AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081264471
Éditeur : Flammarion (21/11/2012)

Note moyenne : 2.99/5 (sur 60 notes)
Résumé :
Ancien sélectionneur de l'équipe de France, Raymond Domenech se reconverti dans l'écriture, du moins le temps d'un livre, avec son ouvrage "Tout seul" à paraître chez Flammarion le 21 novembre.

"Tout seul" retrace les six années (de 2004 à 2010) de la vie du sélectionneur et entraîneur de l'équipe de France Raymond Domenech. Sur 450 pages, le compagnon d'Estelle Denis revient sur les hauts et les bas qu'il a rencontrés avec un cahier central de photos... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
Jean-Daniel
  22 novembre 2018
Raymond Domenech s'appuie sur ses carnets de bord pour raconter les coulisses de son passage à la tête de l'équipe de France en tant que sélectionneur, de 2004 à 2010. L'absence de reconnaissance de ses erreurs, après les échecs de 2008 et 2010, lui a souvent été reprochée. Cette fois il reconnaît certaines erreurs, notamment sa mauvaise communication, et semble faire preuve de sincérité en évoquant ses doutes et hésitations, et en dévoilant en partie les relations qu'il entretenait avec les joueurs.
Soucieux de son image, et désirant se justifier, Raymond Domenech règle ses comptes. Son carnet de bord montre qu'il a été dépassé par les évènements et par des joueurs pour la plupart immatures et égoïstes.
Raymond Domenech raconte sa vérité sans faire de révélations réellement surprenantes, ses supporters y trouveront un compte-rendu de ses 6 années à la tête de l'équipe de France, les autres s'accrocheront à l'image désastreuse de la coupe du monde 2010.
Commenter  J’apprécie          220
strummer
  10 juin 2016
J'ai honte d'avoir lu ce bouquin. Il n'y a rien là-dedans qui ai pu m'intéresser, les joueurs de foot ont un qi de poulets, ils sont narcissiques et individualistes et en gros Raymond est la star de la coupe du monde 2006 mais tout le reste c'est pas de sa faute.
Par contre illumination : à chaque match internationaux on nous vend de la ferveur, l'amour du maillot il semblerait que l'on en est loin, c'est juste un boulot / la blague de Dahan qui se fait passer pour le président de la république m'a bien fait rire.
Moi c'est pas ma faute de l'avoir lu ce bouquin on m'a dit que c'était super en plus je crois bien que le mec qui me l'a recommandé joue au foot.
Allez Raymond t'étais pas très bon avec des joueurs pas bons c'est un peu la faute à tout le monde mais vu que tu les as choisis ces joueurs Ben tu portes le chapeau ça s'appelle la responsabilité.
Commenter  J’apprécie          130
pdupaty
  17 juin 2014
Eh oui, je viens de lire les mémoires du sélectionneur de l'équipe de France le plus détesté de tous les temps :D Certains vont dire que sortir ce bouquin deux ans après les événements n'était pas opportun, mais avec un peu de recul, je trouve que c'est au contraire une bonne chose. Il ne s'était pas du tout exprimé depuis le fiasco de la coupe du monde, on n'avait entendu que les avis de ses détracteurs (et qui aurait sérieusement pu le défendre après une catastrophe sportive et médiatique pareille ? ), ça m'intéressait aussi de connaître sa version.
Il raconte donc son expérience de sélectionneur entre 2004 et 2010. Donc sans surprises, certains en prennent plein la gueule, en particulier Ribéry et Anelka, bien sûr, mais aussi Nasri, Benzema, Malouda et Gallas. Plus surprenant, il s'en prend régulièrement à Jean-Pierre Escalettes, l'ancien président de la FFF, dont je pensais que c'était son premier soutien. Apparemment c'était juste pour la forme :D Enfin perso, j'ai toujours pris Escalettes pour un guignol et un incompétent, donc ça ne va pas me faire changer d'avis sur son compte!
Il en veut aussi beaucoup à Toulalan (dont l'avocat a rédigé le communiqué de grève) et quelques autres dont il se sentait proche. Evra est plutôt épargné, Domenech lui reproche essentiellement de ne pas avoir joué son rôle de capitaine en ne venant pas le prévenir de ce qui se passait avant la grève du bus, mais il loue son investissement au sein de l'équipe. D'autres sont égratignés de temps à autres, mais pour autant, ça ne donne pas l'impression d'un mec aigri qui ne sort un bouquin que pour régler des comptes. Il dit des choses intéressantes sur la vie d'une équipe, revient sur ses erreurs, reconnaît même qu'il aurait dû arrêter après le catastrophique Euro 2008. Et c'est en fait pendant cet Euro que les merdes auraient commencé, avec l'arrêt définitif des anciens comme Thuram et Makélélé (dont il ne dit que du bien). Thuram l'avait même averti au moment d'arrêter qu'il y avait des cons dans l'équipe, en particulier Ribéry, et qu'il lui souhaitait bien du courage pour la suite... La mentalité de la jeune génération, qui gagne trop de fric trop vite sans y être préparée, est assez inquiétante pour l'avenir du foot français...
Il fait pas mal d'autocritique, reconnait une partie de ses erreurs et ses sorties médiatiques catastrophiques (en particulier sa demande en mariage à Estelle Denis en direct après l'élimination... D'ailleurs ils ne sont toujours pas mariés !).
Par contre il ne s'attarde pas trop sur les mises à l'écart de Pires, Giuly et Trézéguet, même s'il les assume complètement. Pour Trézéguet et Giuly, en tout cas, il ne m'a pas convaincu. Et puis il ne mentionne pas l'histoire du SMS de Giuly à Estelle Denis non plus... Pour Pires, effectivement, il estimait qu'il était cuit et que Malouda ferait mieux l'affaire, et les performances de ces deux joueurs lui ont donné raison.
Enfin voilà, c'était intéressant, bien écrit, et à lire pour tous ceux qui suivent un peu le foot
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Nominoe
  27 avril 2015
Raymond Domenech fut quasiment l'homme le plus détesté de France - du moins par la France du football - pendant son mandat de sélectionneur. Il aurait pu en être autrement si dès 2006 - 2 ans après sa prise de fonction - il était parvenu à offrir une 2ème étoile aux Bleus et ainsi faire taire ses détracteurs. Mais la suite du parcours fut très laborieuse avec une piteuse prestation à l'euro 2008 et l'apogée fut atteinte lors du mondial 2010 avec l'affaire Anelka et le traumatisme de Knysna (sans compter que la qualification à ce même mondial avait été entachée par la main de Thierry Henry). C'est dire si les explications de Raymond Domenech étaient attendues. Comment l'être humain - derrière le costume de sélectionneur peu enclin à jouer le jeu des médias - a t-il vécu tous ces moments ?
Domenech commence son récit par le drame de Knysna lors du mondial 2010 et son fameux épisode du bus. C'est plutôt bien vu de démarrer le livre par ce fait marquant de son mandat de sélectionneur qui symbolise l'apogée de son fiasco. Il raconte minutieusement le déroulé de cette journée et on se retrouve dans la tête d'un homme qui a parfaitement compris l'ampleur du drame qui s'annonce mais qui ne parvient pas à redresser la situation et qui au contraire va commettre plusieurs erreurs grossières qui scelleront son sort.
L'histoire avait pourtant si bien commencé lorsque par un heureux hasard, en 2004, Raymond Domenech apprend qu'il est nommé sélectionneur de l'équipe de France le jour de la naissance de sa fille Victoire. Des portes du paradis aux portes de l'enfer 6 ans plus tard, Fortuna est parfois cruelle.
A la lecture de ce témoignage, on sent un homme qui malgré son amour sincère pour le football n'était vraiment pas fait pour être sélectionneur de l'équipe de France, incapable dès le début de son mandat de supporter les journalistes et de faire le jeu des médias. C'est vraiment le sentiment qui m'a dominé tout au long de cet ouvrage, Domenech semble atteint d'un syndrome de persécution comme si les journalistes et les médias avaient traqué ses moindres faits et gestes lorsqu'il était en fonction. Pourtant comme il le dit lui-même, la France n'est pas un pays de football et la pression exercée ici est bien moindre que celle exercée dans des pays comme l'Italie, l'Argentine ou le Brésil.
Pour autant le personnage devient presque attachant au fil des pages tant il semble dépassé par les évènements malgré sa volonté farouche de protéger les joueurs en permanence et de s'afficher comme un roc au milieu de la tempête. A sa décharge, il faut convenir qu'il n'aura pas été aidé ni par la Fédération Française de Football qui s'est révélée tout aussi incompétente que lui ni par des joueurs à l'égo surdimensionné (Anelka, Ribéry, Benzema, Nasri,...). Un témoignage intéressant sur un homme pris dans la spirale des évènements et incapable d'en sortir (à plusieurs occasions Domenech fait part de ses hésitations quant à une éventuelle démission mais il n'en fera rien).
Lien : http://lecafesport.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Margueritedenavarre
  07 janvier 2013
"Biais d'auto-complaisance : tendance des gens à attribuer la causalité de leur réussite à leurs qualités propres (causes internes) et leurs échecs à des facteurs ne dépendant pas d'eux (causes externes), afin de maintenir positive leur image de soi" (source : Wikipédia).
Ce livre est l'illustration parfaite de cette définition ! Selon ce cher Raymond, le beau parcours en coupe du monde 2006 est son oeuvre tandis que la succession de débâcles et d'humiliations qui ont jalonné son expérience de sélectionneur sont le fait d'un staff technique déficient, d'une fédération veule et calculatrice, de journalistes malhonnêtes et de joueurs ineptes et inaptes. Et qui les a choisi, ces petits caïds de bacs à sable si ce n'est lui qui les côtoyait déjà lorsqu'ils sévissaient sous sa "direction" Espoirs ? Qui, sinon lui, Raymond, qui se cite et s'apostrophe lui-même à longueur de pages ?
Néanmoins ce monument d'auto-satisfaction et de mauvaise foi, à défaut de vous convaincre du génie incompris de notre sourcilleux pourfendeur de footeux, vous permettra de bien muscler vos zygomatiques et de vous dilater la rate à plaisir, tant certains passages confinent au ridicule !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
BibaliceBibalice   19 novembre 2012
Cette équipe est incapable de se transcender et j'y suis certainement pour quelque chose. Je me suis trompé totalement. Je suis humilié de m'être autant trompé.
Commenter  J’apprécie          70
MirlitonMirliton   16 février 2013
La plupart du temps, l'équipe reste une mosaïque. Tout part en tous sens, dans un désordre fait de coups de génie et d'actes inutiles qu'organise, tant bien que mal, la volonté de donner une leçon au monde entier. On ne monte peut-être pas très haut, mais tout seul - tout en restant convaincu, bien sûr, d'être les meilleurs.
Commenter  J’apprécie          00
MirlitonMirliton   16 février 2013
La mise à mal de l'autorité, à la fois par la contestation de ceux qui la subissent et le malaise de ceux qui hésitent à l'exercer.
Commenter  J’apprécie          01
Videos de Raymond Domenech (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Raymond Domenech
Dix ans de Sonatine, ça veut aussi dire dix années de travail avec les libraires ! Il n'y aura jamais assez de place pour tous les remercier, mais sans leurs coups de coeur, de gueule, leur investissement et motivation, leur gentillesse et leur énergie, nous n'aurions sans doute pas tenu aussi longtemps. Et des lecteurs comme Estelle DENIS Officiel ou Raymond Domenech auraient pu passer à côté de nos livres !
Un merci tout particulier à Romain et Fred de la Librairie du Tramway, à Caroline de la Fnac et à Antoine du centre culturel de Rennes pour leur participation à la vidéo !
autres livres classés : sportVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Coupe du monde de rugby : une bd à gagner !

Quel célèbre écrivain a écrit un livre intitulé Rugby Blues ?

Patrick Modiano
Denis Tillinac
Mathias Enard
Philippe Djian

10 questions
842 lecteurs ont répondu
Thèmes : rugby , sport , Coupe du mondeCréer un quiz sur ce livre