AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782888902867
192 pages
Éditeur : Paquet (23/02/2009)

Note moyenne : 4.18/5 (sur 31 notes)
Résumé :
Une succession d’histoires courtes, d’anecdotes où il nous livre poésie et pensées philosophiques entre deux coups de pédale. En filigrane, Kim Dong Hwa aborde des thèmes d’actualité qu'il rend universels comme l’exode rural, la cassure entre la campagne et la ville, l’isolement des personnes âgées. Sans tomber dans le "c’était mieux avant", La Bicyclette rouge rend hommage à un certain art de vivre. Cette oeuvre reposante tout en simplicité est atypique des parutio... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Sachenka
  18 juin 2018
Je termine sur une belle note la lecture des bandes dessinées de la Bicyclette rouge. le troisième tome m'avait un peu déçu mais le quatrième et dernier, «… et, de nouveau, le printemps», a ravivé quelque peu mon intérêt. Et la principale raison, c'est le «retour» du facteur. Ce jeune était toujours là mais, dans les dernières aventures, il me semblait effacé. Là, il joue à nouveau un rôle de premier plan : le lien qui unit les différents habitants du village de Yahwari qu'on a appris à connaître, à apprécier et même à aimer. Leurs anecdotes et leurs petits travers adorables, elles sont mises en valeurs par le facteur qui sait en rire tendrement. Conséquemment, il ne se passe pas grand chose et c'est bien ainsi. On ne peut pas toujours lire des drames !
À part ça, l'employé des postes s'occupe de son petit monde comme pas un en rendant de menus services allant d'aider de vieux couples à se réconcilier à tenir compagnie à un veuf, même jusqu'à payer la facture d'électricité d'une dame âgée démunie. Surtout, il dispense quelques bons mots philosophiques (mais qui relèvent plus du bon sens que des questions métaphysiques) ou bien pousse la chansonnette. Plutôt, se fait le chantre de la nature en livrant sa poésie à tout vent. Il n'y a que du positif qui ressort de ce manhwa.
Au fil des albums, les dessins se ressemblent mais évoluent aussi. Dans ce dernier tome, je leur trouvais des airs de dessins animés. Tant au niveau du style que des couleurs. Et c'est une qualité. J'arrivais à faire les liens entre les cases et à imaginer le tout en mouvement, ça me faisait penser à ces «vieux» animés japonais que j'écoutais quand j'étais petit. Ça clôt merveilleusement bien une excellente série.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          292
mh17
  27 septembre 2019

J'ai retrouvé mon facteur préféré avec plaisir. Beaucoup de poésie, de douceur et de malice pour évoquer l'isolement des anciens dans un petit village coréen.
Commenter  J’apprécie          70
Puszi
  02 janvier 2018
Quel bonheur de démarrer l'année 2018 avec les dessins et les mots de Kim Dong Hwa.
Ce 4ème tome m'a ravie ; comme les précédents. J'ai une nouvelle fois apprécié la finesse des traits, retrouvé avec plaisir les personnages, y compris le couple qui se dispute régulièrement (j'y vois leur manière de se dire qu'ils s'aiment !). La poésie est toujours au rendez-vous. J'espère que la médiathèque possède d'autres livres de cet auteur.
Commenter  J’apprécie          30
Ardwen
  30 octobre 2017
Un quatrième et dernier tome tout aussi beau, bienveillant et poétique que les autres. Une pépite !
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
SachenkaSachenka   15 juin 2018
- Alors, Quand le printemps viendra-t-il?
- Il y a quelques jours, le ruisseau était complètement gelé mais aujourd'hui je sens qu'il y a un écoulement timide en dessous de la glace. C'est comme le battement de cœur d'un petit poussin. Quand le bruit sera tel le souffle d'un chiot endormi, le printemps s'installera définitivement.
Commenter  J’apprécie          190
PusziPuszi   01 janvier 2018
Je pense que la campagne nous apprend plus de choses.
Les fleurs des champs nous apprennent le mystère de la vie ; les semailles nous apprennent les joies du travail ; donner à manger aux boeufs et aux cochons, cela nous apprend à aider les autres... Les feuilles mortes nous apprennent la patience d'attendre les jeunes pousses qui seront là au printemps suivant...
Il n'y a pas de meilleur professeur que toute cette nature... C'est pourquoi il n'y a pas de meilleure école que la campagne...
Lire, écrire, compter... tout ce que j'enseigne en classe est un petit plus par rapport à tout ce que la nature nous apprend...
p. 112 et 113
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
PusziPuszi   02 janvier 2018
On peut trouver la télévision dans une lettre...
La lettre raconte des histoires heureuses ou tristes comme un feuilleton télé. On peut aussi trouver un poêle dans une lettre...
Quand on lit la lettre, on se sent enveloppé d'une douce chaleur. Ce n'est pas tout. Une lettre peut contenir plein d'étoiles...
On regarde la nuit étoilée en pensant à celui qui nous manque. Mais on peut le voir et le sentir à travers sa lettre, les étoiles nous aidant à s'en souvenir...
Il arrive parfois que les lettres contiennent nos ennemis et nous donnent de mauvaises nouvelles. p. 188 et 189
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
mh17mh17   23 septembre 2019
Cet automne, j'aimerais parcourir les champs dorés pour distribuer des lettres manuscrites et des enveloppes imprégnées de l'encre bleue avec laquelle on a écrit l'adresse.
Commenter  J’apprécie          50
marina53marina53   16 mai 2012
Combien de fois regardez-vous le ciel?
Il y a un visage que nous pouvons voir quand
nous levons les yeux vers le ciel.
C'est celui de notre père au sourire radieux,
les cheveux plus blancs que les nuages.
Commenter  J’apprécie          30

Video de Kim Dong-Hwa (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kim Dong-Hwa
Trailer du coffret des quatre volume de "La bicyclette rouge"
autres livres classés : coréeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
874 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre