ombre qui la traque. Ses pas la mèneront vers des révélations inespérées manquant malheureusement d'intensité. Les sentiments des personnages sont trop peu exploités au profit de l'action et des flots d'hémoglobine.
A noter qu'il était plaisant de retrouver des figures historiques comme Socrate, Alcibiade, Platon, Périclès, Aristophane, Pythagore à qui l'on prête ici des rôles pour le moins étonnants.
Ce roman est certainement un bon complément au jeu (auquel je n'ai pas joué) mais il manque de profondeur et de surprise pour être lu indépendamment. La scène d'ouverture était prometteuse, l'univers gréco-latin est assez bien dépeint, mais le tout mise beaucoup trop sur l'action et pas assez sur les sentiments.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LireEnBulles
  30 janvier 2019
Techniquement, Assassin's Creed Odyssey est le dixième tome de l'adaptation livresque de la célèbre franchise. Mais ici, pas besoin d'avoir lu les récits précédents pour comprendre l'histoire. le scénario de Gordon Doherty, s'inspire bien évidemment du dernier jeu en date de Assassin's Creed où vous pouvez soit incarner un homme ou une femme. Pour le roman, Doherty a choisi de se concentrer sur le personnage féminin de Kassandra, spartiate exilée, qui se lance dans une quête la faisant voyager au Vè siècle av. J.-C., en Grèce antique. N'ayant pas joué au jeu vidéo, je ne peux pas me prononcer sur les similitudes et les différences. En tout cas, Kassandra est une guerrière forte et indépendante qui possède un grand charisme. du coup, le lecteur aura facilement de l'intérêt pour elle, rendant la lecture plus immersive. J'ai particulièrement bien aimé l'ambiance du récit. Les paysages que décrit l'auteur font vraiment rêver, et les scènes de combat m'ont parfois rappelé ce que j'aime dans des séries du genre “historique” de cette époque, comme Xena : Warrior Princess. À un moment nous somme en mer et le suivant en pleine attaque sur la terre ferme. C'est dynamique et la menace qui plane au-dessus de Kassandre est efficace. le style de Gordon Doherty est simple, au même titre que les adaptations romancées par Olivier Bowden, dont j'ai lu le Assassin's Creed Unity. Je ne relève pas de vrais défauts dans cette histoire puisque j'ai passé un moment agréable fait d'action, et avec une caractérisation intéressante. Les personnages secondaires sont aussi bien travaillés, et le rythme est soutenu sans aller dans la précipitation. Les rebondissements sont bien amenés mais sont pour certains un peu prévisible. En conclusion, Assassin's Creed Odyssey reprend les codes d'Assassin's Creed mais avec une certaine fraîcheur grâce à la plume de l'auteur. L'originalité d'avoir un personnage féminin en figure de proue contribue à la réussite de ce récit. Une épopée divertissante s'adressant aux fans et aux novices.
Lien : https://lireenbulles.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
meknes56
  26 mai 2019
Un bon et sympathique roman où 'action est presque toujours présente dans ce livre.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
SaiwhisperSaiwhisper   15 octobre 2018
Phoibe, orpheline originaire d'Athènes, avait tout juste douze ans. Kassandra l'avait croisée dans les faubourgs de Sami, trois ans plus tôt. Elle lui avait fait l'aumône de quelques piécettes à l'aller. Au retour, prenant ce bout de chou en pitié, elle l'avait ramenée chez elle, nourrie et autorisée à dormir dans la hutte. Veiller sur elle lui rappelait le temps jadis, ces souvenirs diffus d'une douce chaleur intérieure, cette flamme depuis longtemps éteinte. C'en est fini de l'amour, je n'ai plus le droit de me montrer faible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
SaiwhisperSaiwhisper   23 octobre 2018
Sept été durant, j’ai hébergé un secret dans mes entrailles. Une flamme chaude et fidèle. J’étais seule à la voir et, pourtant, je savais qu’elle était là. Chaque fois que je regardais mon père ou ma mère, je sentais cette flamme enfler, et quand je contemplais mon petit frère sa chaleur se propageait à tout mon corps. Un jour, j’ai osé la décrire à mère. « C’est d’amour qu’il s’agit, Kassandra, me murmura-t-elle, aux aguets, comme si elle redoutait d’être entendue. Mais pas celui qui a cours à Sparte. A Sparte, on ne peut aimer que sa terre, sa ville et les dieux. » Elle me serra les mains et me pressa de proférer un serment : « N’avoue jamais ton secret à quiconque… »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SaiwhisperSaiwhisper   23 octobre 2018
La brute attrapa les cheveux de sa victime et lui releva la tête pour révéler un visage à demi ravagé : le côté droit n’était que sillons de chair et ruisseaux de sang, l’orbite noir et vide. Il leva le brandon et rapprocha la partie blanche de l’autre orbite. L’œil de l’homme s’agita en tous sens, comme s’il essayait de quitter ce visage, mais il n’y avait aucun échappatoire. Il y eut un grésillement, une odeur de chair brûlée et un « pop » ; l’œil éclata et libéra un liquide blanc mêlé de sang qui traversa la pièce, atteignant Kassandra, pourtant sur le seuil. Il lui fallut toute sa volonté pour ne pas vomir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SaiwhisperSaiwhisper   23 octobre 2018
Marcher au combat, c’est comme avancer avec des chaînes autour des chevilles. Impossible de faire demi-tour ou de courir… Sauf à vouloir se couvrir de honte. Quant à parer ou esquiver quand on affronte un ennemi solitaire, c’est autrement plus difficile. Tu fais partie d’un mur, misthios, de la machine de guerre spartiate. Et tu ne vas pas te dérober. Il n’est plus question d’entraînement. Tu vas te battre et triompher sur le champ de bataille… ou mourir. (Il soupira, puis poussa un rire de gorge.) Réjouis-toi, misthios ! Vivre en tutoyant ainsi la mort, c’est vivre intensément.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SaiwhisperSaiwhisper   23 octobre 2018
Si un homme tombe malade en s’efforçant de sauver ce qu’il chérit, est-ce un échec ou la preuve de la force de son amour ?
Commenter  J’apprécie          130
autres livres classés : jeux vidéoVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1704 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre