AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Loryane


Loryane
  14 octobre 2017
Je n'ai pas vraiment de mot pour décrire cette histoire, cette dernière est juste « belle » et « pure ». La beauté du roman englobe tellement de richesse, que ce soit dans les émotions ou dans le sens du message que l'auteur souhaitait nous faire passer. Sincèrement, pendant une grande partie de la synopsis j'ai trouvé des longueurs, des descriptions inutiles et des moments répétitifs ; mais tout les secrets, toutes les vérités à découvrir ; dépassent aisément ses défauts. le roman n'est pas bouleversant, c'est plus que ça ; la profondeur des sentiments et des pensées de Nyelle et de Cal, fissure avant tout un fragment de notre âme. Pendant ma lecture je n'ai pas eu la sensation de frisson et boule dans la gorge, néanmoins maintenant que je suis mélancolique de cette romance ; j'ai envie de crier et de pleurer. Délicat dans la façon dont est exprimé le récit, puissant dans les passages où les émotions prennent totalement le dessus sur les personnages.

Nyelle, je crois que je n'ai jamais pu trouver mon héroïne ; jusqu'à maintenant. C'est « elle », tellement de nuance et d'intensité ressort de cette fille que j'ai envie d'en trembler. Sa fragilité est comme une vague venant de l'océan, douloureuse et ferme. Mais sa force donne autant de raison de l'aimer, puisqu'elle se bat contre ses démons en « oubliant » ou en « recommençant » ; est-ce réellement du courage ou de la faiblesse de choisir de taire ses sentiments ? Sincèrement, de la part de cette âme blessée et manipulée, c'est de la libération et une preuve de fidélité. J'ai admiré sa résistance, gardé autant d'énigme sur soi-même et le passé, révèle une volonté de fer et un caractère bouillonnant. Sa joie de vivre et ses idées insensées donne le sourire mais cache une immense souffrance, Nyelle est naturelle et passionnée par l'adrénaline ; malgré les cicatrices du passé encore ouvertes.

Le jeune homme n'est pas prêt de tomber amoureux, Cal enchaînent soigneusement les filles. Gentil, adorable ; il ne sait comment dire « non », c'est clairement le vice le plus considérable. Il veut trouver la fille « Et si », celle qu'il ne compte jamais laisser partir, la femme qu'il peut regretter. Sa façon d'être peut paraître malpropre envers ses rencontres, pourtant ce n'est pas un « bad boy » ou un « mauvais garçon ». Il ne peut pas être parfait, ses décisions sont réfléchis et censées et il a droit au bénéfice du doute malgré ses actes. Je n'ai pas ressenti de profondeur venant de lui, toutefois il a réussi à me plaire ; en étant honnête j'ai été charmé par son obstination et son envie de « bien faire ». D'un côté, il est mignon et ça m'a donné envie de le prendre dans mes bras et parfois son aspect bienveillant m'a énormément agacé. Il tient en balançoire mon petit coeur, ça balance dans une direction et puis d'un coup vers le contraire de celle-ci.

Le tout, le mélange entre amitié et histoire d'amour se fait avec une tendresse éblouissante ; certes la lenteur et le pas à pas de la synopsis est une des causes de cette douceur infini. « Et si… » donne voix à un message, celui de vivre sa vie en étant soi-même et de rester maître de son destin. Ce n'est pas uniquement une romance, avant tout c'est une histoire de vie avec une leçon de morale essentielle et importante. On essaye de comprendre le secret de Nyelle, au fil des pages il y a toute sorte d'indice qui nous emmène à deviner le fin mot de cette histoire ; sincèrement j'ai été surprise de la façon dont se déroule la révélation. le suspense est donc mis en avant, puisqu'on se pose des questions ; qui est Nyelle ? Et que lui est-il arrivée ? le mystère envahit le récit et occupe énormément de place. Les émotions qui s'envolent de cette oeuvre, fascinante et débordante de nostalgie ; coupe légèrement le souffle. Je ressens encore tout le chagrin de Nyelle, sa manière de manifester ses tourments m'a ouvert le coeur. Je perçois de nouveau l'amour de Cal, son besoin d'être prêt d' « elle ». Et je respire toujours les sentiments de ses deux personnalités réuni, de l'union qu'ils forment ensemble ; pleine d'harmonie et de spontanéité. L'histoire en elle-même est ordinaire, toutefois les sujets restent riches et intéressants ; au-delà de la simplicité se dessine une généreuse authenticité venant de la part des personnages.

Dans ce livre, Rebecca Donovan n'hésite pas à offrir plusieurs point de vue ; celui de Cal, de Nicole et de Richelle. En outre, elle ose mettre des flash-back ; mettant en scène le passé de cette bande d'amis. Sincèrement j'ai été étonné par le style de sa plume, autant dans sa première publication « Ma raison de vivre » c'est poétique et très « adulte » ; alors que dans « Et si… » elle préfère rester dans la simplicité et présenter une écriture un peu plus « Jeunesse ». Les longueurs peuvent être gênantes au moment de la lecture, mais au final les descriptions des instants que vivent les personnages et le développement de leurs pensées promettent de se sentir proche d'eux et de la synopsis. Rebecca Donovan aime nous faire tourner la tête et le coeur, une autrice ayant une plume sincère.

Et si… c'est un coup de coeur ? Je me suis noyée dans la confusion en terminant cette oeuvre. Je ne cesse de songer à l'histoire, aux propos que l'écrivain nous transmet. Et tout mon être me dicte que ce n'est pas un coup de coeur, ce n'est pas suffisant ; ce récit mérite tellement plus. Certes ce roman contient quelques défauts et fausses notes, toujours est-il que j'estime un livre imparfait. Les émotions dans « Et si… » sont infini, tout est possible ; amour, tristesse, colère, joie, peur. La mélancolie détient une présence évidente et touchante. À l'égard de Cal j'ai ressenti autant d'agacement que d'adoration. Tandis que Nyelle m'a fais vivre tout un tas d'émotion, un torrent d'expérience ; je n'ai pu que l'admirer et l'aimer pour sa personnalité. Rae est une jeune femme drôle et différente, c'est un peu le « soleil » de l'histoire. Rebecca Donovan expose une ribambelle de sentiment et un flot de sensation, je suis émerveillée par son talent puisqu'elle n'enjolive aucunement les faits et la réalité. Son écriture ne brille pas, mais elle atteint les étoiles. La beauté du message, la magie de sa plume, la grandeur d'âme des personnages ; tout une cascade de vie et d'étincelle.
Lien : https://lesfaceslitteraires...
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (3)voir plus