AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070320080
480 pages
Éditeur : Gallimard (17/02/2011)
4.11/5   9 notes
Résumé :
" Qui suis-je, moi qu'on accuse ? " demande Robespierre dans son discours-testament. Deux jours après il est guillotiné. Cinquante jours avant, c'était l'apothéose, la fête politico-religieuse de l'Etre suprême. Prodigieuse sa chute ne l'est pas moins que son ascension. Surgissent alors une multitude de questions. Pourquoi Robespierre claque-t-il la porte du gouvernement, néglige-t-il les pouvoirs dont il dispose, fait-il avorter l'insurrection de ses partisans ? ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
tiptop92
  04 octobre 2021
Jean-Philippe Domecq - Robespierre, derniers temps - 1984 : Les derniers jours du chantre extrémiste de la révolution (on dirait d'extrême-gauche maintenant) sont riches d'enseignements. On se rend compte à la lecture de ses extraits de discours que certains hommes politiques actuels évoluant dans la même mouvance ne se gênent pas pour reprendre des pans entiers de son oeuvre dans leurs harangues. Personnalité fascinante et effrayante, cet homme aura fini par confondre la république et lui-même (Il y en a d'autres, suivez mon regard…). Sa chute reste pour beaucoup d'historiens une énigme difficile à appréhender. Lui qui paradait quelques temps plus tôt en tête du cortège de la fête de l'Être suprême comme un nouveau messie se gargarisant des pouvoirs illimités octroyés par un Comité du salut public à sa botte poussait un dernier râle sous le couteau de la guillotine cinquante jours plus tard. Tous les comptes rendus de l'assemblée nationale, les lettres, les témoignages, les pamphlets même sont utilisés par l'auteur pour reconstituer les derniers moments de Robespierre et quand il n'y a plus rien pour étayer sa démonstration, celui-ci invente, romance et interprète pour remplir les blancs. Et c'est finalement cette liberté prise par l'écrivain qui fait la valeur de cet essaie pas du tout académique, la propension à captiver comme un roman historique plutôt que d'ennuyer comme une énième biographie universitaire. Comment un homme qui tenait entre ses mains tous les pouvoirs à t-il pu ainsi se faire déborder par ses opposants ? Quelle est la raison de son mutisme alors que se déchaîne la vindicte contre lui et contre ses partisans dans l'hémicycle ? Pulsions suicidaires d'un responsable hanté par les milliers de victimes de la terreur qu'il a voulu et imposé ? Peur d'être lynché par des députés exaspérés par des années de peur et de silence forcé ? Ou commencement de scission avec un tribunal révolutionnaire de plus en plus enragé qui l'a accompagné voire même poussé dans la voie de l'ignominie judiciaire ? Cette cour d'exception qui depuis des mois condamne sans preuves et sans contradictions tous les suspects sur la simple volonté de son président Fouquier-Tinville et de ses quelques comparses s'est engagée dans une épuration qui ne rencontre plus de limites. Robespierre ne semble pourtant pas lassé de cette hécatombe car malgré son effacement public il continue chaque jour de fournir à ses complices une liste de justiciables qui finiront immanquablement sur l'échafaud. Car pour lui le sang doit couler coûte que coûte comme un torrent funeste qui va finir par l'entrainer lui-même. L'intérêt de ce livre vaut aussi pour le voyage intérieur que le lecteur fait dans le psychisme d'un homme tourmenté par l'image qu'il souhaite donner au peuple et à la postérité. Sa vie de reclus finalement ne paraît s'expliquer que par un mépris constant des faiblesses humaines rencontrées dans son entourage. L'ouvrage rend passionnante la déchéance rapide de ce personnage historique controversé pour sa posture inhumaine d'abord et par sa politique de l'effroi qui si elle sauva la révolution menacée de toute part l'entacha de la mort violente et injuste de bien trop d'innocentes victimes... captivant
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          12016

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
JAsensioJAsensio   26 mars 2011
Les témoins rapportent qu’une femme annonça à la foule la mort de Robespierre par un rébus, «montrant sa robe puis une borne de pierre, et passant la main devant le cou» (p. 288). Jusqu’à ses toutes dernières pages fébriles, pressées de décrire l’exécution qui a eu lieu l’après-midi du 10 thermidor An II (27 juillet 1794), l’ouvrage de Jean-Philippe Domecq n’aura eu de cesse de tenter d’élucider, par des voies littéraires, l’énigme de la chute de l’Incorruptible qui illustre de façon remarquable le mot de Saint-Just : «L'homme obligé de s'isoler du monde et de lui-même jette son ancre dans l'avenir».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
talou61talou61   20 juin 2019
... A l'angle de la table, l'encrier de plomb. Les feuillets. Debout, le buste incliné vers la table, il les relit, tout en boutonnant son gilet. Sa main, d'une virevolte, fait mousser le nœud bouffant de la cravate. Machinalement, il se rassoit, prend la plume :
Commenter  J’apprécie          30
talou61talou61   20 juin 2019
Des pas dans le corridor de planches, Simon-à-la-jambe-de-bois est entré sous le porche. Brount, son poil roux, le devance dans la cour et vient tourner autour de son écuelle, près de la pompe.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Jean-Philippe Domecq (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Philippe Domecq
13e édition du Prix Psychologies-Fnac de l'Essai 2019. le Prix Spécial est décerné à Jean-Philippe Domecq pour son livre "L'amie, la mort, le fils" dédié à Anne Dufourmantelle (éd. Thierry Marchaisse). "Un texte d'une qualité extraordinaire, d'une sensibilité, d'une poésie, d'une profondeur et, j'ose le mot, d'une spiritualité – qui ne dit pas son nom – étonnante. Un livre absolument bouleversant, très difficile à qualifier, hors de tout, et je pense même hors de lui-même" (Christilla Pellé-Douël, Psychologies Magazine, extrait du discours de remise du Prix).
Présentation du livre : Anne Dufourmantelle a péri le 21 juillet 2017 pour sauver des enfants de la noyade en Méditerranée, dont le propre fils de l'auteur. Elle était psychanalyste, philosophe, romancière, auteure d'une oeuvre reconnue de par le monde. Sa notoriété culturelle ne suffit pourtant pas à expliquer l'émotion considérable qui s'est répandue à l'annonce de sa mort, en France et au-delà, jusqu'auprès de gens qui ne l'avaient jamais lue ni entendue. Ce récit de chagrin livre le portrait d'une femme exceptionnelle, en même temps qu'il médite sur les rapports père-fils, l'origine du sacré et l'aura d'un être qui avait « la passion de l'amitié »
En savoir plus : http://www.editions-marchaisse.fr/catalogue-lamie-la-mort-le-fils.html
+ Lire la suite
autres livres classés : robespierreVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2447 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre