AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782371001084
Le nouvel Attila (14/05/2021)
3.34/5   32 notes
Résumé :
Imaginez que Jane Austen vit et écrit aujourd'hui dans un village de la Drôme. Son installation bouleverse la vie de la communauté, d’autant que chouchou des médias, elle intègre très rapidement la liste des best sellers !

Fable irrésistible sur les coulisses de la presse et de l’édition, ce récit assume son anachronisme, tout en soulevant quelques problématiques : comment serait reçue l’œuvre d’Austen si elle avait été écrite aujourd’hui ? Son messa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
3,34

sur 32 notes
5
7 avis
4
4 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
1 avis

Melieetleslivres
  13 juin 2021
Le résumé de ce livre tient en une phrase : Jane Austen fait un voyage en France, dans la france contemporaine, s'installe dans un petit village de la Drôme, et y écrit ses livres.
Dès le début, j'ai eu des problèmes avec le livre lui-même. Ce bouquin, il SENT. Un je-ne-sais-pas-quoi qui n'est pas habituel. L'encre, ou le papier, a une odeur bizarre. Et pour une migraineuse, une odeur peut déclencher une crise. Ce que ce livre a fait, merci bien. de plus, ma lecture a été fortement gênée dans sa fluidité par une mise en page loupée, la marge du haut faisant 1,8 cm, celle du bas plus de 6 centimètres. Et il y a sur certaines pages des traces d'encre déteintes....Je mets une photo ci-dessous. (Photo sur mon blog)
Je n'ai rencontré ces soucis qu'avec des livres en auto-édition. C'est quand même sérieux, et ça fait beaucoup. Je me demande si cet éditeur a vérifié ses épreuves. Parce que moi, j'ai acheté ceci 18€ dans le commerce !
Mais revenons au roman. le medecin de Jane Austen lui conseille d'aller en France, dans la Drôme, pour se remettre de ses problèmes pulmonaires. Elle s'installe dans un petit village, et donc vit..... au milieu des "gueux" ??? Jane Austen qui n'a jamais vécu dans un autre milieu que la gentry anglaise, se retrouve à copiner avec le facteur et lui offre le pastis tous les jours.
Est-ce que, comme moi, vous vous étonnez, voire avez un sursaut incrédule ? Ça n'est pas Jane Austen. Effectivement. Pourtant, elle se met à écrire ses romans, ceux que nous connaissons. Elle les envoie aux éditeurs parisiens, reçoit de chez Gallimard une réponse rigolotte, c'est vrai, mais il n'y a que là que je rirai. Elle écrit à sa soeur Cassandra qui est de l'autre côté de la Manche (et qui est morte depuis trois siècles, je l'écris pour ceux qui ne connaissent rien de Jane Austen). Finalement son manuscrit est accepté par les éditions A. T., et lorsque Jane se présente chez l'éditeur, elle est tout de noir vêtue, avec des gants et des talons très hauts. Malgré le fait que cette histoire se passe en 2015, son "Raison et Sentiments" est un immense succès. Elle court les radios, les émissions de télé, et très curieusement, les descriptions de Jane me font penser non à Jane, mais à Amélie Nothomb. Tout en noir, très hauts talons, cheveux en chignon, rouge à lèvres très rouge.
Quasiment tout le reste du livre ce sont des "coupures de journaux", même pas mises en page comme ça aurait pu l'être, mais présentées comme des petits billets de journalistes connus tapés à la machine.
Déjà frustrée de ne pas du tout retrouver Jane Austen, ni dans son style lorsqu'elle écrit à sa soeur Cassandra, ni dans sa façon d'être, ni dans son éducation, ni dans son style un peu moqueur qu'elle avait souvent j'ai cherché mais il n'y a aucun commérage, pas de "bons partis", pas d'argent comme rente ni comme rien du tout d'ailleurs, aucune description des autres personnages, on saura juste qu'elle se "met en ménage" avec le Facteur.
Je ne "descends" pas un livre pour le plaisir. Je ne cherche pas "la petite bête". Mais lorsque je lis et que je fais une pause de quelques minutes, les pensées et les sensations, je les retiens. Je les écris dans mes notes. Je n'ai jamais été déshonnête dans mes critiques. Elles sont argumentées. Et là, je dis que ce livre est ennuyeux au possible. Même pour ceux qui ne connaissent pas Jane Austen. Pour ceux qui la connaissent, c'est encore pire: c'est un ratage total, en plus d'être ennuyeux. Pas de suspense, d'histoire qui nous tienne ou nous fasse tourner les pages pour en savoir plus.. zéro. Autant j'ai aimé "Miss Austen" de Gill Hornby, autant je déteste ce livre.
Aucun intérêt, ni dans le style ni pour l'histoire, même pas pour l'idée de transposition dans une autre époque, ce n'est même pas distrayant, même pas une lecture légère pour l'été, ce livre est vide, et mal mis en page. Ce livre est une erreur dans tous les domaines. Mon avis : j'ai perdu quatre heures de ma vie à lire ce pensum, une heure et demi pour mettre en forme cette chronique, et j'ai perdu 18€ que j'aurais pu investir dans un bouquin de la prochaine rentrée littéraire.
Lien : https://melieetleslivres.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          107
AliceFee
  01 juin 2021
Ce roman est à la fois un petit bijou et un ovni, une chose est certaine, il ne plaira pas à tout le monde...
le postulat de départ situe Jane Austen à notre époque, dans la Drôme, au moment de la parution de son premier roman et se sert de ce prétexte, parce que finalement c'en est un, pour décortiquer et égratigner le monde littéraire actuel à travers ce prisme.
La première chose qui me saute aux yeux, c'est à quel point Mary Dollinger, une anglaise, écrit extrêmement bien, et en français s'il vous plaît. J'adore le style et le livre se lit tout seul. L'humour est également bien présent dès les premières pages et je trouve, d'une manière générale, la critique sociale à la hauteur de celle de Jane Austen à son époque, et c'est un compliment que je pense ne jamais avoir fait avant.
L'histoire, comme je vous le disais, n'est pas l'essentiel, et là encore je sais que ça ne plaira pas à tout le monde. Elle est assez simple et assez courte, on reste un peu en surface, comme pour respecter l'intimité et la pudeur de Jane Austen. le seul point négatif pour moi, c'est la place et le comportement de certains membres de sa famille que je n'ai pas apprécié et dont je n'ai pas compris l'intérêt en plus.
Oui, parce qu'alors, attention, dans ce livre, il faut le savoir, tout le monde en prend pour son grade : le monde littéraire, les lecteurs et même Jane Austen elle-même et figurez-vous que c'est aussi ce que j'ai aimé. Parce que bon, la gentille tante sans relief qui écrit des histoires d'amour, ça va cinq minutes, merci bien Edward, mais elle était tellement plus que ça. Elle était drôle, piquante avec un petit penchant pour les potins et l'alcool certainement, pour autant qu'on sache, et c'est rafraîchissant. Jane Austen n'était pas parfaite. Et en lisant ce roman, j'ai trouvé la vision de Mary Dollinger sur l'auteur et ses romans très proche de la mienne et extrêmement réaliste. Et même si je n'étais pas d'accord avec tout, j'ai ri. Qu'est-ce que j'ai ri !
Alors, c'est sûr, si ce que vous aimez chez Jane Austen c'est la romance, passez votre chemin, mais si c'est son intelligence, son ironie et sa grande lucidité sur le monde qui l'entoure, vous devriez trouvez ici quelques passages plus que savoureux...
Lien : http://janeausten.hautetfort..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          103
gaelledujardin
  05 juillet 2021
Je viens de terminer ma lecture du livre "la seconde vie de Jane Austen" de Mary Dollinger aux éditions le nouvel attila et je vous livre mon avis !
Jane Austen n'est pas morte en 1817,mais est bien vivante dans les années 2010, et qui plus est dans un petit village de la Drôme ! Elle commence tout juste sa carrière littéraire, mais ses oeuvres vont vite la propulser sur le devant de la scène et ses écrits devenir des best-sellers.
En fan absolue de Jane Austen, je ne pouvais passer à côté de ce livre, et bien m'en a pris, car il est tout simplement génial. L'auteure possède une plume unique, une prose qui est vraiment très très plaisante. Chaque mot est choisi avec beaucoup d'attention et les mots, très bons, tres beaux résonnent! Ce livre n'est ni complètement un roman, ni vraiment un essai, plutôt un OLNI(objet livresque non identifié) qui nous parle des dessous du monde littéraire, de l'édition, de la presse culturelle avec une impertinence qui ne pouvait que me plaire. C'est d'ailleurs jouissif de suivre cette Jane Austen contemporaine qui ressemble tellement à la Jane Austen que j'imagine. D'ailleurs, je suis persuadée que cette oeuvre plairait beaucoup à notre Jane, car comme elle, à l'époque, a su, sous couvert, se moquer gentiment de sa société, c'est exactement ce que fait ici Mary Dollinger. Quel talent d'écriture possède cette femme, c'est incroyable ! Je me suis arrêtée plusieurs fois dans ma lecture pour lire des passages à mon amoureux tellement je les trouvais bon ! Un excellent moment pendant lequel j'ai beaucoup ri et souri ! Merci ! Un livre à lire pour tous les amoureux de la littérature et des beaux mots !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          72
LadyDoubleH
  22 août 2021
Sans être du tout une spécialiste de Jane Austen, j'ai lu ses six romans et depuis l'adolescence j'adore complètement sa plume et son univers.
J'ai été enchantée par La seconde vie de Jane Austen, un roman frais, divertissant et délicieusement anachronique. Nous sommes en 2010 et sur les conseils de son médecin, la jeune anglaise Jane Austen vient s'installer dans le sud de la France. Elle écrit en français et rêve d'être publiée, mais les éditions Gallimard commencent par refuser le manuscrit de Raison et Sentiment. Ce n'est heureusement pas le cas d'Anne Tellier, des éditions AT, qui tombe sous le charme. le succès est immédiat et retentissant.
La seconde vie de Jane Austen est une suite de lettres de Jane à sa soeur Cassandra, d'articles de journaux et d'interviews télévisées et radiophoniques. Olivia de Lamberterie craque pour Jane, François Busnel regrette de l'avoir invitée, l'animateur Nikos Aliagas lui fait tourner la tête. Jane est plutôt imbue d'elle-même – elle a de faux airs d'Amélie Nothomb en public -, drôle et piquante, elle est adepte du subjonctif et boit du whisky en compagnie de son facteur Frédéric.
Ce roman ne plaira sans doute pas à tout le monde, mais j'ai pour ma part complètement adhéré à sa fantaisie et à son humour. La seconde vie de Jane Austen est léger, drôle et improbable. Mary Dollinger assume les décalages et même nous en amuse. Ce roman est écrit en français avec beaucoup de talent et d'énergie. J'ai trouvé à sa plume une patine et un charme uniques. Mary Dollinger revisite l'oeuvre de Jane Austen au prisme de la société actuelle. Quel accueil auraient pu avoir ses romans si elle nous avait été contemporaine ? C'est un bel hommage intelligent et décalé à Jane Austen, avec de l'ironie et de l'auto-dérision à tous les étages. C'est franchement savoureux. J'ai enfin l'explication au pourquoi je n'ai pas aimé Mansfield Park, la crise. Je ris toute seule en me rappelant certains passages.
Lien : https://lettresdirlandeetdai..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Sayuki74
  31 décembre 2021
La vie des écrivains n'est pas de tout repos. Impossible de rester tranquille, en pyjama, dans son cottage avec un chat sur les genoux, en train d'écrire loin du bruit et de la fureur ! Il faut affronter télévision, radio, émissions diverses afin d'assurer la promotion de son dernier « bébé ».
Telle est la vie de Jane AUSTEN transposée au XXIe siècle en France, dans un petit village de la Drôme.
Quelle brillante idée que ce voyage dans le temps et Jane, au caractère bien trempé, s'y adapte très bien, tout en résistant à l'ordinateur et en ayant un téléphone qui ne sert qu'à téléphoner.
Anachronisme et décalage donnent lieu à des scènes irrésistiblement drôles. Inès de la Fressange, célèbre gourou de la mode conseille de toujours sourire et de toujours avoir un chemisier de rechange ce qui laisse Jane perplexe tout comme le facteur qui se voit offrir du thé à l'heure du pastis…
La forme du roman alterne narration classique, échanges épistolaires (lettres à sa Dear Cassandra, lettres d'éditeurs), critiques littéraires, articles de presse… Où Jane croise aussi bien Laure ADLER que Nikos ALIAGAS (ah l'effet de M. ALIAGAS sur Jane et l'effet de l'effet sur les ventes !). C'est un plaisir de suivre Jane dans les coulisses de l'édition et des médias. Elle devient même chroniqueuse d'un magazine féminin et répond aux lectrices et les conseille (où l'on croise Désespérée de Maubeuge…).
Jane va-t-elle rencontrer son beau ténébreux ? le plus célèbre ténébreux de ses personnages , Darcy, fait lui toujours autant de ravages sur ses contemporaines.
Jane sera, époque et célébrité obligent, victime des ragots et photo montages de Gala-Voici-Paris Match réunis… Une vie trépidante de femme qui écrit (et pas que pour les femmes) se consacrant avant tout à ses livres ; au XXIe siècle tout comme au XVIIIe, elle est moderne et indépendante. Au XXIe siècle, la différence est qu'elle a un lieu à elle pour écrire alors qu'elle a écrit ses romans sur un coin de table de la pièce commune au XVIIIe siècle.
L'engouement pour ses romans est immédiat et donne même naissance à un mouvement fanatique (Virgins For Jane) et nous invite à réfléchir sur la façon dont nous percevons ses romans aujourd'hui.
p 149, dans « un article du Figaro Littéraire » consacré à « L'Anglaise et la tradition orale » le journaliste, relate sa rencontre dans le métro d'un lecteur clandestin (il a masqué la couverture d'Emma avec du papier kraft . Pourquoi ? Cette lecture ne serait-elle pas assez « virile » ?) mais qui se trahit par une exclamation usant du subjonctif. le journaliste constate que cet emploi du subjonctif est en train de s'imposer dans la tradition orale, chez la boulangère, chez son père, chez ce jeune homme qu'il est parti interviewer… ça c'est l'effet Jane AUSTEN !
Une lecture très agréable. Un roman drôle mais pas que où Mary DOLLINGER retranscrit très bien l'esprit de Jane AUSTEN. A déguster en buvant du thé.. ou un très bon whisky !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


Videos de Mary Dollinger (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mary Dollinger
COFFRET LITTÉRATURE ÉTRANGÈRE GRAND FORMAT • Tokyo, la nuit de Nick Bradley et Maxime Berrée aux éditions Belfond Ces héroïnes qui peuplent mes nuits de Mia Kankimäki et Claire Saint-Germain aux éditions Charleston La seconde vie de Jane Austen de Mary Dollinger aux éditions Attilla https://www.lagriffenoire.com/100773-coffrets-coffret-litterature-etrangere.html • • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #conseillecture #editionsbelfond #editionscharleston #editionsattilla
+ Lire la suite
autres livres classés : éditionVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
17857 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre