AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Black Haters tome 2 sur 2
EAN : 978B08VYP9JLY
432 pages
Black Ink Editions (19/02/2021)
4.5/5   14 notes
Résumé :
Deux êtres que tout oppose et dont le destin est étroitement lié.

Nellyanna ouvre les yeux sur cette vérité qu'elle a tant voulu connaître. Lander, lui, se fait violence pour ne pas intervenir alors que sa douce évolue dans le chaos.

Les complots se dévoilent, les masques tombent, le danger rôde.

Et si elle était la pièce maîtresse de la vaste partie d’échecs que disputent les Élitaires et les Black Haters ? Si elle seule... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique

Ma prédiction d'une couverture au féminin était la bonne ! Elle est superbe, la première répondait si bien à l'intrigue de cette dystopie, celle-ci la complète à merveille. Ensemble, elle forme un très beau duo. Vous l'aurez compris, je suis fan des couvertures, surtout lorsqu'elles complètent si bien le texte. Et maintenant que j'ai lu cette deuxième partie, je suis encore plus enthousiaste quand je les vois, car elles sont si savamment bien pensées.

Il me tardait de découvrir cette suite, je me suis tant plu dans la première partie que j'étais très pressée de savoir qu'allait donc nous réserver ce second tome ? J'ai mi par contre un temps fou à me lancer, non pas parce que je ne voulais pas, mais je me lance plus facilement dans des one shot en ce moment que dans des romans qui se suivent. Par contre une fois lancée, plus personne ne m'a vu jusqu'à ce que je l'ai fini, c'est aussi pourquoi j'attends toujours le bon moment pour le lire.

Cette deuxième partie peut se découper en plusieurs parties, que l'on peut lier aux situations et lieux où se trouvera Nellyanna. Tentons captive, tentons délivrée mais jamais réellement libre, elle va devoir affronter plusieurs situations différentes, sous le joug de personnages qui seront dans une optique d'imposer leur point de vue sur tout ce qu'il se passe. N'oublions pas que nous sommes dans une société, où la femme n'a pas de raison d'être que celle d'être promise et offerte, pour procréer et cela, elle ne l'accepte plus. Elle n'est plus celle qu'elle était avant, elle est devenue une jeune femme décidée, combattive malgré qu'elle n'ait jamais été formée pour. Nellyanna joue beaucoup à l'instinct, tout ce qu'elle fait, elle le fait non pas pour répondre à des codes mais parce qu'elle pense qu'à ce moment-là, c'est ce qu'il faut faire ! Il est difficile d'ailleurs, par moments, d'imposer son point de vue, mais elle part du principe que si personne ne la suit, elle agira seule, envers et contre tout et tous ! Une façon de penser qui pourrait être bien dangereuse, mais cela va en adéquation avec sa personnalité qui s'affirme et qui se confronte à tant de bouleversements. Si l'homme ne souhaite pas donner sa place à la femme, la femme devra alors s'imposer là où elle le souhaite et c'est ainsi qu'elle décidera d'agir.

Dès le début du roman, nous plongeons dans cette nouvelle réalité dans laquelle se trouve Nellyanna. Elle n'est plus à la merci des Black Haters, mais n'a pas forcément gagné au change, car elle se retrouve de nouveau prisonnière, même si on lui affirme le contraire. Qu'en est-il de cette nouvelle condition ? Nellyana a appris beaucoup de choses sur tous ceux qui lui étaient proches, amis comme ennemis, quelques vérités sur leur appartenance à tel ou tel clan, sur leurs manigances et leurs ambitions. de retour, elle devra se méfier encore plus, constatant que certains ont su asseoir leur pouvoir pendant son absence. La condition de Nellyana dans son monde n'est plus la même, sa captivité ne fait plus d'elle un être pur et tout ce qu'elle fera sera amenée à être étudiée pour ne pas finir aux oubliettes. Sa position n'est pas enviable, et il est difficile de savoir où se positionner, mais ce qu'elle sait, c'est que les choses doivent changer et c'est ainsi qu'elle se tournera naturellement vers ceux qui veulent ce changement.

Une partie de l'action se passera au coeur même de l'Elite, Nellyana a souhaité y retourner mais l'Elite n'est plus ce qu'elle pensait être avant d'avoir été kidnappée. Elle-même n'est plus la même, et elle prend les devants pour s'affirmer en tant qu'individu et en tant que femme. Les femmes n'ont pas de droits et sont toujours traitées inférieurement aux hommes, elle continue de le constater de façons parfois même fort désagréable quand les femmes sont utilisées comme des pions dans un échiquier géant. Tout change, son rapport à la société, la façon dont elle est perçue et les gens sur qui elle peut compter. Elle sera alors confrontée à bien des changements, auprès de sa famille notamment et l'attitude de chacun sera déterminant pour la pousser à agir de telle ou telle façon. Il se passe tant de choses, qu'il est difficile de savoir qui agira et de quelle façon ? Nellyana n'a plus l'intention de se laisser faire, ni dicter sa conduite, elle foncera pour atteindre ses objectifs, ceux auxquels elle croit pour une meilleure société pour tous.

Il est difficile de savoir en qui avoir confiance, chacun cherchant à se sauver soit-même. Nous le constaterons et ce, n'importe où, où elle se trouve. Que se soit parmi l'Elite, ou les Black Haters, il y a trop de manigances, de complots et d'enjeux pour la prise de pouvoir pour que l'on puisse se permettre de se confier à trop de personnes. Manon Donaldson arrivera à faire en sorte que l'on doute de tous les personnages de son histoire, et ça, c'est plutôt bien amené, cela rend le récit encore plus palpitant qu'il ne l'est déjà. Dans ce tome, nous aurons l'occasion de tous les cotoyer, les bons, les mauvais, et certains sont plein de surprises, j'ai beaucoup aimé cette façon de nous mener dans chaque univers, à douter et avoir peur de ce que l'autre peut faire. Il y aura tellement de plans et de manigances, que l'on ne saura pas où donner de la tête, on se laisse ainsi porter, à toujours vouloir savoir encore et encore ce qu'il va se passer.

La romance est toujours présente, même si elle ne prédomine pas, elle reste toutefois essentielle car elle dicte les décisions que vont prendre nos deux personnages. Même séparés, la pensée du bien être de l'autre ne les quittera pas une seule seconde. J'ai beaucoup aimé cette connexion qu'ils ont tous deux, et la façon dont leur relation et leurs sentiments évoluent avec le temps. Cette relation s'est construite dans des conditions particulières, mais elle se base aussi sur des sentiments réels et forts. Elle aura été critiquée par les deux parties, peu ayant confiance en quelqu'un n'appartenant pas à son peuple, et cela n'ira pas pour les arranger, mais leur union est essentielle pour eux, et s'ils doutent par moments, elle restera ancrée en eux et cela cimentera leur histoire en tant que couple.

J'ai trouvé une nouvelle fois, qu'il y avait pour moi quelques passages un peu longs. Les pensées des personnages nous sont livrées, on n'en rate rien mais c'est parfois un peu trop développé sur de longs paragraphes qui s'enchainent, et je n'ai pas trouvé cela essentiel. Faire plus court par moments, n'auraient pas nuis à l'histoire. L'ensemble reste toutefois très rythmé, permettant ainsi d'être pris dans la continuité de cette histoire qui ne nous laissera pas une minute de repos.

Manon Donaldson nous propose un univers toujours aussi passionnant à lire, il s'enrichit de page en page, construisant un monde dystopique fascinant. Il s'y passe tant de choses qu'il est difficile de s'y ennuyer, on avance au grès des rebondissements et des révélations sur ce monde et ceux qui le peuplent. Toute histoire a une fin, et j'avais peur en avançant que la fin ne soit pas à la hauteur de tout ce que nous avons vécu tout au long de ces deux tomes, mais j'ai trouvé qu'elle répondait à mes attentes. La chute se veut à la fois logique mais sans être d'une évidence à toute épreuve ! J'ai passé un très bon moment à lire cette duologie, qui nous offre une histoire qui évolue tout du long, et nous permet de découvrir des personnages qui vont changer et s'épanouir, parfois dans l'adversité et devenir meilleurs.


Lien : http://www.livresavie.com/bl..
Commenter  J’apprécie          10

Vérité…. Nellyanna va devoir ouvrir les yeux sur cette vérité bien malgré elle… Mais qu'elle est-elle ? Et si chacun pensait détenir sa propre vérité ? Et si cette vérité avait un prix ?

Nellyanna va se réveiller dans un monde qu'elle ne reconnait plus… Privée une fois de plus de son libre arbitre, elle va devoir user de courage pour s'en sortir et reprendre sa place parmi les siens, si cela est encore possible… Lander lui, se voit dans l'obligation de laisser venir les choses pour Nelly, et ce, malgré ce qu'elle subit. La Cause est tout ce qui compte et rien ne doit venir interférer… Rien ni personne… Vraiment ? Entre les plans machiavéliques, la confrontation des castes, les trahisons, les déceptions et la rébellion, ce second tome nous apporte un florilège de rebondissements et d'émotions qui ne manquent pas de nous tenir en haleine sous un doux parfum de révolte intérieure.

Avec Black Haters : Vérité, Manon Donaldson clôture là une sublime dystopie rondement menée. J'ai attendu ce second tome avec une certaine frénésie. Je trépignais, ne pouvant pas attendre pour lire la suite et paradoxalement, j'avais peur de la manière dont l'auteure allait aborder cette suite. Suite qui sans aucun doute, a tenu toutes ses promesses. Je l'ai dévorée, dégustée même selon les chapitres… Des chapitres qui se succèdent dans une trame qui ne cesse de prendre de nouveaux tournants, sans non plus que l'on soit noyés dans un flot d'évènements qui pourrait nous faire perdre le fil. Une suite oppressante qui ne laisse pas de place à l'ennui et à aucun moment malgré le nombre conséquent de pages. Un récit fort et plein de valeurs que Nellyanna et Lander portent à bout de bras de leurs convictions pour que chacun puisse un jour apporter sa propre touche de couleur au monde.

Manon Donaldson a une belle faculté à faire ressortir les émotions de nos héros, qu'on les aime ou pas d'ailleurs, car la folie des « méchants » est tout aussi dingue à comprendre et à ressentir que le reste. Elle nous laisse à chaque fois le temps de s'adapter, d'imaginer, de réfléchir et de se poser les bonnes questions. Qui ? Pourquoi ? Et si ? Des questions dont les réponses ne peuvent se trouver entre les lignes pour certaines, car elles ne peuvent être que les résultats de l'évolution de notre héroïne et de ses choix. Pour d'autres qui se devinent plus facilement, cela n'entache en rien l'évolution du récit. Au contraire, on va encore plus à s'en poser pour comprendre le pourquoi de ce comment, même si le maitre mot reste inéluctablement » le pouvoir «.

Sa plume devient plus sombre dans ce second tome, mais elle n'en reste pas moins très addictive et surtout très imagée, au point de vraiment être en immersion parfaite dans le paysage. Mais ce que je retiens le plus, c'est la manière dont elle a tout abordé avec beaucoup de dialogues et de remises en question intérieures. Cette maitrise est un point très fort du roman qui ne va pas être une question de force physique, mais mentale guidée par leurs idéaux démocratique. Une force que Nellyanna puise chaque jour un peu plus sous le regard fier de Lander qui a tout de suite vu cette guerrière en elle, et la conduit sur le chemin de son destin, prête à s'y sacrifier au nom de sa cause et particulièrement, au nom de la liberté de tous. Une héroïne avec sa force, mais aussi ses faiblesses, mais pardessus tout, une héroïne qui se veut libre de ses choix, de ses pensées et de ses opinions de femme. Une héroïne que l'on découvre en même temps qu'elle se découvre elle-même, avançant un pas après l'autre avec intelligence, guidée par son instinct et son envie de croire en un monde meilleur pour ceux qu'elle l'aime. Un personnage touchant et bouleversant pour lequel on aimerait prendre les armes et se révolter à notre tour pour venger tout ce qu'on lui fait subir…

Mais la question que l'on se pose de bout en bout est tout de même ce que sera le plus important aux yeux de notre beau Lander pour lequel on fond littéralement. Est-il prêt à sacrifier sa Cause au nom de son amour pour Nellyanna ? Quels vont êtres justement ses propres choix à lui l'heure venue ? La tension entre nos protagonistes est merveilleuse ! Ils illuminent ce récit sombre. Ils s'attirent indéniablement et leurs sentiments ne laissent aucun doute, mais… pourront-ils avoir un avenir ? Nellyanna et Lander seraient-ils des amants maudits au nom de leur Cause ?

Black Haters est une excellente dystopie qui ne laisse aucun répit de lecture grâce à ses personnages attachants et à son intrigue qui ne manque pas de se jouer de nous. Un roman qui nous happe et nous fait passer par tous les stades émotions, mais surtout, un roman qui ne laisse pas indifférent et donne à réfléchir où se mêlent l'amour, le pouvoir, la violence, sans oublier la tristesse qui nous fend le coeur de bien de manières. Un roman saisissant, pourvu de rebondissements qui ne permettent aucun ennui et qui le rendent fascinant !

Commenter  J’apprécie          10

Pour faire suite à mon premier retour sur le tome 1 de Black Haters, voici mon retour de lecture sur ce deuxième volume !

Comme pour le premier, j'ai dévoré cette histoire dès que j'avais cinq minutes. le style de Manon Donaldson reste toujours aussi fluide et agréable à lire ! Et j'étais plus que ravie de poursuivre l'aventure de Nellyanna et Lander !

Suite à ses découvertes sur ce qui se passait réellement en-dehors de l'Élite, à sa captivité et sa rencontre plutôt sulfureuse avec Lander, Nelly est de nouveau parmi les siens. Lorsque vous avez fini le volume précédent, vous savez qu'il y a énormément de secrets cachés chez eux. Et pour moi, celui qui m'a surtout marqué est Ewan.

La fin m'avait fait frissonner. Car on a un aperçu de son véritable visage. Et plus j'ai avancé dans le tome 2, plus j'ai développé une aversion profonde pour cet homme. Je vous avais mis en garde pour les thèmes adultes évoqués précédemment, et bien je vous le répète ici, ça continue. Ewan est vraiment immonde. Même si je dois malheureusement avouer qu'à un petit moment, il m'a un peu peiné. Mais lorsqu'on voit son parcours et ce qu'il a fait… Finalement, on se dit que sa vie n'excuse rien.

Nelly, quant à elle, grandit. Elle devient plus mature, et est un pilier pour les autres, notamment sa soeur. Elle n'hésite pas à secouer les puces des gens qui en ont besoin, et se perfectionne en tant que stratège. Pour le plus grand plaisir de Lander. D'ailleurs, pour info, il reste toujours aussi canon.

J'ai apprécié les différentes façons de penser au sein des Rebelles. Il y a un affrontement entre ancienne et nouvelle génération, et finalement, on prend conscience des subtilités entre la vengeance et la justice. Alors, dis comme ça, ça peut paraitre évident. Mais ça ne l'est pas forcément. Surtout quand on vous a fait souffrir jusqu'au point de rupture.

Je ne peux pas trop vous en dire sans spoiler des passages importants du roman. Ce qui me frustre énormément, car j'en aurais des choses à dire ! Mais ce que je peux dire, c'est que l'auteure conserve une belle plume. Tout est fluide, s'enchaine et se mêle parfaitement dans ce cocktail d'intrigue, d'action et de romance.

Je peux aussi vous dire que jusqu'au bout, elle nous tient en haleine. le récit oscille entre violence et douceur, j'ai adoré. Les chapitres écrits des points de vue de Lander et Nellyanna sont toujours aussi plaisants, avec un style bien distinct pour chaque personnage. Il y a également une justesse dans les thèmes abordés et la façon d'y répondre… Bref.

Pour résumé, cette duologie, n'hésitez pas, foncez ! On passe un excellent moment, ça se lit tout seul, et si l'on a envie de plus, l'auteure a publié d'autres romans ! Que je vais m'empresser d'aller voir d'ailleurs !

Ah, et juste un petit mot pour dire que le titre de certains chapitres, j'ai adoré. Par exemple « Rho la bombe » (qui est tout à fait justifié par ailleurs).

Commenter  J’apprécie          00

Nelly est dans une situation précaire, chaque mot, chaque geste doit être réfléchi, chaque pensée doit être protégée si elle veut mener à bien ses projets, en sortir victorieuse mais surtout vivante. Elle va devoir faire des choix, faire des sacrifices pour voir germer un avenir meilleur, heureusement dans l'ombre un certain rebelle guette, planifie et protège.

Dans ce tome Nelly s'affirme, réveille l'âme guerrière qui sommeille en elle, elle est au coeur de l'action, Lander reste égal à lui-même, brute de décoffrage et tellement charismatique, c'est un duo explosif, addictif qui m'ont emmené dans une partie d'échec grandeur nature.

Ce deuxième tome m'a tenu en haleine d'un bout à l'autre, je félicite Manon pour cette superbe dystopie, tout est brillamment orchestré, certains actes du premier tome prennent une toute autre signification, des révélations sont faites, des trahisons sont dévoilées, des pratiques immorales sont misent en lumière, aucun camp n'est épargné, hommes, femmes, enfants sont pris au piège et certains seront les victimes collatérales de cette prise de pouvoir.

Chaque événement m'a fait tour à tour vibrer, frissonner, enrager, pleurer, espérer, c'est une vraie montagne russe émotionnelle.

Je ressors aussi de ce tome avec une petite satisfaction personnelle, pour ne pas spoiler le premier volet, on va dire qu'un certain rat infiltré est plus manipulateur que jamais, plus torve et commet des actes écoeurants, je ne rêvais que d'une chose depuis le début, le voir perdre la face et Manon nous a fait une scène de haute voltige et clôt l'histoire avec panache.

Si vous recherchez un récit plein d'adrénaline, rythmé, avec une intrigue savamment réfléchie, conté avec génie et une dose de sadisme, Black Haters est fait pour vous !

Je remercie Black Ink Editions pour leur confiance et suis pressée de retrouver mon petit caribou Manon sur un autre récit ♥️


Lien : https://lesmagiciennesdesmot..
Commenter  J’apprécie          10

Ce que j'aime chez cette auteure, c'est qu'elle me berce d'illusions, elle trouve les mots pour me croire des choses dans le but de me montrer que je me suis totalement fourvoyée! La fin du tome précédent m'a laissée sur le popotin! Mon château de cartes s'est effondré! La lecture de ce résumé m'a laissée sans voix. Je me suis demandée où Manon allait encore m'emmener...

Passons maintenant à l'histoire !

Nellyanna est la fille d'un des conseillers de l'Élite. Sa chevelure blonde et ses yeux bleus vont pousser plus d'un à s'y méprendre sur ses capacités tant physiques qu'intellectuelles. Si elle m'avait laissée perplexe dans le t1, j'ai adoré le caractère qu'elle a acquis dans ce t2. Elle a gagné des points dans mon estime.

Lander a des cheveux blonds foncés, une peau bronzée, une mâchoire carrée et des bras musclés, certes il fait rêver. Sa force de caractère va lui permettre de s'élever au-delà de toutes ses capacités déjà acquises. Il est aussi sexy que combattant, il reste sans nul doute mon personnage préféré.

La relation entre nos deux protagonistes était déjà compliquée et les choix qui vont leur être imposés n'en seront que plus complexes. Vont-ils s'unir voire même survivre à tout ce qu'ils vont vivre?

Dans ma chronique du t1, je vous parlais d'un blond que je haïssais, vous ne savez pas de qui je parle? Je vous invite à aller lire ou relire pour le savoir.

Tout ça pour vous dire qu'il m'a parfois fait changer d'avis sur sa personne. Continuer à le détester ou l'aimer, j'ai hésité de nombreuses fois.

La tension était déjà palpable dans le premier tome mais elle a augmenté crescendo pour atteindre son apogée dans celui-ci! Dire que je vous le recommande est un euphémisme! Lisez-le, n'hésitez plus!


Lien : http://lesplumesensorceleuse..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation

— Il l’avait mérité, évoque-t-il en haussant les épaules simplement.

Je lui offre une moue qui j’espère lui fera anticiper le pire. Je confirme presque aussitôt ses peurs alors que de mes grosses bottes, j’envoie valser un coup de pied féroce sur le flanc de Ridge qui s’étouffe aussitôt.

— Et là ! Bande de sans couilles ! Vous allez tenter de m’arrêter ? Et si j’allais jusqu’à le tuer devant vos yeux ? L’un de vous oserait-il quelque chose ? Je suis d’avis qu’il devrait crever en se vidant de son sang, mais moi je suis le méchant de l’histoire donc ça n’a rien de surprenant non ? Mais vous ? C’est quoi votre excuse ? 

Commenter  J’apprécie          10

Au fil des mots que je lis, ma colère se décuple. Je suis irascible, voire imbuvable depuis un moment, mais ce qu’elle m’annonce là me heurte si fort que le moi d’avant s’apparente à un bébé chat. Mes doigts se resserrent inconsciemment sur le papier et d’un coup, je me sens devenir une bête sanguinaire et assoiffée de sang, et plus précisément de celui d’****. Je vais me faire ce mec, je vais le dépecer, le vider de chacun de ses organes et le mettre sous machine pour qu’il survive et assiste au carnage de son propre corps !

Commenter  J’apprécie          10

— Oh, mais bordel, ça va pas du tout ça ! Tu perds bien trop de sang !

Il n’est pas faux de dire qu’on ne sait plus quel liquide provient d’où précisément. Il y en a tellement, je réalise, avant de me sentir devenir toute molle. Comme si mon squelette était en caoutchouc. 

Commenter  J’apprécie          10

La douce caresse de sa peau sur la mienne m’ouvre à ce monde parfait dans lequel je rêve de me perdre. Il est mon utopie, comprends-je. Mon paradis, le lieu qui me permet d’avoir foi et d’aspirer au bonheur. Il a explosé mon enfer et m’a attirée dans le nirvana qu’est son âme. 

Commenter  J’apprécie          10

Oui, je vais me venger. Tuer, et reprendre ce qui me revient de droit. Gare à celui qui tentera de se mettre sur mon chemin. Rien n’est plus dangereux que celui à qui vous avez tout pris et qui n’a plus rien à perdre. Rien n’est plus dangereux que moi au final…

Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : dystopieVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4275 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre