AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2859406786
Éditeur : Phébus (29/09/2000)

Note moyenne : 3.4/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Revoici les deux Ludlow, le marin bien charpenté Harry, et James, son chétif de frère, peintre et bien plus terrien. En cette année 1792, suite au sacrifice de leur navire, ils sont recueillis à bord du Magnanime, un vaisseau anglais dirigé par le capitaine Carter. Celui-ci n'est autre qu'un vieil ennemi de Harry et ne manque pas de le harceler à la moindre occasion. Pour arranger le tout, James est rapidement désigné comme le coupable idéal du meurtre d'un officier... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
selena_974
  01 mars 2013
Voici le genre de livres qui réveille ma fibre bretonne, celle qui m'attire inlassablement vers la mer... Une chance du diable narre l'histoire des frères Ludlow. Harry est le capitaine d'un navire de corsaires, expérimenté, avec un sens de l'honneur aigu et un caractère bien trempé. Son jeune frère, James, est tout l'opposé, un gentleman raffiné, limite arrogant, érudit et plein de bonnes manières, un artiste doué lorsqu'il s'agit de dessin. Une très vieille rancune envers Harry amène les deux frères à se retrouver à bord d'un navire de la marine royale anglaise commandé d'une main très (trop) ferme par le capitaine Carter. Harry et le capitaine se connaissent en effet depuis plusieurs années, et ont toujours eu des relations très tendues, jusqu'à en venir aux mains. Ce qui, à l'époque, a eu de très mauvaises conséquences sur leurs deux carrières respectives... Cette animosité va se répandre dans tout le navire, jusqu'au moment fatidique où...
Un meurtre, un coupable bien trop évident, une enquête palpitante dans le milieu marin, voilà ce que nous propose David Donachie dans ce roman. Nous avons ici un superbe portrait de la marine, des enjeux politiques qui la régissent, des règles de hiérarchie, de la vie à bord d'un navire, impitoyable et qui n'offre aucun cadeau. Cette histoire est pleine d'action et de rebondissements, laissant tout de même la part belle à la réflexion et à la résolution de ce crime mystérieux. Une chance du diable n'est certes pas le roman le plus passionnant que j'ai lu, mais j'ai passé un très bon moment. En tous cas, le dépaysement est garanti ! Je m'en vais de ce pas retrouver les frères Ludlow dans un autre titre de David Donachie, Trafic au plus bas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
lacazavent
  31 août 2016
La mer, des navires, un récit historique le tout sur fond d'enquêtes policières il n'en fallait pas plus pour me convaincre de lire ce livre.
J'ai adoré, l'ensemble de l' intrigue se déroule en mer, dans un équilibre très réussi on passe de la vie quotidienne à bord d' un tel navire, de l'enquête menée par Harry Ludlow qui tente d' innocenter son frère, au récit de combat maritime sans oublier les éléments qui vont se déchainer et mettre en péril le navire et ses hommes. Nous sommes certainement dans les années qui ont suivi la Révolution française (il est fait mention des événements en France et du Comte de Grasse, lieutenant général des armées navales de la Marine Royale française), sur des vaisseaux de la flotte anglaise avec ses codes, l' importance de la hiérarchie, des lois et des traditions, les événements, les lieux, les personnages sont décrit avec un soin et un réalisme tout particulier. Tous les personnages principaux et secondaires ont droit à des portraits détaillés.
On peut peut-être reproché à l' histoire de se disperser mais j' ai eu l' impression que cela ajouté du réalisme à l' intrigue, quoi de plus normal que de mettre de côté les inimitiés de chacun, les questions lorsque la tempête et la dangereuse proximité de la côte menace la survie du navire et de son équipage.
Un grand plaisir à lire
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Folfaerie
  08 octobre 2011
Je ne me souviens plus où j'ai lu que Donachie était le digne héritier d'O'Brian, mais cette simple mention à l'un de mes écrivains préférés m'avait poussée à lire le premier titre d'une saga fort prisée outre-Manche. Hélas, ce premier tome n'a pas soulevé mon enthousiasme. Ce mélange d'aventures maritimes et d'enquête presque policière était bien tentant. Mais j'ai rencontré deux écueils suffisamment gros pour me donner envie de passer mon chemin.
D'abord les personnalités des deux frères, beaucoup trop caricaturales à mon goût. L'un, Harry est l'archétype du marin fort doué, courageux, prompt à la colère si son honneur est en jeu, et n'hésitant à joure du poing ou d'autre chose. L'autre, le cadet, est l'artiste de la famille, élégant, un brin hautain, cultivé, séducteur. Avec une pareille équipe de choc, vous pensez bien que nul ne peut leur résister : aussi bien les femmes, que les matelots et la hiérarchie. Conséquence, les autres personnages du roman sont tout aussi caricaturaux, à l'image du capitaine Carter, le très méchant de l'histoire, qui n'est qu'un avatar du fameux capitaine Bligh...
Le thème de cette enquête est également un peu glauque, ça c'est le mot qui me fâche... La scène de la découverte de la chambre dans la cale en serait presque risible si l'atmosphère n'était aussi malsaine. Et puis la fin est somme toute fort prévisible. Il manquait quelques ingrédients pour que ce roman me plaise, un peu plus d'humour, un peu plus de finesse et de nuances dans les descriptions des personnages.
J'ai également lu le second tome, Haut et court, qui confirme mon impression. Les frères Ludlow s'attaquent cette fois à la mafia locale, dont le chef, un brin sadique, s'amuse à torturer les marins...
Les Ludlow iront donc voguer sans moi, tant pis.
A noter : David Donachie est un écrivain écossais, auteur de plusieurs romans maritimes. La série des frères Ludlow s'appelle The Privateersman Mysteries et compte 6 volumes. Phébus en a traduit 4.
Lien : http://lectures-au-coin-du-f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Gwelan
  30 décembre 2012
Ce roman donne ne description assez noire de la vie à bord de ces grands navires de guerre d la fin du XVII ème siècle. Les matelots luttent pour leur survie et les officiers pour leur avancement. Un univers clos peuplé seulement d'hommes ou tout se déroule dans l'ombre. La dessus un complot meurtrier que les deux frères Ludlow vont essayer, pour sauver leur vie de démêler.
Un combat naval particulièrement sanglant, résultat de l'obstination d'un capitaine vient se glisser dans l'intrigue.
Certains personnages sont sympathiques d'autres beaucoup moins mais comment sont-il en réalité dans une atmosphère ou tout se camoufle ?
Il semble que ce livre ait une suite, j'ai bien envie de la lire.
Donachie un successeur à O'Brian ? Effectivement les romans se situent sensiblement à la même époque, parlent de voiliers de guerre mais c'est, a mon avis la seule similitude, les personnages sont complètement différents et d'un côté O'brian nous conte la saga d'un homme tandis que Donachie s'oriente plus vers le roman policier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Ys
  27 septembre 2012
Dans un univers qui, à première vue, rappelle beaucoup celui de Patrick O'Brian, David Donachie développe son style propre, finalement très différent. Les personnages sont moins fouillés, moins subtils, et l'accent mis surtout sur l'aventure, le suspense et l'action, dans une atmosphère beaucoup plus noire, beaucoup plus trouble. On entre dans un genre un peu plus facile, plus grand public - ce qui n'implique pas que ce roman soit médiocre, bien au contraire ! Dans son genre, c'est même une belle réussite.
En même temps qu'il nous égare dans les rebondissements d'une enquête tortueuse, Donachie dépeint avec talent un univers rude, régi par de complexes jeux de pouvoir, où les humeurs s'exacerbent dans l'entassement des corps et la présence constante du danger. Il nous donne à sentir le fond des cales, le ryhtme de la mer, nous fait vibrer dans le fracas sanglant des batailles et l'ombre noire des tempêtes. Et, surtout, il donne naissance à deux personnages sympathiques et attachants, dont le duo fonctionne à merveille... et dont j'ai hâte de découvrir les autres aventures.
Lien : http://ys-melmoth.livejourna..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
selena_974selena_974   28 février 2013
Nul ne songeait à paresser lorsque son navire était mené par un homme comme Carter. Dans la Marine, de nombreuses fautes étaient passibles du fouet et s'attarder dans son hamac en était une.
Commenter  J’apprécie          30
selena_974selena_974   28 février 2013
- Il n'a plus qu'une balle, fit observer un de ceux qui se trouvaient sur le devant.
- T'as raison, Smithy. Tu te la prends et je te promets qu'on te vengera.
Commenter  J’apprécie          20
selena_974selena_974   28 février 2013
Si les gens se mettaient à se donner des coups de couteau à la moindre parole de travers, l'avancement serait rapide au sein de la marine royale, considérant de quelle façon les officiers ne cessent de se piétiner la susceptibilité.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : marineVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

A l'abordage : la mer et la littérature

Qui est l'auteur du célèbre roman "Le vieil homme et la mer" ?

William Faulkner
John Irving
Ernest Hemingway
John Steinbeck

10 questions
180 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , mer , océansCréer un quiz sur ce livre