AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Noctenbule


Noctenbule
  15 mars 2020
Dans la série Hybrides, je demande Obsidienne. Laurann Dohner consacre chaque tome à un personnage Hybride, qui est un croisement entre un humain et un animal. Chaque hybride possède une histoire bien sombre car ils sont issus d'expérimentations menées par des humains sans scrupule. Aucun n'est ressorti indemne mais possèdent tous une volonté de survivre liée à une colère sourde. Pour Obsidienne, il a la chance qu'une humaine soit tombée sous son charme. Des gens vont au delà des apparences. Quand le réveil est là, l'Amour frappe les deux êtres qui doivent faire face à cette situation déroutante. Comme dans les précédents tomes, Ali doit faire face à l'autorité et à la possession d'Obsidienne. Quand enfin, ils arrivent à s'accorder cela se fait par une partie de baise décrite sur plusieurs pages. Un souci récurrent se fait entendre : comment pénétrer une humaine quand on a un gros, grand et dur pénis. Heureusement qu'une femme se dilate assez pour accueillir un peu tout. Et pour que le sexe soit meilleur, la fille à la droit à des préliminaires la faisant mouiller ainsi tout peu glisser facilement. Elle crie encore et encore et aime la soumission. Les humaines sont très généreuses en hurlement de plaisir qui flatte l'égo des hommes. Pour deux scènes de sexe, une histoire se construit autour qui est assez classique et semblables à d'autres tomes. Rien de très folichon et de très palpitant. L'avantage c'est la facilité de lecture et qu'on ne se froisse aucun neurones. 
Lien : http://22h05ruedesdames.com/..
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (1)voir plus