AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de frandj


frandj
  29 octobre 2015
Ce roman, vite lu, mérite notre attention. D'abord parce qu'il évoque le Liban, un pays hors norme qu'on aime et/ou qu'on déteste, un pays magnifique ravagé par la guerre civile mais qui est pourtant resté attachant. Ensuite et surtout parce que le personnage principal Elias est un vieux, et même un très vieil homme (104 ans). A cet âge, reste une icône respectable pour une partie de ses enfants, alors que d'autres personnes dans la famille - notamment sa femme Farah - ne le supportent plus et prient Dieu qu'il le rappelle à Lui au plus vite. le vieillard est très difficile à "coacher". Il est un peu gâteux et perd la mémoire; mais il sait très bien focaliser l'attention générale sur lui, faisant de sa vie une comédie horripilante pour ses proches. le narrateur, un Français nommé Christophe, est l'un de ses gendres; il se trouve qu'Elias l'a à la bonne.

L'essentiel du roman est consacré à une réunion familiale à Beyrouth autour du patriarche. le récit est vivant, enlevé, empreint d'un certain humour, mais aussi naturaliste pour évoquer la décrépitude, cruelle et parfois ridicule. le thème de la vieillesse est très rarement abordé dans la production romanesque. Bravo à l'auteur qui a osé camper ce personnage ambigu et haut en couleurs.
Commenter  J’apprécie          50



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox