AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2246817153
Éditeur : Grasset (22/08/2018)

Note moyenne : 4.14/5 (sur 11 notes)
Résumé :
« J’ai la satisfaction de pouvoir t’annoncer enfin, qu’à l’aide du perfectionnement de mes procédés je suis parvenu à obtenir un point de vue tel que je pouvais le désirer (…) L’image des objets s’y trouve représentée avec une netteté, une fidélité étonnantes, jusque dans ses moindres détails, et avec leurs nuances les plus délicates. »
Nicéphore Niépce

« Messieurs, je viens vous annoncer une bonne nouvelle : la voix humaine s’écrit elle-m... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Fandol
  05 février 2019
De temps en temps, un livre comme celui-ci arrive et je me régale de voir qu'un écrivain que je ne connais pas réussit à raconter une histoire qui remet les découvertes à leur place et rend hommage à des inventeurs de génie, souvent spoliés et oubliés alors que nous leur devons tant.
Au clair de la lune, chanson populaire s'il en est, c'est le premier enregistrement de voix humaine jamais réalisé mais j'y reviendrai car Christophe Donner commence en parlant des frères Montgolfier, de Pilâtre de Rozier, du marquis d'Arlandes, précisant : « Il n'est pas de science, pas de progrès sans cette obsession d'être le premier. »
Auguste Toussaint Scott de Martinville a publié un ouvrage dédié aux frères Montgolfier mais la Révolution est passée par là et son fils, prénommé aussi Auguste, trouve du travail comme apprenti typographe chez Louis Courcier. le XIXe siècle vient de commencer, un siècle riche en inventions.
Les soubresauts politiques bouleversent souvent la vie publique mais les gens travaillent. Beaucoup de journaux, de revues paraissent. En France, sur 28 millions d'habitants, ils sont plus de 700 000 à travailler dans les métiers du livre : graveurs, libraires, bibliothécaires, relieurs, éditeurs, écrivains, journalistes. Justement, un procédé nouveau, la lithographie, du grec lithos, la pierre, se développe et un certain Joseph Nicéphore Niépce possède une carrière à Chalon-sur-Saône. D'ailleurs, il veut qu'on l'appelle Nicéphore, le porteur de victoire, et a une obsession : fixer l'image.
J'ai été captivé par les essais réalisés par cet homme qui soutient financièrement son frère, Claude, qui veut inventer un moteur. À l'imprimerie, le jeune apprenti qu'on appelle Scott devient homme de conscience de son atelier car il perd la vue. Il va acheter des lunettes chez Vincent Chevalier qui fournit Nicéphore Niépce en optique…
Je passe tous les détails car débarque un certain Louis Daguerre, décorateur de théâtre, qui tente de s'approprier les découvertes de Niépce. À l'imprimerie, Scott voit son fils, Edouard devenir apprenti, se passionner pour la sténographie puis réussir à fixer tous les sons de la nature sur du papier enduit de noir de fumée. C'est lui qui chantera le fameux Au clair de la lune
C'est bien raconté avec des événements qui font l'actualité de l'époque et surtout cette lutte sans merci entre ces inventeurs géniaux ou opportunistes, une course contre la montre qui passe par-dessus l'océan Atlantique avec un certain Thomas Edison : « le célèbre inventeur qui n'a rien inventé. »
Tout ce roman tourne autour de l'invention, surtout de l'inventeur avec ses doutes, ses difficultés, surtout financières, et sa bataille pour faire reconnaître sa trouvaille face au scepticisme et à la jalousie. Bien documenté, Christophe Donner met en valeur ces hommes passionnés de technique qui se sont battus contre le scepticisme et l'incrédulité, mettant souvent leurs finances en péril et parfois même leur vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          510
Fleitour
  05 avril 2019
Fiction ou réalité, le livre "Au clair de la lune" nous invite à oublier nos certitudes pour rentrer dans ce monde de l'imaginaire, celui des inventeurs.
Février 2008. à Université de Berkeley Californie.
Les deux chercheurs du laboratoire de Berkeley empruntent une antiquité le Phonautographe d'Édouard Scott de Martinville un français né le 25 avril 1817 à Paris.
Ils procèdent à quelques réglages, ils ont la satisfaction d'entendre une voix sortir du haut-parleur de l'ordinateur comme de la nuit des temps, c'est la voix de Scott qui chante au clair de la lune. P 268

Christopher Donner en restituant ce que l'homme a cherché à inventer au long du 19 ème siècle, après le siècle des lumières, éclaire d'un jour nouveau la place de la France dans l'émergence de nouveaux moyens de communication.
Dans l'un de ses romans Christopher Donner s'était offert ce titre, "à quoi jouent les hommes". Fallait-ils qu'ils soient français, pour illustrer de façon prémonitoire ce titre. En effet on ne parle pas d'industrie, mais de frivolité, de choses inutiles, et comme le disait mon propre père cela concerne les saltimbanques.
Comment se fait-il, que les frères Montgolfier dès 1783, imaginent puis réalisent le moyen de s'envoler ? Mais qu'on laisse cet inimaginable invention se dissoudre dans le temps, malgré la place croissante de l'aérien, c'est peut être inimaginable mais typiquement français.
Pourquoi Bonaparte était-il sujet au vertige ? Et pourquoi il n'a pas su ni voulu entrevoir, les perspectives que lui offrait cet imaginaire ?

Passant par dessus les frères Montgolfier, c'est d'abord Nicéphore Niepce dont on va suivre la surprenante histoire, qui grâce aux frasques d'un frère, se propulsera à Londres où par hasard, ou par flegme ou par dépit il dépose un brevet marquant son antériorité sur la découverte de la photographie.

La carrière d'Édouard Scott de Martinville est encore plus hallucinante. Car le jeudi 26 novembre 1857 "Édouard Scott chante", au clair de la lune mon ami Pierrot" devant un aréopage de savants français 50 membres de la société dite d'encouragement ( quorum requis pour l'ouverture d'une séance de l'académie).
Toute l'élite française, célébrités, palmés, décorés, édités, réédités dont l'astrophysicien François Arago, ou d'autres qui ont déjà leur nom dans les dictionnaires, est présente, p 222.
Son intervention fait un flop !

Mais la chose n'est pas banale c'est par l'industrie du livre, comme typographe et correcteur que le jeune Édouard Scott de Martinville eut l'intuition du premier livre audio.
D'une intelligence hors norme, le jeune Edouard acquiert seul des bases scientifiques en dévorant les livres qu'il corrige comme ouvrier typographe. Au point de suggérer à l'astrophysicien François Arago de modifier la présentation d'une équation, qui prête à confusion. Désormais Arago exigera qu'Edouard, et lui seul, corrige tous ces ouvrages.

On sait depuis qu'un certain Koenig lui a enlevé son invention avant de la céder à Edison qui en fit le début de la plus belle des industries.
Ne faut-il pas ouvrir les yeux devant Amazone et Audiolib qui aujourd'hui réalisent ce que le jeune Édouard Scott de Martinville avait imaginé : restituer de façon orale le livre papier.

Si Nicéphore s'est livré dans les mains de Daguerre permettant à la France de poursuivre son avancée dans le domaine de la photographie, Christopher Donner nous a malicieusement glissé la belle histoire des frères Lumière qui dans le domaine du cinéma ont déposé brevets sur brevets et développé le septième art.

Je pense d'ailleurs que l'ironie et l'humour de Christophe Donner aurait pu le projeter sur notre siècle le 21ème siècle et se faire l'écho des tracasseries, comme des multiples entraves au développement de notre capacité d'inventer. L'INPI s'est englué dans des structures administratives scrupuleuses au bénéfice d'officines qui seuls sont habilitées à présenter des brevets,. Quant aux officines spécialisées reconnues pour qualifier rigoureusement une invention, nous y trouvons plus facilement les moyens de déjouer un inventeur novice ou naïf.

Quant à l'Europe faute de définir une langue propre aux brevets européens, chaque inventeur doit déposer dans chaque pays de l'union. Que les Américains se rassurent, l'Europe du 19 ème siècle face à des physiciens soucieux de finir un bon repas plutôt que d'écouter un imaginatif un peu fou, n'a rien à envier à notre chacun pour soi d'aujourd'hui dans le domaine de l'imaginaire, on sait naturellement élever des obstacles plutôt que d'entrevoir le futur.
Place à l'imagination, place aux inventions inutiles et dérisoires, place à tout ce qui peut transformer nos déchets, nos rebuts, nos invendus, en possibilités de richesses.
Merci Christophe Donner de nous avoir raconté la belle vie de doux rêveurs, qui ont connu la gloire mais pas la richesse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          343
Cancie
  13 décembre 2018
Au clair de la lune, ce sont les quelques paroles d'une chanson qui seront l'objet des premiers sons jamais enregistrés et sur lesquelles va se pencher l'auteur dans cet impressionnant roman, véritable célébration des avancées scientifiques de ce XIX° siècle.
Christophe Donner nous plonge de façon saisissante, époustouflante, dans ce monde de découvertes technologiques qu'il nous fait vivre comme un véritable feuilleton avec plein de rebondissements.
Ces hommes assoiffés de découvertes y laissent énormément d'énergie, parfois leur fortune, mais grâce à eux, la photographie et l'enregistrement de la voix humaine ont pu naître et se développer.
Commenter  J’apprécie          180
LettresItBe
  29 août 2018
Autre sortie dans cette rentrée littéraire à retrouver dans le catalogue des éditions Grasset : Au clair de la lune, le nouveau livre de Christophe Donner. L'auteur né en 1956 nous revient avec une plongée passionnée et passionnante dans le monde des grandes découvertes et des petits drames, sur les traces de Nicéphore Niepce, Scott de Martinville et consorts. Voyage dans la chambre noire des lumineuses découvertes…
# La bande-annonce
« J'ai la satisfaction de pouvoir t'annoncer enfin, qu'à l'aide du perfectionnement de mes procédés je suis parvenu à obtenir un point de vue tel que je pouvais le désirer (…) L'image des objets s'y trouve représentée avec une netteté, une fidélité étonnantes, jusque dans ses moindres détails, et avec leurs nuances les plus délicates. »
Nicéphore Niépce
« Messieurs, je viens vous annoncer une bonne nouvelle : la voix humaine s'écrit elle-même. »
Édouard-Léon Scott de Martinville
En capturant l'image et en reproduisant le son, les inventeurs de la photographie et de la phonographie ont changé le monde. N'ont-ils pas pris le risque, aussi, de ressusciter les morts ? Sinon, par quel maléfice Nicéphore Niépce et Scott de Martinville ont-ils été privés de la gloire et de la fortune qui leur étaient promises ?
C'est le mystère de cet empêchement, caché dans leurs vies intimes, que dévoile ce roman.
# L'avis de Lettres it be
Ecrivain, journaliste, réalisateur, critique littéraire et auteur jeunesse, c'est un homme muni de bon nombre de cordes à son arc qui revient dans les rayonnages de nos librairies au beau milieu de cette rentrée littéraire d'ores et déjà animée. Christophe Donner marque son retour avec Au clair de la lune, un regard en arrière de près de 270 pages sur les traces de quelques-unes des grandes inventions qui ont pu marquer les siècles passés à jamais. Mais d'une chronologique simple de faits précis, l'auteur tirera un roman puissant, qui capte toute l'attention et soulève bon nombre d'interrogations…
La notion d'empêchement. C'est l'un des thèmes centraux de ce livre, que Christophe Donner s'attèle à décortiquer à la lumière des différentes découvertes présentées dans son livre. Quels sont les événements, aussi minimes qu'ils puissent être, qui font sortir définitivement un nom, un destin des livres d'Histoire ? Qu'est-ce qui peut bien empêcher un Homme de sortir des sentiers dorés de la postérité ? Petite manipulation, grandes espérances, immenses trahisons… D'un récit l'autre, d'un colportage au suivant, l'Histoire ne retient souvent que ce qu'on veut bien lui faire retenir. Et Christophe Donner de nous le rappeler brillamment.
C'est un Goncourt en puissance que délivre Christophe Donner avec Au clair de la lune. Souvent l'invité malheureux des prix littéraires, l'auteur parisien devrait, on l'espère, briller cette fois sans aucun conteste possible. Eloigné des thématiques qui font l'actualité et toute la sensibilité, tenant à distance toutes les simplicités de fond et de forme peut-être trop courantes dans la littérature actuelle, celui qui fut découvert avec L'Empire de la morale (prix de Flore en 2001) comme avec ses différents livres jeunesse fait fort avec cette nouvelle parution. Pour poursuivre toutes ces petites histoires qui ont fait la grande Histoire de la capture photographique et phonographique, il en fallait de l'ambition et peut-être même du courage. Il en résulte un roman réussi, une mise en perspective rythmée au possible de tout un pan de l'Histoire des découvertes technologiques et techniques, un zoom captivant sur ces petites choses qui changent tout, indéniablement dans la veine d'autres livres du genre tel que L'ordre du jour (tiens, tiens).
Retrouvez la chronique en intégralité sur Lettres it be
Lien : https://www.lettres-it-be.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
topobiblioteca
  12 septembre 2018
Comment définir l'appartenance d'une idée ? Comment savoir précisément qui l'a eu en premier, le plus malin ou le plus ingénieux ?
Avec Au clair de la lune, l'auteur nous conte les histoires contrariées de Nicéphore Niépce et Scott de Martinville, respectivement les inventeurs de la photographie et du ''phonautographe'', la première machine à enregistrer la parole.
Mais, car dans toutes les bonnes histoires il y a un mais, rien ne se passera comme prévu pour les deux hommes.
Un récit mêlant habilement aventure et vérité historique aux accents de véritable fable.
Un récit sur les coups du sort et les hasards de la vie qui nous mènent sur des chemins que nous n'aurions jamais imaginé emprunter.
Lien : https://topobiblioteca.wordp..
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (2)
LeFigaro   12 octobre 2018
Délaissant l'autofiction, le romancier a composé une ébouriffante célébration des avancées de la science et des inventions au XIXe siècle.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Culturebox   22 août 2018
Christophe Donner retrace ici l'histoire des inventeurs de la photographie et de l'enregistrement, dans un XIXe siècle en pleine effervescence industrielle. Un récit mené tambour battant.
Lire la critique sur le site : Culturebox
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
FleitourFleitour   24 mars 2019
Février 2008. Université de Berkeley Californie.
Les deux chercheurs du laboratoire empreinte le Phonautographe d'Édouard Scott de Martinville.
Ils procèdent à quelques réglages, ils ont la satisfaction d'entendre une voix sortir du haut-parleur de l'ordinateur comme de la nuit des temps, c'est la voix de Scott de Martinville qui chante au clair de la lune. P 268
Cette voix c'est le jeudi 26 novembre 1857 qu'Édouard Scott chante, "au clair de la lune mon ami Pierrot" devant un aéropage de savants français 50 membres de la société dite d'encouragement, quorum requit pour l'ouverture d'une séance de l'académie.
Toute l'élite française, célébrités, palmés, décorés, édités, réédités dont certains ont déjà leur nom dans les dictionnaires sont là présents.
P 222
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
rkhettaouirkhettaoui   16 septembre 2018
Les risques du métier rendent le correcteur plus anxieux qu’un ingénieur atomique. Perpétuellement absorbé par le doute, il se méfie de lui-même, et à la fin de sa journée, il pense l’avoir gâchée par ce travail dévorant alors qu’il pourrait vivre comme un bohémien, libre, se dit-il en sortant de l’atelier. Mais, à peine a-t-il tourné au coin de la rue qu’il se répète le mot, bohémien, bohémien, et se demande quelle académie a placé cet accent aigu sur le e de ce bohémien qui mène pourtant sa vie de bohème avec un accent grave, loin des toitures circonflexes des châteaux de Bohême… face à cette nouvelle obsession, toute tentative d’évasion est vaine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   16 septembre 2018
On a dit que les écrits publics mettaient en péril la langue française… seul un pays prospère a le loisir de se lancer dans un débat de ce genre, ça dit peut-être que la France est redevenue une nation d’intellectuels, et si Auguste prévient des dangers d’un relâchement syntaxique, il ne peut que se féliciter de l’inventivité des auteurs : elle est dans l’air du temps, le libéralisme étend son influence à tous les domaines : on parle, on écrit, on ne risque plus rien puisque la presse est libre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   16 septembre 2018
Napoléon a conquis l’Italie et l’Espagne, et s’apprête maintenant à partir à l’assaut du saint empire de Russie. On ne voit pas très bien ce qui pourrait l’empêcher de bâtir le plus grand empire de tous les temps, et même si on doute de l’intérêt de la chose, cette domination absolue sur le monde est un rêve que les Français, révolutionnaires ou pas, voudraient ne jamais quitter.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   16 septembre 2018
Du respect, il en a, jusqu’à l’asphyxie. Du désir aussi, paralysant. L’amour fait obstacle à l’amour. Le silence s’installe entre eux, et l’embarras succède aux maladresses, jusqu’à ce que leurs rencontres privées d’étreintes deviennent suffocantes.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Christophe Donner (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christophe Donner
"Au clair de la lune" : c'est sur ces quelques notes, objet du premier son jamais enregistré que se penche Christophe Donner dans cet impressionnant récit. En 1857, Edouard-Léon Scott de Martinville réussit cette prouesse de fixer sa propre voix chantant le célèbre petit air, un enregistrement resté muet jusqu'à il y a dix ans. À travers son histoire mais aussi celle de Nicéphore Niepce, des frères Montgolfier ou encore de Firmin-Didot, c'est tout un siècle, celui des révolutions et des inventions, que raconte l'écrivain.
En savoir plus sur "Au clair de la lune" : https://www.hachette.fr/livre/au-clair-de-la-lune-9782246817154
+ Lire la suite
autres livres classés : InventeursVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les lettres de mon petit frère

Est-ce que le grand frère est gentil avec son petit frère?

Non, il ne l'aime pas
Oui, il est même attentionné
Il ne le précise pas

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Les lettres de mon petit frère de Christophe DonnerCréer un quiz sur ce livre