AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Kette Amoruso (Traducteur)
EAN : 9782203396401
312 pages
Éditeur : Casterman (07/03/2007)

Note moyenne : 4.16/5 (sur 59 notes)
Résumé :
Après le départ forcé de son amoureux, Ihwa découvre la solitude et le manque. La vie au village suit son cour, mais pour la jeune fille le cœur n'y est plus. Heureusement, Deok-sam finira par revenir, bien décidé à épouser notre belle héroïne. Double hommage aux femmes et à un monde campagnard traditionnel qui a cessé d'exister, Histoire couleur terre dégage une grande impression de sérénité. En refermant ce troisième et dernier volume, un véritable apaisement env... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
mh17
  07 février 2020
Vent du sud, coucou, oies sauvages
Ihwa a 17 ans. Deok Sam, son bien aimé, est obligé de partir pêcher pour un temps. Elle guette alors le vent du sud au fil des saisons et découvre la maladie d'amour que connaît si bien sa mère. Celle-ci attend toujours les trop rares passages de l'écrivain public itinérant. Ihwa comprend alors combien il est difficile de se comporter en femme libre dans cette Corée rurale et patriarcale. Mais en plein hiver, retentit le cri du coucou...
Les dessins noir et blanc sont toujours magnifiques évoquant des estampes ou des peintures chinoises. Beaucoup de délicatesse et de poésie pour un bel hommage aux femmes coréennes.
Commenter  J’apprécie          140
Mariloup
  11 avril 2019
Histoire couleur terre est vraiment un manhwa qui me change de ce que je lis d'ordinaire, qui m'a quelque peu fait sortir de ma zone de confort. J'aime en effet aller vers des lectures qui ne sont pas de mon registre pour une bonne (ou une mauvaise) surprise et là, je dois dire que ça a été une bonne surprise!

Je me suis vraiment faite aux dessins si particuliers qui ne plairont sans doute pas à tout le monde. C'est d'une simplicité, sans fioriture, juste de la beauté pure et simple.
Un dernier tome plein de mélancolie, de douceur, qui sent le printemps avec tellement de messages, qui parle d'amour, de sexualité, de féminisme où 'on a pu voir l'évolution d'Ihwa de son enfance à sa maturité! J'ai aimé les sous-entendus, les comparaisons, les métaphores qui sont fais de façon juste et apporte de la poésie à l'histoire.
En bref, c'est une bien jolie découverte, je pensais au début ne pas accrocher à cette saga mais finalement, ça a bien passé! C'est un manhwa extrêmement féministe qui transmet de nombreux messages forts et importants!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
christianebrody
  28 décembre 2011
HISTOIRE COULEUR TERRE est un vibrant hommage fait aux femmes, jeunes, vieilles, belles, moches… Un hymne à la gloire du sexe dit faible bien plus parlant que l'ignoble journée de la jupe censée défendre notre cause. Franchement réduire la femme à un fichu bout de tissu, combien de cerveaux avait-on réuni ces jours-là pour pondre un truc aussi con, limite méprisant? Pourquoi pas le porte-jarretelles tant qu'on y était?
HISTOIRE COULEUR TERRE raconte à travers l'histoire de deux femmes les difficultés qu'elles rencontrent dans un univers particulièrement machiste soumis au poids des traditions en pleine campagne coréenne. Parallèlement à cela, Kim Dong-Hwa, évoque avec beaucoup de poésie le passage délicat de l'enfance à l'âge adulte. Il y aborde les transformations physiques, émotionnelles, philosophiques à travers Ihwa, sept ans, élevée par sa mère, une jeune veuve tenant une auberge. Aimée,protégée, guidée par une maman qui ose assumer seule le rôle de chef de famille, elle découvre la vie à travers la nature, ses amis, ses voisins. Son histoire s'étale sur dix ans durant lesquelles on partage avec une émotion certaine sa métamorphose. L'apparition de la poitrine, ses premières menstrues, ses premiers émois, sa sexualité.
Appartiennent à son monde,
- Bong-sun, une petite camarade délurée, un tantinet vicieuse, pressée de grandir et d'entrer dans le royaume mystérieux des adultes.
- Chung-myoung, un jeune moine venu s'établir au temple du village, tiraillé entre son idéal et les urgences de son corps.
- l'écrivain public, vagabond qui parcourt les marchés, un lettré capable d'interpréter l'avenir grâce à l'étude des idéogrammes et le mouvement des astres. La douceur de son caractère, sa bonté, son ouverture d'esprit en font le pendant parfait face aux paysans, clients réguliers de l'auberge. Des êtres qui oublient le temps d'un repas parsemé de histoires graveleuses, de propositions obscènes oublient les pénibles situations de la condition paysanne.
- Dong-chul, un camarade à l'esprit particulièrement grivois, heureux de découvrir toutes les sources de joie et bonheur que lui procure son corps et la fréquentation des filles.
- Deok-sam, un jeune valet, fort, dur à la tâche qui aura se battre contre la fourberie de son maître, viel homme décati amoureux de Ihwa.
- Namwon, sa mère, femme courageuse, indépendante, attentionnée. Elle ne ménagera jamais sa peine, encouragera, guidera sa fille avec un amour et intelligence indéfectibles.
- enfin, la nature omniprésente, source de joie, d'espoir, de renouveau, de chagrin. Fleurs, arbres, insectes, la pluie, les saisons intègrent, rythment la vie de tous. Les fleurs rappellent l'être aimé; la pluie balaie chagrin, doute, solitude et détient la promesse d'un jour meilleur; arbres et insectes expriment surtout les différents aspects de la sexualité.
On est loin des manhwa que l'on trouve habituellement avec ces personnages aux yeux de veaux, ces bouches cul de poule siliconées, ces membres démesurés, ces corps androgynes. Ici, le dessin ressemble aux estampes d'où ce côté un peu rétro/vieillot char, les personnages sont finement dessinés, les paysages ciselés, détaillés, riches. le traitement du plein et du vide laisse une part irritante à l'imagination. Un magnifique sunjung sur la transmission des valeurs sociales, morales, humaines.
Lien : http://www.immobiletrips.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Accalia
  03 janvier 2013
J'ai trouvé cette trilogie à la bibliothèque. Je trouvais les couvertures (en particulier la première et la dernière très attirantes).
Et j'ai bien fait ! J'ai beaucoup aimé ce manga, je l'ai trouvé très beau et doux. Reposant en fait. Je pense que c'est un manga pour les filles surtout.
Durant cette trilogie, on suit donc la puberté d'une petite fille : On commence alors qu'elle doit avoir 7/8 ans et on termine quand qu'elle est devenue une jeune femme, prête à commencer une nouvelle vie en tant qu'épouse.
Elle grandit donc et apprend à vivre dans sa société avec l'aide de ses amies et de sa mère qui l'élève seule.
J'ai beaucoup aimé lire les scènes de la vie quotidienne de ce petit village. La mère et la fille ont une belle complicité, elles forment une petite famille unie.
Même si l'héroïne de ce manga est Iwha, on suit aussi l'histoire de Namwon, sa mère, une jeune veuve, qui attend le retour de l'amour. Amour qui viendra sous la forme d'un vagabond écrivain, qui s'arrête de temps en temps dans le village.
Ce qui était très agréable dans ce manga, c'est qu'il était toujours question de fleurs. Chacune de ses fleurs étaient une personnification des femmes avec des caractères bien spécifiques (exemple, les fleurs qui s'épanouissaient la nuit attendaient le retour de l'être aimé…) Il était aussi souvent question de présages, de pluie et de lune dans cette trilogie. C'était vraiment très doux et poétique (et j'ai été impressionnée de voir que l'auteur était un homme).
J'ai aussi beaucoup aimé en apprendre davantage sur les coutumes villageoises de la Corée, sur les légendes, la façon de s'habiller, de manger, de se coiffer, les secrets de beauté (les crèmes et les bains afin d'avoir une peau douce…). C'était agréable de regarder les planches et cela donnait envie de se chouchouter soi-même !
[Attention, je dévoile des éléments de la suite]
La petite Iwha grandit donc tranquillement auprès de sa mère, découvrant les mystères de la vie et de l'amour.
Comme toutes les filles, elle tombe amoureuse, s'invente des histoires en couleur et attend l'homme parfait. Elle aura un petit flirt innocent tout d'abord avec un petit moine, puis adolescente aimera en secret un jeune étudiant qui saura à peine qu'elle existe…Alors qu'elle devient peu à peu adulte, elle rencontrera celui qui deviendra son mari.
J'ai apprécié les dessins, assez différents des mangas qu'on connaît. Ici, les traits sont moins précis, mais toujours aussi agréables.
On passe vraiment par toutes les phases de la puberté : de la petite fille qui joue encore et qui refuse d'entendre parler des garçons à la jeune fille en fleur qui souhaite plaire et enfin à la jeune femme adulte qui attend le retour de l'homme qu'elle aime.
J'ai aussi été un peu étonnée (et soulagée) du manque de réactions des villageois face à la veuve. Alors qu'ils se moquent et persiflaient régulièrement dans son dos sur son statut de femme veuve tenant un commerce, quand elle commence sa liaison avec l'écrivain, personne ne dit rien de bien grave et méchant.
Je m'attendais à bien pire.
——————————–
Ce fut une belle découverte, une belle histoire…je vais essayer d'en trouver d'autres de ce genre-là. Je le conseille, laissez-vous porter par cette belle histoire aux beaux dessins avec une belle morale. Un vrai plaisir.
Lien : http://writeifyouplease.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
blandine5674
  27 mai 2016
Troisième et dernier tome que l'on quitte à regret. Mais avec du bonheur dans la tête. On continue de suivre la vie de Ihwa, ses amours, ses amies, sa mère. Avec pour fond l'attente, le couple, la nature. Merci à Kim Dong-Hwa de m'avoir fait voyager dans le coeur des humains et dans cette campagne coréenne. J'en garderai de la douceur, de la fraîcheur, des fleurs, des odeurs, la sensation d'avoir vécu avec les personnages. Un bel hommage aux femmes. du beau travail.
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
miladomilado   15 janvier 2013
- Les médicaments guérissent les blessures du corps tandis que les pleurs guérissent les blessures de l'âme.
Commenter  J’apprécie          300
okkaokka   14 novembre 2018
p.270.
La vie d'une femme est une longue succession d'attentes. Enfants, nous guettons le moment où notre mère nous prendra dans ses bras. Devenues adultes, nous attendons le retour de notre époux et parvenues à la vieillesse, nous espérons la visite de nos enfants... Cesserons-nous enfin d'attendre lorsque nous serons mortes et enterrées.
Commenter  J’apprécie          70
blandine5674blandine5674   27 mai 2016
Lorsque j’ai trop froid en hiver, je peins un paysage printanier pour me réchauffer. Et quand la chaleur devient insupportable l’été, il me suffit de dessiner une belle cascade d’eau pour me rafraîchir.
Commenter  J’apprécie          90
okkaokka   14 novembre 2018
p.39.
Mère d'Ihwa : Sais-tu qu'il n'y a rien de plus douloureux que l'attente ? C'est une souffrance de tous les instants qui nous ronge de l'intérieur. Le moindre bruissement des feuilles mortes nous fait trembler d'espoir le plus fou. Crois-moi, ce n'est pas une vie !
Ihwa : Tant pis, j'en prends le risque. Je trouve que c'est déjà un grand bonheur d'aimer quelqu'un suffisamment fort pour vouloir l'attendre toute sa vie.
Mère d'Ihwa : Comme je te comprends. En ce qui me concerne, l'espoir de revoir un jour celui que j'aime a toujours été plus fort que la souffrance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
okkaokka   14 novembre 2018
p.35.
Si je te punis quand même, c'est pour que tu te souviennes de cette nuit. Tu es une femme, à présent. Le temps est venu pour toi d'assumer tes choix. Je te promets de ne plus jamais lever la main sur toi. Je veux que ce soit toi qui ailles jeter cette baguette.
Commenter  J’apprécie          10

Video de Kim Dong-Hwa (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kim Dong-Hwa
Trailer du coffret des quatre volume de "La bicyclette rouge"
autres livres classés : coréeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3783 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre