AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Hybrides, tome 1 : Rage (23)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Saiwhisper
  13 mai 2018
Des mâles alphas sexy et ténébreux. Une héroïne belle et déterminée. Des créatures hybrides maltraitées par les humains qui les ont créées. L'ensemble aurait pu fonctionner. Hélas, je ressors plutôt déçue par ce premier tome… J'aime la Bit-Lit et j'avais très envie de découvrir une nouvelle série de ce genre. Malheureusement, je préfère lorsqu'il y a davantage de mystère ou de suspense, un peu comme dans la saga de « Mercy Thompson » ou dans « les Vampires de Chicago ». Ici, le scénario est assez léger et gagnerait à être approfondi. La romance occupe vraiment les trois-quarts du récit, un peu comme dans « La meute du Phénix » ou « les Dragons de l'éternité »… Comme dans ces deux sagas, il y a beaucoup d'ébats sexuels, longuement détaillés et assez hot. Les lectrices adeptes d'érotisme trouveront certainement leur bonheur en découvrant ce couple chaud comme la braise ! Pour ma part, j'aime lorsqu'il y a de belles scènes sous la couette. le fait qu'il y en ait beaucoup ne me dérange pas forcément, à condition qu'il y ait une intrigue derrière… En revanche, j'ai toujours du mal avec le langage cru à répétition. Or, lire des « b*tes » ou « ch*ttes » comme dans « La meute du Phénix » me fait lever les yeux au ciel. Rahhh… Il y a du vocabulaire plus correct et plus sensuel pour décrire une session de galipettes ! J'ai donc trouvé cela dommage… Bien sûr, c'est une question de goût… Je sais que ce type de roman saura trouver son public, car d'autres sagas similaires (comme celles citées précédemment) ont déjà fait leurs preuves !

Au risque de me répéter, j'ai vraiment besoin d'une histoire davantage creusée, d'une tension pas uniquement sexuelle, de retournements de situation, d'enjeux importants, de manipulations ou de trahisons, d'une enquête… Ici, il y a un peu d'action, mais pas tant que ça… Par contre, lorsqu'il y en a eu, j'ai beaucoup aimé ! L'intrusion du groupe anti-hybrides dans les bâtiments m'a tenue en haleine. Ellie, l'héroïne, a su prouver qu'elle était directe, sûre d'elle, courageuse, dynamique et avec un caractère bien trempé. En outre, l'idée de traiter le racisme en utilisant les hybrides est plutôt intéressante. On a vraiment toutes les façons de penser et d'agir : des membres des deux camps, des extrémistes, une foule en colère ainsi des personnes plus rationnelles qui approuvent ou non. Les propos amenés par les protagonistes poussent à la réflexion. En ce qui concerne les hybrides en eux-mêmes, j'ai apprécié les découvrir, mais j'aurais souhaité en savoir plus sur eux… J'espère que les êtres canins, félins et simiens, qui se sont plus ou moins installés dans une base protégée, vont davantage montrer leurs coutumes ou leur façon de penser dans les autres tomes. Hélas, les choses que l'on apprendra sont surtout d'ordre érotique… Et j'avoue que certaines informations m'ont plutôt fait rire. Par exemple, le membre de ces messieurs enfle pendant l'acte et gonfle totalement au moment de la libération. Il prend alors la taille du bas-ventre dans lequel il se trouve afin de tout combler… Personnellement, ce n'est vraiment pas un fantasme et cela a plutôt eu l'effet de provoquer quelques rictus…

Puisqu'il s'agit d'une romance, je tenais à souligner le fait que le couple a mis du temps à me conquérir. Tout d'abord, j'ai été étonnée de voir que le duo se connaissait déjà ! Rage, alias le sujet 416, est déjà tombé sous le charme de la jeune femme qui venait régulièrement lui rendre visite… de son côté, Ellie le trouvait également à son goût au point de se sentir directement moite… Un peu comme dans « La forme de l'eau » qui présente une créature captive et humaine, j'aurais au moins voulu assister à la première rencontre ! Or, les premiers chapitres sont assez déstabilisants : on est directement sur une scène d'action violente où Ellie va devoir porter secours à celui qui la fait craquer. Hélas, pour ne pas révéler qu'elle est une espionne à la solde des hybrides, elle va dissimuler ses actes en accusant le bel Apollon. Ce dernier lui vouera alors une colère sans pareille. Je n'ai pas du tout aimé le début de leur relation ! Même si c'est du déjà vu, l'idée de tandem qui commence par se haïr peut me plaire… Mais c'est surtout leur première fois qui m'a révoltée. C'est ce que j'appelle un « faux viol » : l'héroïne refuse, mais son corps dit le contraire et succombe sous les caresses du bellâtre. Pour moi, les paroles prônent sur le reste. Si une femme dit « non » et que l'on continue, c'est du viol ! Qu'importe si elle a pris son pied ensuite ! « Nous avions un compte à régler, vous le savez. D'accord, il ma traînée jusque dans son lit sans mon consentement, mais la suite s'est avérée… consensuelle. Quand j'ai affirmé qu'il ne m'avait pas violée, ce n'était pas un mensonge, ni pour lui éviter des ennuis, bon sang. J'étais consentante quand Rage m'a pénétrée. » a expliqué Ellie au cours d'un chapitre. Ce personnage a beau prétendre qu'elle n'est pas une victime, personnellement, cela me choque ! Par contre, ce qui me rassure un peu, c'est que l'auteure fasse en sorte que TOUS les autres personnages entourant le couple soit du même avis que moi… À plusieurs reprises, ils vont montrer leur indignation et en feront voir de toutes les couleurs à Rage. Si on fait une impasse sur cette première fois malsaine, les deux amoureux s'avéreront ensuite mignons, compatibles, fusionnels et sulfureux. J'ai finalement apprécié les voir évoluer…

En ce qui concerne les personnages secondaires, certains ont su titiller ma curiosité comme Slade, un ami de Rage, ou encore Justice, le chef des hybrides qui s'avérera sage, amusant et logique. Il y a aussi le quatuor dont va s'occuper Ellie : Kit, Brise, Rouille et Soleil. Ces quatre femelles hybrides considèrent la jeune femme comme leur caniche et vont la prendre sous leur aile, en particulier lorsqu'elles verront dans quel état se trouve l'héroïne après sa première fois… J'ai été enchantée par ces amazones fougueuses, protectrices et féministes. J'espère qu'elles auront un rôle plus important dans la suite. Les autres personnages, qu'il s'agisse d'alliés ou d'antagonistes, ne m'ont pas forcément marquée… À l'inverse de l'infirmière attitrée de Rage qui va débarquer vers la quatre-centième page. Avec l'arrivée de ce nouveau personnage, on va aborder les thématiques de la jalousie. J'ai trouvé que cela faisait trop. le couple n'avait pas besoin de cela pour se renforcer ou prouver leur passion. Cela dit, cette femme a eu le mérite de faire bouger les choses…

Ce premier tome a donc ses forces et ses faiblesses. Je pense que j'aurais davantage été conquise si la première union charnelle ne m'avait pas autant déplu… J'ignore si je tenterai ou non la suite de la série. Je pense que j'attendrai les premiers retours sur la toile, puis j'aviserai. Malgré mes critiques, je suis certaine que cet ouvrage saura trouver son public. Il n'innove pas le genre toutefois, il saura plaire à celles qui ont adoré « La meute du Phénix » ou « les Dragons de l'éternité ». Merci aux éditions Milady pour la découverte.
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          142
Eroblin
  22 août 2019
Je dirais que je me suis fait avoir par une couverture attractive et un résumé qui semblait l'être. Mise à part une belle scène d'action quand Ellie repousse une attaque de racistes qui veulent en découdre avec des hybrides qu'elle protège, j'ai trouvé que tout le roman était mal écrit (ou mal traduit). Des répétitions dans les actions (il y a toujours quelqu'un qui veut s'en prendre à Ellie et à chaque fois Rage déboule et vice-versa), des dialogues insipides, des scènes de sexe vulgaires il faut bien le dire. Bref, j'étais pressée de le terminer et sitôt la dernière page achevée, je me suis empressée d'abandonner ce livre dans une boîte à livres installée près de la plage de mon lieu de vacances !


Commenter  J’apprécie          110
FiftyShadesDarker
  13 juin 2018
Un roman qui me fessait de l'oeil quand j'ai découvert le résumé. Je l'ai donc acheté quelques jours après sa sortie. Et franchement, je n'ai qu'une hâte : lire le second tome...

L'histoire est celle d'Ellie, qui découvre que le laboratoire pour lequel elle travaille mène des expériences sur des humains en leur injectant de l'ADN animal pour créer une nouvelle espèce. Elle se prend alors d'affection pour l'un d'entre eux et risque tout pour le sauver, mais celui-ci ne le voit pas comme cela et lui en veut à mort. Surtout, ce dernier, Rage, n'a jamais rien connu de l'amour, de la vengeance ou de la pitié, donc il ne sait pas comment réagir... Il va devoir apprendre à composer avec en devenant libre...

Tout d'abord, je tiens à mettre en garde les futurs lecteurs. Ce roman peut contenir des scènes de violence et peut heurter la sensibilité de certains. Ces scènes sont très présentes au début, mais peu par la suite. Personnellement, cela ne m'a pas trop gêné vu que l'on est dans un univers où la mythologie est originale et créée par l'auteure. Et comme tu le sais, j'arrive à me projeter facilement dans ce genre d'univers. Passé cela, j'ai apprécié la mythologie, mais aussi l'histoire en elle-même que je trouve différente et originale. A aucun moment, je n'ai deviné la suite et je ne me suis jamais ennuyée. Bref, c'est une bit-lit que j'ai adoré.

La fin est ce qui m'a moins surprise, mais qui m'a le plus rendu en joie pour les deux héros : Ellie et Rage. Et j'espère les retrouver dans les prochains tomes.

Ellie est une simple humaine, infirmière dans un laboratoire qui mène des expériences sur des sujets humains. Quand elle découvre cela, elle va devenir une taupe pour libérer tous ses humains/Hybrides. Mais elle va être attirée par l'un d'entre eux et va le sauver. Or celui-ci ne semble pas le percevoir comme cela. Ellie est un personnage avec un grand coeur, qui veut sauver ces Hybrides, les aider sans vraiment savoir ce qu'ils sont. Je la trouve aussi très courageuse de les affronter et de les protéger comme s'ils étaient sa famille. Je l'ai adorée, car elle est originale tantôt soumise, tantôt dominante, et elle a un caractère que j'apprécie énormément. J'espère la retrouver dans les prochains tomes.

Rage est un Hybride : mi humain, mi animal. Il a vécu depuis toujours en laboratoire enfermé, soumis aux médecins et scientifiques sans avoir à donner son avis. Quand il est enfin libre, il ne pense qu'à se venger d'Ellie, une infirmière qui lui a mis sur le dos le meurtre d'un médecin... Mais quand il la revoit, il ressent des sentiments contradictoire à son égard. Tout le long du roman, il apprend à se contenir et à prendre en compte ses sentiments, notamment envers Ellie. Au départ, j'avais du mal avec lui, mais au fil des pages, j'ai appris à le connaitre et j'ai été prise d'empathie pour lui. J'ai suivis son évolution avec intérêt, surtout qu'il fait vraiment parti de la mythologie de la Saga, donc il est encore plus intéressant. Comme Ellie, j'espère le retrouver dans le prochain tome, tant je l'appréciais à la fin de ma lecture.

Le style d'écriture est descriptif et addictif comme j'aime, surtout pour rentrer dans un univers aussi complexe. Au début, j'ai eu du mal, pendant les cinquante premières pages, mais après, j'ai réussi à m'habituer et à mieux comprendre la mythologie de la Saga. J'ai hâte de lire la suite.

En général, une bit-lit plus qu'originale, qui m'a fait passé un bon moment en compagnie d'Ellie, l'humaine, et de Rage, l'Hybride.
Lien : http://www.fifty-shades-dark..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
llyza
  14 juin 2018
Okay. Je... je... mais où suis-je ? Je devrais même dire, quand suis-je ? Bienvenue à l'âge des cro-magnons ! Si vous aimez les trucs simplets juste pour un effet à votre culotte en coton, allez-y... genre si vous avez aimé La Meute du Phénix, ce niveau-là quoi. Sinon, aie, aie.

On ne va pas se mentir, je pars avec des a priori. Milady ne m'a pas proposée de nouvelles bonnes séries d'Urban Fantasy/Romances Paranormales depuis je crois Meg Corbyn, peut-être Vampire Nation... 2014, on est en 2018 ! Ils ne font plus clairement de bons choix, et ce truc, Hybrides, n'en est pas un.

La base était bonne, il y a toujours moyen avec ce concept de labo et cette idée de nouvelle espèce, des êtres aux supers capacités. Mais on a frôlé la dark romance (au début), on a droit à un mâle complètement neuneu avec son "à moi"/"tu m'appartiens" et des concept qui font hurler mon féminisme comme le fait de parler au nom de l'autre sous couvert d'être possessif ou attaché à sa sécurité.

Mais ce qui m'a le plus fait grogner. C'est quand même ce concept de mes deux, que les nanas nouvellement débarquées et qui ne connaissent donc rien aux normes et aux habitudes humaines, doivent apprendre faire à manger, nettoyer... parce que c'est ce que font les femmes humaines.

On est en 2018.

Je n'en peux plus de cette pauvreté. Que de chemin encore à parcourir avant que ça ne change. *soupire* La prochaine auteur qui me pond un truc pareil. Je lui envoie une invitation à venir chez moi, et je lui propose une rééducation ! Je suis sérieuse.

Bref, c'était de la romance paranormale.
Un couple par tome.
Du cul.

Avec un mec fou amoureux (évidement), possessif (ça va de soi), qui n'a pas besoin de 30 minutes pour repartir (les sextoy sont jaloux), une humaine fragile mais courageuse. Rien de nouveau dans le pays des romances de cul. Mais c'est drôle finalement !

Parce qu'il y a une bite qui gonfle bizarrement. Il fallait vraiment que j'en parle, l'auteur à un truc avec les glands... j'ai pas compris l'intérêt du truc. Rien que pour ça, lisez-le... ah et on peut parler du jet de sperme aussi qui ferait décoller n'importe qui au plafond ?

Je sais ce que vous vous dites. Que j'exagère.
Ou pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
Ilfioredelmale
  24 août 2018
J'ai lu ce livre car il était dans un classement de livres les plus lus de l'été...Je n'aurai pas dû.

Tout d'abord charmé par l'aspect hybride et original de l'histoire, dès le prologue, le livre avait pris à mes yeux un mauvais pas. Puis les autres chapitres ne cessaient de me confronter à ce que je pensais : c'est une décadence littéraire.

Le style de l'auteur n'a rien de particulier, c'est même sur les bords très agaçant. Il y a énormément de répétitions de phrases, parfois même de paragraphes (expliquant la situation des personnages, le divorce des parents et celui de Ellie, sa culpabilité après ce qu'elle avait fait à Rage, etc etc), des répétitions de dialogues aussi ainsi que des répétitions d'expressions : "c'était vraiment moche"...Vraiment ? Sur plus de 400 pages, on est obligé de nous bassiner avec cette expression ? La langue française n'est pas assez riche pour varier ? C'est terrible.

Ce qui amène ma remarque suivante : la pauvreté et le ridicule des dialogues. Tout est dans l'extravagance et le langage de sourd. En exemple, Justice demande à Ellie si elle est blessée, elle lui répond que non, et il repose la question la phrase d'après ! Et y'en a à la pelle des trucs comme ça. Pour le ridicule, les personnages ne sont tellement pas crédibles quand ils s'expriment et tellement dans l'abus, que c'est grotesque.

D'ailleurs, en parlant d'abus, Rage en est la personnification. ça n'a pas de sens. Il a de l'ADN canin, pas d'un loup alpha suprême, seigneur. Il gonde et grogne à tout bout de champ, ne laisse pas Ellie prendre ses décisions, et le pire, ne pense qu'à faire des galipettes et à mettre en action ses pensées. Qu'est-ce-que c'est que ça ? le livre est donc bourré de scènes de sexe. Je les sautais ! ça ne rimait à rien.

Trop de sexe tue le sexe dans un livre, je suis désolée, c'est pas ce que je cherchais en prenant ce bouquin.
Le pire, c'est le raisonnement du type. Au tout début, le gars justifie quand-même le pire étant que l'auteur essaie de nous maquiller ça en espèce de truc pas consentant au début puis à la fin, tout baigne...Euh..Non ! Non ! ça ne passe pas. le choix "accepte et passe un bon moment ou subis"...ben c'est pas un choix, la finalité est la même.

Bref. J'aurai dû m'en douter que ce livre serait un désastre pour moi. Depuis la scène où le désir monte dans le prologue

Pour ce qui est d'Ellie, vous l'aurez compris, ça ne va pas, là aussi. Elle est trop tolérante, faute de trouver un autre mot. .Elle accepte tout, elle pardonne tout. Pour moi elle n'a pas de personnalité. . Ce qui était d'ailleurs très agaçant avec elle, c'était sa manie à pleurer pour tout, à avoir les larmes aux yeux partout ! Constamment. 400 pages hein, 400, vous imaginez ? Un véritable déluge cette fille !

Et puis enfin, le clou du spectacle : la romance. En un clin d'oeil ils sont devenus le centre de l'univers de chacun...Ah.
De plus; il y avait beaucoup de mièvrerie qui sonnait faux à mes oreilles...Très faux.

Je ne vais pas m'étendre sur les autres personnages, tout aussi stéréotypés et exagérés que les deux principaux. Parce que oui, vous devez vous en doutez, mais les hybrides ont des sexes énormes, et ils continuent à gonfler pendant les ébats, et forcément les humaines, notamment Ellie, sont très étroites, et patati, et patata.
Justice même...Ce personnage...Je ne sais quoi en dire. A quoi servait-il vraiment ? C'est à croire qu'il passe sa vie près de la maison de Rage pour les interrompre en plein ébats et sauver Ellie (qui n'a pas besoin d'être sauvée).Bref.

Autre lacune : au final, le monde des hybrides, leur adaptation au sein de la société est en fond dans l'histoire...Mais vraiment en fond. Quasiment en sourdine. C'est presque un prétexte pour juste mettre une romance. A part les racistes extrémistes etc etc, qui mitraillent ou veulent kidnapper à tout bout de champ... ben y'a pas grand chose.
Les femmes Hybrides apprennent les tâches domestiques, et les hommes jouent au commando...Génial.

Je vais m'arrêter là. Je ne lirai pas le tome 2.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
liloonee
  04 juin 2018
Pour ma part, c'est un premier tome que j'ai beaucoup apprécié ! Malgré le début un peu difficile lorsque 416 (Rage) est encore enfermé dans la base, j'ai accroché de suite aux personnages, que ce soit Ellie, Rage ou tout les autres secondaires, je les ai vraiment trouvé bien travailler et j'ai hâte de lire le tome de Slade et de Justice ! Après, c'est sur que par moment avec le couple cela va un peu vite mais, l'histoire des expérimentations et des gènes animaux donne un peu de nouveau souffle aux Milady déjà paru. Donc, donnez une chance à ce premier tome, il y a de l'action, de l'humour mais, surtout une bonne dose de romance !
Commenter  J’apprécie          20
bouma
  05 octobre 2019
Ce premier tome met en place l'univers dans lequel les différentes romances vont se dérouler. On y découvre une nouvelle espèce : les Hybrides, créatures mi-humaines mi-animaux, qui ont été créées et élevées en laboratoires.
Slade a des gènes canins. Ellie est une infirmière infiltrée qui a permis la libération des siens. Leur romance, la première inter-espèces, soulèvent de nombreuses questions dans les deux espèces et ne fait pas l'unanimité. Leur histoire est intéressante et l'on sent bien dans l'écriture de l'autrice qu'elle met en place plein d'autres personnages secondaires pour les tomes à venir.
Commenter  J’apprécie          10
PrincessTiti
  02 octobre 2019
Rage est emprisonné depuis sa naissance, car il est un Hybrides. La seule qui personne qui pouvait s'approcher de lui sans dangers, c'était Ellie, une infirmière. Cependant, lors d'une journée, elle va le trahir. Après son réveil, il jure qu'il la tuera mais lors de leur retrouvaille dehors, tous en liberté, un sentiment inconnu pour Rage va apparaître : L'amour.

Quel roman !!! Dans ce premier opus, on découvre les Hybrides, leur captivité, leur liberté … On surtout faire la connaissance de Rage, qui était dans le premier laboratoire libéré. Ce dernier contient en lui une rage,contre les médecins, les hommes qui travailler dans ces laboratoires, qui les maltraiter, les forcer, … Il en veux énormément à Ellie, cette femme qui réapparaît dans sa vie alors qu'il est libre. Cette dernière travaillait, sous couverture, dans ce même labo et la trahi quelques jours avant qu'il soit libre. Cependant une émotions, des sentiments, vont venir se mêler dans cette relation. C'est la première qu'une relation entre un Hybride et humaine apparaîtra. J'ai trouvé l'histoire magnifique, elle est prenante dès le départ. J'ai été transporté dans cet univers que j'ai apprécié.

Un premier tome impressionnant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LireEnBulles
  27 juillet 2018
Ellie est une infirmière qui va découvrir avec effroi que le laboratoire pharmaceutique, Mercile Industrie, dans lequel elle travaille (enfin…), pratique des expériences sur des humains qui voient leur ADN modifié par celui d'animaux.C'est ainsi que des espèces hybrides naissent, et Ellie n'écoutant que sa conscience va tenter de les sauver au péril de sa vie. Ne connaissant rien d'autre que la soumission et la douleur, ces êtres modifiés n'ont jamais connus l'amour, la tendresse ou toute autre bonne chose qu'un humain vit au moins une fois. Rage (ou 416) est l'un d'entre eux, et il ne pardonne pas la trahison, lui qui n'en a jamais eu pour personne. Alors, une fois libre il jure de se venger d'Ellie, jusqu'à vouloir la tuer de ses propres mains. Mais pourquoi ?

Le genre Bit-Lit regorge de centaines de récits dans le genre romance interdite que ce soit entre des vampires et des humains, des loups et des vampires, des humains et des dragons, etc, etc. Hybrides rentre dans le lot, avec la particularité d'explorer la perspective scientifique de voir un jour prochain l'homme mener des expériences sur d'autres hommes en y mélangeant des caractéristiques animales pour, par exemple, améliorer son endurance physique pour les sportifs, etc. La science est tellement concentrée sur le futur qu'elle a tendance à ne pas se méfier des retours de bâton. Parce que, imaginez si demain le Prince de la Belle et la Bête version fauve débarquait dans notre quotidien ? Cette question est présente dans le remake de la série télé Beauty and the Beast qui voit le gouvernement US modifier ses soldats contre leur gré en y mêlant l'ADN de fauves. Résultat: des hommes hors de contrôle malgré leurs efforts pour rester humains. (Au passage la série est très bien et il y a de la romance). Hybrides en reprend les bases tout en explorant les notions de vengeance et de haine à travers le personnage de Rage. Très vite on comprend que sous cette folie qui l'habite, Rage a subit d'atroce souffrance physique et psychique. Pourtant, est-ce que cela excuses ses actes ? C'est au lecteur de se faire sa propre opinion. Certains apprécieront ce personnage, d'autres moins. Personnellement j'ai été partagé, tout en me disant mentalement qu'il était difficile de savoir si dans sa situation je n'aurais pas traversé les mêmes conflits intérieurs et blessé des gens autour de moi.

En débutant la lecture, on est assez vite désarçonné par le ton du récit qui est très sombre. Pourtant, jugez-moi, mais cet aspect m'a plu. Pas dans le sens où j'étais heureuse de voir un être humain souffrir, non, mais dans le sens où on peut dresser des parallèles entre ce que subissent les détenus en prison. Alors, non, heureusement la torture n'existe pas dans chaque prison, maison, etc, mais nous ne sommes pas non plus dans un monde de bisounours. Bref. de ce point de vue, je peux dire que le lecteur doit être averti, après cela n'est pas plus choquant qu'un récit de Dark Romance ou de thriller à la Karine Giebel. Encore une fois, cela dépendra de votre degré de sensibilité.

Parlons des personnages. Ellie est une jeune femme bienveillante qui possède un sens et du bien et du mal. À de nombreuses reprises elle se montrera courageuse et téméraire sans jamais trahir ce qui fait d'elle une bonne personne. En découvrant son quotidien, sans trop vous dresser le décor, le lecteur peut juger par lui-même qu'elle est quelqu'un de droit dans ses bottes et qu'elle n'est pas là pour traiter un hybride de façon différente d'un humain. Rage, comme je le dis plus haut, balance du chaud et du froid, coup classique de la Bit-Lit. Toutefois, il possède un petit quelque chose qui a su me toucher. Certainement dû au fait que j'ai trouvé en lui une certaine légitimité à la noirceur qui l'habite. Mais vous vous en doutez bien, la relation entre les deux va être compliquée par les doutes, les quiproquos, le désir et cette impuissance propre à certains démons intérieurs.

L'univers développé par l'auteure ainsi que son bestiaire est travaillé, et regorge d'informations pertinentes qui nous donnent envie d'en découvrir davantage. Toutefois, la part de romance prend assez vite le pas sur ce côté instructif pour nous donner des scènes touchantes par moments, mais aussi sexuelles. (Non il ne joue pas au Monopoly désolé). Un petit point noir au tableau en la forme de leur première fois… Dans le fond, je ne sais pas ce que l'auteure a voulu écrire puisque l'on assiste à une première fois déroutante qui en révoltera plus d'une à la lecture. Je n'en dirai pas plus, et vous laisse à nouveau en juger. Les moments d'action (pas très nombreux) apportent vraiment quelque chose au récit, le rendant moins encré dans la Bit-Lit simple. Nous avons aussi le droit à des conflits extérieurs au couple, ce qui donne une nouvelle perspective à la lecture. Encore une fois, je n'ai pu m'empêcher d'y voir des allusions à l'exclusion de certaines communautés dans la société, un trait que l'on retrouve dans de nombreuses lectures comme les X-Men ou encore dans la série télévisée Dark Angel de James Cameron (Regardez cette série !).

Le style d'écriture de Laurann Donher est simple mais plaisant à la lecture. Bon le vocabulaire est très (trop ?) cru, mais si vous êtes habitués cela ne vous changera pas. À titre personnel, depuis Dark par E.L.James écrit du point de vue de Christian Grey, je ne suis plus du tout choquée par les mots utilisés dans les récits empreints de sexe de cette manière. À choisir, je préfère largement lire Hybrides que les 50 Shades of Grey qui sont simplement insupportables pour moi. Au moins je sais que le côté sombre promis par l'auteure et réellement présent alors que la psychologie de Grey est inexistante et uniquement là pour appâter la lectrice aimant les soi-disant hommes torturés et sombres. Au passage je remercie Milady pour la couverture qui est nettement plus agréable à l'oeil que la version US très kitch.

En conclusion, pour un premier tome Hybrides m'a plutôt bien plu. Les codes de la Bit-Lit sont respectés, avec une femme forte dans le lot et un homme ravagé par son passé. L'univers mis en place par l'auteure est très intéressant, complexe et sombre, mais aurait tout de même mérité d'être plus mis en avant par rapport à la romance qui prend vite le dessus. À voir si cela est rectifié dans les tomes suivants qui se concentrent sur d'autres personnages. À suivre…
Lien : https://lireenbulles.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lesgeekeries
  26 novembre 2019

le point fort de ce roman est clairement son originalité, ici on ne parlera pas de créatures communes comme les vampires, les métamorphes ou les démons, on va vraiment aborder un thème différent, que pour ma part alors même que je suis une féru de romance paranormale, je n'avais jamais vu nulle part ailleurs : Les hybrides. Ce sont des humains qui ont été génétiquement modifié, dont l'ADN en fait a été couplé avec celui d'animaux. Ils ne se transforment a aucun moment en animal, ce ne sont pas des métamorphes, ils ont juste des caractéristiques physiques ou comportementales en rapport avec l'animal dont ils ont hérités les gènes. On retrouve trois espèces : canine, féline et primates. C'est une forme de créature que l'on avait encore jamais vu, et même les espèces choisies sont originales, j'ai beau me pencher sur la question et y réfléchir longuement, je n'ai jamais lu aucun livre de ce type avec des primates.

La plume de l'auteur est vraiment parfaite pour ce type de roman, elle est à la fois fluide et légère, c'est une plume qui glisse toute seule et qui nous permet d'accepter ce qu'on lit plus facilement. Elle va nous présenter les choses, à la fois en terme de torture ou d'expérience subie par les personnages avec beaucoup de justesse, sans trop de détails pour être réellement dérangeante, mais avec suffisamment d'informations pour heurter le lecteur, pour que celui ci ne soit pas perdu et puisse prendre conscience de la dureté des conditions de vie des Hybrides de laboratoire. On entre dans ce roman facilement, avec beaucoup de plaisir. On découvre l'histoire, aussi horrible soit elle, petit à petit, en même temps que le personnage humain va prendre la mesure de la gravité des sévices endurées par les cobayes.

En terme de personnages, les hybrides sont très attachants, ils ont ce petit quelque chose en plus qui fait que, très rapidement, le lecteur se prend d'affection pour eux. On sent qu'ils ont parfois une forme de rancoeur envers les humains qu'ils ne côtoyaient qu'au travers des scientifiques de laboratoire, mais à la fois ils ont envie de reprendre leur liberté en main, de redécouvrir le monde. Ils sont maladroits, ont parfois du mal a reprendre pied dans ce monde qu'ils n'ont jamais connus, toutes ces technologies, ces habitudes et coutumes qu'ils ne connaissent pas peut parfois leurs paraître effrayantes. C'est aussi dans leurs expériences douloureuses, leur manque d'amour au quotidien, que le lecteur ne pourra que les trouver touchants surtout quand on les voit se réjouir des petites choses de la vie.

Ils vont finir par comprendre la différence entre ces humains monstrueux qui les ont torturés en secret pendant tant d'années, et les autres, ceux qui ne savaient rien de tout ça et qui s'en offusquent, se battant pour les libérer. L'auteur nous apprend a travers ces personnages a pardonner et a ne pas incriminer tout un peuple pour les actions d'un petit groupe.

La romance qui va se mettre en place au fil des pages est un peu a double tranchant, loin d'être facile la cohabitation entre un Hybride et une humaine entraîne parfois des situations coquasses. Ils vont de temps en temps avoir du mal a réagir et à comprendre les réactions de l'autre, ce n'est pas tout beau tout rose, cela va demander aux deux parties de faire preuve de patience et de tolérance envers les habitudes de leur partenaire. Pour autant, ces hommes hybrides vont être capable de faire preuve de beaucoup de douceur et de délicatesse, ils vont alors développer un instinct très protecteur, avec une réelle peur de blesser l'autre. C'est une très belle histoire d'amour, avec une relation passionnelle et fusionnelle, ou les deux partenaires vont se dévouer corps et âmes l'un à l'autre, au point de se sacrifier pour pouvoir protéger l'être aimé. Après toute cette violence, ça fait chaud au coeur de voir des sentiments si purs se mettre en place.

Au delà, de tout cela, il y a réellement de belles leçons de vie derrière ce roman. On nous apprend la tolérance face à la différence. On remet les choses en perspective en constatant à quel point l'espèce humaine peut être intolérante, réfractaire aux changements et à la différence de l'autre. Ainsi qui est réellement le monstre ? Celui qui malgré les tortures et les différences tentent de vivre le plus paisiblement possible et de s'adapter au monde ? Ou l'être humain qui fait tout pour exterminer et détruire cette différence ?

Apprendre a accepter la différence, ne pas se braquer parce que la personne face à nous ne nous ressemble pas, voilà la moral a garder de cette série.

Ce premier tome vient mettre en place l'intrigue, ce n'est qu'une mise en bouche, on comprend très vite que l'on ne sait pas tout, et on a envie d'en découvrir plus. Se développe alors une forme de curiosité morbide : y a t-il d'autres laboratoires encore fonctionnels ? Y pratique t-on des formes de tortures encore plus vicieuses ? Les hybrides secourus seront ils plus proches de l'animal que de l'humain ? Tant de questions qui nous donne soif d'encore plus d'informations, et qui nous motive a pousser plus loin notre découverte de ce monde si particulier. D'autant que nous découvrons une belles brochettes de personnages humains ou non, dont on à envie de lire l'histoire, et dont on espère secrètement qu'ils auront eux aussi droit à un bel happy-end.

Nous lecteurs nous assistons à l'écriture de la première page de l'histoire des Hybrides.
Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3617 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre